Commentaires sur les ouvrages de Christian Jacq

  • Mercredi 28 juin 2017, Bonne fête aux « Irénée »
  • Recherche :

Commentaires (623)

Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Voici enfin le quatrième tome des Enquêtes de Setna...

Et le moins que l'on puisse dire c'est que mon sentiment sur cet ultime volet est assez mitigé. On ne pourra pas dire qu'il s'agit de déception. La déception en effet c'est plutôt attendre fébrilement quelque chose de grandiose et de n'avoir que du tout juste correct. Là justement je savais à quoi m'attendre, avec l'auteur j'étais en terrain connu.

Non, là où mon sentiment est plus mitigé, c'est vis-à-vis du rythme en dents de scie, d'un très bon démarrage qui se finit sur un épilogue assez creux.

Durant la première partie de ce quatrième tome, on retrouve le Christian Jacq de la grande époque, l'intrigue est bien ficelée, les péripéties s'enchainent. Puis tout à coup, à nouveau ces redondances qui plombent le rythme (tentatives d'enlèvement avortées, fuites du mage noir, interventions divines tenant du deus ex machina...) jusqu'à une confrontation finale que l'on aurait aimée pleine de tension mais qui a un goût de bâclé. Quelque part on en arrive à se dire "tout ça pour ça?".

Des lourdeurs il y en a aussi avec les énièmes répétitions de descriptions; nous avons un résumé des épisodes précédents en début de livre pourquoi certains détails sont-ils systématiquement répétés d'un tome à l'autre, comme les caractéristiques de Routy, Ougès et Nemo, la description de la maison de Kekou et j'en passe? Sans compter que ces personnages secondaires qui faisaient le sel des précédents tomes n'ont maintenant plus qu'un rôle de faire-valoir vis-à-vis de Setna et Sekhet... (on passera sur la mort d'un des protagonistes qui est pour le moins... expéditive et dénuée d'émotion).

Enfin, dire des Enquêtes de Setna qu'il s'agit d'une mauvaise série serait injuste. On passe un bon moment, ça se laisse lire facilement et même si le manichéisme est de mise, dans le monde qui est le nôtre, voir la Règle de Mâat s'imposer et le Bien triompher fait quand même du bien. Même si la mise en garde des dernières pages est tout à fait juste est sensée...
N°623 - Déposé par DameOdessa le 24/06/2017
Meurtre sur canapé : Les Dossiers de Scotland Yard
Nous retrouvons l'ex-inspecteur en chef Higgins et le superintendant Marlow dans une nouvelle enquête. L'intrigue est légère, mais la lecture est aisée. Ce roman n'arrive pas à la cheville d'un Hercule Poirot d'Agatha Christie bien évidemment. Mais les personnages sont attachants, alors pourquoi pas ?
N°622 - Déposé par ZAPATARTHURUS le 22/06/2017
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Le rythme reprend enfin un peu de vigueur après un tome 2 en demi-teinte. Je ne dirais pas que c'est un chef d'oeuvre mais on s'ennuie moins que dans le tome précédent, les actions s'enchainent avec plus de fluidité, l'histoire est prenante.

Assez étrangement, je me suis beaucoup plus prise d'affection pour les personnages secondaires (Sobek par exemple a enfin un peu d'épaisseur, le Vieux est toujours aussi sympathique...) que le couple de héros, réellement fade et stéréotypé. Quant au mage noir, il représente un ennemi tout juste convenable... Mais les passages les plus horripilants restent quand même ceux dédiés à Ramesou qui non content d'être d'une bêtise crasse est d'un aveuglement qui frise l'indécence (le problème posé par le bracelet me reste toujours en travers de la gorge, enfin passons...)

J'espère sincèrement que le quatrième tome offrira quelques rebondissements et retournements de situation...
N°621 - Déposé par DameOdessa le 21/06/2017
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
J'ai bien aimé ce livre mais peut-être pas autant que le premier même si j'adore la façon dont l'histoire ce déroule et la façon dont les membres du complot sont démasqués et comment le complot en lui-même révèle jusqu'à quel point les conjurés sont près à aller pour renverser le pharaon.
N°620 - Déposé par tomjim le 21/06/2017
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
J'ai adoré ce premier opus de la trilogie malgré une histoire qui traînait un peu en longueur quelquefois.
N°619 - Déposé par tomjim le 21/06/2017
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Cette note est réservée pour ce livre mais correspondrait aussi à ce que je pense de la trilogie. J'ai adoré lire ce livre avec du suspense jusqu'au bout et des révélations troublantes. Tout au long de ces trois livres j'ai pu apprendre certaines choses sur l'Egypte Antique (médecine, mode de vie...) et surtout j'ai apprécié les personnages et leur personnalité qui n'était pas du tout la même d'un personnage à un autre.

C'était mes premiers Christian Jacq je pense que j'en relirai d'autres.
N°618 - Déposé par tomjim le 21/06/2017
Les Disparus du Loch Ness : Les Dossiers de Scotland Yard
Je me suis fait un petit plaisir. Une pause dans mes lectures. Les policiers de JB Livingstone (pseudonyme de Christian Jack) sont pour moi une saine récréation. Les enquêtes de l'ex-inspecteur Higgins et de son acolyte le superintendant Scott Marlow sont reposantes. Jamais de méchanceté gratuite, de violence, une simplicité d'écriture. On est comme sur du velours, tout dans le feutré, cela est peut-être dû à la présence précieuse du chat Trafalgar.

En tout cas, même si l'intrigue est très légère, cela ne me dérange nullement et le charme désuet de ses petits policiers de style anglais sont très attrayant.

Comme son titre l'indique, ici l'enquête se déroule en Écosse, dans les Highlands, au Loch Ness. Même le monstre du lac, Nessie, n'échappe pas à Scotland Yard et sera elle-même suspecte !
N°617 - Déposé par ZAPATARTHURUS le 19/06/2017
Le Retour de Jack l'éventreur : Les Dossiers de Scotland Yard
Mais quel est l'imbécile qui a établi ma liste de lecture pour le Mois Anglais de juin 2017 ? Ah mince, c'est moi…

Niveau nombres de lectures pouraves mensuelles, je ne sais pas si j'ai déjà réussi à faire pire…

Victor Pivert, déguisé en Rabbi Jacob, m'aurait dit : "Et bien, fallait pas jouer le mauvais chameau !".

Parce qu'ici, nous sommes face à la toute grande littérature… de gare ! Attention, pas d'une grande gare, une toute petite gare paumée dans le trou du cul du monde.

Si les écrits de monsieur Christian Jacq (J.B Livingstone c'est lui) m'ont emporté à un moment de ma vie de lectrice, il n'en serait plus rien maintenant et la preuve m'est apportée sur un plateau d'argent.

Je vais sortir mon scalpel pour l'autopsie sauvage de ce truc littéraire.

Déjà une grosse erreur dans le résumé où l'on nous dit que nous sommes "plus d'un demi-siècle plus tard" : un gros demi-siècle plus tard, oui ! Parce que 1888 + 50 nous donnerait l'année 1938, hors, on nous parle de police scientifique et d'ordinateurs !

Nous nous trouvons clairement dans la moitié des années 80… Autrement dit, presque un siècle plus tard que les événements de 1888.

J'assassine qui maintenant ? Les dialogues et la narration à la limite du neuneu ? Où l'on se demande si c'est un grand auteur qui les a écrit où s'il a délégué la tache à son p'tit neveu ?

Les personnages qui sont stéréotypés, clichés et poussifs au possible ?

L'ex inspecteur-chef Higgins est bourré de qualités, sans défauts aucun, de plus, il parle aux suspects comme si c'était des gosses que l'on gronde !

Quand au super-intendant Marlow, je ne sais pas où Scotland Yard l'a péché, mais bon sang, quel crétin fini !

Nous sommes dans les années 1980 et ce petit monsieur ne veut pas importuner les aristocrates parce que selon lui, les gens de la haute ne peuvent pas être le coupable des crimes atroces !

De plus, ce trouillard rêve depuis toujours d'intégrer la garde rapprochée de la reine Elizabeth II, la plus belle femme du royaume, selon lui.

Rien qu'à entendre certaines de ses réflexions et on comprendra qu'il est coincé de chez coincé et limité intellectuellement. Bref, pas crédible pour un sous, ce super-intendant.

Attendez, je suis tombée sur pire ! Quand notre Higgins, ancien inspecteur-chef à Scotland Yard (à la retraite), accepte d'enquêter sur le meurtre horrible, il va se faire aider par une jeune prostipute qui assistera – à la demande expresse d'Higgins – aux interrogatoires des suspects, réalisés dans une vieille boutique de Whitechapel, cachée derrière un rideau. Non mais j'hallucine, moi !

Autre GROSSE incohérence : je veux bien admettre qu'il serait possible qu'un Copy Cat nous refasse les crimes de 1888… Mais quelle est la probabilité pour que Scotland Yard se retrouve face à une liste de suspects ressemblant à celle de 1888 ou que l'on retrouvait dans les fantasmes complotistes de certains ?

Non mais allo quoi ? On aurait plus de chance de se faire mordre par une chauve-souris enragée alors qu'on habite au 30ème étage, sans ascenseur, avec porte blindée, que de réunir tout ce petit monde : un boucher juif, un chirurgien, un noble attaché à la famille royale, un avocat (qui se nomme Montague aussi), un russe, une sage-femme et un peintre !!

Je vous passerai le final, bête à manger du foin, avec un coupable aux motifs simplistes, pas réalistes pour deux sous et totalement injustifiés.

Anybref ! Une lecture morne, sans joie, un roman sans profondeur, sans rien d'intéressant, avec des personnages fades, clichés, des enquêteurs dont un est un grand dadais qui voit le coupable chez tout le monde, sauf chez les nobles et qui arrêterait n'importe qui sans preuves.

Je m'y suis emmerdée, mais emmerdée, dans cette histoire !

Sans le Mois Anglais 2017, ce bouquin aurait terminé sa vie par la fenêtre ou sous un meuble bancal, arrêté dès la page 10 (ou même avant).

Allez, au suivant !
N°616 - Déposé par belette2911 le 18/06/2017
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
C'est toujours un plaisir pour moi de l'immerger dans l'univers de Christian Jacq ! Ce roman ne déroge pas à la règle ! J'y ai découvert ces deux monstres sacrés, Cléopâtre et César, sous un jour insoupçonné. Entre roman historique et magie, croyance et destinées : L'histoire d'un bel amour pour la sauvegarde de l'Égypte pharaonique.
N°615 - Déposé par Equilivriste le 18/06/2017
L'Assassinat de Don Juan : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 15]
Cette nouvelle enquête de l'Inspecteur Higgins est terriblement efficace ! le petit monde de l'opéra est, ici, passé à la loupe. Pietro Luigi, baryton de son état, reçoit des menaces de mort… Higgins et le superintendant Marlow sont dépêchés à Glyndebourne, où le « phénomène Luigi » doit jouer Don Juan. Mais cela n'empêchera pas le baryton de se faire empoisonner lors de la représentation… Ceux qui partagent l'affiche de Don Juan avec lui sont les principaux suspects… Rivalités professionnelles et amoureuses, histoires de famille, larcin de valeur… Tous ont un mobile. Higgins va devoir démêler le vrai du faux pour « attraper » l'assassin parmi ces spécialistes de Mozart.

Dans ce casi huis-clos de Glyndebourne, Christian Jacq nous livre une enquête tout en finesse dans laquelle il n'est pas aisé de trouver le coupable tant les indices (paraissant seulement de petits détails) sont parsemés au fil des pages.

En résumé, c'est toujours un grand plaisir de retrouver l'Inspecteur Higgins lors de ses enquêtes qui ne se ressemblent jamais à part sur le schéma (un crime, plusieurs suspects) car Christian Jacq arrive à nous plonger à chaque fois dans un univers différent.
N°614 - Déposé par delfina le 15/06/2017
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Quatrième volume décevant avec rien de bien nouveau, un contexte historique douteux sur fond permanent de magie, avec notamment la mise en scène du départ des hébreux conduits par Moïse, et une intrigue qui se dénoue dans le plus complet désintérêt. C'est pour moi le volume de trop. Heureusement Néfertiti et Chénar, le frère comploteur du pharaon, morts tous les deux, je peux m'arrêter là avec l'impression d'une fin, et me dispenser de la lecture du cinquième et dernier volume.
N°613 - Déposé par Drych le 12/06/2017
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
J'ai un sentiment plus que mitigé à la lecture de ce deuxième tome...
Bien sur je veux connaitre la suite des aventures de Setna et Sekhet, découvrir la fin (qui semble plus que prévisible...) mais quelque part il y a un air de déjà-vu qui ôte une grande partie du charme de cette lecture.
Peut-être l'aurais-je plus appréciée si je n'avais pas déjà lu des ouvrages de Christian Jacq?
L'auteur utilise toujours les mêmes schémas redondants, les mêmes ficelles et on a réellement l'impression de lire la même histoire avec des personnages différents. En sus, ce tome est... plat. le scénario stagne et quand on l'analyse on se rend compte que les scènes se succèdent sans grande cohérence comme si l'auteur avait voulu les mettre bout à bout sans trouver suffisamment d'inspiration pour les lier les unes aux autres. En outre certains passages sont risibles (l'intervention du Sphinx), utilisés comme des raccourcis scénaristiques et vite expédiés.
Pour ce qui est des protagonistes au final je me suis plus prise d'affection pour les personnages secondaires (Ched et son commando ainsi que le Vieux) que pour les héros (D'ailleurs pourquoi avoir appelé cette série "Les Enquêtes de Setna" alors que c'est plutôt Ched et ses hommes qui mènent l'enquête et prennent la plupart des risques?). Quant au grand méchant... Sans relief et stéréotypé, ses objectifs (le Mal pour le Mal) ne lui octroient pas le moindre début de charisme.
Quand je vois l'épaisseur des quatre tomes et la progression du scénario, je me demande juste pourquoi ne pas avoir regroupé les quatre volumes en un seul livre?
J'espère que ce sentiment de déception s'effacera à la lecture des deux derniers tomes et que l'auteur saura me surprendre...
N°612 - Déposé par DameOdessa le 10/06/2017
Maître Hiram et le roi Salomon
c'est vraiment intéressant
N°611 - Déposé par camara le 09/06/2017
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Un troisième volume au rythme plus soutenu. L'écriture est simple mais efficace et on se laisse prendre au jeu. Le contexte historique devient de plus en plus décoratif, mais le dépaysement qu'il apporte n'est pas désagréable. C'est parti pour le quatrième.
N°610 - Déposé par Drych le 04/06/2017
L'Affaire Toutânkhamon
C'est la première fois que je lis un roman de Christian Jack, et je pense que je n'en resterais pas là avec cet auteur, son style d'écriture est plaisant, sa façon de raconter des faits historiques sous forme de roman (avec les vrais protagonistes) est vraiment très bien construite et les pages défilent sans lassitude, si ce n'est les 80 dernières pages qui m'ont semblé un peu plus longues à lire.

Nous suivons l'histoire de Howard Carter (que je connaissais un peu pour m'y être intéressé il y a une vingtaine d'années), fils d'un peintre animalier sans le sou, qui va faire, dès son plus jeune âge de belles rencontres qui vont le conduire en Egypte et lui donner très tôt le goût de l'archéologie et l'amour de ce pays magnifique, il va tout au long de sa vie être fasciné par ce pays et tout particulièrement par la vallée des rois, laquelle il en est persuadé, n'a pas dévoilé tous ses secrets. Malheureusement, tout le monde ne va pas le voir comme un simple homme passionné mais comme un britannique imbu de sa personne et ne respectant rien et n'en faisant qu'à sa tête, il va donc devoir affronter pas mal de personnalités (dont des membres du gouvernement Egyptien) pour pouvoir aboutir à la découverte du tombeau de Toutankhamon (sa fascination depuis plusieurs dizaines d'années).

Christian Jack nous relate toute l'histoire de cet homme, d'ailleurs ce livre pourrait même être qualifié de biographie, dans ce roman passionnant pour toute personne un peu curieuse ou fascinée par ce beau pays qui nous a dévoilé tellement d'extraordinaires trésors.
N°609 - Déposé par titiseb77 le 01/06/2017
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Il est toujours plaisant de faire l'enquête au côté de ce gentleman. le suspens est là du début à la fin.
N°608 - Déposé par Andau le 29/05/2017
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Je vais être franche: Les Enquêtes de Setna n'est pas le roman de l'année, il ne fera surement pas date dans la littérature consacrée à l'Egypte antique. Toutefois il a le mérite de se laisser facilement lire, d'offrir un panel de personnages tous plus attachants les uns que les autres et de présenter une histoire cohérente aux multiples rebondissements.
Christian Jacq a un talent unique pour nous envoûter, son écriture est fluide et on tourne les pages avec plaisir, d'autant plus que chaque tome est relativement maigre (et qu'en sus il présente un nombre appréciable d'illustrations). On retrouve les ingrédients qui font la substance des romans de l'auteur; un jeune héros volontaire et courageux, une belle dame au caractère bien trempé qui évite le cliché de la princesse en détresse, un roi bon et sage, des amis toujours présents pour vous épauler, des bêtes intelligentes et un méchant machiavélique sans grande nuance.
Les Enquêtes de Setna est un bon livre à parcourir qui vous fera passer un agréable moment mais qui ne laissera surement pas une marque impérissable dans votre esprit.
N°607 - Déposé par DameOdessa le 29/05/2017
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Un livre qui me rappelle mes lectures de jeunesse, avec un valeureux héros, méritant et exemplaire. Mais c'est bien écrit et cette découverte du jeune Ramsès, bien qu'un peu manichéenne, est finalement rafraichissante. Et puis, la notoriété de Christian Jacq laisse espérer qu'il s'est largement inspiré des hagiographies du pharaon et des connaissances historiques sur l'époque qu'il décrit, ce qui n'est pas le moindre intérêt de ce roman. Je n'en étais pas sur au départ mais je suis finalement parti pour les 4 volumes.
N°606 - Déposé par Drych le 28/05/2017
Le démon de Kensington : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 24]
Voici le vingt quatrième tome de la série "Les enquêtes de l'inspecteur Higgins" ; série créée par Christian Jacq qui nous a plus habitué à des récits historiques sur l'Égypte. Vous dire que j'ai lu tous les tomes serait vous mentir.
L'inspecteur Higgins est pour moi une lecture plaisir. Pas de sang à gogo, un inspecteur qui se sert de sa tête plutôt que de ses muscles, des personnages tout à fait ordinaire, une enquête gentillette mais qui réserve des surprises. Bref, c'est dans la lignée de Mary Higgins Clark, Agatha Christie, le juge Ti ou du dernier né Agatha Raisin. Ça se lit vite et ça détend, bref, cela fait du bien.
L'ex inspecteur chef Higgins retrouve son acolyte, le superintendant Marlow pour un crime plus que odieux. Quelqu'un a suspendu l'Apa Shenouda au pignon extérieur de l'église copte de Londres et l'a transformé en torche vivante. Qui a pu faire une chose horrible alors que l'église copte était en négociation avec l'église anglicane pour être reconnu comme culte officiel. Nous voici plongé en pleine "guerre" de religion. Mais est ce vraiment cela les dessous de l'affaire...
Nous partons à la rencontre des coptes, de ses us et coutumes et surtout de sa magie noire. Mais nous découvrons aussi les travers de chaque protagoniste qui sont tous coupables... mais de quoi.
L'ex inspecteur chef Higgins et ses petits carnets noirs fait des miracles tout comme, en son temps, Hercule Poirot et ses petites cellules grises. C'est une lecture rapide, sympathique, rafraîchissante et agréable.
N°605 - Déposé par Capucine214 le 19/05/2017
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Dans ce premier tome, nous faisons connaissance avec Higgins, l'ancien inspecteur-chef de Scotland Yard, qui a pris une retraite anticipée. Il vit dans sa belle demeure ancestrale située dans un petit village au nord de Londres. C'est sa vieille gouvernante qui s'occupe de son intérieur. Il a un chat siamois qui porte le nom de Trafalgar.

Au British Museum a lieu un crime touchant la haute société. Connaissant la grande classe et le sérieux d'Higgins, Scotland Yard lui demande son aide pour résoudre cette énigme dans la plus grande discrétion.
N°604 - Déposé par LeCommunDesLecteurs le 15/05/2017
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Un peu long à démarrer et au moment où l'intrigue démarre, on tourne la page et hop c'est fini, rendez-vous avec le deuxième volet de l'histoire. J'avais adoré la série sur Ramsès, cinq volumes que j'avais dévoré, j'espère que l'effet sera le même. En attente !!!!
N°603 - Déposé par lau2810 le 13/05/2017
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Plutôt un conte avec une suite de petits récits représentant chacun une enquête ou obstacle à surmonter par Iker le jeune scribe qui est le personnage principal. L'histoire par elle même est assez enfantine, mais les descriptions de la vie à cette époque sont instructives, de même que les croyances et modes de vie de la population et des dignitaires du gouvernement.
N°602 - Déposé par beauscoop le 09/05/2017
J'ai construit la grande pyramide
Suite à la consultation de l'interview je n'ai pas pu m'empêcher de lire ce livre... PASSIONNANT (comme toujours non? ^^) Je ne peux que le recommander et commencer une nouvelle série de romans signés M. Jacq!
N°601 - Déposé par IKER le 03/05/2017
Le crime du Sphinx : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 18]
Tranquillement retraité dans son refuge des « Slaughterers », Higgins, l'ex-inspecteur chef de Scotland Yard, savoure le calme de sa campagne anglaise et la bonne cuisine de Mary, sa gouvernante inoxydable. Geb le chien goûte les balades tandis que Trafalgar, le siamois imperturbable et gourmand attend, bien à l'abri, son maître parti en vadrouille.
Loin de ce calme bucolique, à Londres, le Superintendant Marlow se voit déjà révoqué de la police, lui, le policier intègre et opiniâtre, qui a consacré sa vie à combattre le crime au service de Sa Majesté. Sous ses ordres et sous ses yeux, un policier de la scientifique vient d'être assassiné, par le suspect numéro 1 d'un autre crime, lors de sa reconstitution…
Cette sordide histoire pourrait bien sonner le glas d'une carrière exemplaire, à moins que Higgins, son meilleur ami et infatigable chasseur de criminels, ne lui vienne en aide, une fois encore.
Comme à son habitude, Christian Jacq joue avec ses lecteurs et les codes du roman policier, les faux innocents, les pistes multiples, le parfait coupable, les évidences trompeuses et les retournements de situations. Il se fond dans la personnalité de son héros, Higgins, pour jouer avec les acteurs de cette enquête et démasquer le(s) véritable(s) assassin(s).
Ceux qui le connaissent et apprécient sa manière d'écrire, se régaleront des chausse-trappes qu'il glisse dans son récit autant pour les lecteurs que pour les personnages. Et les autres, amateurs de policiers et d'humour, feront connaissance de l'imperturbable ex-inspecteur chef à la moustache grisonnante et de son bouillant collègue, amateurs l'un comme l'autre de bonne chère et whisky pur malt.
N°600 - Déposé par Domichel le 02/05/2017
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Que dire... Ce n'est peut-être pas la faute de l'auteur, peut-être simplement moi qui n'était finalement pas prête à me lancer dans une histoire en plusieurs tomes... je ne sais pas...

Autant j'ai vraiement adoré les 2 premiers tomes, autant le 3e, je l'ai trouvé long, il manque d'action, on s'ennuie ! On a l'impression de toujours lire la même chose, l'éternel complot du frère qui tourne en rond...

Bref, je me forçais à le lire en espérant voir l'histoire démarrer mais j'ai fini par abandonner... la lecture devant à mon sens rester un plaisir.
N°599 - Déposé par MlleNinie le 01/05/2017
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
Après la mort de Ramsès le Grand, il importe de terminer la construction de son tombeau.

La mission est confiée à Néfer le Silencieux.

Christian Jacq, avec son art consommé du récit, nous entraîne à son côté dans une époque bien lointaine qu'il parvient néanmoins à rendre si vivante et si proche de nous.

Un récit qui fait voyager, à lire avec délectation.
N°598 - Déposé par BrunoA le 26/04/2017
L'école du crime : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 23]
L'inspecteur Higgins est de retour et, avec plaisir, sous le vrai nom de plume de Christian Jacq.
Un pur moment de lecture, comme à chaque fois.
Une nouvelle enquête résolue avec brio par le nez du Yard.
A lire d'urgence pour les fans incontestés de l'inspecteur Higgins et du superintendant Marlow
N°597 - Déposé par Marjogch le 22/04/2017
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Que j'ai aimé cette enquête ! Dernière de cette trilogie, il me tarde de découvrir d'autres enquêtes d'Higgins. Quand vous aurez lu tous vos Agatha Christie, dévorez les policiers de Christian Jacq. Tellement bien menées ! Avec Les trois crimes de Noël, vous aurez l'impression de voir une partie de Cluedo… dont les joueurs sont en danger ! Un régal !
N°596 - Déposé par Ecrivain-lectrice le 12/04/2017
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
J'apprécie beaucoup les romans sur l'Egypte ancienne de Christian Jacq, mais je ne le connaissais en tant qu'auteur de romans policiers, et j'ai vraiment aimé.
J'ai dévoré ces trois enquêtes. On retrouve complètement l'atmosphère des romans d'Agatha Christie. J'attends avec impatience la suite des enquêtes de Sir Higgins et ses méthodes d'enquête so british mais à l'ancienne... Je l'ai lu en 2013 et depuis, j'ai lu tous les suivants avec autant de plaisir.
N°595 - Déposé par Kikithalie le 11/04/2017
L'école du crime : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 23]
Après avoir lu toute le série des J.B Livingstone je me suis jeté sur la nouvelle parution des Christian JACQ .... et ces crimes délicieux ... trouver ce matin le numéro 23 l'école du crime pour 2 jours de bonheur ! ..... j'ai découvert l'autre série de Christian Jacq comme "le Sphinx" et tous ses thrillers explosifs et j'ai de quoi faire .....
juste un grand merci à vous pour nous faire voyager avec tant de plaisir, handicapée depuis peu, vous me tenez compagnie avec des histoires ou l'humour est souvent de mise ! je suis de 48 , même génération que vous !
je vous adresse tous mes remerciements le plus chaleureux , en attendant le prochain livre de ce brave mais séduisant Inspecteur Higgins !
N°594 - Déposé par jacqueline Remy le 03/04/2017
L'Affaire Toutânkhamon
J'ai acheté ce livre par hasard et j'ai été agréablement surprise par ce récit captivant.

Un roman d'aventure que je recommande à mon entourage.
N°593 - Déposé par Abrocolis le 02/04/2017
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Autant j'ai adoré le tomes 1 et 2, autant celui-ci souffre de longueur et de redites. Franchement, on se demande pourquoi cette histoire est en 3 tomes alors que 2 auraient suffi, cela sent un peu la rallonge inutile.
N°592 - Déposé par wibe le 27/03/2017
Le Chemin de feu : Les Mystères d'Osiris [Tome 3]
Moi, ce qui me marque surtout, ce sont les attaques discrètes des "asiatiques", qui ressemblent tant au terrorisme que l'on subit de nos jours. J'aime l'intrigue politique dans son ensemble , ainsi que les sentiments d'Iker pour Isis. Hâte de lire le quatrième tome et de connaître le fin mot de l'histoire.
N°591 - Déposé par PaulineMewa le 21/03/2017
J'ai construit la grande pyramide
Lorsque je ne c'est pas quel livre choisir, je prends un livre de Christian jacq, une valeur sûre de passer un bon moment. Ce n'est pas mon préféré mais ce livre tiens son intrigue jusqu'au bout. Bonne lecture
N°590 - Déposé par Fanny2000 le 20/03/2017
La Conspiration du mal : Les Mystères d'Osiris [Tome 2]
L'intrigue se réveille vraiment sur la fin, j'accroche de plus en plus, malgré la facilité déconcertante avec laquelle Iker avance dans l'histoire.
N°589 - Déposé par PaulineMewa le 13/03/2017
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Deuxième tome où notre (supposé) héros mène l'enquête. Ayant lu pas mal de romans de Christian Jacq cette série ne déroge pas à la règle : la grande Egypte est là avec sa richesse, sa belle vie, ses rites et ses mystères.
Toutefois je m'attendais à un peu plus de suspens, mais dès le début on sait de quoi il retourne.
Pour le premier tome je me suis dit que l'histoire se mettait en place donc j'ai tenté le deuxième qui ne m'a pas plus emballée que ça et notre ami Setna "ne crève pas l'écran".
Je pense donc que je ne pousserai pas plus loin la lecture de cette série.
N°588 - Déposé par griboouille le 13/03/2017
Les Égyptiennes : portraits de femmes de l'Égypte pharaonique
Très bel ouvrage de Christian Jacq. Ce n'est pas un roman mais une découverte complète de la vie des égyptiennes de tout rang au temps des pharaons.

J'ai particulièrement la deuxième partie "Amoureuses, épouses et mères" et la troisième partie "Femmes au travail".

J'ai moins accroché aux explications mystiques et idéologiques.
N°587 - Déposé par LisonsDesLivres le 10/03/2017
Sphinx
Nouveau roman de Christian Jacq qui s'éloigne un peu de ce que je lis d'habitude de lui. Adieu l'Egypte ancienne, bonjour le monde moderne et ses dérives technologiques.

Bruce, journaliste d'investigation, se penche sur les sociétés secrètes qui semblent gouverner le monde dans l'ombre. Comme il le dit lui-même il veut savoir qui est le metteur en scène de la pièce qui se joue actuellement dans le monde. Bientôt un nom revient: Sphinx. Commence alors une course contre la montre où le danger est présent à chaque instant… Avec son meilleur ami Mark, ils leur faut retrouver les membres de cette confrérie qui lutte contre l'Intelligence qui veut gouverner le monde.

Thriller politique, SPHINX nous propose une réflexion intéressante sur le monde moderne et sur notre relation avec la technologie. Est-ce que nous la dominons? Ou au contraire est-ce elle qui mène la danse? de New York à Paris, du Caire à la Chine en passant par les zones de guerre, nos héros vont parcourir de hauts lieux archéologiques et tenter de mener à bien leur mission.

Lecture vraiment différente de ce que je lis d'habitude, je ressors mitigée de cette lecture. Si j'ai beaucoup aimé la réflexion apportée par l'histoire, je suis plus dubitative sur la façon dont est racontée celle-ci, ainsi que sur la fin que je ne suis pas sûr d'avoir totalement comprise.

Pas totalement convaincue donc par ce nouveau style de Christian Jacq, je le préfère dans les romans historiques. Mais on ne peut pas nier qu'il propose une reflexion intéressante sur le monde moderne…
N°586 - Déposé par mara le 05/03/2017
Sphinx
Christian Jacq, grand maître du roman historique nous propose cette fois-ci de le suivre dans son nouveau roman, Sphinx. Contrairement aux apparences, l'auteur prend un nouveau tournant romanesque et nous emporte avec lui dans un thriller où l'homme et son avenir sont en danger : une menace flotte dans l'air, invisible, tapie dans l'ombre, elle prend le contrôle de nos vies, elle s'insinue partout… Son nom : la technologie.

Même si le titre de ce roman, Sphinx, nous renvoie une nouvelle fois à l'Egypte, il ne sera pas question d'archéologie dans ce roman : sujet de prédilection de l'auteur. Cette fois-ci Christian Jacq traîte d'un tout autre sujet même s'il ne résiste pas à l'envie, une nouvelle fois, de nous faire voyager à travers ses écrits. Nous laisserons donc de côté l'Egypte ancienne pour atterrir en plein dans notre monde moderne. Technologies, meurtres et manipulations seront au coeur de ce roman qui aura tout pour plaire aux fans de thriller.

Cette histoire, haletante, ne connaît aucun temps mort et nous fera voyager aux quatre coins du monde. Cet enrichissement personnel est d'ailleurs caractéristique des oeuvres de Christian Jacq.

Le début du livre pose le décor : une scène de torture. Un homme est questionné. On essaie de lui soutirer des informations. Il résiste. Qui est cet homme, qui sont ses ravisseurs ?

En parallèle nous découvrons Bruce Reuchlin. Ce journaliste écossais un peu bourru se révèle être un personnage très attachant. Père et mari attentionné il fait pensé à un « ours mal léché ». Obsédé par la Vérité, il est prêt à tous les dangers pour la trouver et pour dénicher le scoop de sa vie.

Accompagné de son ami, Mark, un riche héritier somme toute assez sympathique, ils partent en quête de réponses sur les chemins tortueux qui mènent à la Vérité. Ce qui n'était qu'un scoop devient rapidement bien plus que cela, une mission, le but ultime d'une vie : faire tomber les masques, quoi qu'il en coûte.

Le lecteur se rend vite compte que les deux histoires s'entremêlent…le danger rôde…partout…

Qui sont les Neufs ? Pourquoi sont-ils assassinés ? Qui commandite ces meurtres ? Qu'est-ce que Sphinx ?

La tension est palpable tout au long du roman. En réalité, le lecteur vogue en eaux troubles et fait de nombreuses fois fausse route, ce qui accentue le trouble et la fascination que génère cette histoire.

Mais ce qui m'a le plus plu, réside dans la réflexion qui se cache derrière ce roman : la technologie, ses dérives, le sens profond de la vie…et cette question qui me revenait souvent en tête : qui domine qui ?

La plume de l'auteur quant à elle est agréable, vive et sarcastique. J'ai découvert Christian Jacq dans un tout autre genre littéraire et je dois dire que me concernant, c'est une réussite !

En conclusion : Si vous souhaitez vivre une histoire pleine de rebondissements, voyager à travers plusieurs pays, visiter des sites mythiques, philosopher juste ce qu'il faut, enquêter sur une affaire aussi sombre que complexe et décrocher de votre quotidien, ce livre, saupoudré de romance et justement dosé, sera parfait pour vous.
N°585 - Déposé par moncoinlivresque le 03/03/2017
La Conspiration du mal : Les Mystères d'Osiris [Tome 2]
A chaque nouvelle série on replonge avec plaisir dans l'univers de MONSIEUR Jacq! Aucune lassitude possible même si "vent du nord" est toujours là! ;-)
N°584 - Déposé par Alban le 27/02/2017
Sphinx
Un livre qu'on ne veut plus lâcher; qui tient en haleine , un pur bonheur de lecture;
N°583 - Déposé par Davy77 le 24/02/2017
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Cette critique concerne les tomes 1 à 5. Voici un projet que j'ai commencé l'année dernière et qui ne se clôture que maintenant. J'ai trouvé cette histoire moyenne, voire passable, mais si j'ai persévéré, c'est plus par curiosité que par passion.

Je reproche à l'auteur d'avoir donné trop de qualités et de superlatifs presque irréalistes au pharaon : il est le plus fort, le plus intelligent, le plus juste, il triomphe de toutes les épreuves et de toutes les persécutions de ces adversaires.

C'est un conte de fées d'environ 2 000 pages que l'auteur propose au lecteur : après l'initiation du jeune Ramsès par son père Séthi 1er vient son accession au trône au détriment de son frère aîné Chénar, qui ne cessera de comploter contre lui. Le règne du pharaon est ponctué par de grands succès : la construction de nouveaux monuments et temples à la gloire des dieux, la victoire contre les Hittites notamment lors de la bataille de Kadesh où il tue à lui seul des milliers de soldats, l'exode des Hébreux, un mariage heureux, un pays prospère et riche. Vous l'aurez compris : ça suinte de bons sentiments, qui donnent aux évènements un goût superficiel, ridicule et peu crédible. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps dans cette lecture et je reproche à l'auteur trop de facilité et trop de mièvrerie.

Le style d'écriture est simple et le livre se lit quand même bien, malgré les longueurs et les invraisemblances historiques qui feraient retourner plus d'un historien égyptologue dans sa tombe. Je pense que le succès de cette saga provient du fait que l'histoire est facile et rassurante et qu'on sait que le personnage principal réussira toujours (comme dans les contes de fées).

Ce type de roman n'est pas du tout ma tasse de thé ; je me suis ennuyée et je l'ai lu avec beaucoup de courage car j'abandonne rarement un livre au beau milieu. Si vous le lisez, dites vous juste que les références historiques sont fausses, que certains évènements sont exagérés par l'auteur et qu'il s'agit uniquement d'un roman de gare destiné à distraire (mais sans plus).

Cette critique est sévère, ne plaira pas à tous, mais c'est mon ressenti et encore, j'ai essayé de tempérer mon agacement. Bref, une lecture à oublier!
N°582 - Déposé par Hanta le 17/02/2017
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Dernier épisode d'un long, très long règne. Après cette épopée on pourrait dire que Ramsès a créé un paradis sur terre. Ce dernier tome ressemble à une "happy end" d'un bon film.

Le seul bémol que je pourrais apporter c'est le fait que quoi qu'il ait fait tout lui réussit, c'est presque trop parfait.

Finalement c'est une belle histoire dans l'Histoire du monde.
N°581 - Déposé par griboouille le 15/02/2017
J'ai construit la grande pyramide
Quand on commence la lecture d'un livre de Christian Jacq, qu'il parle d'Égypte ou non, que ce soit une enquête policière ou un roman historique, qu'il combine chacune de ces propositions entre elles, on sait qu'on va retrouver des petits cailloux blancs comme ceux du Petit Poucet. C'est d'ailleurs le cas de nombreux auteurs ; figures de styles, personnages récurrents, construction du texte. C'est souvent pourquoi on les aime (ou pas, selon les lecteurs). C'est comme retrouver de bons amis pour une nouvelle aventure ou bien un bon moment dans un fauteuil le livre à la main. « J'ai construit la Grande Pyramide » ne fait pas exception à la règle… L'âne grison s'appelle “Vent du Nord”, le chien “Geb”, et plus récemment “le Vieux”, amateur de bons vins, s'invitent dans cette histoire. Et on suit avec tendresse la romance entre le jeune héros et la belle inconnue.

Comme le titre l'indique, ce roman nous emmène sur le plateau de Guizeh encore vierge, en compagnie d'un jeune homme de 17 ans qui a fui son village pour une sombre histoire de bagarre. Découvert par le “Vieux” qui mène “Vent du Nord” à la recherche de bras pour travailler sur un chantier, il va participer à une aventure que nul ne pouvait imaginer. le Pharaon Khéops a demandé à ses architectes et maîtres d'oeuvre un nouveau projet architectural d'une telle ampleur que bien d'entre eux ne croient possible…

Des chapitres courts, des explications simples, des références accessibles et avérées, avec son sens du récit habituel, Ch. Jacq nous fera vivre pendant 400 pages la construction du monument le plus célèbre de l'humanité, le seul survivant des 7 merveilles du monde antique, la Pyramide de Khéops. Oh certes, ce n'est pas la première (Imhotep était le premier architecte du genre), mais ce sera la plus grande, la plus haute, et sans doute la plus belle. Plus qu'une demeure d'éternité, c'est le symbole de la communion entre les hommes et les Dieux, et loin des clichés communément traînés sur l'esclavage des bâtisseurs, c'est le récit de vingt ans d'un ouvrage érigé grâce au génie des architectes et de tous les corps de métiers réunis. C'est aussi un magnifique hommage au courage et à la fraternité entre tous ces artisans de l'impossible. Si on y ajoute la part de magie inhérente à la mythologie égyptienne, et des êtres malfaisants, humains ou non, sur fond de complots, on a tous les ingrédients indispensables à un récit attachant et qu'on a vraiment du mal à reposer quand il faut faire autre chose…

Une belle réussite, en un volume, ce qui est aussi une qualité !
N°580 - Déposé par Domichel le 14/02/2017
Les Égyptiennes : portraits de femmes de l'Égypte pharaonique
dans la première partie , il est intéressant de voir à quel point les égyptiens étaient modernes en ce qui concerne les femmes . La seconde partie du livre est fastidieuse , je ne l'ai pas terminé .
N°579 - Déposé par jgcentauro le 13/02/2017
J'ai construit la grande pyramide
Pour mon grand saut dans la critique (et oui c'est une première pour moi), j'ai choisi un livre qui m'a profondément déçue. Je vais certainement déplaire à beaucoup. Etant moi-même une fan inconditionnelle de Christian JACQ, je crois avoir "presque" tout lu de lui (exceptés les policiers). Et bien cette fois-ci, la mayonnaise n'a pris à aucun moment. L'histoire est plate, les personnages fades. C. JACQ nous raconte durant tout le livre la construction de la grande pyramide KHÉOPS, en long et en travers, quelque fois en termes assez techniques. A cela se rajoute une histoire d'amour totalement insipide, très "guimauve", un peu niaise. Voilà j'ai peiné à le finir, et la fin ne m'a en rien "réjouie". C'est une très grande déception pour moi, car l'auteur ne nous avait pas habitué à cela.
N°578 - Déposé par kitou94170 le 09/02/2017
Sphinx
Bruce Reuchlin est un journaliste qui ne fait pas dans la langue de bois. Il n'hésite pas à faire sortir de l'ombre des affaires que des hommes hauts placés aurait souhaité garder secret.
Quand le père de son ami, Mark Vaudin, meurt dans des circonstances louches, il décide de traquer le meurtrier avec son ami. Une enquête qui les mènera sur la trace des neuf représentants de la confrérie appelée Sphinx. Et plus les deux amis avanceront dans leur enquête, plus ils se poseront de questions.

C'est un livre qui aurait pu me plaire et pourtant c'est un flop... Pour un thriller, ce roman manque cruellement de rebondissements ! Et si l'auteur tente de mettre quelques énigmes dans son récit, elles sont trop rapidement résolues, ne laissant aucun place au doute. Tout est trop fluide, tout coule de source, c'est presque ennuyeux ! Parce que oui, je me suis ennuyée à la lecture de ce roman...

Heureusement, les personnages sont intéressants ! On a aucun mal à imaginer Bruce, Mark ou encore Apsara aux quatre coins du globe. Ils nous font voyager et c'est peut-être le seul point positif que je retiendrai de ce livre...
N°577 - Déposé par Vinie1984 le 06/02/2017
Sphinx
J'adore Christian Jacq qui est un conteur né et qui nous entraine dans les méandres de l'Histoire et de l'Égypte. Je l'adore aussi dans sa phase policière avec la série Inspecteur Higgins. J'attendais ce livre avec impatience vu la pub qui en était faite à la radio. Un article du Parisien titrait "Christian Jacq joue à nous faire très peur". Ici, nous ne sommes pas dans la simple enquête policière mais plus dans une sorte d'espionnage futuriste avec toujours en toile de fond l'Égypte. Nous sommes face à la bêtise humaine qui est, comme tout le monde le sait, incommensurable.
Nous découvrons une confrérie sécrète, qui remonte à l'ère des pharaons, dont les membres sont assassinés les uns après les autres. Cette confrérie est le seul rempart face à la folie des hommes qui se servent des progrès technologiques pour atteindre un but inavouable : conquérir le cerveau humain et rendre les hommes identiques et parfaits.
Mark et Aspara, enfants de membres assassinés, et Bruce, journaliste d'investigation, se lancent sur les traces de ces tueurs implacables. Qui sont les neufs, qui est celui qui veut les éliminer et prendre la tête du monde. En fin de compte, qui gouverne réellement ce monde dans lequel nous nous débattons. Voilà ce que ce trio de choc va devoir découvrir, à ses risques et périls.
C'est une lecture sympathique, pleine de rebondissements mais qui me laisse sur ma faim.
Je n'ai pas retrouvé la fougue de conteur de Christian Jacq. La fin a un goût d'inachevé et les personnages trop stéréotypés. Les gentils sont gentils à la limite des super héros et les méchants sont méchants. Les méchants ont accès à toute sorte de technologies et pourtant les voilà mis au tapis par de simples amateurs.
Je n'ai pas retrouvé la fougue de conteur de Christian Jacq. La fin a un goût d'inachevé et les personnages trop stéréotypés. Les gentils sont gentils à la limite des super héros et les méchants sont méchants. Les méchants ont accès à toute sorte de technologies et pourtant les voilà mis au tapis par de simples amateurs.
N°576 - Déposé par Capucine214 le 06/02/2017
Sphinx
J'avais abandonné Christian Jacq à l'époque de Ramsès ... il y a très longtemps donc ... et vu que j'ai reçu Sphinx, pourquoi ne pas le lire !
Au niveau de l'écriture, rien à reprocher, c'est taillé au couteau, sans un mot de trop, manifestement l'auteur maîtrise l'art de la césure !
Quant à l'histoire, elle est bien montée, c'est une traque à rebondissements, les personnages clefs sont attachants .... mais, parce qu'il y a un "mais", je suis déçu par la fin .... tout sauf cette fin !
ce n'est bien sûr qu'un avis très personnel ...

Bonne lecture !
N°575 - Déposé par Balthazar21 le 22/01/2017
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
J'ai été un peu moins emballée que pour la première enquête de l'inspecteur Higgins mais je dois dire que l'histoire est quand même très bien ficelée. Je regrette tout de même que cet inspecteur soit tellement intelligent et qu'il comprenne avant que… ce ne soit possible ? Franchement, sur cette enquête, j'ai pris des notes. Mais on ne pouvait pas deviner. Si ? Lisez-le et vous me direz !
N°574 - Déposé par Ecrivain-lectrice le 21/01/2017
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
J'avais bien aimé le premier volume et c'est avec plaisir que je continu l'aventure avec cette suite. Le seul petit défaut que j'aurais à citer, il n'y a pas de résumé, même d'une page, pour faire un rappel rapide de l'intrigue de départ. Par chance j'ai pris des notes.

Il y a toujours ce style qui me plaît chez l'auteur, l'histoire avance, les personnages également mais sans être oppressants et il sait laisser la place aux détails. Les personnages me plaisent toujours autant surtout Paneb l'Ardent, même si il est un peu moins au centre de l'intrigue, il a un rôle majeur. Le décors d'Egypte pharaonique est toujours aussi bien utilisé, c'est une période que je retrouve assez peu souvent.

Si le premier volume vous a pas convaincu, celui-ci confirmera votre choix, il est vraiment dans la ligné du premier, ce n'est pas un bond vers le passé ou le présent comme c'est le cas parfois, bref si vous n'accrochez toujours pas aux complots et trahisons, passez votre chemin
N°573 - Déposé par Cronos le 21/01/2017
Sphinx
Laissez-moi vous dire une chose, ce thriller est tout simplement addictif!

Il faut tout d'abord s'habituer au personnage principal, Bruce, un écossais sanguin et bourru, ancien rugbyman qui picole pas mal, qui ne manie pas la langue de bois quitte à être parfois vulgaire. Bruce ne recule pas devant le danger, auquel ses enquêtes journalistiques le confrontent souvent. Sa femme et son fils y sont habitués, même si cette fois, Bruce semble avoir mis le doigt dans un sacré engrenage. En effet, à peine entend-il parler de la mystérieuse confrérie Sphinx que les membres sont assassinés, un à un. Membres qui se revendiquent détenteurs du secret de la vie. Gentils ou méchants? C'est ce que souhaite avant tout découvrir Bruce, selon qui la politique est un vaste gag puisque les chefs de gouvernements ne seraient que des pantins à la solde des véritables maîtres du monde. le journaliste sera épaulé de son ami et patron, le milliardaire Mark, qui hérite subitement de l'empire familial après l'accident de jet dont est vicitme son père.

Une belle amitié unit Mark et Bruce et tous deux vont allier leurs forces pour tenter de découvrir la vérité. Pourquoi les membres de la confrérie sont-ils assassinés? Que viennent faire les groupuscules terroristes là-dedans? Pourquoi le MI6 est-il également sur le coup? Qui sont ces tueurs professionnels qui collent aux baskets des deux amis? Et si le père de Mark avait lui aussi été assassiné?

Christian Jacq nous entraîne dans une intrigue rythmée, à travers Londres, New-York, St-Petersbourg, Florence et bien d'autres lieux du monde entier. Ses héros forment un binôme plutôt crédible, même s'ils se tirent parfois très facilement des situations les plus épineuses, semblant supporter aisément les décalages horaires, les épreuves physiques, les chocs engendrés par leurs découvertes. Mark étant milliardaire, on comprendra que l'argent ouvre beaucoup de portes. Quant à la fin, je ne m'y attendais tout simplement pas du tout!

Outre l'enquête palpitante, c'est avant tout le message que tente de nous faire passer Christian Jacq, qui est troublant. Que devient l'âme humaine face à toutes les hautes technologies? Sauront-nous nous révolter, si l'on veut faire de nous des robots? Ce n'est pas certain...

"Vu de Chine, trois types de gouvernants cohabitent: les imbéciles, les menteurs et les manipulateurs. Nous, nous savons que la bêtise mène le monde; et plus le nombre d'humains augmente, plus la stupidité règne. Et comme le présumait Einstein, elle est l'unique ressource inépuisable. Pourquoi ne pas l'exploiter?"

Bien sûr, on est jamais loin de la théorie du complot et certaines choses peuvent paraître énormes. Certains parleront sûrement d'une vision pessimiste du monde, je pense, au contraire, que c'est réaliste et que Christian Jacq fait bien de tirer la sonnette d'alarme. Néanmoins, quand on est sensible au sujet (politique, technologies de pointe, société dans son ensemble), on ne peut s'empêcher, à la lecture de ce roman, de se poser plein de nouvelles questions qui ne sont pas forcément réjouissantes. On ne peut qu'en tirer ses propres conclusions... et ne pas cesser d'espérer.

En bref, "Sphinx" est un thriller qui réussit le tour de force d'être à la fois stressant et captivant. Même si la théorie du complot n'est jamais loin et que ça peut paraître parfois un peu gros, c'est un roman qui donne à réfléchir sur notre société actuelle, pratiquement gouvernée par la technologie.
N°572 - Déposé par clarisse06 le 20/01/2017
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Avant dernier tome de la saga Ramsès. Nous voyageons cette fois-ci à l'époque où Pharaon est à son apogée : dans la force de l'âge, une superbe femme, de beaux enfants, la paix et la prospérité pour son peuple. C'est presque trop facile et finalement sans yrop de rebondissements. Mais l'auteur a un talent de conteur sans égal qui nous transporte dans cette Égypte majestueuse.

Toutefois je pense que cinq tomes est le maximum avant de s'ennuyer. Mais je vous dirai ça quand je l'aurais lu.
N°571 - Déposé par griboouille le 15/01/2017
Champollion l'Égyptien
Très bon livre d'aventure qui mêle sources historiques, a recommander pour le dépaysement, le souvenir de J. François Champollion et pour cette Egypte attachante mais dangereuse
N°570 - Déposé par afterad le 15/01/2017
Sphinx
Inutile de la cacher, j'aime beaucoup les romans de Christian Jacq. Je ne savais pas qu'il écrivait également des thrillers, aussi, je n'ai pas hésité une seconde à lire Sphinx lorsque j'ai appris sa sortie. Habituée jusqu'ici aux romans sur l'Égypte comme « J'ai construit la grande pyramide », que je vous avais présenté l'année dernière et la saga « Ramses » que j'ai lue 4 fois, j'ai voulu découvrir une autre facette de l'auteur.

Difficile quand on est un passionné d'Histoire d'écrire sur autre chose. Christian Jacq n'a pu résister à l'envie de nous faire parcourir le monde à la découverte de grands sites historiques. Pour cette intrigue, l'actualité liée au terrorisme s'invite dans le récit. le financement des cellules djihadistes tient aussi un rôle important dans l'histoire.

Des femmes passionnantes (et passionnées), mais caricaturales

Le roman se lit très facilement, l'histoire est assez passionnante et pleine de rebondissements. le personnage de Mark, héritier d'un empire valant des milliards de dollars est assez sympathique et charismatique tout comme Bruce, le journaliste, un rustre cachant un grand coeur. Tout à fait le genre d'homme qu'il est bon d'avoir dans ses contacts.

Par contre, les femmes sont des clichés ambulants ! Mesdames, on ne peut pas dire que Christian Jacq nous ait épargnées ! Entre la femme vénale et diabolique et la jeune femme sublime, mais qui a peu de jugeote et pêche par sa spontanéité (elle a l'art de se mettre dans des situations pas possibles), c'est plutôt difficile de s'identifier. Cependant, ces deux femmes tiennent des rôles importants dans Sphinx et donnent du rythme au récit.

L'amour s'invite pour adoucir le récit

Sphinx plaira aux amateurs de thrillers pas trop violents. On y trouvera peu de descriptions macabres ce qui tend à faire passer aussi pour un bon roman d'aventures. L'auteur semble ne pas avoir oublié que tout homme en situation délicate a besoin d'un peu de réconfort et de chaleur humaine, pour cela, nous pouvons compter sur nos personnages féminins pour faire monter la température... même en Islande. Entre la sublime Apsara et la discrète mais fière Primula, nos deux héros sont entre de bonnes mains.

Un bon moment de lecture

J'ai passé un très bon moment de lecture. Sphinx est le genre d'histoire qui a le mérite de nous faire décrocher de notre quotidien. On se retrouve plongé dans une intrigue qui non seulement nous fait beaucoup voyager, mais aussi rêver, car les différents endroits où nos deux compères mènent l'enquête sont mythiques.

Pour conclure, je dirai que Sphinx est une très bonne lecture détente mêlant à la fois enquête et Histoire, le tout arrosé d'un zeste de romance.
N°569 - Déposé par QueLire le 11/01/2017
Sphinx
Je ne saisi pas le sens de cette histoire - une mise en place assez sympa, prometteuse. Je me dispose à recevoir une méga dose d'optimisme, quand au genre humain, et flop flop tout s'évapore en quelques lignes tout n'a plus aucun sens. Il n'y a plus rien.
A la fin du livre 4 pages complètes des ouvrages déjà écris. J'ai envie de lui demandé ce qu'est la vie pour lui ? quel sens à l'existence humaine ? après toutes ces années dans les arcanes des enseignements des anciens, ce livre, je ne le comprends pas.
N°568 - Déposé par philipppe le 09/01/2017
Sphinx
On m'a prêté le bouquin et j'ai hésité : je n'étais plus dans ma "phase Christian Jacq" depuis longtemps et puis les melting pots de sectes, francs maçons, etc. j'en avais fait le tour. On lit vite mais ça s'oublie tout aussi vite.
Mais je dois dire que celui-ci me captive et j'adore le héros brut de décoffrage.
Je suis dedans depuis 2 jours et j'espère qu'il me captivera jusqu'au bout.
N°567 - Déposé par Chantalbruxelles le 08/01/2017
Sphinx
Mais qu'est-ce qui se passe ?
Christian Jacq, un auteur que j'adule, a craqué...
380 pages qui se dévorent, un suspense soutenu et.... patatra.... tout s'écroule.
Quel dommage.
Quand neuf membres d'une confrérie, détenteur du secret de l'alchimie sont assassinés ou menacés, Bruce, un journaliste d'investigation est engagé pour enquêter.
Et c'est parti pour un tour du monde.
Angleterre, Afghanistan, Vietnam, Japon, États-Unis, Égypte. Faites vos valises et embarquez, mais attention, le terrain est miné. Les tueurs aidés par les meilleures technologies sont à vos trousses. Pas de quartier. Notre Écossais, aidé par le fils de l'un des neuf, milliardaire mystérieusement disparu dans un accident d'avion, et une Asiatique sublime mettent leur vie en danger pour tenter d'éviter un carnage.
Jacq met du rythme, ce roman se lit très vite, mais alors.... pourquoi cette impression de fin bâclée ? Etait-il à ce point pressé de conclure ? Manquait-il d'imagination ?
S'il vous plait Mr Jacq, prenez votre temps, reprenez la plume et peaufinez une nouvelle fin, votre roman le mérite.
Bref, il faut être honnête, même si je mets un gros bémol sur la fin, j'ai pris du plaisir à la lecture de ce Sphinx.
N°566 - Déposé par Tostaky61 le 06/01/2017
Sphinx
J'ai toujours eu un a priori avec les nombreux romans de Christian Jacq, et cette lecture sera le meilleur moyen de m'en débarrasser définitivement. Une intrigue qui dépasse la simple enquête policière mais qui nous plonge non seulement dans le récit de l'histoire d'une secte (plutôt devrions nous parler d'un club d'initiés, reconnaissant là l'influence de l'histoire égyptienne) dont l'origine semble remonter à celle de l'humanité mais aussi dans la prise de conscience que notre monde est gouverné par des maitres, qui avancent masqués. Ce journaliste, brut de décoffrage, Bruce et ce milliardaire, qui s'apprête à prendre les rênes de la plus grande entité mondiale, alors que son père ne l'a initié que par touches. L'écriture est efficace, et on devine que l'auteur en a écrit des romans avant de parvenir à une telle fluidité. Bref un roman historique et policier comme je les aime et qui m'a fait vibrer plusieurs jours durant.
N°565 - Déposé par ERICANSE le 01/01/2017
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Le premier tome s'achevait par la mort de Séthi. Nous retrouvons donc le jeune Ramsès, qui s'apprête à monter sur le trône. Beaucoup contestent la décision du défunt monarque concernant sa succession, la tâche du jeune Pharaon s'annonce difficile.

Nous le suivrons durant ses premières années de règne, avec la superbe Néfertari et ses fidèles amis, mais également ses ennemis, Chénar, Sary et leurs nouveaux alliés. L'annonce d'une mauvaise nouvelle clôture le roman : la guerre avec les Hittites.

Ce deuxième tome m'a autant passionnée que le premier. Ramsès apparaît plus mature que dans le premier, la grande épouse royale est incroyablement attachante.

Christian Jacq nous offre, cette fois encore, un beau voyage en Egypte ancienne.

J'ai sincèrement hâte de lire le troisième tome, qui promet de nous faire découvrir Ramsès sous un jour encore différent avec la guerre qui se déclare.

Challenge ABC 2016/2017
N°564 - Déposé par Chocolatiine le 31/12/2016
Paneb l'ardent : La Pierre de lumière [Tome 3]
La saga se poursuit et pour notre plus grand bonheur nous grandissons avec nos personnages préférés.

Paneb accède enfin au secret par application et malgré son caractère bien trempé. Nous assistons à des intrigues 1ussi bien qu'à des scènes du quotidien. L'auteur nous baigne si bien dans cet univers de l'Egypte profonde et véridique.

Style narratif toujours aussi agréable et coloré et parfumé.

La fin surprend et lance le dernier tome.
N°563 - Déposé par benhur23 le 26/12/2016
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
Premier tome d'une saga qui nous emmène une fois de plus dans cette Egypte fascinante. Dans ce roman il y a moins de "mystique" que dans d'autres sagas, ce qui change un peu.

Même si à force de lire cet auteur je connais les rouages de ses histoires, j'ai pris plaisir une fois de plus à le lire.

Comme on dit : suite au prochain épisode.
N°562 - Déposé par griboouille le 21/12/2016
La malédiction de Toutânkhamon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 22]
Le formidable égyptologue Christian Jacq, dont les romans sur l'Égypte ancienne ont fait le tour du monde, propose une intrigue délectable sur la momie d'un célèbre pharaon.
N°561 - Déposé par LeJournaldeQuebec le 19/12/2016
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Quatrième livre de cette série que je lis et qui m'a le plus accroché. Il y a du suspens jusqu'au bout.
Comme les autres tomes, on a l'impression que c'est intemporel, histoire qu'on pourrait transposer à différentes époques. Et comme les autres et plus en général comme tous les Christian Jacq, facile et plaisant à lire.
N°560 - Déposé par griboouille le 19/12/2016
Sphinx
Dans ce roman Christian Jacq nous embarque dans un thriller palpitant, en compagnie de Bruce enquêteur écossais à la carrure de rugbyman et de son ami Marc jeune et riche homme d'affaires
A leur côté nous allons sillonner le monde afin de sauver Les" 9 Mystérieux supérieurs inconnus "dont la confrérie secrète a pour mission de nous protéger d'une guerre psychologique, celle du contrôle de la pensée des foules ,ce qui permettrait à un conglomérat de l'ombre composé de puissants industriels, de gouverner le monde!
Nous ferons au côté de ces héros peu conventionnels un tour du globe à un rythme échevelé .
Malgré un épilogue un peu bâclé j'ai passé un excellent moment avec cette histoire fort bien documentée
N°559 - Déposé par verogo le 19/12/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
C'est le premier livre de Christian Jacq que je lis et je ne m'attendais pas tout à fait à ça !

Le ton m'a beaucoup fait pensé aux romans jeunesse, je suis même un peu surprise qu'il ne soit pas classé en temps que tel. C'est très facile à lire, rapide et très découpé. Les chapitres sont courts, les idées sont introduites très rapidement, il n'y a pas de longueur. Les personnages sont très manichéens, les héros semblent sans défaut, l'histoire d'amour se base sur un coup de foudre entre eux qui changent d'un coup leurs destinées (ou presque). Ils se verront accompagner de fidèles animaux comme le chien qui reconnaît d'instinct les gentils des méchants. Il y a des éléments fantastiques magiques assez centraux, et pas juste de l'ordre des rites et superstitions.

Ça peu sembler un peu bébête, mais c'est divertissant plutôt. On découvre ainsi des facettes de l'Egypte antique de manière assez ludique sans aller chercher très loin. Il y a suffisamment d'éléments d'intrigue, culturel ou fantastiques pour éviter longueurs et lourdeur. Ça se lit très vite, donc on ne s'attarde pas sur le côté niais qui passe donc sans faire grincer des dents pendant la lecture.

L'intrigue de se premier tome est assez classique. On peut d'ailleurs deviner assez rapidement un éléments de dénouement important et c'est dommage.

L'aspect historique est bien rendu, il y a du vocabulaire spécifique bien expliqué dans les notes en quantité bien choisie, on est de suite plongé dans le contexte historique sans s'appesantir sur les différence avec le monde actuel. On rattrape les éléments culturel au fur et à mesure sans avoir l'impression de lire des aparté de manuel d'histoire (sauf pour les notes explicatives mais elles sont courtes). le livre est parsemé de dessin égyptiens en rapport avec l'histoire qui peuvent du coup se permettre des légendes très courtes pour être pertinentes et nous fait ressentir que les éléments évoqués ont bien fait partie de la culture égyptienne.

Ce tome n'est pas indépendant, même si certains éléments trouvent leur réponse (quand même !) l'intrigue principale est loin d'être terminée.

Un lecture plaisant qui raconte très bien une partie de la culture d'Egypte antique. L'intrigue et les personnages au style roman jeunesse ne sont pas bien profonds, mais tout glisse facilement et ça se lit vite. Je lirai probablement la suite un jour.
N°558 - Déposé par lilice_brocolis le 12/12/2016
Meurtre sur invitation : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 5]
Higgins me fait penser à Poirot et/ou Miss Marple. Je relirai volontiers une autre de ses enquêtes. le meurtrier est une personne que je soupçonnais pas forcément.
N°557 - Déposé par Andau le 12/12/2016
Sphinx
Je suis dans une mauvaise période d'appétit de lecture. J'en prends un, je lis une page, je le repose, j'en change et… rebelote… le léger m'agace, le lourd me prend la tête, donc pas simple! Et puis le Sphinx me faisait peur…
Avec Christian (oui, oui, je me permets de l'appeler Christian parce que notre histoire dure depuis plus de vingt ans!) j'étais habituée à ses recueils sur la culture et la sagesse des égyptiens du temps des pharaons et, bien évidemment, à ses sagas égyptiennes.
Avec la 4ème de couv' de Sphynx, j'ai eu peur! Oui j'ai eu peur, je l'avoue, que Monsieur Christian Jacq (là, c'est le respect qui domine davantage que notre histoire ancienne) ne soit pas à la hauteur d'un thriller comme je les aime.

Et si vous êtes habités également par cette frilosité, je suis très heureuse de vous détromper!

Si de très nombreuses références à l'antiquité égyptienne ne laissent pas le lecteur en terrain inconnu, l'auteur nous offre un thriller palpitant d'actualité, avec, en ouverture, notamment, la destruction des monuments historiques de Palmyre par DAESH.

Et s'il nous avait habitué à une sagesse optimiste, avec Sphinx, c'est un constat sombre de notre société actuelle, gouvernée par les groupes d'influence « secrets » qui contrôlent (ou « influencent fortement » pour les plus naïfs d'entre nous!) l'ensemble des gouvernants des pays du monde par le biais essentiellement du nerf de la guerre: l'argent.

Le duo formé par Bruce, écossais un poil bourrin mais enquêteur hors pair n'ayant pas froid aux yeux, et Mark, héritier d'un empire aux manières plus policés, n'est pas sans évoquer le célèbre tandem Lord Brett Sinclair/Danny Wilde d'Amicalement votre, excellente série TV des années 70. Je ne vous offre pas un scoop, je ne suis pas la première à le dire mais au moins la référence est parlante!

Avec eux, nous sommes confrontés aux mêmes problèmes que chacun d'entre nous est amené à rencontrer: privilégier sa vie perso quitte à fermer les yeux sur les grands desseins mafieux des lobbies et des dirigeants sous prétexte que le combat « David contre Goliath » est perdu d'avance, ou refuser la soumission et se battre par tous les moyens pour être le grain de sable dans le rouage parfaitement huilé du monde corrompu et matérialiste qui est le nôtre quitte à y perdre la vie.
Le simple quidam, le journaliste intègre et fouineur ou même un empire industriel et financier ont-ils des chances de réussir à contrer l'inéluctable qui nous attend ici-bas? le cours du destin peut-il être changé?

Préparez donc vos passeports Mesdames et Messieurs car nous allons sillonner le monde! le rythme est donc trépidant, le suspens est haletant alors que le dernier rempart contre la chute de l'humanité est en grand danger, l'espoir s'amenuise au fil des assassinats…
Le vainqueur de la bataille de la spiritualité et des valeurs morales de l'humanité contre les maîtres du Monde, à savoir l'argent, la domination et le pouvoir est-il si évident?

Le final de ce roman me laisse un sacré goût amer en bouche… Mais si Christian Jacq ne joue pas la carte du happy end, tout espoir n'est pas mort: Il est encore temps peut-être de sauver le Sphinx, qu'en pensez-vous?
N°556 - Déposé par BlackKat le 11/12/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Premier épisode d'un nouvelle série. Je pensais entrer dans l'enquête plus rapidement, mais il y a eu d'abord les présentations. c'est ce qui a un peu plombé mon enthousiasme.
Mais j'ai retrouvé avec plaisir l'Egypte comme la raconte Christian Jacq : un peu d'Histoire, un peu de mystique, un peu de beauté et évidemment de l'intrigue. Tous les ingrédients sont réunis pour que je me procure le le deuxième tome.
N°555 - Déposé par griboouille le 08/12/2016
Sphinx
Ils sont neuf. Neuf représentants d'une confrérie mystérieuse dénommée Sphinx. Neuf détenteurs des secrets de la vie, disséminés à travers le monde. Neuf condamnés à mort par les nouveaux maîtres de la technologie, adeptes de l'argent-roi, dont l'objectif fait froid dans le dos : la prise de contrôle définitive du cerveau humain par les machines. Depuis New York ces derniers ont engagé une traque implacable pour éliminer, un à un, les membres de Sphinx. C'est compter sans la détermination d'un journaliste écossais, Bruce Reuchlin, redoutable enquêteur, prêt à prendre tous les risques pour déjouer leur plan diabolique. Pour Bruce, désormais, chaque pas est un danger de mort. Plus il avance dans son enquête, plus la question l'effraie : qui gouverne vraiment notre monde ?

Cela faisait un moment que je n'avais pas lu un roman de Christian Jacq et en voyant la première de couverture et le titre, je l'ai acheté les yeux fermés en pensant retourner en Egypte.... Erreur !
C'est un tour du monde que nous propose l'auteur avec des héros aussi peu conventionnels que courageux, un duo qui tient plus "d'amicalement vôtre" que de Watson et Holmes !...le tout agrémenté d'agréables créatures dignes de James Bond !
Je dois avouer que malgré mes premières réticences, la mayonnaise prend et on succombe avec plaisir aux tribulations des héros ! En plus que fan d'égyptologie, j'ai anticipé la fin qui délivre un message lourd de sens...
Pas révolutionnaire mais plaisant...un bon livre de vacances...
N°554 - Déposé par Nath19 le 07/12/2016
Sphinx
Plus jeune j'étais passionnée par l'Egypte et tout ce qui s'y rapportait. Encore maintenant, j'y suis sensible. Et forcément qui dit Egypte, dit Christian Jacq ! C'est un auteur que je voulais découvrir depuis des années, mais l'occasion ne s'était pas présentée. Les Editions XO m'ont permis de découvrir cet auteur en m'envoyant son dernier livre, qui plus est, est un thriller.

Dans Sphinx, le livre s'ouvre sur une scène de torture d'un homme. On souhaite lui soutirer des informations qu'il ne donne pas. Ses ravisseurs décideront donc de l'éliminer. Parallèlement, nous faisons la connaissance de Bruce Reuchlin, un journaliste prêt à tout pour révéler toutes les vérités. Bien évidemment les 2 histoires vont très vite se lier lorsque Bruce apprendra que notre premier homme était en fait un Supérieur Inconnu, et membre de Sphinx. Bruce va alors se mettre à enquêter lorsqu'il va comprendre que les Supérieurs Inconnus sont assassinés les uns après les autres. Qui commandite les meurtres ? Et pourquoi veut-on éradiquer l'organisation Sphinx ? Et lorsque le père de Mark, meilleur ami et employeur de Bruce va être tuer à son tour, l'enquête va alors prendre une tournure plus personnel. le père de Mark était-il un des 9 Supérieurs Inconnus ? Mark va alors prêter main forte à Bruce pour aller jusqu'au bout de l'enquête, quitte à y laisser des plumes.


Bien. Autant vous dire que j'ai adoré ce livre ! L'intrigue est génial ! Ces 9 Supérieurs Inconnus qu'il faut sauver parce qu'ils veillent sur notre monde, c'est une idée vraiment intéressante. Ils veillent sur les vrais valeurs du monde, mais leur mission est de plus en plus difficiile avec l'évolution grandissante des technologies nouvelles.

Le rythme est haletant et on ne s'ennuie pas une minute. L'auteur nous fait voyager à travers le monde, nous entraînant d'Islande au Japon en passant par les Etats-Unis. Les personnages sont attachants, j'ai adoré Bruce, cette brute épaisse pleine de bons sentiments, un gros nounours en soi. Et puis, cette histoire nous fait également réfléchir sur la technologie dans nos vies d'aujourd'hui. Sommes nous plus heureux parce que nous avons les derniers gadgets électroniques derniers cris ?

En résumé, c'est une lecture que j'ai adoré et j'ai eu plaisir à voyager sous la plume de Christian Jacq. C'est un auteur que je relirai certainement et avec grand plaisir.

A vous de découvrir l'opération Sphinx, et de suivre Bruce & Mark dans une enquête haletante, au rythme soutenu.
N°553 - Déposé par Aubazaardeslivr le 07/12/2016
Barrage sur le Nil
Barrage sur le Nil est le premier roman de Christian Jacq. Je souhaitais découvrir cet auteur depuis longtemps, mais après ma lecture, je doute d'avoir commencé par le meilleur.

L'histoire est bien mais un peu complexe, et je pense que je me suis perdue quelque fois, et j'ai eu quelques difficultés de compréhension, notant sur la vie et la mort de certains personnages.

Je ressors donc de cette lecture avec un avis mitigé.
N°552 - Déposé par ju-s-tine le 06/12/2016
Sphinx
Thriller haletant dès les premières lignes. On a juste envie de dévorer le livre et puis, dernier chapitre, le soufflé retombe en une seule fois. Fin décevante et bâclée. C'est dommage...
N°551 - Déposé par Apsou2207 le 06/12/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Roman plaisant, sans prétention autre que de distraire, qui se laisse lire sans se prendre la tête.
Intrigues, histoire d'amour, magie, rebondissements, sont les ingrédients qui font qu'on a envie d'aller au bout.
Il n'y a pas de temps mort, j'ai presque l'impression de lire une BD, ça me détend.
N°550 - Déposé par Jimans le 03/12/2016
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Le livre interdit est la suite de la tombe maudite dans la série Les enquêtes de Setna. Dans le livre précédent, le lecteur avait laissé Setna et Sekhet dans des situations difficiles et dangereuses chacun de leur côté. Dans ce deuxième tome, Christian Jacq nous raconte la suite de leurs aventures. Setna poursuit son enquête sur la disparition du vase d'Osiris et décide d'aller voir son père concernant ses sentiments et le différent qui en découle avec son frère. Quant à Sekhet, elle essaie d'échapper à son père et aux assassins qu'il a envoyé.

Christian Jacq arrive une nouvelle fois à embarquer le lecteur par son histoire. Ici, il y a moins d' »archéologie » mais plus d'enquête. le roman en devient plus captivant car il arrive à combiner les deux parfaitement. le rythme s'accélère et même temps que les héros sont mis en difficulté. le roman est court et se lit facilement. L'auteur réussit à nous faire douter sur certains personnages et on se demande comment va finir l'histoire. Pour cela, il faut encore patienter deux tomes que je ne vais pas tarder à lire pour savoir ce qui va arriver à chacun des protagonistes.
N°549 - Déposé par delfina le 02/12/2016
Sphinx
Jusqu'à présent, les quelques ouvrages de monsieur Jacq que j'ai lu étaient des prêts de la part d'amis passionnés par l'Egypte. Sphinx est donc le premier à rejoindre ma grande bibliothèque. Cette lecture palpitante scelle aussi le partenariat littéraire qui lie désormais Crocbooks aux éditions XO. Merci à Mélanie pour cet envoi qui fait des envieuses sur Facebook.

Ce thriller moderne tente de répondre à cette question : Qui dirige notre monde ? En cherchant à éviter plus de meurtres, Bruce et Mark vont entraîner le lecteur aux quatre coins du monde. Nos deux protagonistes ont des mines renfrognées sauf lorsqu'ils dégustent un alcool de qualité ou une spécialité locale qui fait voyager leurs papilles. J'ai vraiment apprécié ce trait de leur personnalité.

Comme toujours, l'écrivain sait distiller le suspense. Il pique notre curiosité avec des précisions historiques concernant les lieux d'action sans que cela est pour effet d'alourdir le texte. Si recherche de la vérité rime avec corruption, nos deux acolytes peuvent compter sur le soutien sans faille de leurs familles.

Là encore, c'était risqué mais l'écrivain a placé la beauté physique (celles des femmes asiatiques en particulier), la surdouance et la bonté d'âme qui est une notion plus générale sur un même plan sans tomber dans la caricature car toute la crédibilité du récit repose sur l'enchaînement des rebondissements.

Enfin, l'issue de cette course contre la mort est déroutante mais inévitable. Elle place cette nouveauté parmi les plus grands coups de coeur livresques de mon année 2016.
N°548 - Déposé par CROCBOOKS le 29/11/2016
Sphinx
Qui dirige notre monde ? Telle est la question à laquelle Sphinx souhaite répondre au travers d'une enquête sans temps mort et une course contre la montre de pays en sites historiques. Découvertes, secrets, meurtres, danger permanent, les éléments du thriller sont réunis et font de Sphinx un excellent représentant du genre, surprenant, moderne et fascinant.
N°547 - Déposé par BettieRose le 21/11/2016
Assassinat chez les druides : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 21]
Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas plongé dans un Christian Jacq. Je suis une grande fan de ses romans sur l'Egypte ancienne mais j'ai fait une pause il y a quelques mois, pour ne pas faire d'overdose. Et du coup j'ai choisi Assassinat chez les druides car j'avais envie de découvrir les enquêtes de l'inspecteur Higgins et je n'ai pas été déçue !
L'auteur m'a capté dès le début, avec la première phrase du roman : « En cette nuit d'été, la procession entra dans le cercle magique des pierres de Stonhenge avec lenteur et solennité. ». Dès le début nous évoluons sur le site de Stonehenge en Angleterre et j'ai trouvé ce premier chapitre très prenant.
Je ne connaissais rien à l'univers des druides et c'est un thème qui m'a attiré. J'ai aimé les quelques petites anecdotes apportées par l'auteur notamment au chapitre 2 dans lequel on apprend que la reine Elizabeth II appartient à la communauté druidique. La reine est devenue ovate (équivalent d'un druide gaulois) en 1946.
L'inspecteur Higgins est appelé en renfort sur un mystérieux meurtre commis à Stonehenge lors d'une cérémonie druidique.
En effet, l'archidruide Gilmoran le roux meurt soudainement lors de cette cérémonie secrète. Une enquête qui s'annonce délicate et que l'inspecteur va devoir démêler au plus vite pour ne pas attirer les foules. de plus la communauté touchée étant les druides, et la reine d'Angleterre appartenant à ce mouvement, Scotland Yard met la pression pour résoudre ce crime au plus vite.
L'inspecteur Higgins et le commandant Marlow vont s'intéresser à chaque membre de ce cercle de druide composé de 5 hommes et de 2 femmes. On va être ici dans une sorte de huis clos, entre le site de Stonehenge et l'auberge où sont logés les druides. L'enquête s'annonce difficile car certains vont essayer de mener l'inspecteur en bateau, mais Higgins est très malin, et très doué, il observe et il note tout dans son petit carnet noir.
J'ai énormément aimé le personnage de Higgins, il est bourru et malin et je lirais d'autres de ces enquêtes !
Dans ce meurtre commis parmi les druides, l'inspecteur va devoir faire la lumière sur tous les membres présents, les masques tombent, des aspects pas très reluisants sont dévoilés sur chacun et on est pris dans l'histoire jusqu'à la fin en se demandant mais qui a bien pu vouloir éliminer l'archidruide Gilmoran le roux ? Un homme qui semblait bienveillant et dévoué à sa cause.
L'enquête avance bien, on va de petites révélations en petits rebondissements et puis pouf un gros rebondissement. On soupçonne chacun à tour de rôle et on n'est jamais sûr de rien.
Ce roman policier m'a tenu en haleine, je l'ai dévoré en quelques heure. Il fait le job et il est très efficace. Il a comblé mes attentes à 100%.
Une enquête tout ce qu'il y a de plus classique mais c'est ce que j'attendais. Le plus pour moi c'est la plume de Christian Jacq dont je ne me lasse pas.
N°546 - Déposé par MarieLovesBooks le 18/11/2016
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Alors que Setna est de retour, Kékou finit par enlever sa fille Sékhet. Pour Sékhet l'avenir semble bien sombre. Aussi Setna, aidé de Ched, Ramésou et Sobek, va tout mettre en oeuvre pour la retrouver à temps.

Même s'il n'est pas extraordinaire, ce dernier tome aura eu le mérite de remonter un peu le niveau des autres. On en a enfin terminé avec ce schéma qui se répète encore et encore, en dehors d'un Ramésou toujours aussi têtu et, surtout, aveugle face à la situation. Dans ce dernier volet des enquêtes de Setna, nous entrons enfin dans le feu de l'action, si l'on peut dire. Enfin il se passe des choses intéressantes qui font avancer l'histoire et qui rendent les personnages un peu plus dynamiques.

L'impression de survoler les évènements de haut était toujours présente, mais nettement moins que sur les tomes précédents. Sans doute en raison de ces évènements nouveaux voire inattendus pour certains.

Je n'ai pas grand chose à en dire de plus. Malgré un tome 4 un peu plus vivant que les précédents, cette saga m'a globalement déçue, avec des personnages et des mises en scènes peu fouillés.
N°545 - Déposé par Sylla le 17/11/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Ce que j'ai ressenti:…♫Souvenirs, ♫souvenirs♫….

Christian Jacq, il m'a fait rêver ,étant adolescente, de l'Egypte. Tant de passions dans ses écrits qu'il nous la fait vivre et ressuscite le temps d'un livre toute la grandeur des pharaons. C'est sans doute un peu grâce à lui, si mon plus grand désir était de toucher les fameuses pyramides, et d'avoir pu le réaliser, il y a quelque temps….Donc, oui, cet auteur est particulier pour moi, et, ouvrir mon challenge avec Christian Jacq, était une évidence…

Dieu avait créé le désert pour que l'homme se taise et entende la voix du feu secret.

Ramsès est une saga en 5 tomes, et dans Le fils de la lumière, nous avons toute la jeunesse et l'apprentissage d'un jeune prince, sous l'aile de Sethi. Que de belles descriptions, que de jolies valeurs véhiculées et apprises à côté de ce grand roi, que de beauté dans ces paysages et dans ses lignes…Mais le Pouvoir n'est pas de tout repos, il faut d'abord survivre aux autres, avant de penser à se repaître de puissance. L'Egypte des pharaons est une période de jeux princiers et de lutte pour cette fameuse divinité, et ce n'est pas de tout repos pour les aspirants…

L'homme détruira tout autour de lui , y compris ses semblables, le fort anéantira le faible, l'injustice triomphera, la violence et la laideur s'imposeront partout.

C'est sous un soleil accablant et une chaleur étouffante que se jouent les pires complots et jeux de manipulations pour empêcher ce jeune homme aux nombreuses qualités d'accéder à la place suprême: Pharaon de l'Egypte. Et bien sur, ses petites mesquineries et grands stratagèmes sont de véritables rebondissements passionnants qui en font une lecture très agréable! Il me tarde de lire la suite, car elle présage encore plus de piment, et autant de violence latente, ne peut que se transformer en affrontements musclés.

Petit homme ridicule face au mystère et à la grandeur du site , il perçut néanmoins la présence d'un au-delà qui nourrissait au lieu de détruire .

On s'attache à cet adolescent humble, mais plein d'ambitions, et ce premier tome est une belle aventure à suivre en pays égyptien, ou Sagesse s'oppose à Guerre, ou même la fratrie n'est jamais une place tranquille, et où l'amour prend une place surprenante….

Tu te cachais dans ma main comme une étoile ;aujourd'hui , j'ouvre les doigts. Brille ou disparais.
N°544 - Déposé par Stelphique le 16/11/2016
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
J'ai adoré cette série! L'écriture de Christian Jacq est captivante, les personnages sont attachants, comme toujours. On apprend beaucoup de choses sur la construction des tombeaux égyptiens, de manière plaisante.
N°543 - Déposé par YumeUchiha le 15/11/2016
Paneb l'ardent : La Pierre de lumière [Tome 3]
C'est l'avant dernier tome de la saga et on a hâte de découvrir la fin et surtout qui est le traître de la confrérie qui sévit depuis le début.

Ce tome plutôt accès sur Paneb l'ardent est très captivant. On assiste à son évolution totale au sein de la Place de Vérité grâce au soutien qu'il a, notamment celui de Nefer le Silencieux, Claire la femme sage mais aussi sa femme Ouabet la Pure. Il atteint enfin tous les secrets de la pierre de lumière malgré toutes les difficultés qu'il a dû traverser.

Sethi II et son fils sont au bord de l'affrontement pour savoir qui de l'un ou de l'autre régnera sur la haute et basse Égypte.

Tous les deux étant manipulés par le général Mehy qui ne cesse de vouloir s'emparer de la pierre de lumière et use de tous les stratagèmes a sa portée.

Serketa, la femme de Mehy, ne cesse d'éliminer tout ce qui se trouve en travers de leur chemin et continue d'avoir main mise sur le traître de la confrérie jusqu'à lui demander l'impossible...

J'ai beaucoup aimé ce tome qui fait évoluer les personnages de plus en plus et nous emporte dans les secrets de la pierre de lumière. On ne sait toujours pas qui est le traître mais ça ne serait tarder.

La fin de l'histoire est un peu triste mais il y a toujours des dommages collatéraux avant que la paix ne règne enfin sur leur village.
N°542 - Déposé par Daniella13 le 13/11/2016
L'Épée flamboyante : La Reine Liberté [Tome 3]
...

C'est vraiment une trilogie prenante et ce dernier tome termine très bien cette guerre pour la liberté du peuple égyptien.
N°541 - Déposé par yuya46 le 06/11/2016
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
Christian Jacq nous éblouit encore avec cette saga que l'on ne souhaite plus lâcher.

Ramses le Grand étant décédé, il faut rapidement terminer la demeure d'éternité avant le jour des funérailles et c'est Nefer le silencieux qui a été désigné pour assurer le bon déroulement de cette fonction.

Tous les artisans de la place de Vérité se demandent si le nouveau pharaon, Merenptah, va poursuivre l'œuvre de son père et protéger la cité qui est menacée.

Nefer se retrouve accusé malgré sa droiture mais sa femme, Claire, la femme sage, va mettre en œuvre une stratégie pour le disculper et prouver son intégrité.

J'ai beaucoup aimé les précisions de l'auteur sur la façon que les peintres avaient pour réaliser les couleurs afin de les appliquer sur les parois de la demeure d'éternité. J'ai trouvé ça très enrichissant.

L'auteur nous fait partager sa passion en nous donnant des précisions sur chaque métier de la place de Vérité, sur le secret des tombes, sur la gestion quotidienne des demeures d'éternité et c'est vraiment passionnant.

On en apprend plus sur le personnage de Claire, qui est la femme de Nefer le silencieux et qui devient la femme sage. L'auteur nous montre la place importante qu'elle occupe au sein de cette confrérie et il nous fait comprendre à quel point les divinités étaient respectées et essentielles dans leur quotidien.

On a enfin une évolution positive de Paneb qui a beaucoup souffert pour en arriver là où il est et il en devient encore plus attachant.

Il y a toujours autant de suspense, de trahisons, de manipulation, de quoi largement nous envoûter tout au long de l'histoire.

La pierre de lumière est mise plus en valeur dans ce tome et son utilité est enfin mise en avant.

Mehy continue ses manipulations avec sa femme Serketa mais a du mal à arriver à ses fins.

Un deuxième tome toujours aussi prenant, une écriture toujours aussi fluide, un suspense haletant. On a hâte de découvrir qui est le traître au sein de la place de Vérité et c'est avec plaisir que je continuerais avec le troisième tome de cette saga.
N°540 - Déposé par Daniella13 le 28/10/2016
Sphinx
Un couverture et un titre au coeur même du sujet du livre. Ce dernier m'a fait découvrir la plume d'un auteur. Un style agréable à suivre et qui nous entraîne dans une intrigue haletante. Pas de point mort, il se passe toujours quelque chose. Un thriller palpitant où les meurtres s'enchainent et où, chacun d'entre eux réduit les chances de Bruce et Mark d'apprendre la vérité, de découvrir qui gouverne le monde? Mais aussi, qui est derrière tout ces crimes?

Une aventure qui nous fait voyager aux quatre coins du monde avec un côté historique qui va nous en apprendre beaucoup sur les croyances de l'alchimie et l'archéologie. Beaucoup d'informations que j'ai adoré découvrir et qui enrichissent grandement le récit.

Une intrigue sur un groupe de neuf supérieurs inconnus, chacun doté de pouvoirs ou capacités à aider le monde à aller mieux. Un bel idéal qu'un commanditaire extrêmement puissant veut à tout prix éradiquer. On suivra l'intrigue aussi bien du point de vu des supérieurs, que du commanditaire, mais surtout du point de vue de Bruce et Mark. Prenante, on sent la tension qui monte au fil de récit. La crainte de ne pas parvenir à découvrir qui gouverne avant que ce dernier ne soit lui aussi exécuté.

J'ai beaucoup aimé les protagonistes principaux mais c'est surtout à Bruce et sa famille que je me suis attachée. Avec ce petit garçon plein de surprises. Un être exceptionnel. Et Bruce, un écossais un peu bourru qui devient le plus tendre des hommes face à sa femme.

J'ai été captivée par l'ensemble du récit mais une fois arriver à la fin, j'avoue avoir été surprise. Les choses se clôturent d'un coup très (trop) vite. Je m'attendais à autre chose. Sans doute là le souhait de l'auteur de nous montrer que l'avenir tant redouté est inévitable et que nos personnages l'ont bien compris!

Une lecture captivante pas son côté historique, palpitante par son excellente intrigue mais déroutante par sa fin.
N°539 - Déposé par LeMondeDeMarie le 28/10/2016
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Je ne rentrerai pas trop dans les détails, de façon à ne pas trop en dire (attention, spoilers sur les deux premiers tomes malgré tout) mais une fois de plus, ce troisième tome m'a déçue. Comme les précédents, j'ai eu ce sentiment de "loupé", les évènements s'enchaînent à une vitesse bien peu crédible, l'auteur ne nous donne que bien peu de détails et descriptions.

Nous retrouvons Setna là où on l'avait laissé à la fin du tome 2, dans une situation périlleuse qui ressemble beaucoup à celle de la fin du tome 1 / début du tome 2. Déjà, à ce moment là j'avais une petite impression de répétition qui ne me plaisait pas trop.
Du côté de Sékhet, on abandonne la petite chose fragile du tome 2 pour retrouver la femme forte et volontaire du premier volet des enquêtes de Setna. C'est déjà plus agréable à lire.
Ramésou me donne de plus en plus cette impression d'un enfant mécontent qui n'a pas le cadeau qu'il voulait et qui base toutes ses décisions sur ce détail.

Ce livre n'apporte rien, ou en tout cas très peu à l'intrigue générale. le schéma est vraiment très répétitif que ce soit dans le livre lui-même ou entre les livres. Tout au long de ce volume, on retrouve Ramésou qui ressasse sans arrêt le même discours auprès de Sékhet. La réponse de cette dernière, on la connaît par coeur, et on sait que par la suite elle ne changera pas. D'un autre côté, Ched ne cesse d'essayer de faire prendre conscience de l'implication de Kékou à Ramésou. Celui-ci n'en démord pas : il n'y croit pas. Et enfin ce troisième volet se termine pour Setna... pratiquement de la même façon que sur les autres livres, à ceci près qu'on sait comment cette nouvelle aventure se termine avant de fermer le livre.

Donc encore une fois un livre qui ne m'a pas conquise, avec un schéma ultra répétitif. Pour autant, je vais lire le quatrième et dernier tome des enquêtes de Setna. Je n'aime pas stopper une lecture aussi brutalement, j'aimerai quand même savoir où va nous emmener l'auteur au final.
N°538 - Déposé par Sylla le 26/10/2016
La Guerre des couronnes : La Reine Liberté [Tome 2]
...

Ce tome 2 est prenant et plaisant à lire, vivement que je sache quel sera le dénouement final.
N°537 - Déposé par yuya46 le 22/10/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
J'aime la mythologie égyptienne, le mystère de cette civilisation ingénieuse et, même si ici l'histoire est romancée, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Je ne sais pas si j'irai jusqu'au 5e tome mais j'ai déjà hâte de connaitre la suite dans le 2e !
N°536 - Déposé par MlleNinie le 21/10/2016
Le Pharaon noir
bouh , je lis ce bouquin juste après "le dieu fleuve" et "la dame du nil" , supers bouquins , surement une erreur .

C'est basique , superficiel , pas du tout détaillé sur les us et coutumes de l'époque , le coté romantique est au niveau zéro et l'écriture simpliste.

Pour mon premier Christian Jacques , j'espère avoir choisi le plus mauvais ?

Je tenterais d'en lire un autre , mais j'appréhende déjà !!
N°535 - Déposé par jgcentauro le 19/10/2016
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Hélas, mes craintes en refermant le volume 3 de Ramsès se confirment au bout de 120 pages du volume 4 : le récit manque de rythme ; trop linéaire, trop lent... pourtant les liens entre les personnages s'affinent, notamment le rapport entre Nertari et Ramsès ; et l'histoire de Moïse, un autre grand mythe , aurait dû suffire à renouveler l'histoire... mais les mêmes méchants qui s'agitent dans l'ombre; une mise en place de début sur 50 pages là où 5 auraient suffi... non, décidément, pour moi, Christian Jacq est un bon romancier (ce roman là mérite tout autant que son prédécesseur 3 étoiles), mais n'a pas l'art des meilleurs auteurs de sagas littéraires. A réserver donc en ce qui me concerne pour des "one shot".
N°534 - Déposé par candlemas le 18/10/2016
La malédiction de Toutânkhamon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 22]
Dernier livre d'une collection impressionnante, soit 22 livres avec celui ci et qui fait parti de la saga « Les enquêtes de l'inspecteur Higgins », « La malédiction de Toutankhamon » nous plonge dans l'univers de l'Egypte ancienne.
L'action se déroule de nos jours, lorsqu'un groupe de scientifiques se fait assassiner et que tout porte à croire qu'il s'agit de la malédiction de la momie qu'ils souhaitaient exhumer (en l'occurrence Toutankhamon). le très respecté et retraité inspecteur Higgins est consulté par Sotland Yard et on lui demande, bien évidemment, d'élucider le mystère.
Je me suis un peu ennuyée, la lecture de ce livre était, pour ma part, plate… L'action était monotone, les personnages pas très attachants (et trop même pour ce petit livre), bref un moment d'ennuie totale et je le regrette. Peut-être qu'en arrivant a la fin de sa saga l'auteur perd la main, du coup je vais retenter le coup avec le premier tome de la série.
N°533 - Déposé par LilithKBL le 17/10/2016
Un assassin au Touquet : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 17]
Quand l'ex-inspecteur chef Higgins reçoit une lettre aussi provocante qu'insultante, son sang de Britannique ne fait qu'un tour et le voilà qui débarque, en compagnie de Scott Marlow, de l'autre côté du Channel, donc de ce côté-ci de la Manche… Un individu qui se nomme tout simplement ”Apollon“ l'accuse proprement d'incompétence s'il n'arrive pas à élucider le meurtre d'une jeune femme retrouvée au Touquet. Bien vite Higgins fait la connaissance des policiers français, et les relations entre eux ne seront pas à proprement parler du style de l'Entente Cordiale ! Pourtant les personnages gravitant autour de la victime sont d'un naturel plutôt agressif et Scott Marlow aura vite fait de les prendre pour coupables idéaux. Mais les crimes reprennent et les témoins éventuels disparaissent tragiquement…
Comme une madeleine de Proust ou un bon vieux single malt, j'ai toujours plaisir à retrouver Higgins et ses enquêtes pointues et finaudes. Piqué au vif par un Apollon de papier, notre “ex” inspecteur-chef se retrouve au Touquet pour y résoudre une affaire dans laquelle il serait directement impliqué. Sans faire abstraction des figures de style habituelles autour de son héros (descriptions précises, manies, élégance) Christian Jacq tisse avec délice les pièges dans lesquels Higgins semble glisser inexorablement et, contrairement à ses habitudes. Au-delà des relations épineuses entre Français et Britanniques dont aucune n'est omise, c'est avec un humour corrosif que l'auteur distille ses piques et alimente une guerre des polices. L'histoire paraît assez simple mais ne manque pas de ressorts, et pour les connaisseurs, bien attrayante.
N°532 - Déposé par Domichel le 17/10/2016
J'ai construit la grande pyramide
Un de mes auteurs favoris!!
Une fois de plus je suis scotchée à son livre. En moins d'une journée, je l'ai presque lu en entier! Il est un peu plus philosophique que d'autres mais cela permet de mieux comprendre la pensée égyptienne antique.
On retrouve ses personnages favoris (le Vieux, Vent du Nord) avec toujours autant de plaisir.
N°531 - Déposé par Nefertari88 le 16/10/2016
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Ce roman somme toute assez classique dans son déroulement et le style de Christian Jacq, est néanmoins intéressant à bien des égards. Outre une découverte ou redécouverte de l'Egypte ancienne menée par un guide fiable et qui sait de quoi il parle, on prend plaisir à alterner la description de Pi-Ramsès et des beautés du delta du Nil avec celle des moeurs politiques et militaires de Hittites, on fait connaissance avec les états d'âme de personnages mythiques comme s'ils étaient de proches contemporains. Les questions religieuses sont habilement contournées en les renvoyant au contraire à une ère mythique ou toute magie semble possible?. L'aventure est bien là, portée par un récit simple, linéaire... trop eut-être pour que je lise toute la saga... mais nous verrons. Ce volume 3 était bien.
N°530 - Déposé par candlemas le 15/10/2016
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Il arrive parfois que certaines lectures soient exactement comme vous le pensiez, mais au lieu de gâcher votre plaisir, cela le maintien. Il y a un côté rassurant à cette situation et un autre qui attend peut-être la surprise qui même si elle ne vient pas, ne vous déçoit point car l'espoir était mince.
N'allez cependant pas croire que ce roman soit sans intérêt.

Apprécions le petit rappel des épisodes précédents pour les lecteurs qui n'enchaînent pas les tomes. C'est utile pour les uns, sans déranger les autres qui peuvent faire l'impasse sur ces quelques pages.

Comme toujours, des illustrations sont présentes à la fin de chaque chapitre. Elles sont authentiques et ancrent le récit dans une certaine réalité. Pour le lecteur, c'est un petit plus qui peut l'aider à y croire encore plus.
Des passages permettent aussi d'être plonger dans la vie quotidienne de cette époque lointaine, mais proche par bien des aspects. La nature humaine n'a point changé au fond.

J'ai trouvé qu'il y avait un peu moins de répétitions ou de "remplissage" que dans le tome précédent même si on en trouve un peu. Un plus apprécié par la lectrice que je suis car on avance ainsi plus dans le récit qui est toujours rédigé avec le style reconnaissable de Christian Jacq, enfin pour ses lecteurs plus ou moins réguliers.
Certains déploreront ce manque d'originalité, d'autres l'apprécieront. Je me situe un peu entre deux. J'aime le confort un peu routinier, mais j'aimerais parfois un peu plus de nouveautés.

Sinon dans son ensemble, voilà un épisode parfaitement conforme à ce que j'en attendais. Sympathique et distrayant, agréable, romanesque et qui appelle une suite évidemment...
N°529 - Déposé par emeralda le 10/10/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Pour les mordus de romans historiques et spécifiquement l'Égypte, je ne peux que conseiller Christian Jacq.

Étant égyptologue, il nous compte l'histoire de nos ancêtres égyptiens d'une façon qui nous tient en haleine tout en y ajoutant des faits réels...
N°528 - Déposé par Lena88 le 09/10/2016
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
Dans cette nouvelle saga, Christian Jacq, nous emmène au coeur des secrets de la construction des demeures d'éternité des pharaons.

Sous le règne de Ramses le Grand, chacun veut intégrer la place de Vérité afin d'y découvrir les secrets qu'elle renferme.

Mais il n'est pas si aisé d'intégrer cette confrérie très fermée et aux exigences très strictes. Certains veulent apprendre les secrets mais d'autres veulent les voler pour s'emparer de la puissance afin de détruire les pharaons.

Trois personnages forts différents se dégagent de cette histoire :

- Nefer le silencieux, qui part son calme et sa gentillesse est quelqu'un d'apaisant et d'attachant. Il a réussi à rentrer facilement dans la place de Vérité grâce à sa famille, au fait qu'il est reçu l'appel et à son caractère qui lui ouvre facilement les portes de cette confrérie.

- Paneb l'Ardent au caractère fracassant, qui ne mâche pas ses mots et ne se laisse pas faire mais totalement appliqué dans son art. On a envie de le suivre à travers cette histoire car il amène une certaine touche de piquant. Son entrée dans la place de vérité est bien plus compliquée pour lui...

- Mehy le plus grand des manipulateurs qui ne souhaite qu'une seule chose c'est de s'emparer du pouvoir pour lui seul. Il est prêt à écraser n'importe qui se mettrait en travers de son chemin et de ses ambitions.

J'ai beaucoup aimé ce début de saga car dès le prologue on est captivé par l'histoire. On ressent toute l'étendue de la connaissance et des recherches de l'auteur sur l'Égypte, ses pharaons et ses traditions.

L'auteur nous glisse aussi des traductions de certains mots en égyptien qui nous instruit d'autant plus et nous donne envie de pousser plus loin dans l'histoire de cette civilisation incroyable.

J'ai hâte de lire la suite et de connaître les trésors que renferme la pierre de lumière.
N°527 - Déposé par Daniella13 le 09/10/2016
La malédiction de Toutânkhamon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 22]
Une 22eme enquête pour l'inspecteur Higgins, une nouvelle fois tournée vers l'Egypte et les pharaons, avec, cette fois, le plus célèbre d'entre eux.
On retrouve avec plaisir, Marie, dont l'âge ne change pas, Marlow et sa vieille Bentley, le club de l'inspecteur... comme d'habitude.
L'histoire se lit bien, mais au bout de 22 tomes, on aimerait un peut de nouveauté
N°526 - Déposé par Chaki_lematou le 07/10/2016
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
3ème tome de la saga où Ramsès assoit son pouvoir. On navigue entre mythe et histoire, le tout, comme d'habitude bien raconté par Christian Jacq.

On pourrait penser qu'arrivé au troisième volume on se lasse, mais non, j'ai pris plaisir à retrouver tous ces personnages.

Comme on dit : suite au prochain épisode !
N°525 - Déposé par griboouille le 06/10/2016
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
J'ai lu pas mal de titres de Christian Jacq et si j'ai été presque fan, j'avoue qu'aujourd'hui je ne lis plus aussi assidûment ses romans car je trouve qu'en général l'intrigue ainsi que l'écriture sont assez similaires d'un opus à l'autre. du coup, j'espace mes lectures pour ne pas me lasser et éprouver au contraire les plaisirs simples des retrouvailles avec un genre et un style très familier.
Et c'est d'autant plus facile que la lecture de ce second tome débute par un petit résumé de l'épisode précédent. Idéal pour se rafraîchir la mémoire et ainsi replonger pleinement dans la narration.

J'ai retrouvé presque tout le monde tout de suite car le style de Christian Jacq, c'est aussi pas mal de redites, parfois pédagogiques (descriptions des lieux, des rituels, des traditions etc...). Très vite aussi l'action a repris. Les événements s'enchaînent en un rythme qui se veut régulier : souvent, il y a une petite accalmie avant un nouveau déchaînement des éléments.

L'ensemble est peut-être un peu trop prévisible ou tout blanc, tout noir, sans vraiment de nuances de gris, mais on tourne encore et encore les pages. La mécanique est tellement bien huilée. On se laisse porter.
Et puis, il y a la sagesse de l'Egypte Antique que l'on découvre dans les paroles des illustres protagonistes. Cette vision de l'équilibre parfait à maintenir.
On déniche aussi ici ou là des pans de la vie quotidienne dans l'Egypte pharaonique. J'aime bien ces passages. On a aussi des illustrations à la fin de chaque chapitre avec une légende donnant les indications nécessaire pour bien la comprendre et la remettre dans son contexte.
Le coeur de l'intrigue se dilue un peu trop parfois dans d'autres. Christian Jacq écrit toujours ou presque des sagas en plusieurs volumes. Avec les répétitions, on frise le remplissage, mais pour les personnes lisant peu ou par tout petits morceaux, cela permet d'être toujours remis sur les rails.
Et puis, enfin, on a de l'action et on avance vraiment dans l'intrigue. Une fois la machinerie lancée, c'est le plaisir du lecteur qui prend le dessus.

En bref, voilà un livre très agréable pour des vacances, le soir quand on est fatigué... On se détend, on enquête avec Setna et ses amis, on se dépayse, on voyage aussi dans le temps.
N°524 - Déposé par emeralda le 05/10/2016
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
Comme toutes les saga de l'auteur, lorsqu'on commence le tome 1, on suit le rythme. D'autant plus lorsqu'on aime à baigner dans l'univers de l'Egypte antique.

On suit le petit train train du quotidien du village des bâtisseurs de tombes et de temples à l'ouest de Thèbes.

Clairement, on fait partie de la famille. Et en plus des tribulations quasi familières, on accède petit à petit comme à une béatification des principaux protagonistes sur fond de secte ou plutôt de rites franc maçons.

L'ambiance est comme toujours bien retranscrite et le niveau de lecture très abordable.

Ce tome 2 entraine l'envie de lire le 3.
N°523 - Déposé par benhur23 le 03/10/2016
Néfertiti, l'ombre du soleil
Je n'avais plus lu de Christian Jacq depuis des années et j'ai retrouvé avec plaisir son écriture documentée et romancée. L'histoire et la mythologie égyptienne m'ont toujours intéressée mais ma mémoire ne m'a jamais aidée pour tenter de retenir les dates et récits des dynasties et règnes de cette terre fascinante.
Je ne connaissais pas Nefertiti si ce n'est son buste conservé au Neues Museum à Berlin. La rencontre avec cette reine il y a plus de 20 ans m'a subjuguée même si je n'ai pas pris le temps d'en savoir plus sur elle. La chose est réparée aujourd'hui. J'ai découvert une reine d'une rare beauté, d'un charisme exceptionnel, d'une poigne de fer et d'un amour inconditionnel pour son pharaon Akhenaton, ses filles, les dieux et le peuple égyptien. Il m'aurait plu de côtoyer cette femme à l'aura intimidante et généreuse, cette politicienne et amante hors-pair.
Pari gagné pour Christian Jacq qui par son mélange de connaissances historiques et sa plume agréable et romancée, m'a fait passer des heures délicieuses à Thèbes et Akhet-Aton.
N°522 - Déposé par Croquignolle le 01/10/2016
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Un premier tome avec beaucoup de rebondissements et qui nous fait voyager à travers l'Égypte c'est ce que nous propose Christian Jacq, spécialiste dans ce domaine.

On commence d'abord avec l'enlèvement d'un jeune garçon orphelin, Iker, destiné à mourir en offrande mais qui se verra être sauvé des Dieux et dont le parcours n'est pas de tout repos pour faire ce qu'il souhaite : devenir scribe. Mais son destin va l'emmener au-delà de ce qu'il peut imaginer afin de découvrir pourquoi on a voulu attenter à sa vie.

Nous avons aussi l'intrigue sur l'acacia, qui représente l'arbre de vie sur la tombe d'Osiris pour prouver qu'il a ressuscité et dont le sanctuaire a été profané, menace de mourir entraînant ainsi la fin du pouvoir des pharaons.

Mais Sesotris III, pharaon de la haute et basse Égypte, n'entend pas laisser une telle faute impunie et va tout faire pour trouver cet ennemi invisible afin de rétablir la paix en faisant le tour de ses provinces et de démasquer le coupable. Mais ne s'est il pas aperçu qu'un traître faisait parti de ses rangs ?

Dernière intrigue, mais qui est donc cet Annonciateur au pouvoir extrême qui ne rêve que d'une chose renversé le pharaon et étendre le territoire des cananéens ?

On a donc beaucoup d'intrigues, de traitres et de machination tout au long de ce premier tome. On ne sait plus à qui faire confiance car chacun peut être détourné a tout moment.

On s'attache aussi au petit Iker qui enchaîne les coups durs mais ne cesse de se relever pour trouver la vérité. Mais ne va-t-il pas être manipulé pour détruire pharaon ?

L'auteur a vraiment une écriture captivante et dont on ne peut se lasser du fait du changement constant des personnages et des retournements de situation.

J'ai donc hâte de découvrir la suite car beaucoup de choses sont à découvrir...
N°521 - Déposé par Daniella13 le 28/09/2016
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Attention ce commentaire contient des spoilers sur la fin du premier tome.

Dans ce deuxième tome nous retrouvons Setna qui s'est sorti in extremis du piège tendu par le mage noir. Ses recherches vont le mener à la poursuite du livre de Thot. Nous retrouvons également Sékhet, en fuite suite à la tentative d'enlèvement dont elle a été victime.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'ai été extrêmement déçue par ce livre. Autant sur le premier tome j'avais le sentiment que les choses allaient vite sans pour autant avoir l'impression d'un loupé dans les évènements, autant sur ce deuxième tome, la simplicité de l'écriture est poussée à l'extrême. Et là, j'ai vraiment l'impression de louper des choses. Pour donner un exemple et sans rentrer trop loin dans le livre, j'aurais voulu en savoir plus sur la confrontation entre Setna et le grand sphinx. Au lieu de ça, on y assiste de très loin, par l'intermédiaire du Vieux en deux secondes top chrono... Tous les évènements sont survolés de très hauts, de ce fait le récit manque de profondeur, de même que les personnages.

Setna reste égal à lui-même, bien décidé à aller au bout de ce qu'il a entrepris. En revanche, je suis particulèrement déçue par le personnage de Sékhet. Celle qui donnait l'image d'une femme forte dans le premier tome, semble ici bien fragile, petite chose sans défense attendant que son bien aimé vienne la sauver. Ce n'est que sur les dernières pages qu'elle semble retrouver son courage, mais pour combien de temps ?

Il n'y a pas de réelle avancée dans l'intrigue générale. On dévoile l'identité de certaines personnes impliquées dans toute cette machination. Et encore puisque ce ne sont pas des révélations extraordinaires qui vont tout changer. J'aimerais voir ce livre comme une passerelle entre deux tomes, mais je crains que les suivants reprennent le même schéma.

Un livre qui ne m'a donc pas passionnée. Je compte malgré tout lire les deux suivants. J'ai quand même bien envie de savoir où veut nous mener l'auteur. Et j'espère qu'ils relèveront le niveau de ce deuxième tome.
N°520 - Déposé par Sylla le 26/09/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Si vous attendez de ce livre une enquête trépidante menée tambour battant, vous risquez la déception. La tombe maudite étant le premier tome de la série Les enquêtes de Setna, Christian Jacq a pris le soin et le temps de poser le décor et de nous présenter les personnages.

D'ailleurs, j'ai trouvé que ceux-ci avaient tous une certaine présence et une personnalité intéressante. J'ai pris plaisir à découvrir Sékhet, une femme avec du caractère et une fonction importante ; loin des clichés de la jolie fille un peu nunuche. Mon seul petit regret serait que les personnages manquent un peu de nuance et certains, comme le frère jaloux et imbu de sa personne, me semblent un peu convenus.

J'ai apprécié que les phases de description soient assez courtes tout en étant percutantes. En peu de mots et sans longueurs néfastes à l'intrigue, l'auteur nous plonge avec aisance dans l'Égypte antique sous le règne de Ramsès. J'ai en outre beaucoup apprécié les illustrations agrémentant le livre qui, en plus d'être instructives, donnent presque le sentiment d'ancrer ce roman dans l'Histoire.

Mais cela n'est pas étonnant si l'on considère la démarche de l'écrivain quant à cette série : « Un chef d'oeuvre de la littérature égyptienne met en scène Setna, qui vécut nombre de péripéties, à la fois pour atteindre la Connaissance et sauver son pays, attaqué par les forces du Mal. J'ai souhaité remettre en lumière ce héros de légende en poursuivant l'oeuvre des scribes qui avaient envisagé une sorte de Quête du Graal. »

Généralement, je n'affectionne pas beaucoup les romans courts, sauf ceux de la littérature asiatique, car j'ai le sentiment que des détails sont passés sous silence. Et puis, arriver à véhiculer ses idées en un nombre limité de pages est un exercice difficile dans lequel tous les auteurs n'excellent pas ou pour lequel ils n'ont pas d'appétence particulière. J'aurais ainsi apprécié un roman plus imposant tout en reconnaissant que le choix de l'auteur de rendre un travail concis mais de qualité m'a également séduite.


Christian Jacq nous offre ici un roman dont la taille ne présume en rien de sa grande richesse. Tous les ingrédients y sont réunis pour passer un moment de lecture agréable : un style d'écriture fluide, des personnages bien développés à la personnalité forte, un méchant inattendu, une relation amoureuse qui évite l'écueil de la niaiserie, de la magie et un mage noir…

A recommander à tous les amateurs de l'Égypte antique et à tous les autres d'ailleurs.
N°519 - Déposé par LightandSmell le 26/09/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Dans ce nouveau roman, Christian Jacq nous fait rencontrer Setna, fils de Ramsès le Grand, qui se destine à devenir scribe malgré le souhait de son père de se tourner vers l'armée. Alors qu'il fait la connaissance de Sékhet, une guérisseuse dont il tombe sous le charme, il va devoir lutter contre un mage qui a volé le vase scellé d'Osiris supposé être sous bonne garde.

Ce premier tome est rapide à lire. Il est écrit très simplement. Je dois même avouer que j'ai été étonnée. J'ai l'habitude de romans plus étoffés avec cet auteur. Pour autant rien n'est laissé de côté, je n'ai pas eu l'impression de louper des évènements.

Setna et Sékhet sont des personnages rapidement attachants. Contrairement à Ramésou, le frère aîné de Setna, qui n'a qu'une idée en tête : s'attirer les bonnes grâces de Sékhet. Il me fait plutôt l'effet d'un gamin capricieux que d'un général d'armée. Sékhet pour sa part, fait l'effet d'une femme forte qui sait ce qu'elle veut et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ses talents de guérisseuses seront largement utiles, notamment aux compagnons de Setna, chargés d'enquêter sur le vol du vase scellé d'Osiris.

Concernant l'intrigue, j'ai été surprise de constater que l'identité du mage noir nous soit révéler à la fin de ce livre. Sur une série de 4 tomes, je pensais attendre plus longtemps avant d'avoir cette information. Mais ce n'est pas un point négatif pour autant. le tout dépend du point de vue que l'auteur souhaite donner pour la suite des évènements. Donc pour le moment, je suis curieuse de découvrir le deuxième tome et de découvrir ce qui attend nos deux héros mais aussi leurs compagnons.

Ce premier tome, loin d'être excellent, est agréable à lire. Il permet de planter le décor. Maintenant les choses sérieuses vont devoir commencer...
N°518 - Déposé par Sylla le 21/09/2016
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Beaucoup de lecteurs ont entendu parler de Toutankhamon et de Néfertiti.

Nous voici avec ce roman, plongés dans l'Egypte ancienne.

Akhésa, fille d'Akhénaton et de Néfertiti deviendra reine et épousera Toutankhamon. Une bien jolie histoire qui finira tristement. Rappelons que Christian Jack est égyptologue et que son roman repose sur des faits historiques.
N°517 - Déposé par rolandm1 le 16/09/2016
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
La lecture d'Imhotep, c'est un peu comme des retrouvailles avec Christian Jacq. Il y a déjà pas mal de temps, j'avais été enchanté par la lecture de la saga des Ramsès et par la trilogie Le juge d'Égypte. Mais sans m'en rendre vraiment compte, je n'étais plus retourné vers cet auteur.

Puis, je ne me rappelle plus comment, Imhotep est arrivé dans ma PAL. Je l'ai laissé trainé, un temps, puis je me suis dit qu'il était temps de renouer avec l'univers de Christian Jacq.

Et tout d'abord, c'est le style de Christian Jacq qui a fait mouche. La précision et l'évidence de son style m'a plongé immédiatement et totalement dans cette Égypte mythologique. Sans heurt, avec une facilité stupéfiante, il développe une science précise, un univers ultra documenté dans lequel il insuffle un souffle de vie romanesque.

L'auteur nous dépeint une Égypte dans lequel le fantastique de ses croyances prend forme, pour mieux nous le faire comprendre, pour mieux nous le faire vivre, et Christian Jacq nous raconte une épopée homérique et une destinée incroyable, celle d'Imhotep dont il est impossible de faire le résumé.

Si j'ai adoré plonger dans ce roman, j'ai une petite réticence quand au schéma de cette histoire où une sorte de répétition narrative semble un peu facile. Au delà de ça, Imhotep, c'est toujours du Christian Jacq , un parfait équilibre de science, d'actions, de suspenses et de fantastiques.

La suite sur le blog…
N°516 - Déposé par Livrepoche le 14/09/2016
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Quatrième et dernier volet des enquêtes de Setna, fils de Ramsès.

Je vous épargne le résumé, d'autres lecteurs s'en sont déjà chargés.

J'ai aimé les quatre romans. Christian Jacq sait tenir le lecteur, il y a très peu de lenteur. Les protagonistes sont toujours en action pour contrer le Mal.

L'auteur sait écrire sur la famille, l'amitié, l'amour.

J'ai adoré voyager au fil des pages, j'ai également beaucoup appris sur les traditions et l'ésotérisme qui régnait en ce temps là.

À lire !
N°515 - Déposé par elliedenormandie le 10/09/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
La tombe maudite est le premier tome de l'enquête de Setna C'est donc un livre d'exposition En effet, Christian Jacq nous présente les personnages, leurs liens, les lieux et bien sûr ce qui va entraîner une enquête : la disparition du vase d'Osiris. Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à avoir toutes les réponses, les autres tomes seront là pour ça. Cependant, le rythme s'accélère à la deuxième moitié du livre quand les masques commencent à tomber et que l'histoire d'amour entre Setna et Sékhet prend son envol. La fin augure une bonne suite que j'ai hâte de découvrir.

On retrouve, dans les enquêtes de Setna, l'Egypte tant aimée par Christian Jacq. Il nous plonge dans les us et coutumes ainsi que dans les méandres politiques de l'époque. Cela reste toujours très intéressant.

L'écriture de Christian Jacq est plaisante comme à son habitude et on se laisse emporter facilement.
N°514 - Déposé par delfina le 05/09/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Ramsès est un jeune homme de 14 ans éduqué dans une prestigieuse école de Memphis. Il est le fils de Séthi, pharaon d'Egypte, et tout porte à croire que c'est son frère aîné Chénar qui montera sur le trône à la mort du roi. Tout porte à le croire; mais Ramsès, au fond de lui, se pense destiné au métier de Pharaon. En effet, étrangement, son père lui fait subir des épreuves sans toutefois le nommer futur pharaon. Le fils du roi ne sait pas ce qui l'attend, mais accepte les leçons de Séthi quand elles se présentent. Chénar se méfie de Ramsés et une tension s'installe entre les deux frères. Tension qui est maintenue tout le livre durant : Chénar voulant le pouvoir, Ramsès refusant de laisser le trône à son aîné qui, pense-t-il, ne remplirait pas brillamment son rôle d'interprète entre les dieux et les hommes. Entre amour, doutes, trahisons et complots, le Fils de la Lumière cherche la voie de la sagesse, dans l'espoir de régner comme le voudrait son père.

Ce livre est captivant, il décrit une Egypte puissante, magnifique et antique, où se trament d'ignobles complots mais où aussi s'épanouissent de belles histoires d'amour. Une histoire merveilleuse et qui peut plaire à beaucoup car on y trouve tout ce qu'on y cherche : suspense, action, amour et amitié, sagesse et poésie.
N°513 - Déposé par Ipiutiminelle2 le 02/09/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Pour moi, la meilleure de saga de Christian Jacq avec le juge d'Egypte !

Après, je trouve que cet auteur est tombé dans le redondant...

mais Ramsès !!!

Une très chouette série qui nous permet de revivre de façon (très) romancée la vie du pharaon Ramses...

On y trouve tous les ingrédients de la saga à succès... l'amour, l'amitié, les ennemis, les traîtres, le courage, l'intelligence !

Et un soupçon d'égyptologie qui donne l'impression d'apprendre des choses !

Bref, vous l'aurez compris, sans être de la grande littérature, ça se laisse lire avec grand plaisir et c'est très efficace !

Effectivement, une très bonne lecture de vacances !
N°512 - Déposé par ertiammot le 27/08/2016
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Les retournements faciles de situations deviennent lassants après avoir lu les 2 premiers tomes qui en sont remplis. Globalement le roman reste distrayant, nous enseignant les us et coutumes de l'époque. En particulier l'auteur décrit avec beaucoup de détails les moyens et produits utilisés pour guérir, également les plaisirs gastronomiques. Le style de scénario des romans de Christian Jacq utilisant des péripéties courtes, à retournement facile stopant le suspense et prévisibles ne permet pas de lire plus de 2 ou 3 romans par an.
N°511 - Déposé par beauscoop le 27/08/2016
Crime dans la vallée des rois : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 16]
Il fallait bien qu'il y retourne !
Nous savions depuis longtemps que l'ex-inspecteur-chef Higgins avait déjà séjourné en Égypte, pour preuve ses nombreuses connaissances sur la merveilleuse civilisation antique (cf. tomes précédents), mais c'est la première fois que Christian Jacq l'envoie directement enquêter sur la terre quatre fois millénaire des pharaons.
Ce n'est pas sans déplaisir que notre détective aux tempes grisonnantes voyage à bord du luxueux jet privé de George Boutros, richissime industriel, mais c'est avec un pressentiment néfaste malgré tout, qu'il aborde ce nouveau déplacement suite à l'appel au secours de son ami de longue date.
Un mystérieux complot, de nouvelles menaces planant sur la communauté copte d'Égypte de la part de fanatiques religieux, une affaire criminelle d'envergure, c'est en ces mots peu engageants que l'industriel avait présenté l'affaire au détective, lui assurant tout ce dont il pourrait avoir besoin en logistique et en hommes.
À peine installé dans la luxueuse demeure, Higgins doit faire face à un meurtre, qui pourrait bien être suivi d'autres malversations…
C'est évidemment avec un plaisir non dissimulé que Christian Jacq emmène Higgins dans la Vallée des Rois. Joignant ses deux passions, pour l'Égypte dont il est un spécialiste reconnu et pour le roman policier dans l'écriture duquel il a fait ses premières armes. Peu avare comme à son habitude, en détails sur son pays de prédilection et en rebondissements dont il a le secret, c'est un peu à la manière de Dame Agatha Christie avec Hercule Poirot, qu'il va nous faire suivre cette nouvelle enquête non sans avoir évoqué des menaces qui sont bien réelles aujourd'hui tant sur le plan bioclimatique que politico-religieux.
Un des meilleurs épisodes de la série, avec un Higgins au mieux de sa forme, sans l'incontournable Superintendant Marlow resté dans ses locaux du Yard.
À ne manquer sous aucun prétexte.
N°510 - Déposé par Domichel le 26/08/2016
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Je ressors de la lecture rapide des 4 tomes des "Enquêtes de SETNA" avec un sentiment de déception.

Il y a le côté marketing que j'avais oublié pour ne plus avoir lu de livres de Christian Jacq depuis une quinzaine d'années: cette manie de décomposer une histoire somme toute pas très compliquée en " Soap Opera littéraire" de 4 tomes pour quadrupler les ventes.
Il y a aussi la naïveté de l'histoire et des personnages, et enfin cette envie de les faire tant nous ressembler dans une sorte de connivence à 3000 ans d'écart qui brise l'élan recherché quand j'ai acheté 1er Setna; à savoir m'évader dans l'Egypte antique.

Mais je m'en voudrais de finir ma critique sur un ton trop sévère.

Je pense surtout que ces tomes sont adaptés pour des lecteurs plus jeunes (je m'en serais régalé dans mon adolescence) ; et compte tenu de ma fascination pour cette époque cruciale de notre Histoire, je ne voudrais pas accabler plus qu'il n'en faut Christian Jacq, cet amoureux de l'Egypte antique qui aime tant vulgariser ses connaissances sur le sujet.
N°509 - Déposé par NEOAFRICAIN le 24/08/2016
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
Ce deuxième volet du Juge d'Egypte met toujours en scène des personnages caricaturées ayant des positions importantes au gouvernement, ils excellent par leurs incompétences, leurs goûts de pouvoir personnel. On retrouve assez facilement certains de nos politiques actuels jouant d'influence et d'escroqueries plus ou moins caractérisées. Les différentes péripéties au cours du roman ne font guèrent avancer l'objectif principal. Sauf pour finalement nous redonner espoir d'une conclusion sympathique, avec un revirement inattendu pour continuer le suspense et nous amener au 3e tome de cette histoire bien plaisante. Plusieurs clins d'oeil de l'auteur au cours du récit, par exemple le Lybien Adafi, le pétrole convoité dans la région.
N°508 - Déposé par beauscoop le 23/08/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Ce livre m'a laissé perplexe. Christian Jacq est un spécialiste de l'Egypte. C'est donc avec bienveillance et envie que je me suis lancé dans la lecture de cette série. J'avais envie de découvrir ce pays. C'est d'ailleurs ce qui c'est passé. J'ai beaucoup aimé la description de la vie en Égypte, les repères historiques... Mais l'intrigue ne m'a pas enthousiasmé. C'est dommage!
N°507 - Déposé par Osphei76 le 23/08/2016
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Une énigme policière présentée par petites étapes très simplistes, on pourrait aussi la décrire comme une suite de mini nouvelles de caricatures avec un peu de suspense mais dont la fin est bien prévisible. Très plaisant à lire avec des descriptions des styles de vie, de l'environnement, des us et coutumes de l'égypte ancienne.
N°506 - Déposé par beauscoop le 22/08/2016
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Le Duel des Mages : tout un programme !
Et une fois de plus Christian Jacq ne nous a pas déçus. Il faut dire que la situation n'était pas brillante à la fin du troisième tome, incapables d'arrêter Kalash, manipulés par Kékou toujours en avance d'un pion sur l'échiquier du complot, Setna, Ramesou, et leurs alliés doivent commencer par libérer Sékhet. Ce sera chose faite mais à quel prix. Débute alors une course-poursuite à laquelle le Pharaon et son épouse Néfertari viendront prêter main-forte par leur réflexion et leur sagesse.
Les lecteurs des trois premiers tomes auront plaisir comme moi à finir cette saga, pleine de rebondissements et de suspense. Un feu d'artifice de magie et un quatrième volume aussi consistant que possible, rattrapant sans conteste les deuxième et troisième tomes un peu plus légers.
N°505 - Déposé par Domichel le 22/08/2016
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Cinquième tome et dernier de la saga. Le grand pharaon Ramsès a déjà accomplis beaucoup de chose en 30 ans de règne, maintenant il doit tout faire pour la paix dure et ce n'est pas chose facile. Les complots contre le pharaon sont toujours présents, heureusement il peut toujours compter sur ces plus fidèle amis.

Je me suis beaucoup attaché au personnage de Ramsès. Car même s'il est considéré comme un successeur d'un dieu d'Egypte sur terre, il n'en reste pas moins un homme.

Pour les amoureux de l'Egypte Antique tout comme moi à lire !
N°504 - Déposé par book-hell-eau-dit le 21/08/2016
L'Arbre de vie (II) : Les Mystères d'Osiris [Tome 2]
Un tome 2 moins mauvais car moins décousu que le tome 1, mais un assez bof quand même…

Iker poursuit sa formation de scribe, tout en enquêtant sur l'affaire du « Rapide », mais son incroyable naïveté fait qu'il est la dupe d'absolument tout le monde entre ceux qui veulent le tuer on ne sait pas pourquoi et ceux qui veulent le protéger on ne sait pas pourquoi… Sinon il recueil un jeune ânon portant la marque de Seth et assiste à une cérémonie de réjuvénation qui relève complètement du genre fantastique mais qui est finalement complètement OSEF…

Pharaon poursuit sa quête pour redonner vie à l'Acacia d'Osiris et sa reconquête des provinces d'Egypte. Les passages le concernant sont assez bien, et aurait pu constituer un bonne bande dessinée, mais cela est mis en avant par intermittence avec un manque d'explication qui confine au manque de professionnalisme…

le trésorier Médès complote à qui mieux-mieux

des agents étrangers complotent à qui mieux-mieux

le prédicateur islamiste complote à qui mieux-mieux

… J'ai envie dire qu'au lieu de comploter dans votre coin contre Pharaon, il suffirait de collaborer, mieux de collaborer avec les adversaires que Pharaon combat tout au long du récit… Oui mais non, des mystères oui mais du suspens non !

J'en ai lu un paquet des récits avec des ados orphelins au grand destin, mais celui-ci est trop basique, trop brouillon et trop stéréotypé pour emporté mon adhésion… (sans parler des 20 cases boobs !)
N°503 - Déposé par Alfaric le 21/08/2016
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Qu'est-ce que c'est mauvais… (La plus mauvaise bande dessinée que j'ai lue depuis bien longtemps en fait)
Iker se fait enlever pour être sacrifié aux dieux, mais il y a tempête et il fait naufrage ; il manque une deuxième fois d'être noyé par la marée mais est sauvé par in-extremis par des marins de passage ; puis de retour sur terre il est jeté du haut d'une falaise ; il est recueilli par une jeune paysanne, et il se met à dos le village avant d'en prendre la tête ; il accuse un collecteur d'impôts de détournement de fonds publics avant d'être dénoncé par la jeune paysanne ; il est vendu comme esclave dans un mine de turquoise mais découvre une turquoise magique ; il est affranchi mais son village est attaqué et passé au fil de l'épée par un groupe de rebelles ; il survit et est obligé de devenir soldat avant d'être victime d'un coup monté qui l'oblige à fuir…
Tout ça en 48 pages !
Et il faut ajouter Pharaon qui doit sauver l'Acacia d'Osiris victime de sorcellerie et reconquérir son royaume province par provinces, un mystérieux prédicateur islamiste qui prêche la guerre sainte contre Pharaon, et des comploteurs en veux-tu en voilà (qui sont-ils sont ? qu'est-ce qu'ils veulent ? appartiennent-ils au même groupe ou agissent-ils tous indépendamment ? mystère), ainsi que le secret du « Rapide » que tout le monde veut découvrir…
Et puis il faut ajouter une mystérieuse prêtresse pour laquelle Iker a eu le coup de foudre et réciproquement bien qu'il ne fasse que se croiser, le jeune villageoise qui s'éprend d'Iker, et une aristocrate cougar qui ne manque de mettre le jeune éphèbe dans son lit…
Je n'entre pas dans les détails : c'est naïf et précipité, décousu et incohérent, dans la grande lignée des romans-photos d'antan (décidément moult scénaristes belges font n'importe quoi ces derniers temps…). Je ne mets pas 1 seule étoile parce que les dessins de Benoît Roels sont très corrects (et qu'on reste mesuré avec seulement 4/5 cases boobs)… J'ose espérer que le roman-feuilleton originel de Christian Jacq est mieux que ça, parce sinon c'est doute très moyen voire très mauvais…
N°502 - Déposé par Alfaric le 20/08/2016
L'Affaire Toutânkhamon
Howard Carter, anglais, jeune peintre animalier, est embauché par l'archéologue Percy E. Newberry et part, du jour au lendemain, en Egypte afin de reproduire des hiéroglyphes et des peintures de différents tombeaux égyptiens.

De son coté, George Edward Stanhope Molyneux Herbet, vicomte de Porchester qui deviendra à la mort de son père Lord Carnarvon, parcourt le globe à la recherche d'un intérêt à sa vie. Suite à un accident de voiture, il se rend en Egypte pour sa santé.

C'est en Egypte que Lord Carnarvon fera la connaissance de Howard Carter et ils décideront de trouver la tombe inviolée du pharaon oublié Toutankhamon. Nous suivons donc leurs recherches perturbées par la première guerre mondiale, les jalousies, les ambitieux et les envieux.

J'ai adoré ce livre qui retrace cette quête qui a duré un demi-siècle. Cette recherche qui a été toute la vie de Howard Carter (il ne vivait que pour cela) est passionnante.

Je conseille ce roman mais qui peut éventuellement rebuter ceux qui n'ont pas la passion de l'histoire. L'auteur retrace la vie de ces deux hommes avant et après leur rencontre, leur doute, leur joie. Christian Jacq arrive à nous plonger dans à la fois dans l'Egypte ancienne et l'Egypte au début du XXème siècle.
N°501 - Déposé par lagrandeval le 19/08/2016
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
J'avais hate de lire ce livre car j'adore Mozart et je me disais "enfin un livre de Christian Jacq qui n'est pas sur l'Egypte". Eh ben non : raté !

J'avais l'impression d'assister à un listing exhaustif des oeuvres de Mozart par ordre chronologique, et en parallèle, à l'histoire de la franc-maçonnerie qui aurait trouvé ses racines dans les croyances égyptiennes.

Heureusement pour moi, j'aime toujours autant Mozart. Mais j'ai abandonné la lecture de cette série.
N°500 - Déposé par Tinaju le 08/08/2016
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Je n'étais déjà pas très satisfaite par la lecture du premier tome et ce fut encore pire pour le deuxième.

J'avais trouvé ridicule que le méchant se dévoile aussi vite, le suspense à propos de son identité aurait pu durer bien plus longtemps. Et mon appréciation au niveau des ennemis de Setna ne s'arrange pas : alors qu'ils auraient tous pu avoir une cause commune sans être liés ou se lier seulement au cours du récit, ils ont tous été contacté par les mêmes personnes et agissent plus sur ordre que par conviction. Je n'ai rien contre les réseaux mais là, ça manque tellement de subtilité que je n'ai pas réussi à apprécier. D'ailleurs c'est le manque de subtilité qui me gêne le plus dans l'ensemble du roman.

*D'abord, au niveau des dialogues : ils sont expédiés à une vitesse hallucinante, chacun se contentant de phrases courtes, qui révèlent tout immédiatement, et sans indications sur les pensées ou réactions des personnages. Il en ressort que chacun fait confiance à n'importe qui (et même les plus "sages" se laissent manipuler en trois phrases) mais aussi que les plans des personnages nous sont connus à chaque instant sans qu'on ait à faire le moindre effort.

*Ensuite au niveau des événements : aucune tension n'apparaît car toute péripétie est résolue dans la page qui suit. Chaque fois qu'un personnage affronte un danger ou tente de résoudre une énigme, c'est terminé en deux ou trois paragraphes.

*Et enfin, parlons des personnages. Hormis le Vieux qui est sympathique, aucun n'a réussi à me toucher. Surement parce qu'ils sont très clichés, le pire étant Ramésou qui est bête et méchant ou Kékou qui veut le pouvoir pour dominer le monde (non mais sérieusement...). Les autres et les relations qu'ils entretiennent sont tellement peu développés que je n'ai pas compris pourquoi je devrais m'intéresser à ce qu'ils vivent.

J'ai déjà lu plusieurs livres de Christian Jacq et je les avais tous trouvés géniaux. Mais là, rien ne m'a séduit et si j'ai terminé le livre c'est parce que ça se lisait très rapidement. Sinon, je n'aurais pas réussi car aucun élément ne m'a donné envie de connaître la suite de l'histoire.
N°499 - Déposé par leinavaleski le 07/08/2016
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
J'ai lu ce livre au camping et sur la plage en très peu de temps tant il est aisé et agréable de se plonger dans l'univers de C.Jacq, sans surprise. Sans surprise c'est aussi le qualificatif principal de ce livre qui lance une suite, que je vais lire bien sur pour connaître la suite de cette intrigue égyptienne.

L'auteur place de temps à autre ses personnages habituels rencontrés dans d'autres livres, ça nous familiarise avec l'histoire.

L'intrigue sur fond historique est simple mais très agréable à suivre, surtout en vivant, comme à l'accoutumée avec C.Jacq, le quotidien de l'Egypte antique si bien décrite.
N°498 - Déposé par benhur23 le 04/08/2016
Pour l'amour de Philæ
Bon je suis désolée mais je n'ai même pas fini le livre "Pour l'amour de Philae"... J'ai pourtant essayé une dizaine de chapitres mais impossible pour moi de rentrer dans l'histoire... C'est dommage car j'avais adoré les quatre tomes de "La Pierre de Lumière" et j'espérais retrouver la même magie... Tant pis!
N°497 - Déposé par didoo484 le 18/07/2016
Crime à Lindenbourne : Les Dossiers de Scotland Yard
L'écriture n'est pas extraordinaire , mais il y a de la qualite , de belles tournures de phrases , avec de la recherche sémantique , chose rare dans ce genre de litterature ...
On devine bien vite d'ailleurs que l'auteur est un prête nom , et quand l'on découvre qui est le véritable romancier , on est surpris dans le bon sens ...
Je vous laisse le soin de chercher son nom ...
Içi , les personnages sont clairement à l'ancienne , on sent que l'auteur a voulu inscrire sa serie dans un univers certes tres balise , respectueux des codes du genre , mais qu'il a pris soin d'inclure sa patte , ce qui est fort agréable .
Le plaisir est le meme qu'avec un roman d'Agatha Christie , est c'est loin d'être négligeable quand l'on cherche de la litterature de distraction et que l'on se retrouve dépité devant l'offre actuelle dans ce domaine .
L'intrigue se déroule dans le millieu de l'opéra , que votre serviteur apprécie beaucoup , ce qui rajoute au plaisir de lecture de ce roman certes mineur , mais tres sympathique , bîen tenu , avec une intrigue cohérente , prenante , de bout en bout ...
Je suis impatient de lire les autres opus de cette serie , c'est vous dire le plaisir que j'ai pris avec ce livre que je vous conseille vivement .
N°496 - Déposé par Fx1 le 09/07/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Dernière série de Christian Jacq et première lecture de cet auteur pour moi.

C'est une belle découverte car je pensais m'ennuyer avec un trop plein de pharaons et d'égyptologie mais non ! En fait, c'est un polar au temps de Ramsès, polar qui mêle les croyances et la magie noire. Et en plus, il y a une histoire d'amour quelque peu compliquée entre les protagonistes : Setna et Sekhet.

L'auteur rentre dans le vif du sujet et au fil de l'eau il ajoute les descriptions nécessaires à la compréhension du cadre où se déroule l'histoire. le petit plus, c'est la présence d'illustrations.

J'ai hâte de lire le tome 2.
N°495 - Déposé par elliedenormandie le 08/07/2016
L'Affaire Toutânkhamon
Cette histoire est passionnante. Après de nombreuses années j'en garde encore un très bon souvenir. Je la conseille donc vivement ! J'ai adoré aussi Champollion, bref, de la bonne égyptologie... contemporaine !
N°494 - Déposé par Jeff_underscore le 06/07/2016
J'ai construit la grande pyramide
Un pur Christian Jacq, de quoi passer un bon moment. Après la saga des Setna, voici un nouvel opus qui se passe à la cour de Ramsès, durant la construction de la grande pyramide. Suspens, mystère de l'Égypte, méandre de l'administration et de ses fonctionnaires, c'est tout ce que doit affronter le héro qui a 17 ans au début de l'histoire et qui va mûrir avec ce chantier titanesque autant qu'audacieux.
Roman idéal pour l'été et qui vous fera oublier la routine du quotidien!
N°493 - Déposé par Etoilesonore le 04/07/2016
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Alors que sa mère Néfertiti reste cloîtrée dans son palais, et que son père Akhénaton s'isole de son peuple pour communier avec Aton le dieu solaire, Akhésa, troisième fille de Pharaon décide de prendre sa vie en main. Rebelle sans être révoltée, elle qui vénère ses parents, exhorte ce dernier à reprendre contact avec ses sujets. Elle craint par-dessus tout de voir l'Égypte s'étioler et devenir la proie de ses ennemis Hittites massés à la frontière. Mais une rencontre primordiale va décider à sa place de son avenir, celle d'un jeune homme frêle et timide : Toutankhaton. Ou, plutôt celui qui va devenir le plus célèbre des pharaons à l'ère moderne sous le nom de Toutankhamon…

Depuis très longtemps j'avais envie de relire ce roman de Christian Jacq, voilà chose faite !

Inspiré de textes avérés sous forme de papyrus ou de hiéroglyphes gravés, cette biographie romancée de Ânkhésenpaaton, la Reine Soleil, est un véritable témoignage sur l'Égypte de la XVIIIe dynastie. Alors que son cœur bat pour le général Horemheb, elle sera vite fascinée par Toutankhamon dont elle deviendra l'épouse avant de monter sur le trône d'Égypte.

Christian Jacq, écrivain et égyptologue, dont le roman date de 1988, sait avec un talent consommé retracer la vie des habitants de la civilisation la plus importante de l'antiquité. Que ce soit au sein des palais royaux ou au cœur des marchés de Thèbes, la capitale de l'époque, on voit se dérouler un véritable documentaire, comme s'il avait été filmé sur le vif. Les bases historiques étant posées, le cadre social connu, l'auteur se livre à un exercice de style particulièrement pointu quand il imagine le déroulement de la vie de cette toute jeune femme au destin flamboyant mais tellement court, dont l'histoire n'aura gardé fatalement que peu de traces. Héritière d'Aménophis IV - ou Akhénaton le pharaon hérétique - elle aura dû composer avec les ambitions de sa sœur Méritaton qui se voit sur le trône d'Égypte, du général Horhemeb qui hésite à qui être fidèle tout en gardant la vision militaire de son poste, et surtout du clergé d'Amon soucieux de ses prérogatives et de ses acquis, et qui la soupçonne d'être restée fidèle au dieu soleil Aton qu'adore son père.

Avec près de 600 pages dans sa version poche, ce récit saura capter le plaisir de tous les amoureux d'Égypte, et celui des fidèles de Christian Jacq qui n'ont pas encore découvert cette belle et tragique histoire.
N°492 - Déposé par Domichel le 30/06/2016
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
J'ai a-do-ré ! Ce tombe bien parce que j'ai acheté la suite avant d'avoir lu ce premier tome.

Ce que j'aime le plus c'est que l'histoire est documentée et ça se sent. L'auteur reste quand même loin d'Umberto Eco, dans le sens où son livre reste plus dans le roman que dans Le nom de la Rose par exemple.

Dès les premières lignes, l'intrigue se lance puis petite pause pour comprendre les enjeux du héros. Ce jeune Paneb l'Ardent, fils et petit-fils de paysans, rêve d'être artiste peintre pour Pharaon. Sauf que ce n'est pas peindre 2-3 hiéroglyphe, mais plutôt une vie dure d'esclave avec quelques privilèges et surtout la possibilité de choisir son propre destin. Ca semble plutôt classique comme histoire, moi aussi je suis tombé dans le piège ! Je ne vais pas vous raconter la fin du tome, j'ajoute juste que la pierre de lumière va être l'élément centrale et qu'un peu de mystique me met en joie.

L'Egypte des Pharaons est une période que j'apprécie, c'est une époque peu utilisée, avec celles de Vikings donc je suis bien content de trouver un roman et un bon en plus. La suite me tente bien, j'espère simplement qu'elle est à la hauteur.
N°491 - Déposé par Cronos le 14/06/2016
L'Affaire Toutânkhamon
Passionnée par la civilisation égyptienne depuis toujours, j'ai apprécié ce livre qui fait revivre avec beaucoup d'authenticité la quête du "graal" de celui-ci qui deviendra égyptologue Howard Carter. Aidé par un mécène Lord Carnavon, ils vont ensemble découvrir le tombeau de ce jeu pharaon "inconnu" Toutankhamon et se heurter à la jalousie de l'administration des musées d'Egypte, de Londres et de New York car chacun revendique les trésors de cette découverte. Le sens du détail et la plume de Christian Jacq, romancier de talent amoureux de l'Egypte permettront à ce roman d'obtenir le prix des Maisons de la Presse en 1992.
N°490 - Déposé par mamyfolie le 14/06/2016
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
Le pôle Nord, objet de toutes les convoitises... C'est pour cette raison que s'est tenue une réunion secrète à Londres. Chaque état pensant avoir un droit sur ce territoire y a envoyé un porte-parole afin d'exposer ses arguments et d'obtenir gain de cause. Face à eux, une spécialiste hors pair, Kathleen Stilway, aussi compétente qu'incorruptible… Ce qui va causer sa mort.
N°489 - Déposé par Lady_K le 09/06/2016
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Pour faire simple.... du pur bonheur que de suivre cette épopée. A lire sans modération.
N°488 - Déposé par laurent12 le 08/06/2016
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Le chef du clan Mac Gordon, un vieil ami d'Higgins, se sent en danger de mort. Il fait alors appel à l'inspecteur, le priant de venir au plus vite. Malheureusement, l'enquêteur arrive trop tard, le pire étant déjà arrivé. Il se met alors à enquêter sur cette mort suspecte. Pour comprendre ce qui s'est réellement passé, il va devoir percer les secrets des membres du clan Mac Gordon. Ce ne sera pas une tâche aisée, puisqu'il est obligé d'évoluer dans un milieu qui lui est profondément hostile. En effet, on le pousse vers la sortie, on souhaite l'éloigner, mais il tient bon au nom de son amitié pour Mac Gordon et de la vérité.

Cette enquête prend une tournure tout à fait inattendue et inédite, puisque pour une fois Higgins enquête seul et de son propre chef. Il va même jusqu'à demander de l'aide au superintendant Marlow. Pour une fois, la situation s'inverse. Et j'avoue que j'ai bien aimé cette petite nouveauté, même si l'absence de Marlow se fait sentir.

Ce tome est rafraichissant, il renouvelle agréablement la série car c'est totalement nouveau de voir Higgins dans cette situation. Pour une fois, c'est lui qui va vers le crime. Il décide de chercher le coupable car il est personnellement touché par les évènements, la victime étant une personne de son entourage. Même si on n'en doutait pas une seule seconde, cela permet de le voir professionnel jusqu'au bout des ongles, ne se laissant pas influencer par ses sentiments.

En conclusion, une enquête inédite et surprenante. Cette fois-ci, Higgins fait cavalier seul, laissant Marlow à Londres. J'ai aimé cette ambiance lourde, pleine de secrets et de non-dits.
N°487 - Déposé par Lady_K le 06/06/2016
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
deja fini? on redemande, bravo
N°486 - Déposé par olivierjean le 18/05/2016
N°485 - Déposé par olivierjean le 18/05/2016
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Honnêtement, j'étais assez sceptique au moment où j'ai commencé le roman… Déjà, la couverture ne me parlait vraiment pas [superficialité, quand tu nous tiens] et Christian Jacq ne m'attirait pas particulièrement [littérairement parlant, s'entend].

Finalement, j'ai plutôt apprécié ma lecture ! Il s'en dégage un certain humour anglais qui tourne quelque peu les personnages en dérision.
N°484 - Déposé par Maghily le 17/05/2016
J'ai construit la grande pyramide
Je retrouve avec énormément de bonheur l'univers de Christian Jacq qui nous entraîne cette fois pour la construction de la grande pyramide du Pharaon, Khéops.

J'ai passé, comme toujours une superbe beau moment de lecture et de dépaysement .... et quel bonheur de voir enfin soulever quelques mystère sur la construction de ce chef d'oeuvre.

Nous découvrons donc un jeune paysan qui a fil des pages, deviendra bâtisseur sur le chantier de la grande pyramide du Pharaon Khéops, sur le plateau de Ghizeh jusqu'à grimper les échelons et se hisser parmi les meilleurs,

Son parcours est bien évidemment semé de multiples embûches car la réussite attire bien souvent la jalousie, mais il découvrira aussi l'amour, un amour fou pour une belle et mystérieuse jeune femme dont il ne sait rien.

Pour ce qui est des personnages, j'ai retrouvé, comme dans plusieurs des romans de Christian Jacq, "le Vieux" accompagné de son fidèle âne, Vent du Nord, qui comprend tout et répond grâce à ses oreille, tout cela avec une dose de fantastique, qui corrobore ainsi les diverses superstitions et croyances de l'Egypte des Pharaons.

En conclusions, s'il est encore besoin de vous convaincre de vous laisser tenter par un roman de Christian Jacq, je ne peux que vous inviter à lire ce roman qui vous embarquera avec délice et bonheur, aux temps des Pharaons tout en vous donnant des détails incroyables sur la façon dont ces génies de l'architecture ont réussi à construire de tels monuments.
N°483 - Déposé par katiaeray le 16/05/2016
Qui a tué l'astrologue ? : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 9]
L'un des plus grands astrologues de notre époque est retrouvé mort chez lui, visiblement assassiné. Avant de rendre son dernier souffle, il a tout juste eu le temps de donner un indice : un signe astrologique. Mais cela ne s'arrête pas là. En fouillant le domicile de la victime, Marlow et Higgins découvrent une prédiction faite par l'astrologue : la date et l'heure d'un crime à venir… Dès lors, le superintendant et l'ex-inspecteur-chef vont devoir se battre sur deux fronts. C'est-à-dire, démasquer l'assassin de l'astrologue et dans le même temps empêcher le meurtre à venir avec le minimum d'indices.
Cette double enquête ajoute du piment à l'intrigue car le duo d'enquêteurs est sous pression du fait du temps limité qui leur est accordé. Ils savent qu'un nouveau meurtre va avoir lieu d'ici très peu de temps, mais ils ne connaissent ni le lieu, ni l'identité de la victime. Ils mettent donc tout en oeuvre pour démasquer le meurtrier de l'astrologue, faisant le pari que les deux affaires sont liées, et ainsi éviter le drame à venir.
Ils se concentrent donc sur les sept derniers clients du spécialiste des astres. Les découvertes qu'ils vont faire seront des plus étonnantes, allant jusqu'à les faire douter des réelles intentions de la malheureuse victime. Coup monté ? Complot ? Y-t-il vraiment qu'un seul assassin ? Rien n'est moins sûr, mais Higgins et son acolyte ne lâchent rien.
En conclusion, l'auteur réussit encore une fois à nous proposer une enquête inédite, pleine de suspens et de surprises. Voir Higgins et Marlow se battre contre le temps créé un sentiment d'urgence qui est palpable tout au long du roman.
N°482 - Déposé par Lady_K le 15/05/2016
Le Crime de Confucius : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 10]
L'institut Confucius est un lieu dédié au rayonnement de la culture chinoise. D'éminents spécialistes dans des domaines très variés – médecine traditionnelle, mode, culture ou encore chimie – s'y sont installés et font tout leur possible pour montrer la grandeur de la Chine au monde occidental. Malheureusement, l'harmonie est brisée lorsque l'un des scientifiques est retrouvé mort, entre les mains du britannique en charge de l'Institut, Adam Whitetalker. Marlow se voit confier cette enquête des plus délicates, car le moindre faux-pas entraine l'incident diplomatique. C'est pourquoi il préfère faire appel à Higgins.
Ce dernier accepte, à condition de mener l'enquête comme il l'entend. Ce qui ne plait pas beaucoup aux supérieurs hiérarchiques de Scotland Yard, qui semblent attendre une enquête bâclée qui accablera le suspect tout désigné : Adam Whitetalker. Dommage pour eux, Higgins n'est pas là pour leur faire plaisir, mais bien pour découvrir la vérité. Il commence donc à enquêter sans à priori et sans craindre les conséquences diplomatiques d'une telle affaire.
Heureusement d'ailleurs, car cela lui permet de faire face et de tenir tête à des suspects récalcitrants. On s'aperçoit très vite que l'inspecteur et le superintendant mettent les pieds dans un lieu où règnent les faux-semblants, les non-dits et les mensonges. Difficile dans ces conditions de démasquer le coupable. Mais bien évidemment, Higgins ne recule pas devant la difficulté et fera tout pour trouver le meurtrier.
J'ai aimé la touche orientale apportée par ce tome-ci. Mais je dois avouer que le mobile du crime m'a un peu déboussolée. Il est difficile de croire qu'on puisse tuer pour une telle raison… Mais je dois être comme Marlow « toutes ces chinoiseries » – comme il le répète sans cesse – m'embrouillent et me passent par-dessus la tête.
En conclusion, une enquête où Higgins et Marlow naviguent dans une culture totalement différente de la nôtre. Cela permet de découvrir un mode de vie et une façon de penser totalement différents. Cette enquête nous rappelle par ailleurs que certains mobiles sont parfois dérisoires.
N°481 - Déposé par Lady_K le 15/05/2016
Le Retour de Jack l'éventreur : Les Dossiers de Scotland Yard
Mon préféré de toute la collection Higgins. Quelle surprise j'ai eu en découvrant que JB Livingstone était en réalité Christian Jacq, ce grand auteur français. J'ai souvent lu comme critique que nous n'étions pas en présence d'une grande littérature. Alors oui, il ne s'agit pas De Balzac, Hugo ou tant d'autres. Mais c'est, à mon sens, de la grande littérature aussi. Qui peut se targuer d'avoir écrit toute cette série de livre dont les histoires se passent en Angleterre, avec autant de détails historiques à chaque livre et cet humour so british propre à ses personnages.
Pour l'histoire en elle-même, j'avoue être fascinée par le mythe de Jack l'Eventreur. Au final, nous n'avons jamais su réellement qui était ce tueur. Je ne suis jamais déçue par cette histoire là, lue je ne sais plus combien de fois, et nos personnages sont tellement attachants que ça procure un réel plaisir à lire.
Chapeau bas Monsieur JACQ, vos histoires sont passionnantes
N°480 - Déposé par Marjogch le 10/05/2016
Champollion l'Égyptien
Un grand homme, un grand livre ! Champollion nous livre sa passion pour sa découverte et pour le pays des "Dieux", son pays, la beauté des bas-reliefs des temples et tombeaux.

(Seul bémol : une langue que j'ai trouvée un peu lourde et répétitive.)
N°479 - Déposé par dacotine le 04/05/2016
L'Assassinat de Don Juan : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 15]
Un très bon cru que cette enquête de Higgins au pays de l'opéra. Et pourtant cela démarrait plutôt plan-plan avec son schéma bien rôdé du Superintendant Marlow qui venait demander de l'aide à l'ex-inspecteur Chef retiré dans sa résidence des “Slaughterers”.
Mais c'était sans compter sur l'amour immodéré du vieil inspecteur pour Mozart, que soupçonnait son ami et qui le décida à prendre sa valise pour rejoindre de festival de Glyndebourne.
Sur place après avoir croisé quelques personnalités connues de l'art lyrique, et pique-niqué sur le capot de la Bentley, comme cela se pratique couramment outre-Manche, nos deux compères assistent à la première représentation de Dom Juan interprété par l'imbuvable Pietro Luigi. Ce sera en outre sa dernière puisqu'il meurt sur scène, à l'instar de Molière, qui en son temps avait monté la pièce sur le livret de “Tirso de Molina”.
Évidemment la mort n'est pas naturelle et nos limiers vont avoir à enquêter auprès de toute la troupe, dont chacun des membres peut être suspect et dont aucun ne montre le moindre regret quant à la disparition du chanteur, à la réputation sulfureuse et au talent contestable. Seul le régisseur du spectacle montre quelques regrets mais c'est surtout pour l'avenir de son festival qu'il s'inquiète plus que pour l'âme perdue de Pietro Luigi.
Les interrogatoires successifs auxquels se livrent Higgins et Marlow sont dans la droite ligne de l'oeuvre bien connue de Christian Jacq, par ailleurs auteur d'une biographie volumineuse de Mozart, et l'on s'acheminerait vers un dénouement classique si les dix dernières pages ne nous livrait un final de toute beauté, avec un rebondissement que n'aurait pas renié Dame Agatha Christie, maîtresse du ”whodunit“.
En bref un excellent moment de lecture, reposant et même souriant à l'occasion, Christian Jacq aime bien semer des petits cailloux pour ses lecteurs fidèles.
N°478 - Déposé par Domichel le 28/04/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Ce roman n'est même pas une déception, c'est au-delà de la déconvenue puisque je n'ai pas apprécié ce premier tome. le seul point positif c'est le cadre dans lequel on évolue, l'Egypte. le reste n'a aucun charme, aucune consistance car à ne rien développer, même pas le minimum, aucune émotion n'atteint le lecteur et le tout n'a eu aucun intérêt à mes yeux. Mais je crois que le pire a été de ne pas trouver ce qu'on me vendait dans le résumé. Un premier tome se doit de donner un minimum envie, ce qui n'a pas été mon cas. Ce roman a su plaire, donc pourquoi pas vous, mais ce n'est pas moi qui vous encouragerez à le lire.
N°477 - Déposé par Galleane le 26/04/2016
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Après avoir ouvert le livre, je n'ai pas pu m'arrêter dans ma lecture tant j'étais captivée. J'adore la façon qu'a l'auteur de transmettre une ambiance qui serait celle de l'ancienne Egypte. Il connait assez bien le sujet pour nous transporter au milieu des temples et au bord de ce fabuleux fleuve qu'est le Nil. J'ai beaucoup aimé l'enquête qui se veut très sombre mais j'ai aussi apprécié les différents personnages (surtout le Vieux) qui sont bien construits et qui restent fidèles à eux mêmes tout au long du récit.
Mais si j'ai tant aimé ces aspects, d'autres m'ont déplu. J'avais trouvé très intéressant de ne pas savoir qui était le mage noir, j'ai donc été très déçue quand il a dévoilé son identité, surtout que la scène arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Les relations qui se nouent entre les personnages sont traitées trop rapidement. Je n'ai rien contre le coup de foudre mais cela ne se ressent pas dans le texte, j'ai eu l'impression que c'était plus une facilité qu'autre chose. Et puis le récit est très court, l'intrigue lancée ne se termine pas dans ce tome 1. Je ne sais pas combien de tomes sont prévus exactement mais vu le nombre de pages, ils auraient pu en ajouter un peu dans ce tome.
J'ai quand même envie de connaître la suite car malgré les défauts, c'est quand même une histoire très intéressante dans un univers que j'apprécie.
N°476 - Déposé par leinavaleski le 17/04/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Ramsès II. Aucun d'entre nous n'ignore le nom de ce Pharaon, l'un des plus grands qui fut. Qui était donc ce personnage dont la renommée a traversé les siècles?

Christian Jacq nous offre un voyage à travers les millénaire, jusqu'à cette lointaine époque. Dans ce premier tome, c'est l'adolescence de Ramsès que nous suivrons, jusqu'à la mort de Séthi Ier, son père, qui l'avait nommé régent.

Nous voyons le jeune homme apprendre, découvrir son pays et sa culture, rencontrer la passion avec Iset la belle puis l'amour avec Néfertari, entouré de ses amis Améni, Sétaou et Moïse, trahi par Âcha...

Je ne m'attendais pas à apprécier autant ce premier tome de l'histoire de Ramsès. Christian Jacq, que je connaissais via les aventures de l'inspecteur Higgings, m'a conquise avec ce récit de l'Egypte ancienne. Je dirais même avoir réellement hâte de lire les tomes suivants, qui devront néanmoins attendre que j'avance un peu dans mes autres lectures.

Ce roman m'a captivée, d'une part par l'histoire elle-même qui contient du suspens à souhait, d'autre part pour les détails donnés ça et là sur le mode de vie des Egyptiens antiques.

J'espère avoir rapidement l'occasion de répondre aux nombreuses questions que je me pose en refermant le livre : comment Ramsès s'en sortira-t-il au milieu des intrigues de ses frères et soeurs, des nobles et des ennemis de l'Egypte?

Challenge ABC 2015/2016
N°475 - Déposé par Chocolatiine le 16/04/2016
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
J'apprécie beaucoup les romans sur l'Egypte ancienne de Christian Jacq, mais je ne le connaissais pas dans le genre romans policiers, et j'ai vraiment aimé.

J'ai dévoré ces trois enquêtes. On retrouve complètement l'atmosphère des romans d'Agatha Christie. J'attends avec impatience la suite des enquêtes de Sir Higgins et ses méthodes d'enquête so british mais à l'ancienne...
N°474 - Déposé par Kikithalie le 16/04/2016
Mourir pour Léonard : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 8]
Une fois n'est pas coutume, Higgins est appelé à l'aide par le superintendant Marlow sur une affaire épineuse. En effet, une grande exposition consacrée à Léonard de Vinci doit se tenir à Londres. Or, un expert chargé d'authentifier chaque oeuvre présentée au public a été retrouvé mort… Tout laisse penser qu'il a été éliminé pour l'empêcher de révéler l'existence d'un faux dans la collection. Outre cette mort tragique qui ne peut rester impunie, ce sont les réputations de l'Angleterre et de la Reine qui sont en jeu.
Cette fois-ci, c'est donc le monde de l'art qui est concerné. Un vrai panier de crabes où il est difficile de discerner la vérité. Tous les personnages suspectés m'ont donné l'impression d'être des requins qui essayent de se déchiqueter. Bref, vous l'aurez compris, ils ne se font pas de cadeaux… chacun cherchant finalement à tirer profit de la mort de l'expert et du scandale à venir.
Le fil rouge de cette enquête est donc Léonard de Vinci, grand génie de son temps. Bien qu'il ne soit pas là physiquement, c'est un personnage à part entière de l'histoire. Il est mis à l'honneur tout au long du roman. On (re)découvre ainsi sa vie, son génie et son oeuvre.
Comme à son habitude, Higgins brille par son sens de la déduction… Mais aussi par sa grande culture qui va l'aider dans cette enquête à démasquer le coupable. Marlow quant à lui fait toujours autant sourire, servant quelque peu de faire-valoir à l'inspecteur… car il faut bien l'avouer : il ne lui arrive pas à la cheville !
En conclusion, une nouvelle enquête prenante et surprenante. On fait une incursion plaisante dans le monde de l'art en compagnie de Léonard de Vinci, un homme à la vie passionnante. Petite mention spéciale au clin d'oeil dans l'épilogue qui m'a bien fait sourire…
N°473 - Déposé par Lady_K le 16/04/2016
Assassinat chez les druides : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 21]
La nouvelle enquête de Higgins nous entraîne dans le monde très fermé des druides quand le plus important d'entre eux est assassiné. Pourquoi ce meurtre lors d'une cérémonie semblant importante? Higgins et Marlow vont être confrontés à plusieurs suspects qui semblent cacher un fait… Au fil des discussions et des déductions, l'inspecteur va-t-il réussir à découvrir le coupable, à moins que d'autres personnes soient impliquées… Secrets, suspicions, ragots, révélations sur une grande énigme connue de tous, voilà ce que vont trouver Higgins et Marlow à Stonehenge. L'assemblée de druides n'a pas autant de sagesse que son statut devrait impliquer.
Une nouvelle fois, Christian Jacq nous plonge dans un nouvel univers lors de l'enquête qu'il nous propose. C'est toujours aussi plaisant de suivre Higgins dans son cheminement et de vouloir trouver le coupable au fil des éléments qu'il note dans son petit carnet. Il n'y a jamais de précipitations mais de la réflexion. Cette fois-ci Marlow reste un peu plus en retrait et ce n'est pas forcément un mal car je ne vois pas ce qu'il aurait pu apporter de plus à l'histoire.
Bien sûr, comme dans chaque tome de cette série, j'ai toujours envie de savoir où est le petit clin d'oeil sur la rivalité entre les anglais et les français… Et une fois de plus, elle est bien présente lors d'une phrase. Cela me fait toujours sourire !
En résumé, cette enquête m'a encore conquise et je souhaite vite connaître dans quel environnement va me transporter Christian Jacq lors de la prochaine « aventure » d'Higgins.
N°472 - Déposé par delfina le 12/04/2016
Le Dernier Crime d'Agatha Christie : Une enquête de lord Percival
Livre soi-disant hommage à Agatha Christie, reprenant d'ailleurs moult noms des personnages de cette dernière, le pastiche se transforme rapidement en une histoire indigeste alignant les clichés, faute d'une certaine subtilité, d'une certaine intelligence dans la démarche.
N°471 - Déposé par MariePoone le 07/04/2016
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Ce livre est dans ma bibliothèque depuis une éternité – apparement depuis au moins 2013! Auteur très apprécié par ma grand-mère, Christian Jack est très connu pour ses séries spécialisées sur l'Egypte antique, j'avais très envie de le découvrir.

C'est une période très mystérieuses qui m'a toujours fascinée mais dont au final, je ne connais pas grand chose. C'était donc l'occasion d'en découvrir plus sur la grande histoire de Cléopâtre.

Après une plongée en eau profonde dans la romance, j'ai eu envie de diversifier mes lectures. Le moment était venu pour moi de me plonger dans les aventures de Cléopâtre et César lorsque mes yeux ont croisé cette couverture dans ma bibliothèque.

Cléopâtre est une femme au fort caractère et très érudite pour son époque. Marié à son frère, le pharaon Ptolémée, jeune roi sans envergure qui se laisse dicter sa conduite par son conseil restreint, elle rêve de gouverner seule et restaurer la grandeur passée de l'Egypte. Mais l'Egypte n'est qu'une province de Rome assujettie à son pouvoir. Le grand Jules César va tomber sous le charme de cette femme qui parle comme une Reine et ensemble ils vont réaliser son rêve.

Je n'ai fait qu'une bouchée de ce roman dont ma lecture a été facilité grâce aux courts chapitres qui rythment le récit. Christian Jacq est un passionné et cela se ressent à travers chaque ligne écrite. Malgré tout le style est parfois lourd quand il pêche par excès de confiance dans le cours d'histoire antique.

L'auteur donne parfaitement vie à ses héros de l'histoire, il arrive à les rendre humain sans les démystifier. Cléopâtre est une légende, un exemple de féminisme pour toutes les femmes de notre époque qui avait de grandes attentes pour son pays et qui les a réalisé en seulement quelques années. Son honneur et sa dignité sont deux grandes qualités qui ont gouverné ses actions jusqu'à se suicider pour éviter d'être le témoin de la déchéance de son royaume. Cette femme a su cumuler son rôle de reine, d'amante et de mère. Christian Jacq nous invite à découvrir dans ce roman sa force de conviction qui l'a mené au sommet.

Le dernier rêve de Cléopâtre était mon premier Christian Jacq mais ne sera pas le dernier. Dans le même genre, les livres de Mireille Calmel m'intriguent énormément.
N°470 - Déposé par LauraDarcy le 05/04/2016
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
Encore une belle brique de terminée. Bon! Il faut dire aussi que ce sont trois bouquins en un. Trois tomes autour d'un même sujet : la création de la première dynastie des pharaons d'Egypte.

Même si je suis une adepte du genre littéraire de Christian Jacq depuis de nombreuses années, je dois dire que, pour une fois, ma lecture fut assez difficile et lente (et ce n'est pas uniquement du à mon nouveau statut de maman d'une petite chipie qui commence à grimper partout!).

Non, ma lecture fut laborieuse car j'ai trouvé que l'auteur employait trop souvent les mêmes mots, le même genre de phrase, se répète énormément dans l'ouvrage (rappel constant des pouvoirs des uns, des paroles des autres, etc). J'attendais pourtant beaucoup de ce livre car il est, après tout, le premier normalement de toute la série, une sorte de préquelle au reste de la littérature sur les pharaons et... il n'est pas évident à lire, surtout réunit en un seul tome.

La création de la première dynastie est magique et très intéressante à suivre, surtout avec les différentes notes de la part de Christian Jacq qui peuvent renvoyer à des documents réels et donc donner de la consistance au romanesque MAIS encore une fois, ce qui d'habitude fait la magie de ses livres n'y est pas et je me suis parfois ennuyée durant ma lecture, fait rare avec cet auteur...

Donc pour la globalité de l'œuvre, je donnerais un 6.5/10
N°469 - Déposé par Darkangel2202 le 30/03/2016
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
En s'inspirant d'un fait historique réel -une lettre écrite par la reine Akhésa à l'empereur Hittite- Christian Jacq a donné vie à un personnage méconnu de l'Egypte pharaonique, la reine Akhésa.

Fille d'Akhénaton, le pharaon hérétique et de Nefertiti, reine dont la beauté est passée à la postérité grâce à un certain buste, Akhésa a épousé un prince dont la célébrité posthume sera due à la découverte de son tombeau: Toutankhamon.

Christian Jacq fait de cette jeune reine mystérieuse un authentique personnage de tragédie, en s'appuyant sur son goût pour le pouvoir, sa capacité à l'exercer et une attirance puissante pour son ennemi politique juré, le général Horemheb.
N°468 - Déposé par CecileSoler le 28/03/2016
J'ai construit la grande pyramide
Le 4ème de couverture nous annonce pompeusement : un roman exceptionnel ! ....et j'y croyais !
Quelle déception !
Tout au long du livre, l'auteur nous explique que l'édification de la pyramide est, à chaque étape, un défi mais heureusement, 3 lignes plus tard, les protagonistes ont trouvé la solution.
Ensuite, il nous parle en long et en large de l'édification en termes techniques.
Ensuite, nous arrivons à l'étage supérieur de la construction toujours avec des obstacles insurmontables mais qu'on surmonte 2 lignes plus loin.
Et puis, pour achever le tout une histoire d'amour mielleuse mielleuse mielleuse.

Franchement, pour les 200 dernières pages, j'ai souffert dans cette lecture. A part l'énumération fastidieuse des obstacles miraculeusement surmontés ainsi que les détails techniques je ne vois pas du tout en quoi on peut qualifier ce roman d'historique ! Je l'ai trouvé lourd, pompeux (et pompant) et d'un niais à périr d'ennui.

Une vraie grosse déception car, en général, je trouve que l'auteur, meme lorsqu'on n'est pas passionné d'égyptologie, parvient à transmettre cette passion mais là, j'avoue, j'ai eu l'impression de lire "Harlequin tout un monde d'évasion".
N°467 - Déposé par barjabulette le 23/03/2016
L'Énigme du pendu : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 7]
Au cours d'une de ses promenades solitaires, Higgins fait une bien étrange découverte. En effet, il trouve un homme pendu à un vieil arbre appelé le « Juge éternel ». Quel affront envers ce fervent défenseur de la justice, surtout si près de sa résidence ! Sans aucune hésitation, il se met en quête de la vérité, aidé en cela par le superintendant Marlow.
Cela ne sera pas facile, car ils disposent d'indices bien maigres et vont surtout devoir faire face à un entrelacs de mensonges et de non-dits. D'autant plus que la loi du silence s'impose dans le petit village touché par le drame. Higgins va donc devoir lire entre les lignes pour débusquer la vérité tout en faisant preuve de diplomatie dans ce village régit par le châtelain et le pasteur. Ce qui donne vraiment l'impression d'être de retour des siècles en arrière.
Et c'est bien ce qui est à l'origine de la tragédie : un choc des cultures. Entre les habitants conservateurs, qui veulent respecter la tradition et Jason, la victime, qui au contraire voulait faire bouger les choses, apporter un peu de modernité au village. Une cohabitation qui s'est révélée impossible…
En conclusion, encore une enquête très prenante, où s'affrontent la tradition et la modernité. Comme à chaque fois, le dénouement est difficile à anticiper, ce qui rend cette lecture particulièrement captivante.
N°466 - Déposé par Lady_K le 20/03/2016
Le Dernier Crime d'Agatha Christie : Une enquête de lord Percival
Une mort mystérieuse en Egypte, un duo d'enquêteurs rappelalnt délicieusement Poirot et Japp, le fantôme d'Agatha Christie plane sur ce livre. Cette enquête écrite de main de maître par Christian Jacq est comme un hommage à la maîtresse du genre. Il réussit son coup et nous livre un excellent roman policier, plein de charme et d'exotisme.
N°465 - Déposé par Torellion le 20/03/2016
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Christian Jacq adapté en bande dessinée voilà une offre alléchante. Je m'attendais à mieux.
L'histoire est bonne mais les dessins sont vraiment moyen puis l'histoire est coupé en 3 alors qu'un one shot aurait été beaucoup plus simple, dommage.
Il n'empêche que j'aime tout de même lire sur l'Égypte et que cela m'a donné envie de découvrir les mystères d'osiris en roman.
N°464 - Déposé par Maks le 16/03/2016
L'Épée flamboyante : La Reine Liberté [Tome 3]
Une belle aventure, très bien écrite, à mi -chemin entre le roman historique et la fantasy (par la magie égyptienne qui n'est pas évitée). La guerre de libération d'une Egypte traditionnelle contre un envahisseur féroce et avide de sang et de pouvoir, contraire à la culture pharaonique.
N°463 - Déposé par DidierLarepe le 15/03/2016
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
La télévision ne recule devant rien pour faire de l'audience. En effet, le nouveau programme de téléréalité en vogue prévoit d'inviter sur le plateau sept criminels n'ayant jamais été arrêtés. Ils devront y faire le récit de leurs forfaits dans l'espoir d'être élu vainqueur par le public et de gagner une grosse somme d'argent.

Le concept révolte évidemment Scotland Yard et tout particulièrement le superintendant Marlowe. Ce dernier décide alors d'appeler à l'aide son ami l'ex-inspecteur Higgins. Ils ne seront pas trop de deux pour démêler ce sac de noeuds et faire la différence entre usurpateurs et vrais meurtriers.

Ce sixième tome nous offre une affaire d'une grande complexité car le passé et le présent sont imbriqués l'un dans l'autre. Or, enquêter et réunir des preuves trente ans plus tard est bien difficile. Tant et si bien, que même avec les indices et le fil rouge donnés par Higgins, je n'ai pas réussi à anticiper le dénouement !

Encore une fois, l'auteur fait preuve d'une grande inventivité. Sa créativité ne cesse de me surprendre. le duo Higgins-Marlowe est quant à lui fidèle à lui-même et toujours aussi plaisant à suivre.

En conclusion, encore un excellent tome. de toutes façons, cette série me semble être une valeur sûre. Je n'ai jamais été déçue par l'un de ses tomes… et j'ai hâte de dévorer les suivants !
N°462 - Déposé par Lady_K le 06/03/2016
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Pfiou…

J'aimé beaucoup aimé Christian JACQ dans ses romans historiques. J'ai appris plein de choses sur l'égyptologie grâce à lui, il y a longtemps. Je me suis passionnée pour la série de Ramsès.

Mais là… Je n'ai pas du tout croché. Mais pas du tout. Ce n'est pas franchement mauvais, ce serait mentir. Mais je n'ai pas adhéré au style. Cette rigidité bourgeoise anglaise typique, comme un mauvais cliché, qui transpire à chaque page. J'ai même eu l'impression de voir passer le service à thé… J'ai eu un mal de chien à aller au bout, au point de ne même pas être certaine de savoir quoi penser de l'intrigue en elle-même.

Une déception.
N°461 - Déposé par ginnyzz le 02/03/2016
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Le dernier volume des aventures de SuperRamses II évoque les dernières années du célèbre pharaon. Bien sûr on comprend une fois de plus qu'il n'y a jamais eu de souverain aussi grand, aussi beau et aussi intelligent que lui. Arrivée à l'aube sa vieillesse qu'il va vivre drapé dans sa cape de super héros et auprès de ses remarquables amis Atchaaaa ! Pardon, je tousse, la grippe frappe encore et je n'ai pas la résistance physique de l'illustre roi qui aura la chance de rester vert et majestueux jusqu'aux confins de son âge… seul petite gène pour lui, les traîtres et les Hitites : un grain de sable dans sa sandale en pur cuir d'antilope dorée. De toute manière, depuis qu'il en a tué cent milles avec son arc et deux flèches à la bataille de Kadesh, leur menace de guerre ressemble aux aboiements d'un roquet : beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Pour apaisé les esprits il accepte le sacrifice, à plus de soixante ans, d'épouser la fille de leur empereur, de quarante ans sa cadette, une jeune femme sculpturale transpirant la sensualité par tous les pores… bref, il est bien à plaindre ! Tout le reste du livre est à l'avenant : C'est une glorification sans nuance de son règne. En conclusion Il faudra quand même rendre justice à Christian Jacq : sa saga a eu un succès retentissant et seul les lecteurs cyniques (dont je fais partie, il faut bien l'avouer) pourront se passer de la lire.
N°460 - Déposé par tiptop92 le 29/02/2016
Meurtre sur invitation : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 5]
Higgins est appelé par un de ses amis sur une affaire bien étrange : un meurtre annoncé. En effet, un vieux comte excentrique invite plusieurs collectionneurs avec qui il a des différends. Pour se faire pardonner, il veut leur offrir à chacun une pièce inestimable, le clou de leurs collections respectives… et les faire participer à un meurtre.
Les invités ont des personnalités très variées. On trouve ainsi une jeune femme désargentée, un scientifique misogyne, un couple aussi cupide que grossier, un lord fou de voitures et une aristocrate très à cheval sur l'étiquette. Tout les sépare, pourtant une chose les unit : la haine qu'ils vouent tous au comte, pour diverses raisons.
Très vite, le comte est pris pour cible et va subir deux tentatives de meurtre. le pire est toujours évité de justesse. Mais il devient urgent pour Higgins de démasquer le coupable, afin d'éviter que la prochaine tentative réussisse.
L'enquête est bien menée, pleine de suspects et de rebondissements. L'auteur nous offre encore une fois un excellent huis-clos où toutes les personnes présentes ont d'excellentes raisons pour commettre un meurtre. Christian Jacq est très fort quand il s'agit de la psychologie des personnages, si bien que tout le monde paraît suspect. Plus l'histoire avance, plus la tension augmente, car pour une fois Higgins est là avant le meurtre. Il peut donc l'empêcher… du moins, essayer…
En conclusion, un excellent volet des enquêtes de l'inspecteur Higgins. Bien entendu, l'affaire en question est bien plus compliquée qu'il n'y parait aux premiers abords. Heureusement, l'inspecteur ne se laisse pas duper et arrive à démêler le vrai du faux.
N°459 - Déposé par Lady_K le 27/02/2016
Néfertiti, l'ombre du soleil
Thèbes, environ 1500 avant JC. Amenothep III meurt. Sa veuve proclame son fils Amenothep IV, et La Belle : sa Grande Epouse Royale. le nouveau pharaon la baptise Néfertiti (la parfaite d'Aton). Encouragé par Néfertiti, le pharaon change de nom = Akhenaton, et change les rites (Amon est remplacé par Aton, le soleil), et enfin change de capitale: il crée Akhet-Aton.
Cette révolution sera t-elle bien accueillie par le peuple Egyptien ? En quoi Néfertiti, femme suave, douce, mais au regard implacable ("la fermeté souriante de Néfertiti") est elle indispensable au pharaon ?
Des ennemis, internes et hors des frontières, ne sont pas à négliger.

STYLE : LIMPIDE ! Livre très bien écrit, style diamétralement opposé à celui du nouveau roman !!! LOL

FIN. ** SPOILER **
Le livre s'achève avec la mort de Néfertiti puis d'Akhenaton.

PS : j'espère que je n'ai pas trop dévoilé l'histoire, mais cette longue approche du thème m'a permis de poser deux questions essentielles, qui devraient vous mettre un peu l'eau à la bouche !
PS2 : Pharaon précurseur des Incas.....et des hippies ?
N°458 - Déposé par dgwickert le 24/02/2016
Justice est faite : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 20]
Cela faisait un moment que je voulais découvrir un des romans policiers de Christian Jacq. C'est une lecture qui fut rapide, sympathique mais qui ne restera pas, cependant, gravé des années dans ma mémoire.
Le juge Fichter est un juge convaincu que chaque homme qu'il soit voleur ou assassin, a le droit à une seconde chance et il plaide en faveur de soins médiaux et de réinsertion rapide dans la société. C'est ainsi que ce juge parvient à remettre rapidement en liberté un tueur de fillettes. Quelques temps plus tard, quelqu'un se présente au domicile du juge alors qu'aucun domestique ne s'y trouve. Cette personne a quelque chose à confier au juge. Ce dernier bien que fatigué et d'humeur peu cordiale accueille cette personne. le juge meurt peu de temps après. le coupable le quitte sur ces mots " Justice est faite".
Le superintendant Marlow est chargé de l'enquête. Il décide de contacter l'ex inspecteur Higgins, qui a à son actif de nombreuses enquêtes résolues, pour le seconder. L'inspecteur qui avait déjà décidé de prêter main forte au Yard accepte d'enquêter avec Marlow. Qui a bien pu s'en prendre au juge ? de nombreux suspects viennent allonger la liste des inspecteurs. Un journaliste qui tente par tous les moyens de discréditer le juge , les parents des pauvres victimes du tueur en série. A moins que ce ne soit le tueur de fillettes lui même ?
L'inspecteur Higgins est un mélange de Colombo et d'Hercule Poirot. Raffiné, patient, préférant la déduction et l'intuition, aux interrogatoires musclés et aux courses poursuites. Ce style que ne renierait pas Agatha Christie, charme anglais fait de cottage, thé et vielles dentelles est agréable. Cependant, on est quand même loin de la grande dame qui en général, fait se torturer beaucoup plus et plus longtemps les méninges de son lectorat ^^
Pendant une partie du livre ont est balloté d'une hypothèse et d'un coupable à l'autre mais j'ai trouvé que les allusions sur le vrai coupable sont trop tôt distillées, les alibis trop vites confirmés, tout cela oriente trop rapidement le lecteur vers la solution de l'énigme. La lecture, bien qu'agréable, n'est pas franchement surprenante. L'intrigue est bien ficelée mais reste classique. le livre est court, les chapitres aussi, ce qui donne du rythme, c'est vraiment vite lu. C'est parfois agréable mais c'est aussi un peu dommage, moi j'aurai préféré plus de détails sur les affaires du juge, sur celle du tueur en série, sur les fausses pistes, ... que ça soit plus dense, les personnages plus creusés et que cela dur plus longtemps.
J'ai apprécié la réflexion sur la Justice et sur les hommes qu'amènent la lecture et le sujet. Il faut défendre les criminels mais jusqu'où aller? Parce que le juge représente quand-même un extrême, surtout quand on obtient des informations sur le tueur en série. Qui rend la justice finalement ? Peut-on lui faire confiance ? Peut-on comprendre et accepter le geste du meurtrier du juge ? Qui est le véritable assassin ? Etc. etc.
En tout cas, pas besoin de lire les 19 premiers pour comprendre, on ne creuse pas la vie du personnage suffisamment pour qu'il manque des clés de lecture ni pour s'y attacher en fait. J'ai trouvé d'autres personnages plus attachants notamment du côté de la famille des victimes que cet inspecteur. Mais son style m'a bien plu.
Je reste intriguée par les premières enquêtes de l'inspecteur. Peut être qu'à l'occasion, je relirai un autre titre pour voir si toutes les enquêtes d'Higgins sont construites ou non de la même façon.
N°457 - Déposé par DawnG le 22/02/2016
Justice est faite : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 20]
L'enquête que l'on suit est digne de celles menées par Hercule Poirot : un meurtrier mystérieux, des suspects remplis d'alibis pour le crime. L'intrigue est un réel plaisir à découvrir et relativement facile à suivre malgré la multiplicité des suspects.. L'auteur a relevé le défi de faire monter doucement la tension et a soigneusement mené le récit à son terme sans que celui-ci ne s'essouffle. C'est assurément une histoire de qualité que nous propose Christian Jacq, un récit bien mené.
Au-delà de l'affaire criminelle, l'auteur nous propose également une petite réflexion au final très intéressante sur la nature humaine. L'Homme peut-il perdre son humanité ? Je vous rassure : les personnages ne passent pas leur temps à se poser cette question, mais celle-ci est sous-entendue dans l'ensemble du texte et donne vraiment à réfléchir. Il serait même très intéressant de relire le texte à la lumière de cette interprétation.
Que serait une histoire sans ses personnages ? Commençons avec le protagoniste, l'ex-inspecteur Higgins. Il a tout d'un héros littéraire récurrent : l'esprit d'analyse, d'observation et de déduction, un je-ne-sais-quoi de magie dans sa personnalité qui lui fait entrevoir la Vérité sur l'affaire et sur la nature humaine. Et surtout, ce calme olympien qui cache une volonté de fer et une intelligence acérée. Les autres personnages sont eux aussi très bien construits et témoignent d'une attention particulière concernant l'aspect de leur culpabilité. Ils possèdent au final un caractère très crédible car vraiment humain. Et la capacité d'énerver à travers les pages. Il y a toujours un personnage qu'on ne peut pas supporter. Pour moi, ça a été Junior, un journaliste freelance. C'est d'ailleurs le seul qui m'a paru superficiel dans sa construction. On ne peut pas être parfait !
N°456 - Déposé par Aranae le 17/02/2016
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Akhenaton a été l'un des plus célèbres pharaons de l'Egypte ancienne. Rompant avec les anciens dieux, il lance une religion nouvelle, prototype de monothéisme, et fonde avec son épouse Néfertiti une ville nouvelle à la gloire d'Aton, le disque solaire divin. Le clergé de l'ancienne foi, soutenu par une grande partie de la population, voue cette cité aux gémonies.

C'est dans ce contexte qu'Akhesa, troisième fille du roi - et donc troisième dans l'ordre de succession – fait preuve d'une personnalité et d'une intelligence digne d'une reine. Elle s'approche peu à peu du trône, d'abord en assistant son père dans les rites sacrés, puis en en épousant Toutankhaton, qui deviendra Toutankhamon, l'enfant-roi.

Ensemble, ils forment un couple royal uni et amoureux, mais encore très naïf, et si peu maître de leur destin, car dans l'ombre le général Horemheb tente de prendre les rênes du pouvoir et le cœur de la jeune Akhesa.

Certes, l'histoire est très romancée, mais dans tous ses livres Christian Jacq se base sur des faits avérés.

Il y a bien longtemps que je n'avais pas ouvert un livre de Christian Jacq et j'y ai retrouvé intact le plaisir de ce voyage dans le temps dans un pays qui m'a toujours fait rêver par les mystères qui l'entourent.

Au niveau de l'écriture et des rythmes du récit, j'ai beaucoup aimé les nombreuses descriptions de la vie quotidienne et des rites sacré.
N°455 - Déposé par isabelleisapure le 13/02/2016
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Tout d'abord je dois dire que c'est le titre qui m'a fait lire le livre : Quel peut bien être le rêve de Cléopâtre ?

Au travers de cette histoire on découvre la vie et les ambitions d'une jeune reine qui veut s'emparer du pouvoir à la place de son jeune frère.

Tout au long du récit, on découvre la majesté de l'Egypte et tous les mystères qui font son authenticité.

Je ne m'attarde pas sur la romance entre Cléopâtre et César parce que c'est la base du roman mais je peux dire que c'est avec un réel plaisir qu'on découvre cette rencontre déterminante pour la suite du règne des Pharaons.

L'atmosphère est imprégnée de mystère et de sorcellerie ce qui fait que l'on s'attache très vite à cette jeune reine.

Néanmoins, je déplore une histoire trop courte et un récit qui manque parfois de description. J'aurai apprécié en savoir plus sur le règne de Cléopâtre et sur la suite de son règne.

En résumé, je conseille cette lecture pour tous les amoureux de récits bien écrit et pour les amateurs d'histoires romantiques ou se mêlent des enjeux de pouvoirs.
N°454 - Déposé par LadyMel05 le 09/02/2016
J'ai construit la grande pyramide
C'est du Christian JACQ à tout cracher et donc intéressant pour qui aime rêver à l'Égypte antique.
N°453 - Déposé par tonpdg le 08/02/2016
La Conspiration du mal : Les Mystères d'Osiris [Tome 2]
je viens d'acheter la série j' en suis au 1er tome c'est toujours avec un trés grand plaisir que je lis les ouvrages de Christian Jacq

mérçi pour ces merveilleux livres
N°452 - Déposé par joyet le 31/01/2016
La Guerre des couronnes : La Reine Liberté [Tome 2]
Un second tome qui veut reprendre la tradition des rites Egyptiens.

Ce qui est franchement pas mal avec les Christian Jacq, c'est qu'il vous explique le pourquoi du comment les pharaons faisaient les différents rites. La religion égyptienne, et sa magie, étaient très proches de la nature. Car, déjà, tout fonctionnait en fonction du Nil mais il y avait aussi une médecine très élaborée. C'est ce qui est vraiment bizarre et attirant, c'est qu'on mêlait constamment magie et science, chose que maintenant, on ne fait plus du tout par exemple.

Et bien à l'époque, cela ne choquait pas. On considérait qu'en vivant en harmonie avec ses dieux, avec sa religion et avec sa condition, on pouvait aboutir à un monde meilleur. Le peuple égyptien ressemblait à une gigantesque fourmilière si vous préférez. Christian Jacq nous montre que les envahisseurs Hyksos, non seulement d'avoir la supériorité militaire avec les chevaux, ils vont être très arrogants et surtout vont dénigrer les croyances égyptiennes. Et c'est ce qui va les perdre.

Une belle progression de la part de Ahotep.

Car Ahotep, même si elle a perdu son mari dans ce tome et qu'elle est brisée, elle va gagner le coeur des égyptiens et se laisser porter par la nature, mais aussi par la stratégie. C'est une femme qui va aller totalement en fonction de ses convictions et de ses intuitions. Elle croit réellement qu'elle est guidée par les dieux, qu'elle est va reprendre les pendants des pouvoirs pharaoniques un par un. Et c'est cette initiation faite dans la guerre qui va faire que, même si elle perd beaucoup de choses, elle va gagner en puissance et va gagner le coeur de son peuple tout entier.

Et il faut l'avouer, par sa passion pour son pays et surtout par son abnégation totale, on la voit plus comme un personnage que pour une femme. Par contre, on ne peut s'empêcher de la prendre comme modèle, mais aussi et surtout, on ne peut s'empêcher de l'aimer et de vouloir qu'elle reprenne son trône. J'ai grande hâte de terminer cette saga, même si c'est une relecture pour moi.
N°451 - Déposé par idevrieze le 19/01/2016
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Lu, relu et relu encore. Et à chaque fois avec plaisir, même si je connais désormais les tenants et les aboutissants de l'hisoire preque sur le bout des doigts. Je replonge avec délectation dans l'histoire de Pazair, jeune juge d'Egypte sous le règne de Ramses (autre saga à lire), et de son épouse Neferet, médecin. Bien que romancée, la vie des égyptiens d'alors y est décrite avec profusion de détails, et l'intrigue se noue au fil des pages pour nous tenir en haleine jusqu'à la toute fin du troisième tome.
N°450 - Déposé par josecile le 19/01/2016
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Premier tome d'une saga devenue un classique. Roman qui nous fait voyager et que, si j'avais pu, lire d'une seule traité. Évidemment l'histoire s'arrète à un moment très intéressant. Donc il va falloir que je lise le tome deux...
N°449 - Déposé par griboouille le 17/01/2016
J'ai construit la grande pyramide
Pour ma part, la mayonnaise n'a pas pris, je n'ai pas aimé et pourtant, ce n'est pas le premier livre de C.Jacq que je lis. Une histoire confuse, longue avec un héros pas très sympathique et un procédé littéraire classique et trop connu. Dommage.
N°448 - Déposé par VivianeB le 16/01/2016
J'ai construit la grande pyramide
Quel magnifique livre, mon Christian Jacq préfèré a l'heure actuelle, il faut dire aussi que le sujet me parle véritablement étant émerveillé par les pyramides et plus particulièrement par celle de Khéops depuis mon plus jeune âge c'est un livre littéralement fait pour moi.
Côté histoire on suit les pérégrinations d'un jeune paysan devenu bâtisseur sur le chantier de Ghizeh jusqu'à grimper les échelons et se hisser par mis les meilleurs, sont parcours est semé d'embûches car la réussite attire la jalousie, mais il découvrira aussi l'amour, un amour fou pour une mystérieuse fille qui ne dit mot.
Pour les personnages on y retrouve de fortes personnalités et des gens attachants.
On retrouve comme dans plusieurs de ses romans "le Vieux" accompagné de son âne qui comprend tout et répond par oui ou par non avec ses oreilles (comme dans les enquêtes de Setna), et aussi un petit côté "fantastique" afin de corroborer les superstitions et croyances au temps de l'Egypte de Pharaons.
Pour finir je ne peut que vous inviter à lire ce roman qui plaira à beaucoup de monde, surtout si l'Egypte vous intrigue.
N°447 - Déposé par Maks le 16/01/2016
J'ai construit la grande pyramide
Et de sept...sept ouvrages de lus sur les dix que le Père Noël a déposé au pied de mon sapin...et de sept qui m'ont plongés dans une aventure toujours aussi différente à chaque fois et pourtant toujours aussi envoûtante ! Je trouve qu'il a bon goût quand même ce Papa Noël ! Il faut dire qu'avec Christian Jacq, il avait choisi une valeur sûre...du moins sûre de ne pas me décevoir étant passionnée par l'Egypte depuis ma plus tendre enfance !
N°446 - Déposé par cicou45 le 16/01/2016
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
C'est curieux chez Christian Jacq cette manie de toujours vouloir placer une citation d'Audiard !
Blague à part ce troisième tome est certes plus conséquent que le précédent. Plus d'action, de rebondissements et de coups tordus. Je ne dévoilerai rien du roman à ce point de l'histoire, ce serait cruel pour ceux qui n'ont pas eu le temps de le lire. Mais le récit gagne en épaisseur tant sur le plan du scénario que des coutumes et des connaissances délivrées par l'auteur sur l'Égypte antique.
De plus, de nombreux petits dessins viennent agrémenter le texte au début ou à la fin des chapitres et donnent davantage de relief à ce livre.

Vivement que ma fille ait le tome 4, le lise, le passe à ma femme, et que je m'y plonge enfin !.

Bonne année à tous !
N°445 - Déposé par Domichel le 04/01/2016
J'ai construit la grande pyramide
Se replonger dans un roman de Christian Jacq est toujours un moment agréable. Son écriture rend réaliste l'atmosphère et l'environnement. Les pieds dans le sable et les cheveux soulevés par le vent dans les palmiers...

Nous suivons l'histoire de la construction de la pyramide, demeure d'éternité de Khéops, du choix du terrain jusqu'à l'inauguration. Toute la technique est expliquée. Et c'est là que c'est intéressant, il ne s'agit pas d'un essai, mais bien d'un roman avec des personnages bien campés, une histoire de fraternité dans l'équipe, une histoire d'amour avec la belle Merety. Beaucoup de pièges jalonneront la construction, la jalousie entraînera certains personnages sur la voie du délit et même du crime, mais la réussite et le génie des bâtisseurs est encore bien visible de nos jours.

Une bonne lecture que je vous conseille vivement.
N°444 - Déposé par PLUMAGILE le 28/12/2015
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Chrisitian Jacq n'a donc pas écrit des livres qu'avec l'Egypte en toile de fond. Il a donc également commis quelques romans policiers à la Agatha Christie autour de l'inspecteur Higgins de Scotland Yard, plaçant toutefois ses histoires dans notre histoire contemporaine même s'il est parfois difficile de s'en convaincre tant son personnage emprunte aux Hercule Poirot et consorts.
L'inspecteur Higgins est, dans cette dix-neuvième aventure (oui je sais, je n'ai pas lu les dix-huit premières, mais cela vous étonne-t-il vraiment ?), l'ex-inspecteur Higgins, ses divergences d'opinion avec sa hiérarchie ayant abouti à son départ du Yard. Il est toutefois contacté par un de ses anciens collègues, un peu comme un Lestrade quémande l'aide d'un Holmes quand il n'a pas d'autre solution.
En cette terrible année pour les superstitieux, l'Angleterre élisabéthaine, comme le reste du monde, va connaître trois vendredi 13. Les deux premiers sont passés essaimant allègrement douze victimes. Les indices laissés par le tueur du vendredi 13 laissent à penser que la treizième victime n'est autre que la Reine, accompagnée de ses corgis.
Higgins et son acolyte, baladés par l'assassin lui-même de fausse piste en fausse piste, e donnent évidemment pour mission d'empêcher ce crime atroce. Sur leur route, ils croiseront une star de la mode vintage sur le retour, une interprète de rêves, une esthéticienne, un phobique du vendredi 13, un entrepreneur de travaux publics qui refait les routes du Royaume et rencontre invariablement des problème quand il atteint le treizième kilomètre de sa route, etc…
Et c'est là que cela pose un petit peu problème : cette succession de pistes s'enchaînent sans raison apparente, sans lien entre elles, et donne une impression de fouillis qui pourrait perdre un lecteur dont la patience sera récompensée à la fin de l'histoire quand il aura enfin une vision d'ensemble du récit et surtout des motivations, agissements et manipulations du tueur.
Il faut donc se laisser porter doucettement par le récit de Christian Jacq pour en apprécier les tenants et les aboutissements. Au final, ce roman policier, digne héritier des récits classiques du genre, permet de passer un moment fort agréable. A mettre entre (presque) toutes les mains qui voudraient offrir un divertissement de coin de cheminée ou de longue journée grise hivernale en ces fêtes de fin d'année. C'est sans prétention, du moins je le crois, c'est honnête, c'est divertissant et c'est déjà très bien.
N°443 - Déposé par Garoupe le 22/12/2015
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
Je suis tombée par hasard sur ce premier tome d'une trilogie de Christian Jacq dont je n'avais même jamais entendu parlé.

Cette trilogie tient plus du conte que de la grande fresque historique d'une manière plus sympathique.

Il y a très longtemps, l'Egypte était une vaste terre gouvernée par différents clans : Gazelle, Oryx, Éléphante, Cigogne, Chacal, Crocodile, Lion, Taureau et quelques autres.

La paix est fragile, mais lorsque le clan du Coquillage se fait massacré, la menace devient plus grande ! Narmer est l'unique survivant du clan du Coquillage. Il compte bien se venger et retrouver qui a détruit tous les siens.

Il rencontre alors Scorpion, un séduisant, mais dangereux homme, lui aussi épris de vengeance et de rêves de grandeur.

Ensemble, ils commencent à former une milice tandis que les conflits entre les clans s'intensifient et que les massacres commencent.

J'ai été totalement séduite par ce roman, car on est à mi-chemin entre la réalité et le conte. On ne sait jamais si les personnages sont humains ou à moitié animaux (les chefs de clan portent le nom de celui-ci : Cigogne, Taureau, etc ; et leurs caractéristiques physiques se rapprochent de celles de leurs animaux totémiques), dans les clans, on ne sait jamais s'il s'agit véritablement d'animaux ou d'humains et j'ai beaucoup aimé cette ambiguïté.

En revanche, les personnages ont des personnalités plutôt simples et l'intrigue n'est pas des plus poussées. Mais ça ne m'a pas dérangé, puisque je l'ai vraiment lu comme un conte magique, presque pour enfant et non un roman historique des plus travaillé. On remarque notamment des marques de fabrique de Christian Jacq assez reconnaissables, comme l'âne qui s'appelle encore Vent du Nord ou des détails assez similaires aux autres romans.

Une jolie découverte, dont j'ai hâte de lire la suite pour mettre un peu de magie !
N°442 - Déposé par Heleniah le 17/12/2015
J'ai construit la grande pyramide
Il y avait bien longtemps que je n'avais lu un livre de cet auteur ! Et avec quel plaisir je me suis plongée dans l'univers de l'Egypte ancienne

Kor, un jeune homme issu d'une famille simple, décide de se rebeller contre Sioul, dirigeant de corvée de son village. Ce geste entraînera une fuite en avant.

Il s'enfuit de son village, et pas un heureux hasard, il se trouve engagé pour la construction de la pyramide funéraire de Khéops, pharaon sur le trône.

De jeune homme impétueux, et grâce à sa volonté d'apprentissage, il va gravir les échelons dans la hiérarchie des bâtisseurs. S'il est fier de ses progrès, s'il conquiert l'estime de beaucoup de ses collègues, il reste toujours des envieux qui n'aime pas la réussite des autres.

Face aux haines tenaces, au travail qu'une pyramide représente, et durant 20 années, Kor fera tout pour honorer sa promesse de toujours donner le meilleur de lui-même…

J'ai apprécié cette lecture. Et d'ailleurs je me suis complètement immergée dans le récit.

Je me suis promenée dans la ville de la pyramide, j'ai suivi les travailleurs sur le chantier, j'ai écouté les bruits d'efforts, j'ai suivi attentivement les discussions lors des réunions des architectes.

Les explications de leur mode de vie m'a permis de m'imaginer complètement les habitudes qui pouvaient régner à cette époque. Les coutumes religieuses et la précision d'exécution des bâtisseurs m'a permis de comprendre à quel point ces ouvriers étaient conscient de l'importance de leur savoir-faire.

Le style d'écriture est agréable, complet et en même temps suffisamment aéré pour permettre au lecteur de comprendre ce qu'on lui explique sans avoir l'impression de recevoir un dictionnaire sur la tête. Des plans de la pyramide, des photos de l'intérieur aujourd'hui, parsèment les pages, et permettent de voir le travail accompli par ces artisans ayant vécu à cette époque-là.

J'ai passé un très bon moment. Christian Jacq sait mettre dans ses livres la petite étincelle suffisante pour emmener les lecteurs, quel que soit leur âge je pense, en plein milieu de ce décor désertique et magnifique. Il sait insuffler au récit la juste énergie pour que l'on ne s'ennuie pas, pour que l'on ait envie de découvrir la suite.

Je conseille donc ce roman à tous les amoureux de l'Egypte ancienne.
N°441 - Déposé par bebi le 11/12/2015
Un assassin au Touquet : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 17]
Je découvre Christian Jacq à travers ce roman policier.
Je connais cet auteur pour les romans sur l'Egypte, mais sans en avoir lu car l'Egypte n'est pas mon sujet favori.
Roman policier dans le style d'Agatha Christie, mais avec un petit bémol en ce qui me concerne !!
J'ai terminé ce roman, mais je n'ai pas été emballée par cette lecture...
N°440 - Déposé par nannou71 le 07/12/2015
Néfertiti, l'ombre du soleil
J'ai vraiment apprécié cette lecture, j'adore l'Egypte ancienne depuis petit et c'est toujours un plaisir de lire un C.Jacq.

Je connaissais déjà le récit qui nous est romancé ici (attention, c'est romancé mais sur des bases réelles), par le biais de reportages TV mais ici j'ai tout de même apprécier de trouver plus de détails sur le mode de vie dans cette cité "maudite", et de quitter le côté scolaire et scientifique grâce à l'histoire tissée autour.

J'ai pour ma part apprécier que l'ont y voient plusieurs personnages réels, même nombreux je n'ai pas trouvé cela brouillon ni déstabilisant, au contraire.
La plupart de ces personnages sont d'ailleurs représentés sur les vestiges archéologiques et divers documents gravés dans les tombes retrouvées par les égyptologues.

On ne s'ennuie pas, un livre très agréable !
N°439 - Déposé par Maks le 06/12/2015
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Lorsque Scotland Yard reçoit une lettre signée du Tueur du Vendredi 13, c'est toute la police londonienne qui est ébranlée surtout que c'est la Reine elle-même qui est menacée. Durant cette affaire de la plus haute importance, l'inspecteur à la retraite Higgins est appelé en renfort et enquête au côté du superintendant Marlow. Entre cette terrible menace et l'ombre du vendredi 13 qui plane sur eux, les deux hommes se lancent dans un véritable compte à rebours.
Comme beaucoup, je connaissais Christian Jacq essentiellement pour ses romans portant sur l'Egypte, c'est donc une découverte de lire cet auteur dans cette enquête policière.
L'inspecteur Higgins est à la retraite, enfin presque. Lorsqu'une affaire un peu plus compliquée que d'habitude arrive à Scotland Yard, il leur prête bien souvent main forte. Cette fois-ci c'est la superstition du vendredi 13 qui est au coeur de tout et il va falloir enquêter parmi ceux qui y croient dur comme fer et ceux qui au contraire n'y prêtent guère attention à cette date si particulière.
Le lecteur enquête donc en plein coeur de Londres aux côtés de ces deux gentlemans anglais, sérieux et précis dans leur enquête les deux hommes vont multiplier les rencontres durant celle-ci. Ils sont également l'exemple même de l'attachement fort que les anglais portent à leur Reine, et ils vont tout faire alors pour trouver le coupable rapidement. Mais que penser de cette menace du vendredi 13 ?
Christian Jacq nous livre dans le tueur du vendredi 13 une enquête simple mais dans laquelle le doute est permanent dans l'esprit du lecteur. Digne des plus grands policiers classiques, le roman garde toujours sans écart l'objectif de trouver qui se cache derrière ces douze premiers meurtres et derrière cette menace du treizième.
L'écriture de Christian Jacq est juste et précise. L'auteur nous fait découvrir une enquête classique, de celle qui plait à tous les âges. La lecture est alors agréable du début à la fin et de l'auteur réussit à nous faire douter jusqu'au bout, l'histoire étant bien ficelée vous risquez d'être surpris quand à l'identité du coupable.
Alors de quel côté serez-vous avec cette superstition du vendredi 13 ? de ceux qui y croient ?
"Le vendredi 13 est un jour terrifiant,
les portes de l'enfer s'ouvrent et les démons châtient les impies.
Se moquer d'eux et de leur action est une faute impardonnable."
Ou plutôt de ceux qui ne prêtent aucune importance à cette date ?
"La superstition ramollit le cerveau et cause les pires bêtises !"
N°438 - Déposé par Ladoryquilit le 04/12/2015
J'ai construit la grande pyramide
Tres bel ouvrage,tres belle histoire.Une fois de plus Christian Jacq m'a emmenee sur cette terre d'Egypte que j'aime tant et qui me parle tant.
C'est avec beaucoup de succes qu'il a donne vie a la creation de la grande pyramide du pharaon Kheops.
Kheops,c'est la grande pyramide,c'est la derniere merveille du monde encore visible de nos jours mais c'est surtout des hommes(de l'architecte,maitre d'oeuvre,tailleurs de pierre,tireurs de traineaux,cuisiniers,couturiers,patissiers,bouchers,porteurs d'offrandesd,infirmiers,docteurs....hommes et femmes qui ont oeuvres et permis la realisation et la concretisation de cette oeuvre grandiose et monumentale.Il y a quelques annees,j'avais eu l'occasion de lire l'ouvrage de Gilles Dormion et j'avais eu beaucoup de difficultés a apprehender cet ouvrage technique.Grace a Christian Jacq,j'ai pu comprendre et me representer ce que toutes ces techniques élaboraient.
Tous ces hommes ont permis de nous faire vivre une aventure inoubliable,qui perdure toujours aujourd'hui
N°437 - Déposé par akhesa le 03/12/2015
J'ai construit la grande pyramide
Il a 17 ans et doit fuir son village.

Il a 17 ans et refuse l'injustice.

Il a 17 ans et son avenir semble s'obscurcir.

Il a 17 ans et saisit la chance de sa vie !
N°436 - Déposé par QueLire le 05/11/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Comme à son habitude, Christian Jacq, aime à faire durer ses histoires. Non que ce soit un défaut, ses romans recèlent de nombreux détails sur la vie quotidienne des anciens égyptiens, mais quelquefois c'est un peu au détriment du concentré de l'intrigue.
Dans ce deuxième tome, les protagonistes suivent leur chemin de prédilection. Ramesou, un peu jaloux de son frère ne rêve que de combats pour éblouir son père.
Setna, à l'inverse préfère enrichir son “bâ” pour accéder à davantage de spiritualité.
Sékhet est obligée de fuir pour continuer à exercer son art, au coeur d'un village perdu, tandis que le mage noir, renseigné sur les décisions de Pharaon grâce au bracelet envoûté, n'a de cesse de nuire au souverain.
L'histoire paraîtrait véritablement très sombre si l'auteur ne se livrait de temps en temps à de petits clins d'oeil prêtant à sourire, quand il glisse dans son histoire une reprise des dialogues des ”Tontons Flingueurs“. (comme dans les enquêtes de Higgins !).
À suivre…
N°435 - Déposé par Domichel le 19/10/2015
Barrage sur le Nil
Premier roman de Christian Jacq pour ma part et je ne m'attendais pas à vivre cette aventure effroyable, pour le personnage principal tout commence à la mort de sa fiancée, Mark Walker va s'attaquer aux islamistes radicaux et se lancer dans un combat sans pitié pour sauver les trésors de l'Égypte ancienne . Beaucoup d'action, on découvre avec frayeur, la face cachée de l'Égypte, j'ai été surprise par les retournements de situations, comment les personnages se font endoctriner par l'islamisme.

Je vous cache pas que ce roman écrit en 1994, se rapproche vraiment de ce que l'on vit actuellement, en écrivant ce livre l'auteur pour ma part doit avoir des dons de voyance, on sent qu'il maîtrise très bien le sujet. Cette histoire est terrible et je suis bien contente de l'avoir lu. Il fait peur, il est intéressant, on y trouve beaucoup d'amour, de la violence mais il peut éveiller en nous un désir de se battre pour nos idéaux. Vu les actualités du moment je vous conseille de lire ce livre passionnant.
N°434 - Déposé par Sabine57260 le 14/10/2015
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Un polar bien britannique qui se passe à Londres avec Scotland Yard avec un tueur du vendredi 13. Un roman bien écrit, bien mené qui nous tient en haleine jusqu'à la fin de l'histoire. Par contre, je reproche à ce livre, les remarques identiques lorsque les inspecteurs montent dans la Bentley et la fin. La fin est un peu tirée par les cheveux et tous les acteurs suspectés sont de connivence. C'est un peu trop gros pour moi, mais cela n'enlève pas que ce livre est agréable à lire. Des enquêtes bien documentées et agréables à lire.
N°433 - Déposé par vf le 13/10/2015
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
J'ai craqué, j'ai commencé une nouvelle série de Christian Jacq! Pas déçue... comment peut-on l'être avec cet auteur? Au moins, je fais des liens avec des ouvrages plus récents, où je retrouve des personnages, mais dans leur première apparition.

Bon divertissement.
N°432 - Déposé par Etoilesonore le 08/10/2015
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Si vous êtes triskaidékaphobe ou paraskevidékatriaphobe , ce livre n'est pas pour vous ! Christian Jacq base sa nouvelle enquête de l'inspecteur Higgins sur une des croyances les plus répandues dans le monde : le vendredi 13 porte bonheur ou malheur. Justement, un assassin s'est mis à commettre des meurtres le vendredi 13… Et, pas de chance, il y en a trois dans l'année… et le tueur semble avoir trouver sa victime idéale pour le troisième assassinat : la Reine d'Angleterre ! Higgins et Marlow vont tout faire pour arrêter le coupable avant que le forfait soit perpétré.
*
Ah, les superstitions ! Il y a ceux qui y croient et ceux qui n'en ont rien à faire. Tous les suspects de la liste d'Higgins perçoivent les vendredis 13 comme un jour de chance ou l'inverse : une prêtresse de la mode, une voyante, les membres du club du vendredi 13, un lutteur de foire, une esthéticienne…. Rien ne les rapproche à part les meurtres. Mensonges, faux-semblants, caractères bien trempés…Marlow et Higgins vont avoir fort à faire sur cette enquête !
*
Christian Jacq nous entraîne une nouvelle fois dans une enquête toute en finesse où les déductions et les indices subtilement parsemés permettent de découvrir le tueur. L'écriture est toujours aussi plaisante et rythmée. le lecteur ne peut s'empêcher d'essayer de se mettre à la place d'Higgins afin de trouver le coupable mais aussi ses raisons.
N°431 - Déposé par delfina le 05/10/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Dans le deuxième tome, Setna est devenu un scribe ritualiste et Sekhet, une prêtresse de Sekhmet, déesse à tête de lionne. Les deux héros possèdent des pouvoirs encore plus puissants. Ces pouvoirs les aideront à sortir de nouveaux traquenards.

En passant, il serait intéressant de noter que les policiers spéciaux charges de trouver les conspirateurs sont des émules d'Asterix et Obelix. "Cette fois, on n'élabore aucune stratégie, on fonce et on dévaste tout" est leur méthode préférée.

Setna doit s'emparer du livre de Thot au risque de sa vie. Seul les enseignements de ce livre peuvent protéger l'Égypte des attaques du mage noir. de son côté, Sekhet doit déployer tous ses talents pour fuir son propres père et en même temps, se protéger des avances du général Ramesou qui veut à tout prix en faire son épouse.

Les rebondissements continuent de plus belle et à la fin du 2ème tome, les jeux ne sont pas encore fait.
N°430 - Déposé par Kassuatheth le 04/10/2015
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Dans ma critique du premier tome, j'ai indiqué que j'avais lu les 3 premiers tomes la même journée, (22 septembre). Pourtant, je n'écris la critique du 3ème tome qu'aujourd'hui. Je me demandais si j'allais aborder le sujet suivant.

Dans le premier tome, j'ai dit que j'avais accepté le merveilleux et la mythologie égyptienne. Je savais que Setna n'avait pas vécu ces aventures et je les appréciais comme telles.

Mais, il y a des limites à respecter et, lorsqu'à la page 228, je vois écrit en notice : "Cette description égyptienne des enfers inspira les sculpteurs du Moyen-Âge et des écrivains, notamment Dante, auteur de La Divine comédie" je ne marche plus. Les hiéroglyphes n'ont été déchiffrés qu'au 19ème siècle.

Ceci m'a mis la puce et je suis allé voir les fondements derrière le rôle de Sekhet et j'ai découvert qu'en Égypte ancienne les médecins ne soignaient qu'une seule maladie et non toutes comme le fait Sekmet.

Ceci étant écrit, j'ai quand même apprécié les aventures de Setna, Sekhet, Geb, Vent du Nord et de Douty, le babouin qui détecte tout mensonge et se met en colère contre le menteur.

À la fin du troisième tome, on sait que la confrontation finale entre Kekou et Setnet, soit entre le bien et le mal va se produire dans le 4ème tome.
N°429 - Déposé par Kassuatheth le 04/10/2015
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Christian Jacq, égyptologue, est réputé pour ses romans qui nous font revivre l'Égypte antique.
Cette série des "Enquêtes de Setna" nous plonge dans des intrigues diaboliques aux temps de l'illustre pharaon Ramses II.
Le récit est rythmé, les rebondissements sont, naturellement, nombreux et le lecteur est tenu en haleine.
Quelques réserves, cependant :
. Un ésotérisme matérialisé qui rend l'histoire peu réaliste, confinant au conte fantastique pour enfants
. Des répétitions si nombreuses que le lecteur peut se demander s'il n'est pas pris pour un amnésique ou s'il ne s'agit pas, tout simplement, de remplissage.
N°428 - Déposé par tonpdg le 03/10/2015
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Christian Jacq, égyptologue, est réputé pour ses romans qui nous font revivre l'Égypte antique.
Cette série des "Enquêtes de Setna" nous plonge dans des intrigues diaboliques aux temps de l'illustre pharaon Ramses II.
Le récit est rythmé, les rebondissements sont, naturellement, nombreux et le lecteur est tenu en haleine.
Quelques réserves, cependant :
. Un ésotérisme matérialisé qui rend l'histoire peu réaliste, confinant au conte fantastique pour enfants
. Des répétitions si nombreuses que le lecteur peut se demander s'il n'est pas pris pour un amnésique ou s'il ne s'agit pas, tout simplement, de remplissage.
N°427 - Déposé par tonpdg le 03/10/2015
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Victoria Thirteen, 12ème victime du tueur du vendredi 13, est étranglée après s'être moquée de cette superstition qu'est le vendredi 13.
Au même moment, Scotland Yard reçoit une lettre lui faisant découvrir que la 13ème victime sera la reine Elizabeth II.
L'ex-inspecteur Higgins aidé de Marlow devra donc mener l'enquête et découvrir l'identité de ce fameux tueur et l'empêcher de commettre son acte diabolique.
Très chouette policier, l'écriture est fluide, les chapitres sont courts et clairs. L'enquête est très bien menée, chaque chapitre comporte l'interrogatoire d'une personne pouvant être suspecte.
Tout démarre à partir de la superstition du vendredi 13 qui peut porter soit malheur ou chance aux personnes.
Higgins me fait penser à un "Hercule Poirot" des temps modernes, comme lui il sait aller au coeur du problème et interroger les suspects avec calme et dextérité.
Je connaissais Christian Jacq pour ses romans sur l'Egypte mais pas ceux des enquêtes de l'inspecteur Higgins.
Un livre que je recommande grandement, je n'ai pas été déçue.
N°426 - Déposé par anne-7 le 01/10/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Christian Jacq, égyptologue, est réputé pour ses romans qui nous font revivre l'Égypte antique.
Cette série des "Enquêtes de Setna" nous plonge dans des intrigues diaboliques aux temps de l'illustre pharaon Ramses II.
Le récit est rythmé, les rebondissements sont, naturellement, nombreux et le lecteur est tenu en haleine.
Quelques réserves, cependant :
. Un ésotérisme matérialisé qui rend l'histoire peu réaliste, confinant au conte fantastique pour enfants
. Des répétitions si nombreuses que le lecteur peut se demander s'il n'est pas pris pour un amnésique ou s'il ne s'agit pas, tout simplement, de remplissage.
N°425 - Déposé par tonpdg le 01/10/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Christian Jacq, égyptologue, est réputé pour ses romans qui nous font revivre l'Égypte antique.
Cette série des "Enquêtes de Setna" nous plonge dans des intrigues diaboliques aux temps de l'illustre pharaon Ramses II.
Le récit est rythmé, les rebondissements sont, naturellement, nombreux et le lecteur est tenu en haleine.
Quelques réserves, cependant :
. Un ésotérisme matérialisé qui rend l'histoire peu réaliste, confinant au conte fantastique pour enfants
. Des répétitions si nombreuses que le lecteur peut se demander s'il n'est pas pris pour un amnésique ou s'il ne s'agit pas, tout simplement, de remplissage.
N°424 - Déposé par tonpdg le 01/10/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
J'ai failli arrêter ma lecture après une quarantaine de pages mais, par la suite, j'ai lu les trois premiers tomes en une journée. Pourquoi?

Ce n'était pas un polar et l'écriture était tellement facile à lire que j'avais l'impression de lire un roman pour jeunes. De plus, les dieux et les formules magiques prenaient une trop grande place à mon goût.
Puis, j'ai décidé d'accepter le "merveilleux" et de donner sa chance au coureur. Je ne l'ai pas regretté. Les personnages étaient soit blancs, soit noirs. Même les méchants étaient attachants! Agréables à détester. Les rebondissements étaient nombreux et les gentils s'en sortaient toujours pour retomber dans un autre piège.
Moi aussi, Je suis tombé dans le piège. Je voulais savoir comment chaque héros déjouerait la nouvelle attaque.
En plus des incantations magiques, les héros avaient deux aides inestimables : Geb, le chien qui savait flairer le danger et Vent du Nord, un mulet qui anticipait des choses et les communiquait avec ses oreilles à sa maîtresse.
Ajoutez à cela une histoire d'amour et vous avez tout ce qu'il faut pour plaire à plusieurs.
En prime, vous avez ce que l'on pourrait appeler : "La vie quotidienne au temps de Ramses II, et, un cours gratuit sur la mythologie égyptienne.
N°423 - Déposé par Kassuatheth le 29/09/2015
Le tueur du vendredi 13 : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 19]
Ce qui m'a attiré dans ce livre et bien le fait tout d'abord d'avoir déjà un livre de cette auteur dans ma bibliothèque (même s'il est encore sur les étagères "à lire"), le vendredi 13 (étant moi même née un 13 et retrouvant souvent ce chiffre dans mon quotidien) et bien sur, un tueur en série, une bonne lecture en perspective.
Le tueur a déjà fait plusieurs victimes, aucun indices visiblement et la prochaine victime sera sûrement sa Majesté en personne. Il faut agir, et vite. L'inspecteur Higgins accompagné du super intendant Marlow vont tout mettre en œuvre pour démasquer l'assassin.
J'ai trouver ce roman agréable, la lecture y est simple et fluide, les chapitres sont très courts ainsi que le livre en lui même ce qui occupera deux, trois petites heures d'une journée bien agréablement.
Je n'ai pas un seul instant réussit à trouver qui était l'assassin, l'auteur nous mène de piste en piste sans rien nous dévoiler de ses idées sur l'identité de l'assassin, l'histoire est vraiment bien ficelé.
J'ai un peu moins apprécié l'environnement, je préfère être dans les bas fond de Londres, près de la Tamise ou dans la lande avec Sherlock et Watson qu'à Chelsea. J'aurais préféré découvrir des paysages plus sombre, le brouillard qui se lève au moment des meurtres et autres mais bon peut être une prochaine fois.
J'espère retrouver par contre un peu plus Mary, Geb et Trafalgar qui ont l'air d'être des personnages tout a fait sympathique dans ma prochaine découvre de Christian Jacq.
Une belle découverte :)
N°422 - Déposé par LaetiV13 le 27/09/2015
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Mes critiques rejoignent un peu celles des autres lecteurs. Un livre de Christian Jacq, c'est toujours agréable, on passe un bon moment et c'est déjà beaucoup. Mais entre l'âne, le chien, le babouin policier et la magie, voire l'intervention des dieux, cela manque parfois un peu de suspens et les héros se sortent des situations les plus improbables en quelques lignes...Malgré cela, j'aime et j'admire Christian Jacqu pour son érudition et sa passion communicative.
N°421 - Déposé par alain25 le 23/09/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Encore un livre autour de Ramsès II et de ses fils? Bah, allez, je me lance: Christian Jacq a le don de l'intrigue "gentillette" et je sais d'avance que je vais passer un bon moment, sans trop me prendre la tête. Et c'est parti pour une aventure qui nous déplace dans le temps avec ces croyances et cette administration qui a fait la splendeur de l'Égypte.
L'histoire est ma foi bien ficelée... vite, la suite!
N°420 - Déposé par Etoilesonore le 17/09/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Malgré le grand laps de temps qui s'était écoulé depuis ma dernière lecture d'un roman signé Christian Jacq, j'ai retrouvé mes marques en quelques pages à peine. Pour certains lecteurs, cela pourrait être un gros défaut : celui de n'être absolument pas surpris, avoir même l'impression de lire un livre déjà lu. Pour moi, j'avoue que ce ne fut pas le cas parce que justement, c'est cela que je recherchais cette fois. Oui, d'ordinaire je veux toujours découvrir de nouvelles choses. Cette fois, j'avais envie de renouer avec du connu, voir archi connu comme sensation.

La trame narrative est conforme aux autres récits se déroulant dans ce passé envoûtant et dans ses contrées exotiques.
Il y a la magie, les croyances, les complots, les haines, l'amour, le pouvoir, l'argent, les richesses, les ennemis, les guerres, la stratégie etc. Toutes ces composantes sont réunies. On devine le déroulement de l'intrigue. Qui masque sa véritable nature. Les ficelles sont un tantinet éculées, mais je recherchais cela pour me rassurer. La panne profonde de lecture me guettant (cela est rare chez moi, mais aussi m'arriver car je reste une lectrice comme les autres), il me fallait une valeur sûre qui ne me fasse pas botter en touche comme d'autres tentatives.
Ben oui, on trouve les parades que l'on peut...

Bonne pioche en tout cas.
N°419 - Déposé par emeralda le 14/09/2015
La Vengeance d'Anubis : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 14]
Un cadavre a été retrouvé à l'intérieur d'une statue géante du dieu Anubis. Statue construite à l'occasion d'une exposition exceptionnelle sur l'Égypte antique. La police dispose de très peu d'indices et de pistes, c'est pourquoi le superintendant fait de nouveau appel aux talents de l'ex-inspecteur Higgins sur cette affaire délicate. Son flair, mais surtout sa perspicacité, ne seront pas de trop pour résoudre cet étrange meurtre.
N°418 - Déposé par Lady_K le 13/09/2015
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Sous l'acacia de l'Occident est le cinquième et dernier livre de la série sur la vie de Ramsès. Le pharaon administre son pays et il fait la politique internationale avec les Hittites. Tout comme dans le livre précédent que je n'ai pas aimé tellement. Mais j'ai acheté les cinq livres à bon marché il y a deux ans donc j'ai dû les terminer.

Je l'ai écrit déjà plus tôt, dans ma critique du quatrième livre, les caractères dans ces séries sont minces comme du papier à cigarettes. Dans cet cinquième livre, chaque caractère est encore une fois soit bon, soit mauvais, il n'y a pas des degrés.

C'est plutôt gênant ; on est pour Ramsès donc on est bon, belle, doué, fort ou quelque chose d'autre positive ou on est contre Ramsès et donc totalement mauvais, méchant et sans aucun talent. De plus, l'histoire n'offre aucun développement de caractères ; ils n'apprennent rien en faisant les mêmes erreurs (sauf le pharaon et ses amis, évidemment). Le style d'écriture est simple et le texte est très accessible.

Je peux répéter le texte de ma critique précédente, c'est une histoire prévisible de nouveau; le grand pharaon devient même plus grand, les gens mauvais restent mauvais, mais, finalement les miracles se sont finis un peu. Malheureusement, le lecteur n'apprend pas quelque chose de nouveau sur la vie et la civilisation pharaonique. La signification historique de cette œuvre, comme celle du quatrième livre, est nulle pour moi.

Pour conclure, le livre, j'ai dû le lire pour finir la série. Comme prévu, les caractères restent superficiels, les événements ne sont pas captivants et n'attirent pas l'attention du lecteur. Bien que j'aime le thème de la série, je crois que les premiers trois livres sont les mieux et pour moi, ces trois, ils suffisent. On n'a pas vraiment besoin de lire les derniers deux.
N°417 - Déposé par Nebulas le 10/09/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
J'aime les livres de Christian Jacq même si je les trouve parfois un peu "naifs" . Mais il a un style, une capacité à vous faire rentrer dans une histoire, à vous accrocher et au final à passer un excellent moment...Allez, j'attaque le volume 3...
N°416 - Déposé par alain25 le 31/08/2015
Néfertiti, l'ombre du soleil
L'auteur connaît à merveille l'histoire de l'Egypte ancienne et nous permets de découvrir un peu mieux cette civilisation antique toutefois je suis moins sensible à l'écriture de ce prolifique narrateur.
N°415 - Déposé par givaco le 28/08/2015
Meurtre sur invitation : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 5]
Lorsque six collectionneurs fanatiques reçoivent l'invitation du Comte de Lechtworth, l'homme qu'ils haissent, ils n'en croient pas leurs yeux !
Le Comte offre à chacun la pièce de collection dont il rêve, sous réserve
de participer à un meurtre. L'inspecteur Higgins mène l'enquête.
Bon policier à lire
N°414 - Déposé par raynald66 le 27/08/2015
Meurtre à Canterbury : Les Dossiers de Scotland Yard
J. B. Livingstone est l'un des pseudonymes (avec Christopher Carter et Célestin Valois) utilisés par Christian Jacq, écrivain de langue française vivant en Suisse, né à Paris en 1947. Outre ses essais consacrés à l'Egypte, mais aussi à quelques domaines moins connus (héraldique, gnose), il mène une carrière parallèle d'auteur de romans policiers puis d'auteur de romans historiques (sous son vrai nom). Il adapte lui-même certains de ses titres pour en faire des ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse. Au cours de sa carrière, il publie plus de 150 livres vendus à 35 millions d'exemplaires dans une trentaine de pays.
Meurtre à Canterbury, comme son titre le suggère, est un roman policier, l'un des nombreux volumes (44) parus dans la série Les Dossiers de Scotland Yard, sorti en 1996.
Le révérend Bryan Johnson venu en pèlerinage à la cathédrale de Canterbury en hommage à Thomas Becket, y est assassiné. Sur les lieux, fermés au public à cette heure, six personnages, hommes et femmes, présents pour raisons professionnelles. L'un d'eux est le tueur. Pour résoudre ce mystère, le superintendant Scott Marlow fait appel à l'inspecteur-chef Higgins, en retraite anticipée pour cause de désaccord avec son administration.
Je ne découvre qu'aujourd'hui cette série de bouquins policiers, mais entre nous, je n'avais rien raté d'important. La construction est simpliste, chaque suspect est interrogé l'un après l'autre, puis Higgins à un éclair de lucidité, « Et la lumière se fit », épilogue vite torché où par élimination on en vient au coupable. Quant au mobile du crime, il est à pleurer de rire ou de gêne ! Tout en dialogues, le bouquin est lu à la vitesse de l'éclair et nous pourrions en rester là. Mais.
Car il y a un mais. Ce billet ressemble à une descente en flammes du roman – et certes il ne vaut pas tripette d'un point de vue littéraire, ni même pour son intrigue – pourtant, je lui ai trouvé un charme suranné et sans parler de madeleine de Proust, il m'a rappelé ces bouquins que je dévorais quand j'étais enfant, mes premières incursions dans les romans policiers, cette découverte qui m'a marqué à vie, le plaisir de lire des histoires. Donc, un roman vraiment mineur que les adultes liront au second degré ou qui pourra peut-être, intéresser de jeunes lecteurs ?
N°413 - Déposé par Corboland78 le 23/08/2015
La Disparue de Cambridge : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 13]
Cambridge doit faire face à un drame. L'une de ses étudiantes a été sauvagement assassinée… Afin d'éviter le scandale et d'entacher la réputation de cette célèbre institution, l'affaire est gardée secrète. Mais il est urgent de retrouver le meurtrier. C'est pourquoi on fait appel à Higgins, bien qu'il soit à la retraite, car ses talents d'enquêteur ne sont plus à démontrer ! Il va réussir à résoudre cette affaire avec pour seuls indices un cheveu, un perroquet empaillé, des sous-vêtements découpés et une épingle de cravate.
Le voici donc parti pour Cambridge, en compagnie du superintendant Marlow. Ils enquêtent, interrogeant sans relâche les témoins et suspects. Il n'est pas facile de démêler le vrai du faux, les témoignages étant confus, parfois même incohérents ou contradictoires. Toutefois, personne ne peut abuser Higgins bien longtemps. Grâce à sa méthode de travail rigoureuse et sa patience, il arrive à cerner la personnalité bien complexe de la victime. Ce qui lui permet de confondre l'assassin dans une scène finale de confrontation qui nous rappelle avec délice Hercule Poirot.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette nouvelle enquête de l'inspecteur Higgins. Ce dernier a une personnalité vraiment intéressante à suivre. Son comparse, Marlow, a beaucoup moins d'importance cette fois-ci, mais il m'a fait sourire à plusieurs reprises. L'intelligence, le sens d'observation et de déduction de l'inspecteur m'impressionneront toujours. Car comme il le montre à la fin tous les suspects avaient la possibilité et le mobile pour commettre le meurtre. Mais il réussit à démêler tout cela et à faire éclater la vérité !
En conclusion, encore une superbe enquête de l'inspecteur Higgins. L'écriture de Christian Jacq est agréable, direct sans être brutale. J'ai ouvert ce livre en étant sûre de l'adorer, de passer un excellent moment de lecture, et ça a été le cas. Je suis fan de l'inspecteur Higgins.
N°412 - Déposé par Lady_K le 19/08/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Nouvelle série, nouveaux personnages, et déjà quatre volumes parus. Christian Jacq est décidément un écrivain prolifique…
Les fâcheux diront : Encore ? La qualité en pâtit !
Les amateurs diront : Enfin, de nouvelles aventures…
Paru en 2014, ce premier tome des enquêtes de Setna, fils de Ramsès II, nous ramène plus de 3000 ans en arrière sous le règne du plus célèbre pharaon de la XIXe dynastie. Ramésou son fils aîné, ne rêve que d'armée, de combats et de conquêtes, tandis que Setna son cadet, scribe et magicien ne pense qu'à devenir ritualiste et serviteur des dieux. Alors que chacun essaie de faire sa place auprès du souverain, un acte de gravité extrême est commis, menaçant de mettre en péril la stabilité du royaume. Pendant que Ramsès choisit une équipe de quatre fidèles pour mener l'enquête, Setna cherche à gravir les échelons de la hiérarchie des ritualistes. Bientôt son chemin croise celui de Sékhet, jeune femme aussi belle que talentueuse médecin et servante de Sekhmet, la déesse-lionne aux pouvoirs terrifiants. Cette rencontre marque le début d'une idylle mais aussi d'une collaboration qui mènera peut-être à la résolution du mystère.
Habitué aux romans de Christian Jacq, c'est sans surprise mais avec autant de plaisir que je me suis plongé dans cette nouvelle série prometteuse. Doué d'un talent de raconteur incontestable, l'auteur nous emmène avec passion sur les traces des héros avec une écriture pleine de suspense et de rebondissements. Les fidèles de Ch. Jacq noteront les clins d'oeil aux précédent romans, comme l'âne Vent du Nord, solide grison à l'intelligence hors pair, et le chien Geb, fidèle compagnon des héros.
Une excellente lecture estivale, pour les amateurs du genre, à consommer sans modération !
N°411 - Déposé par Domichel le 18/08/2015
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
Je termine enfin la trilogie de Jacq consacrée à la naissance de la civilisation égyptienne. Narmer est tout proche d'unifier tous les clans derrière lui. Aidé de Neit et de Scorpion, il ne reste lui reste plus beaucoup d'ennemis à vaincre. Pourtant la route est encore semée d'embûches.

Ce tome 3 est dans la lignée des deux précédents. J'ai beaucoup aimé découvrir les débuts de la civilisation. Même si Narmer est un peu trop parfait à mon goût. Seuls ses moments de doute le rendent un peu plus humain. Sa relation avec Neit est touchante et on sent que sans elle il n'aurait jamais réalisé son destin.

J'avais peur pour l'avenir de Scorpion, et ce tome me donne raison. Trop de colère aura eu raison de lui. Dommage, car il aurait pu faire de grandes choses.Par contre le destin de Fleur me convient tout à fait (je vais d'ailleurs la “retrouver” dans le tome 3 de la série Les enquêtes de Setna). J'ai toujours eu du mal avec ce personnage.

Belle plongée dans les origines de la civilisation égyptienne. J'ai beaucoup aimé cette série. Christian Jacq est toujours au top quand il nous entraîne en Egypte, avec des personnages forts et charismatiques...
N°410 - Déposé par mara le 13/08/2015
Le Feu du Scorpion : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 2]
Suite des aventures de Narmer, l'homme qui unifia l'Egypte. Dans ce tome, on n'en ai pas encore là. Alors que Narmer et Scorpion se sont ralliés à Taureau et que tous les trois sont dans le sud de l'Egypte pour combattre la coalition de Lion et Crocodile, les Libyens envahissent le Nord et le territoire de Taureau. L'avenir de l'Egypte est plus qu'incertain. Surtout que Narmer pousuit sa quête initiatique sous les ordres de l'Ancêtre, personnage des plus mystérieux.
Comme dans le tome 1, j'ai eu par moment un peu de mal à savoir si on parlait d'homme ou d'animaux. Car les chefs de clan sont nommés d'après le nom d'un animal. Animal qui combat dans l'armé du clan. Donc Taureau est le chef du clan Taureau et des Taureaux combattent à ces côtés. Pas facile de suivre par moment.

Une grande partie du roman se passe dans l'attente. L'armée de Taureau est coincée entre les murs de la ville qu'elle veut envahir et entre les armées ennemis. Et cet attentisme ne plaît pas vraiment à Scorpion qui ne rêve que de vengeance et de bagarres. Plus d'une fois j'ai eu peur qu'il ne tente une action stupide. Même si toute sa relation avec Fleur est une action stupide. Je ne serai pas étonnée si il survivait à toute cette histoire pour finir tuer par Fleur et sa jalousie.
Narmer est toujours aussi parfait et ne me plaît pas vraiment. Trop fade. Mais j'attends un sursaut de sa part dans le tome 3.
A lire ce tome, on peut se demander comment l'Egypte a pu devenir la grande civilisation que l'on connaît. Car entre les luttes fratricides, l'attaque des Libyens et l'arrivée surprise des Sumériens, c'est mal parti pour Narmer.

C'est toujours aussi intéressant à lire. On sent que les bases sont solides et que l'auteur sait de quoi il parle. Et comme toujours Christian Jacq a un réel talent de conteur qui nous envoûte et nous envoie en Egypte. de quoi nous faire rêver!
N°409 - Déposé par mara le 13/08/2015
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Déjà le tome 3 de cette série. A la fin du tome précédent, Setna était jeté par dessus bord par les marins de l'équipage du bateau sur lequel il se trouvait. Désormais tout le monde le croit mort. Tout le monde sauf Sékhet. Celle-ci est convaincue qu'il est vivant et refuse toujours d'épouser le frère de Setna.

Dans ce tome, Setna va devoir se battre pour survivre à sa rencontre avec Fleur, une démone particulièrement douée. Je n'aimais pas Fleur dans sa série d'origine et je ne l'aime toujours pas. Setna a déjà fort à faire avec le mage noir et le voilà obligé de composer avec elle. Mais il s'affirme de plus en plus. Son caractère devient plus marqué. Quant à Sékhet, elle est fidèle à elle même.

Dans ce tome, les cartes se mettent en place pour le dernier tome. Pour le moment, je ne vois pas trop comment Setna va réussir à vaincre le mage noir car celui-ci est très doué. Mais je compte sur un rebondissement de dernière minute. Surtout que le nombre d'alliés de Setna ne fait que grandir. le chef de la police et son adjoint poilu par exemple. Et je pense que malgré leurs différents, Setna et son frère sauront s'allier le moment venu.

Tome court encore une fois dans cette série. Réunir les tomes par deux n'aurait pas déranger l'histoire je pense. Mais du coup les tomes se lisent rapidement.

Christian Jacq m'a encore fait voyagé la cour de Ramsès et c'est tout ce que je lui demande. Cette série me donne d'ailleurs envie de me replonger dans sa série Ramsès!
N°408 - Déposé par mara le 13/08/2015
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
Suite et fin des aventures de Setna. J'ai trouvé ce dernier tome beaucoup plus “consistant” que les précédents, il y a beaucoup plus de rebondissements. Il faut dire que tout s'accélère dans cette dernière partie. Nos héros sont tous réunis et ils unissent leurs forces pour combattre le mage noir. Celui-ci leur réserve encore tout une série de piège, même si on ne doute pas une seule seconde de la victoire de Setna et Sékhet.

Tome qui clôt cette série et qui fait un peu remonter la série dans mon estime. Mais je suis toujours convaincue que les tomes auraient pu être réuni en deux volumes au lieu de quatre. Mais comme à chaque fois, Christian Jacq a réussi à me faire voyager et à passer un bon moment. Même si on ne peut que regretter que les héros semblent toujours se sortir de tous les pièges comme par magie ou avec l'aide des dieux. J'aimerai plus trembler pour les personnages, mais c'est rarement le cas dans les romans de Christian Jacq...

Il ne me reste plus maintenant qu'à attendre le prochain roman de l'auteur à l'automne 2015!
N°407 - Déposé par mara le 13/08/2015
Le Moine et le vénérable
Très belle leçon de tolérance en lisant ce roman.
N°406 - Déposé par Schreiber_ le 06/08/2015
Qui a tué Sir Charles ? : Les Dossiers de Scotland Yard
Ce polar n'est certes pas le roman du siècle, mais il permet au moins de se divertir et de se détendre. En plus, si vous aimez les romans emplis de références à la culture anglaise, n'hésitez plus et foncez !
Higgins, l'ex-inspecteur chef héros de ce roman, est en effet un pur produit de la société britannique. Il apprécie la quiétude de la campagne anglaise et ses petites routes bordées de haies plus ou moins sauvages. Il abhorre la canicule, et estime que la météo anglaise n'est "normale" que lorsque le thermomètre ne dépasse pas le 11°C (la pluie et le brouillard sont également bienvenus). Il déteste le bruit et la pollution de Londres et se détend en entretenant la pelouse de son domaine à la campagne, The Slaughterers.
L'enquête policière menée par Higgins dans cet opus des "Dossiers de Scotland Yard" n'est pas insoluble pour les amateurs de romans policiers, mais elle est agréable à suivre. Les personnages sont tous plus ou moins suspects et leurs petits secrets, qui nous sont dévoilés petit à petit, sont peu reluisants, mais animent le récit. Tous sont plus ou moins amateurs de théâtre, ce qui permet à Higgins de les "mettre en scène" lors d'une petite réunion qui n'est pas sans rappeler celles qu'affectionne Hercule Poirot dans les romans d'Agathe Christie.
Parfaite lecture pour l'été, "Qui a tué Sir Charles ?" n'est pas la seule incursion que je ferai dans l'univers de Higgins.
N°405 - Déposé par Aline1102 le 06/08/2015
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Cela fait si longtemps que j'ai lu ce livre que je ne peux en faire une critique fidèle. Mais je me souviens de cette lecture adolescente qui avait enflammé mon imagination. Je ne prendrais pas le risque aujourd'hui de relire ce roman (à peu près) historique, j'ai trop peur de gâcher mon agréable souvenir par une 2e lecture.

J'ai gardé le souvenir d'un livre au rythme intéressant, avec un personnage de Ramses charismatique et des persos secondaires qui apportent toujours quelque chose au récit. C'est une fiction qui prend assez largement ses libertés par rapport à l'histoire telle que la décrive les archéologues, mais Jacq a un talent de conteur certain.
N°404 - Déposé par Bequelune le 31/07/2015
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
Le deuxième opus de cette trilogie, où l'on découvre les péripéties de Pazair, jeune juge gravissant les échellons de la hiérarchie sociale égyptienne, sur fond de complots, trahisons et meurtres.

Les amis ne sont pas toujours ceux que l'on pense être...
N°403 - Déposé par LaurentDD le 31/07/2015
Le Voyage sur le Nil
Dommage pour ceux qui n'ont pas découvert ce livre à temps !
Une superbe balade sur le pluri-millénaire fleuve sacré qui donnait son limon avant le barrage d'Assouan, lequel en échange fournit l'électricité à presque tout le pays.
Quand le modernisme apporte la télévision à chaque foyer égyptien, le privant en même temps de ce qui le faisait vivre grâce à une agriculture raisonnée et régulièrement renouvelée.
Merci à Christian Jacq, égyptophile devant l'éternel, ou les éternels (Dieux égyptiens), de cette merveilleuse promenade à bord de paisibles felouques sur le plus beau fleuve de cette partie du monde.
Mon expérience peut en témoigner !
N°402 - Déposé par Domichel le 29/07/2015
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Je viens de terminer le premier tome de cette trilogie. J'ai eu du mal à rentrer dans l'intrigue et je me suis posé la question de le terminer jusqu'à la centième page.

Mais ensuite, toutes les pièces du puzzle se sont assemblées et au final, j'ai bien aimé. L'intrigue est bien montée et les descriptions historiques ne sont pas trop étendues.

Ca m'a même donné l'envie de vérifier si le système légal égyptien décrit dans le livre correspond à la réalité historique, parce qu'il me semblait fort semblable à celui que nous connaissons dans notre civilisation moderne.

A ne pas manquer !
N°401 - Déposé par LaurentDD le 27/07/2015
Le Crime de Confucius : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 10]
Un cluedo à la chinoise mais très british quand même.
Imparable mon cher Higgins !
N°400 - Déposé par florent_garcia le 27/07/2015
Un assassin au Touquet : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 17]
J'étais doublement intéressé par la lecture d'Un assassin Touquet de Christian Jacques. D'une part pour renouer avec une lecture de jeunesse (l'auteur se dénommait alors J.B. Livingstone) et d'autre part parce que je connais bien la ville du Touquet Paris Plage, et que j'espère y retrouver une certaine atmosphère et pourquoi pas y découvrir quelques aspects de la ville qui me seraient inconnus.
Mais alors quelle déception.
Tout d'abord, je crois comprendre pourquoi je n'avais pas relu de livre de cet auteur depuis, depuis … près de 28 ans. Donc passés mes 14 ans j'ai mis de coté les Agatha Christie et J.B? Livingstone au profit de la feue et regrettée P.D. James : et le retour à ce genre de littérature est très difficile. D'autant plus difficile que des noms comme Thilliez, Grangé, Chattam, Noirec, Nesbo ont grandement fait évoluer ce genre de littérature.
Ce livre est un pur cliché de la littérature de romans policier du temps d'Agatha Christie : l'histoire est très basique, l'intrigue rase le bitume et l'on ne peut même pas apprécier les personnages et leur psychologie. Tout n'est que pastiche ! Higgins est une copie carbone d'Hercule Poirot, et la scène finale sous forme de réunion collégiale reprend les codes de la reine du crime.
Quant à la description du Touquet, je pense que l'auteur avait fait à l'époque une demande de documentation sur la ville à l'office du tourisme. A part la description de quelques villas et caractéristiques architecturales de la ville, l'auteur ne montre rien de l'ambiance et de la vie de cette station balnéaire
Le seul point positif est l'écriture fluide qui permet une lecture rapide et nous permet de ne pas rester trop longtemps sur cet échec littéraire.
Le problème est que si ce genre de livre m'aurait plu à l'âge de 14 ans, je ne suis pas sur que les jeunes d'aujourd'hui de cet âge puisse l'apprécier. Donc à réserver à une personne âgée prise de nostalgie.
N°399 - Déposé par quoilire le 25/07/2015
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
La Dame d'Abou Simbel est le quatrième livre de la série de Ramsès, une série qui compte cinq œuvres. On se trouve de nouveau dans l'Egypte de Ramsès, mais, cette fois, aussi dans une Égypte de Moïse et son peuple hébreu. Le thème de ce quatrième livre est toujours la vie de Ramsès. Le pharaon administre son pays, il bâtit plus de temples et il fait la politique internationale avec les Hittites. Tout comme dans les trois livres précédents.

Or, cette fois, on a aussi le caractère de Moïse qui commence à préparer son peuple au départ d'Egypte. Donc, on s'attend à une intrigue potentiellement captivante. Tous les autres personnages sont les mêmes comme dans les livres précédents: le grand pharaon sage, sa belle femme sage, sa mère sage, ses amis doués, ses servants loyaux, ses animaux domestiques sages, ses ennemis maladroits, enfin, c'est du déjà-vu. Le style d'écriture est simple et le texte est très accessible.

Hélas, malgré cette intrigue potentiellement prenante, le livre présente une histoire peu excitante. Tous les caractères sont minces comme du papier à cigarettes. Chaque caractère est soit bon, soit mauvais, il n'y a pas des degrés. C'est plutôt gênant ; on est pour Ramsès donc on est bon, belle, doué, fort ou quelque chose d'autre positive ou on est contre Ramsès et donc totalement mauvais, méchant et sans aucun talent. De plus, l'histoire n'offre aucun développement de caractères ; ils n'apprennent rien en faisant les mêmes erreurs (sauf le pharaon et ses amis, évidemment). Je crois qu'il y a un seul moment dans le livre quand une bonne âme devient presque méchante, mais non, heureusement rien ne se passe pas.

Donc, une histoire prévisible ; le grand pharaon devient plus grand, les gens mauvais restent mauvais et les miracles apparaissent quand on en a besoin. L'histoire est comme un petit ruisseau, les événements vont et viennent, il y a peu de tension. Même si une menace se présente et on risque un peu de tension, une page plus tard la situation est calme à nouveau. Grâce au grand pharaon ou à sa belle femme sage qui a fait un miracle, rien, absolument rien ne se passe pas. Le lecteur n'apprend pas non plus quelque chose de nouveau sur la vie et la civilisation pharaonique. La signification historique de cette œuvre est nulle, contrairement au livre précédent (La bataille de Kadesh).

L'auteur n'épargnait même pas le caractère de Moïs et les dix fléaux de son dieu unique. Selon moi, il a réussi aussi à réduire cet élément prometteur à rien. La seule chose intéressante : Moïse serait un despote qui force son peuple au départ d'Égypte contre leur volonté. Voilà, l'auteur a présenté l'histoire de Moïs et son peuple dans une perspective historique différente ! Un thème potentiellement intéressant. C'est une chose logique de présenter l'histoire de la fuite comme ça, car, évidemment, Ramsès le pharaon est trop grand pour que l'esclavage puisse exister dans sa civilisation. Malheureusement, l'auteur ne développe pas du tout cette intrigue dans le livre, il ne fait rien d'intéressant avec les dix fléaux. C'est une chose que je trouve vraiment décevante.

Pour conclure, pour moi ce livre est une déception ennuyeuse. Les caractères sont vraiment superficiels. Les événements sont prévisibles et n'attirent pas l'attention du lecteur. Après avoir lu les livres précédents de cette série, on n'apprend pas non plus quelque chose de nouvelle sur la civilisation pharaonique. Heureusement, il ne me reste plus qu'un dernier livre pour finir cette série.
N°398 - Déposé par Nebulas le 20/07/2015
Le Duel des mages : Les Enquêtes de Setna [Tome 4]
ce livre termine une série de 4 et cela m'a bien passionnée.
Setna est vraiment devenu un magicien hors pair et sékhet le seconde bien.
Voilà qui va bien contrarier les plans de notre machiavélique Kékou.
Dans ce livre nous apprenons aussi que les anciens égyptiens maitriser une grande science : celle de la transmutation de la pierre mais aussi de l'or.
Oui vraiment ce livre m'a bien plu et je vous encourage à lire les 4 car c'est une belle histoire qui se passe au temps de ce grand pharaon qu'était Ramsés et la reine Néfertari.
N°397 - Déposé par mimi5751 le 19/07/2015
Pour l'amour de Philæ
Christian Jacq a consacré une grande partie de son œuvre à nous faire découvrir les temps forts de l'Égypte des pharaons : Ramsès II, les guerres contre les Hittites, la résistance contre les Hyksos, … Ce roman-ci est un peu particulier, puisqu'il ne raconte rien de moins que la mort de cette glorieuse civilisation.

Au VIe siècle de notre ère, le rayonnement culturel de la civilisation égyptienne s'est réduite à peau de chagrin. Le christianisme s'est imposé partout dans la région. Le dernier bastion est un sanctuaire consacré à Isis, situé sur l'île de Philae, plus ou moins toléré par les autorités de la région tant qu'il ne fait pas de vagues.

La nouvelle supérieure de la communauté refuse pourtant de baisser les bras et est bien décidée à en faire, des vagues. Malgré l'hostilité, elle mettra tout en œuvre pour transmettre son héritage à la nouvelle génération, réinstaurera les cérémonies et fêtes officielles et tentera de susciter de nouvelles vocations qui reprendront le flambeau.

Ce roman laisse une profonde impression de nostalgie, car nous savons bien, nous qui vivons quinze siècles plus tard, que ces efforts sont vains et que cette longue chaîne de transmission, qui a survécu à tant de catastrophes, est sur le point de se rompre définitivement.
N°396 - Déposé par Luniver le 15/07/2015
Le crime du Sphinx : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 18]
Je connais "bien" Christian Jacq pour ses romans sur l'Egypte. Je n'en n'ai jamais lu mais les critiques semblaient le décrire comme un bon auteur connaissant son sujet.

Donc en choisissant ce roman j'avais 2 désirs : combler mes lacunes sur cet auteur et voir ce qu'il pouvait donner dans le genre policier. J'avais quand même une petite appréhension quant au fait qu'il s'agisse d'une saga et "le crime du sphinx" n'est pas le premier.

Bref, j'attendais beaucoup de ce roman. Peut-être trop. J'ai été très déçue. Le style est plat, tout comme les personnages et l'intrigue. Je n'ai pas réussi à entrer dans le roman et l'auteur ne nous y aide pas. Nous n'avons aucun indice, aucune piste qui pourrait nous permettre de trouver la solution. On avance avec les personnages, au gré de leurs repas gastronomiques, sans connaitre le meurtrier, ou même pouvoir émettre des hypothèses.

Le crime se veut être un crime parfait. Il aurait pu l'être s'il y avait eu du suspens, de l'angoisse, de l'empathie pour un des personnages mais on passe de l'un à l'autre sans entrer vraiment dans le vif du sujet.

Est-ce parce Higgins, l'enquêteur, est un personnage qui s'est forgé tout le long des précédents romans ? Sans doute.

Quoiqu'il en soit, pour une lectrice comme moi qui débute la saga au milieu, je n'ai pas accroché.

Par contre, l'histoire est tout à fait compréhensible, donc de ce côté pas de soucis.
N°395 - Déposé par sofy4 le 06/07/2015
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Toujours aussi fan, je ne suis jamais déçue par cet auteur. Il est un vrai bonheur de se laissé transporter par son écriture, apprendre des choses sans s'en rendre compte. Pour moi un auteur que je suis depuis toujours avec autant de plaisir. La vie d'Imhotep et du grand pharaon Djéser mise avec délisses sous la forme du roman.
N°394 - Déposé par BigJimus le 06/07/2015
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Grande fan de Christian Jacq, j'avais un peu peur de voir "mon" auteur dans un autre domaine que l' Egypte. Et? je suis loin d'être déçue je dirais même qu'au contraire, moi qui n'aime pas spécialement les polars, j'ai adoré.
N°393 - Déposé par BigJimus le 06/07/2015
Un assassin au Touquet : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 17]
Encore une réussite pour les aventures policières de l'inspecteur Higgins! Quel plaisir de retrouver le flegmatique enquêteur dans une atmosphère so british!
Un régal!
N°392 - Déposé par TiareMoemoea le 06/07/2015
Le crime du Sphinx : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 18]
J'ai lu beaucoup d'ouvrages de Christian Jacq et les ai particulièrement aimé, je n'ai pas été convaincu par celui-ci.
Surtout pour lire un autre genre de récit de cet auteur que j'aime beaucoup.
Cependant, je n'ai pas accroché. Pas du tout. Peut-être la faute au titre qui m'a mis sur une mauvaise piste.... je m'attendais sans doute trop à retrouver une certaine ambiance égyptienne que je n'ai bien sûr pas retrouvé.
Si l'enquête ne fut pas déplaisante, je dois admettre qu'elle est assez clichée des livres du genre et je ne suis pas certaine qu'elle leur rende vraiment hommage, hélas.
N°391 - Déposé par Earane_Berengere le 04/07/2015
Le Moine et le vénérable
Un moine bénédictin et un franc-maçon se retrouve ensemble dans un camp nazi, luttant pour leur survie.

L'histoire de leur engagement, de leurs secrets, de leur foi et croyances... De leur regards l'un sur l'autre. Un beau livre.
N°390 - Déposé par Bfo le 03/07/2015
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
5 tomes pour le chef-d'oeuvre Ramsès... Ils se lisent très facilement alors n'hésitez pas et faites comme moi... plongez!
N°389 - Déposé par Valentine Valou le 02/07/2015
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Le jude d'Egypte est pour moi l'histoire "en volumes" la plus passionnante! Suspense, rebondissements... et le tout avec Ramsès en toile de fond. Un must!
N°388 - Déposé par Benjamin B. le 30/06/2015
Le crime du Sphinx : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 18]
Higgins a fort à faire pour à la fois remotiver le superintendant Marlow et sauver sa carrière. Adepte des vieilles méthodes, Higgins est un enquêteur pointilleux et organisé dont les déductions ne s'arrêtent pas aux résultats scientifiques. Et il va avoir besoin de toute son efficacité pour démêler les fils de cette énigme si parfaitement réalisée. Scotland Yard ne lui a accordé que peu de temps pour résoudre cette enquête. Les deux enquêteurs plongent au coeur d'une machination animée par la rancune. Pour Damien Jitrow, toujours accusé du premier meurtre, les problèmes ne font que commencer.
Les personnages développés par Christian Jacq sont travaillés et Higgins comme Marlow correspondent à l'idée qu'on a des inspecteurs charismatiques de Scotland Yard. le personnage d'Higgins est passionnant. Il travaille à l'ancienne. Il réfléchit, observe, écoute. Sa manière de tout noter et de relever chaque incohérence et curiosité l'amène à avoir une vision globale de la scène de crime et des implications de chaque protagoniste. L'enquêteur n'hésite pas à poser des questions et revenir sur des lieux déjà étudiés. A la manière d'un polar avec Hercule Poirot, on suit l'enquête avec fébrilité en tentant de découvrir toutes les ramifications au fur et à mesure voire en tentant de les anticiper au regard des découvertes notées par l'ex-inspecteur. C'est un vrai plaisir de plonger dans une enquête policière loin de l'ambiance des « Experts » où tout repose sur la technologie de pointe à la disposition des analystes.
Christian Jacq signe un polar bien construit et parfaitement ficelé centré sur l'enquête. Rythmé, le roman est un délice. Les déductions et prises de notes de Higgins sont autant de sources de connaissances et d'indices pour le lecteur qui cherche à résoudre de l'intrigue en même temps que lui. Ainsi il remonte chaque piste où parfois seule sa perspicacité sera suffisante. Balayant toute précipitation, l'inspecteur entraine le lecteur dans une direction puis dans une autre jusqu'à trouver ce qu'il cherche.
Le crime du Sphinx est un roman policier classique parfaitement maitrisé. Une enquête efficace et précise qui vous emporte.
N°387 - Déposé par Ender09 le 29/06/2015
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Il y est question d'une enquête menée par l'Inspecteur Higgins, appartenant à un cycle d'ouvrages consacré à ce personnage. D'ailleurs en 2012, quatre romans ont paru dans cette série…
Celui-ci date de 2011, et je l'ai acheté d'occasion.
Il semblait réunir les ingrédients cher à Agatha Christie : un lieu clos, ici, un manoir, isolé du monde ; une tempête de neige et une série de suspects à interroger, à observer… Il y avait les ingrédients mais je suis restée sur ma faim. Allant quand même jusqu'au bout sans enthousiasme, sans impatience … Il me reste une impression de facilité et d'ennui …
N°386 - Déposé par Christinech le 29/06/2015
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
L'intrigue recèle pas mal de surprises et des rebondissements vraiment inattendus.

Parfaitement bien documenté sur la vie quotidienne en Egypte, notamment en ce qui concerne la médecine.
N°385 - Déposé par elija le 14/06/2015
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
D'abord, on trouve ça naïf et un tantinet manichéen.

Ensuite, on s'attache aux personnages et on se laisse prendre dans les filets de l'intrigue.

Se lit très vite et se révèle beaucoup plus intéressant et instructif que prévu.
N°384 - Déposé par elija le 14/06/2015
Un assassin au Touquet : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 17]
J'avais déjà lu quelques enquêtes de l'inspecteur crée par C. Jacq.
Une nouvelle fois j'ai tout de suite été entraînée dans l'univers de cette nouvelle enquête.
Le cadavre d'une jeune femme est découvert au Touquet avec un mot impliquant Higgins. L'Anglais débarque donc en France pour aider la police française ...
Le rythme de l'histoire est plutôt soutenu, ce qui est une bonne chose, les actions et meurtres s'enchaînent. On est donc pris par l'histoire et l'intrigue. J'ai d'ailleurs dévoré ce roman en une soirée, tant je voulais connaître le fin mot de l'histoire. D'ailleurs la résolution de l'enquête m'a surprise puisque je n'avais pas découvert le coupable ! Un bon point donc !
Un autre bon point : la qualité d'écriture et notamment dans les descriptions ! Elles sont très précises et réalistes et je n'avais aucun mal à retrouver les rues du TOuquet à travers les lignes.
Ce qui est amusant avec Higgins en lisant une de ses nouvelles aventures, c'est qu'l m'a fait penser à un autre inspecteur dont je suis les enquêtes en même temps : Pendergast. le même style un peu dandy dormant dans les meilleures suites, dégustant les mêmes plats distingués et hors de prix ;)
C'est un bilan plutôt positif pourtant je n'ai pas autant apprécié cet opus que les autres ... le personnage du journaliste m'a beaucoup déplu, je l'ai trouvé trop dans la caricature et cela m'a dérangé. Et son omniprésence m'a déplu dans ma lecture.
J'ai passé cependant un bon moment !
N°383 - Déposé par circeerogue le 13/06/2015
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Livre réédité sous le vrai nom de l'auteur : Christian Jacq
N°382 - Déposé par lucrece67 le 11/06/2015
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Livre passe temps car l'histoire est élémentaire sans grand scénario. Les petits revirements sont artificiels pour remplir des pages. Le seul intérêt est l'ambiance de l'égypte de l'époque. Amateurs de littérature ou de grands auteurs, passez votre chemin, je me suis efforcé de finir l'ouvrage et suis bien déçu.
N°381 - Déposé par beauscoop le 10/06/2015
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Cette saga de Christian Jacq m'apparaît avec le recul comme une bonne introduction à l'égyptologie pour tout novice. Certes très romancée, elle pose des bases et m'a personnellement donné le goût de lire des ouvrages historiques (au sens strict du terme) plus poussés sur le sujet .

L'écriture est fluide et bien menée. Cela se laisse lire l'air de rien et on se laisse prendre. C'est probablement pour moi un des récit les plus réussis de Christian Jacq, ne serait-ce que pour la façon dont il parvient à faire revivre Ramsès II. On serait presque tenté d'imaginer que ce grand pharaon ait pu être semblable à son personnage de roman.

Une bonne saga pour occuper l'été de façon ludique.
N°380 - Déposé par Dariadgille le 02/06/2015
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
Avec son talent habituel l'auteur nous montre comment des clans en proie à la guerre et aux rivalités forgeront petit à petit l'Egypte des pharaons et ce sous la conduite d'hommes ambitieux. Une très belle série en trois tomes qui expose avec clarté cette période peu connue de l'histoire de l'Egypte
N°379 - Déposé par mediathequelespennesmirabeau le 27/05/2015
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Ce roman se passe sous le règne de Sésostris 3 roi d'Egypte de 1873 à 1843, décédé de mort naturelle à 36 ans après 30 ans d'un règne qui réunifia l'Egypte en remplaçant les noblesses locales par des fonctionnaires qu'il nommait. Il a également pacifié la Nubie au sud et mené des opérations de police contre les nomades sémitiques de l'actuelle Palestine et entretenu des rapports commerciaux avec Byblos.

Christian Jacq, romance une guerre supposée contre un ennemi religieux, l'Annonciateur, qui prophétise un dieu unique et jaloux, représentant tout ensemble le dieu des juifs (qui viendront plus tard), mais surtout Allah et la soumission (islam) imposée à tous. Par ses pouvoirs démoniaques et son alliance avec les pires bandits du royaume, l'Annonciateur sape le pouvoir pharaonique, tue et mutile beaucoup de ceux qui ne se soumettent pas, sauf bien sûr la garde rapprochée du pharaon, sa fille Isis grande prêtresse d'Abydos et son fils adoptif Iker qui sera un nouvel Osiris, renaissant après son exécution par l'Annonciateur, grâce à l'amour de son épouse Isis, des dieux de l'Egypte et du puissant roi qui fait disparaître l'Annonciateur dans un lac de flammes. Mais en disparaissant, ce malfaisant prophétise son retour pour soumettre le Monde. Tâchez d'imaginer à qui il me fait penser!
N°378 - Déposé par mediathequelespennesmirabeau le 20/05/2015
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Afin de trouver une parade contre la mage noir, Setna va affronter de plus grands périls encore. le fait d'avoir "emprunté" le livre de Thot a provoqué une suite d'évènements auxquels il devra faire face.

Quant à Sekhet, elle refuse de croire à la mort de l'homme qu'elle aime. Accompagnée du Vieux, de son chien Geb et de Vent du Nord, l'indétronable grison, elle va agir au grand jour bien que toujours sous la menace du mage noir.

En attendant l'affrontement final, chaque camp fourbit ses armes. le mage noir est persuadé de sa toute puissance. Il est convaincu que Sekhet est son arme secrète. Il est déterminé à lui mettre la main dessus.

Les autres personnagesont dans ce troisième épisode un role un peu plus important laissant les principaux protagonistes un peu en retrait.

Je pense que le dernier épisode sera de haute volée, fort et puissant comme l'était l'Egypte Ancienne.
N°377 - Déposé par Taylor le 11/05/2015
L'Affaire Toutânkhamon
Le pharaon Toutankhamon est très célèbre de nos jours, grâce à la découverte de sa tombe, inviolée depuis plus de 2000 ans et aux trésors dont elle regorgeait, mais à l'époque où se situe le récit, il était considéré comme un obscur roitelet par les archéologues... Ce roman traite donc de cette découverte, mais surtout des longues années qui l'ont précédée, mettant ainsi l'accent sur la détermination et la foi sans faille de Howard Carter, archéologue aussi obscur au début que le pharaon oublié, et qui ne renoncera jamais au rêve qui occupera toute sa vie, malgré le risque de trouver une petite tombe sans intérêt déjà pillée.

L'auteur alterne dans la 1ère partie les chapitres entre Howard Carter, jeune peintre animalier engagé à 17 ans par Percy Newberry, jeune égyptologue qui l'emmène avec lui en Égypte où il gravit progressivement les échelons au musée des antiquités, et ceux où le vicomte Porchester, futur lord Carnarvon, mène une vie aventureuse à travers le monde, passant d'une nouvelle lubie à une autre (navigation, voiture de course, photographie...), jusqu'à leur rencontre déterminante.

J'ai beaucoup aimé le début du récit, qui est parsemé de touches d'humour sonnant très british ; par contre, à la longue, j'ai trouvé la mécanique des démêlés de Carter avec l'administration égyptienne assez répétitive, et parfois lassante ; en effet, l'archéologue ne cesse d'être aux buttes à l'hostilité conjuguée des politiques égyptiens, du directeur du service Antiquités égyptiennes et des pillards, voire de certains touristes, son caractère intransigeant et droit l'aidant à accroître sa liste d'ennemis de manière exponentielle.

Malgré tout, c'était vraiment très intéressant de découvrir les pratiques archéologiques de l'époque, les connaissances des égyptologues et leur méthodologie, parfois appuyée par la superstition. En effet, comme les fouilles se révèlent infructueuses, Lord Carnarvon fait appel à des voyants pour localiser la sépulture et débloquer ainsi la situation. Tout ceci en vain, bien évidemment.

C'était également très intéressant de découvrir l'influence française à l'institution des Antiquités égyptiennes depuis sa création alors même que le pays n'était plus sous domination française depuis plusieurs décennies mais sous protectorat anglais.

On assiste également aux velléités d'indépendance de l'Égypte face à l'Angleterre, et les graves troubles que cela engendre, ayant une répercussion sur les fouilles entreprises par Carter et les accords passés avec Lord Carnarvon qui y engloutit une partie de sa fortune...

Bref, un livre passionnant qui nous permet de suivre toutes les étapes d'une fouille archéologique, où différents spécialistes et chercheurs aux domaines variés sont nécessaires pour la mener à bien. En outre, certaines descriptions de l'auteur sur la Vallée des Rois sont très joliment évocatrices et dépeignent à merveille l'engouement et l'émerveillement que l'on peut ressentir à contempler un tel décor. Par contre, je n'ai pas du tout été convaincue par les deux histoires d'amour de Carter, les trouvant même inutiles à l'histoire.
N°376 - Déposé par Parthenia le 07/05/2015
Paneb l'ardent : La Pierre de lumière [Tome 3]
Je l'attendais ce tome....

Mon préféré de la saga, je pense, et ceci depuis plus de dix ans. Et pourquoi? Tout simplement parce qu'on suit une bonne partie de l'initiation de Paneb, ce personnage haut en couleurs de la Place de la Vérité. En effet, le premier tome suivait l'initiation de Nefer, le second tome celui de Claire, la saga femme. Il était donc logique que ce troisième tome suive le chef d'oeuvre de leur fils adoptif. Et pourtant, ce n'était pas gagné pour Paneb. Sa personnalité de feu, directement inspirée du dieu Seth en fait un élément incontrôlable que seul l'environnement de la Place de la Vérité peut apprivoiser. Oui, je ne dis pas contrôler mais bien apprivoiser car Paneb ne se soumet à aucun homme, seulement à son idéal : la peinture.

Paneb comprend aussi que s'il peut réaliser son chef d'œuvre, c'est tout simplement parce qu'il a une femme adorable qui le soutien, Ouabet la Pure. Certes, il a sa maîtresse qui entretient sa passion, Turquoise. Et surtout, surtout, il y a les hommes. Ceux qui le forment, ceux qui le guident et aussi ceux qui l'accompagnent. Ainsi, il mûrit de tomes en tomes et en restant avec eux, il accomplit son oeuvre.

Entre temps, l'étau se resserre autours de la Place de la Vérité.

Bien entendu, nous ne nous éloignons pas non plus de l'intrigue principale, à savoir ceux qui veulent percer les secrets de la Pierre de Lumière et détruire la Place de la Vérité. A cela s'ajoute bien entendu une succession au trône avec la bataille en Sethi II et son fils. Sans compter non plus les manigances de Méhy et de sa femme Serkéta. Sans compter non plus (et là c'est fort) que l'on ne connait toujours pas le nom du traitre.

Bref, l'auteur sait comment nous maintenir en haleine et s'amuse, en dehors de la découverte formidable des cultes et des initiations de la Place de la Vérité. C'est en cela que je considère ce tome comme complet c'est qu'on ne sait pas où donner des yeux. Sans compter que l'on connaît tous les personnages et nous sommes donc très attachés à eux. Alors, chaque lecteur pourra prendre cette histoire à coeur.

Je vous dis donc à très vite pour le tome de dénouement.
N°375 - Déposé par idevrieze le 06/05/2015
Le Moine et le vénérable
En butinant dans une bibliothèque, j'ai retrouvé ce roman original de Christian Jacq plus connu pour avoir fait revivre sous nos yeux de lecteurs l'épopée des pharaons et reines d'Egypte. Il nous conte là, une histoire de deux résistants de la seconde guerre mondiale, sa version personnelle de la rose et du réséda, à partir de personnages historiques réels dont il s'est inspiré. Benoit, moine bénédictin rencontre en captivité le médecin franc-maçon François Banier, vénérable d'une loge renommée "connaissance " . C'est l'occasion d'un débat sur les moyens d'action, la spiritualité de chacun , et au-delà des croyances, un ennemi commun à combattre. Héroïsme et grands sentiments , un peu manichéen quand même, mais récit efficace avec le talent de conteur d'un maître du roman historique qui s'aventure en dehors de son jardin.
N°374 - Déposé par Titania le 02/05/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
La magie a encore opérée, j'aime décidément beaucoup les romans de Christian Jacq, qui arrive à me faire voyager dans le temps et l'espace. Il a cette capacité à nous faire rentrer immédiatement dans l'histoire, à nous faire vivre les événements comme si nous y étions, j'arrive même à sentir certaines odeurs, à m'imaginer certains lieux.

De nombreuses aventures et bien des dangers attendent nos héros et l'on tremble pour eux très souvent. L'écriture est fluide, aérienne. On retrouve l'âne Vent du nord que j'avais déjà eu beaucoup de plaisir à découvrir dans les mystères d'Osiris que je vous conseille également chaudement.

J'ai hâte de lire le troisième tome, pour voir comment Sékhet et Setna vont s'en sortir et évoluer. Un roman historique envoûtant et distrayant.

L'auteur réussi à nous emmener là où il veut et nous faire découvrir les moeurs au temps de l'Egypte de façon ludique.

VERDICT

Un super moment de lecture assuré pour les fans d'Egypte ou d'histoire. Je vous le recommande chaudement , c'est bientôt les vacances et ce sera un compagnon idéal pour vos moments de farniente.
N°373 - Déposé par chriskorchi le 01/05/2015
La Disparue de Cambridge : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 13]
Lorsqu'une étudiante de Cambridge se fait assassiner et que le super-intendant Marlowe l'invite à l'assister dans l'enquête, l'inspecteur Higgins n'hésite pas une seconde avant d'accepter car, détail intéressant, il a lui-même étudié à Cambridge.
Digne d'un Agatha Christie, ce livre se lit très rapidement; les rebondissements sont nombreux, l'énigme est construite petit à petit, les personnages se dévoilent au fur et à mesure de l'intrigue. Tout cela est vraiment bien ficelé.
Un seul bémol: il se lit beaucoup trop vite! :)
N°372 - Déposé par Missgolfy le 01/05/2015
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
Ça c'est du résumé !

Ou la nénette qui va vous faire une chronique sur la présentation d'éditeur. Non mais en vrai, qu'est ce que je peux vous dire de plus sur cette saga alors que je le connais par coeur mais dès que je suis dedans, je suis directement transportée en Egypte Ancienne. C'est vraiment cela l'intérêt de cette saga : la Place de la Vérité qui a ses rites que l'on pourrait qualifier d'ancêtre de rites maçonniques. Avoir la signification de toutes ces tombes des pharaons, de voir leur vie se dérouler. C'est un voyage dans le temps et dans l'espace. Ce roman est une pépite parce que l'on pensait savoir tout dès le premier tome mais non Christian Jacq vous en ajoute encore plus.

Et c'est magnifique ! On suit les progrès des uns et des autres. On les suit dans leur quotidien et on tente aussi de trouver tous les mystères de la culture égyptienne. Car entre la construction, les rites ménagers, les fêtes, les écritures, les modes de vie, la médecine, l'éducation et la religion. J'ai envie de vous dire qu'il y'a franchement de quoi faire ici.

Et retrouver notre "famille" cela a du bon.

Car c'est aussi cela le charme de la Pierre de Lumière. On se retrouve chez soit dans la Place de la Vérité grâce à la magie de Christian Jacq. C'est qu'on a l'impression d'habiter à côté de Paneb et de Néfer, de croiser Claire le matin pour lui demander un remède contre le mal de tête, de dire bonjour à Paï le Bon pain.... Bref, ce sont toutes ces petites choses aussi pour lesquelles on s'implique réellement dans la résolution de l'énigme. Qui est le traitre dans cette Place ? Méhy va-t-il réussir à détruire ce lieu de paix?

Sachez le, vous aurez du suspense pendant pas mal de temps. Vous apprendrez aussi à haïr copieusement Méhy (même si c'est déjà fait depuis le précédent tome) mais surtout Serkéta, sa femme qui prend une plus belle part aux agissements de son mari.

En bref : un deuxième tome qui mérite largement le premier. Et qui donne surtout envie de lire le prochain :) Surtout qu'il est consacré à Paneb
N°371 - Déposé par idevrieze le 08/04/2015
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
Encore une fois, je me suis laissée prendre au jeu de l'enquête de l'Inspecteur Higgins. Cette fois-ci, Higgins reprend du service quand une grande spécialiste du Pôle Nord, Kathleen Stilway, est assassinée alors qu'elle reçoit d'autres experts qui défendent les intérêts de leur pays respectif tant cette partie du monde est sujette à convoitises.
N°370 - Déposé par delfina le 08/04/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Après la tombe maudite, le livre interdit est la suite des aventures du Prince Setna et de la belle Sekhet. Leurs vies sont en péril. le premier a accepté une mission très dangereuse, mais comment dire non à Pharaon ? le destin du pays est en jeu alors pour contrer le mage noir, il va retrouver le livre de Thot, le livre interdit.

Sekhet est devenue fugitive bien malgré elle. Grâce à l'intervention du Vieux, l'intendant de son Père, elle échappe à une tentative de meurtre, fomentée par le mage noir. Contrainte de se cacher, elle n'a qu'un but, retrouver Setna : à deux ils pourront faire front.

L'auteur nous plonge une fois de plus dans l'Egypte Ancienne en nous relatant la vie quotidienne des paysans, des dockers, des prêtres et prêtesses des nombreux temples. Ramses II était un grand pharaon peut être le plus grand. L'auteur le fait revivre et il parait au lecteur plus vivant que jamais.

Nos deux héros vont devoir affronter de multiples dangers mais heureusement ils ont des anges gardiens : Vent du Nord, l'âne (que les lecteurs de Christian Jacq connaissent bien) et Geb, un chien qui suit Sekhet comme son ombre. Ces deux animaux ont un instinct qui éviteront bien des ennuis.
N°369 - Déposé par Taylor le 06/04/2015
L'Affaire Toutânkhamon
C'est dans les romans de ses débuts que Christian Jacq fit vraiment œuvre de son talent d'écrivain. Un savoir-faire qui allait se dissiper plus tard dans des sagas longues et pompeuses. Car il n'y a rien de plus éloigné que cette histoire passionnante, très bien écrite et les délires kitchisant de la vie de Ramsès qui viendront plus tard. Nous sommes là aux premières loges de l'histoire dans un des évènements les plus marquants du vingtième siècle. La découverte de la tombe de Toutankhamon, petit pharaon sans envergure allait révolutionner le mode de l'archéologie et les connaissances sur l'Egypte ancienne. Tout ça grâce à l'entêtement et au courage de deux hommes, Carter le chercheur et lord Carnarvon le mécène. Vingt années d'abnégation ont été nécessaires à l'archéologue pour faire cette découverte. C'est l'œuvre d'une vie émaillée de difficultés presque insurmontables, de jalousie de la part de confrères, de mesquinerie de la part des autorités…et puis d'une longue coupure du à la première guerre mondiale avec toujours à ses côtés l'aristocrate anglais, fidèle dans son amitié et dans son financement. Le seul petit point négatif tient au manque d'aération de la trame, la vie de Carter ne semblant être que problèmes et frustration, même son histoire d'amour est contraignante. Un peu d'humour ou de joie aurait été bienvenu. Quoiqu'il en soit on lira quand même ce bon livre avec plaisir pour découvrir cette grande aventure humaine.
N°368 - Déposé par tiptop92 le 03/04/2015
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Dernier tome !!Ramsès se fait vieux !!! Tous ses amis meurent il reste seul a attendre la mort cela devient un peu long a la fin
N°367 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Tome 4 que faire pour éviter la guerre avec les voisins !! Un mariage !! Tout au long du tome moise devient le prophète !!! Ramsès doit oublie son ami au profit de son pouvoir de pharaon
N°366 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Tome 3 trop guerrier a mon goût !! Bataille de bataille et trop de détail
N°365 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Tome 2 Ramsès devient pharaon trouve sa reine et part en guerre tout un programme !! Il doit construire un temple pour renforcer son pouvoir magic
N°364 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Saga de Ramsès en 5 tome !!! A réserver au dingue de roman sur Égypte romans qui retrace la vie du pharaon célèbre ! Tome un son enfance toujours en compétition avec son frère ! Qui deviendra le successeur ?
N°363 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
L'Épée flamboyante : La Reine Liberté [Tome 3]
Tome 3 l Égypte est réunifiée place a la paix on fini la la fin de la vie de là reine .une saga passionnante et bien ecrite
N°362 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
La Guerre des couronnes : La Reine Liberté [Tome 2]
Tome 2 la reine lève une armée de libération son fils devient pharaon ! Tome plus guerrier que le premier même si on participe a la vie de la famille royale
N°361 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Cette jeune femme qui n'était pas destinée à régner et qui a pourtant tout fait pour comprendre la politique de l'Egypte pour suivre les traces de son père, le Pharaon maudit. Par un concours de circonstances, après la mort de sa seconde soeur et la disgrâce de la première, elle montera sur le trône d'Egypte auprès de Toutankhaton, rebaptisé Toutankhamon par les prêtres d'Amon, et ne cessera jamais de se battre pour faire triompher l'Egypte et la gloire d'Aton, le dieu unique de son père
N°360 - Déposé par Khalya le 29/03/2015
Le Voleur d'âmes : Les Enquêtes de Setna [Tome 3]
Les aventures de Stena me passionnent et je suis pressée de savoir si il va s'en sortir et retrouver sa fiancée et mettre à genoux l'infâme Kekou.
N°359 - Déposé par mimi5751 le 27/03/2015
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
Mozart vraiment romancé..........bof, ayant passé beaucoup de mon temps "étudiante" et musicienne avec Maestro Mozart, je ne peux pas vraiment "adhérér" à ce genre de "vulgarisation"..

mais cette critique n'engage que mon avis très personnel et je veux en rien dire sur le fait que cela peut être plaisant à lire
N°358 - Déposé par Kawane le 25/03/2015
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Mon premier livre du grand Christian Jacq, très réputé pour les romans historiques se déroulant dans l'Egypte ancienne. Et malheureusement j'ai été profondément déçue. La raison est très simple, je suis une habituée de Paul Doherty qui écrit des romans semblables, mais avec un style que je préfère largement: beaucoup de suspense, enquête très bien ficelée, écriture fluide et belle, bon équilibre entre descriptions et dialogues et surtout on s'y croirait. Je n'ai malheureusement pas retrouvé tout ces éléments dans le livre de Christian Jacq. Dommage...

Mais ce n'est que mon avis...
N°357 - Déposé par rmer le 20/03/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
Un tome deux, qui démarre sur un rythme bien plus enlevé que le premier, chose normale vu que l'histoire et les personnages sont en place. L'angoisse des personnages est palpable, que ce soit du côté de Setna ou de Sekhet, l'ambiance est également nettement mois enjouée que dans la moitié du premier tome, plus on avance dans l'histoire plus l'atmosphère devient inquiétante. Cela a pour effet de rendre le tome addictif, on veut absolument savoir ce qui se passe ensuite et j'ai eu du mal à le lâcher alors que je tombais de sommeil. L'ambiance n'est pas seule à avoir cet effet, l'histoire y est pour beaucoup, car le peu d'élément que donne l'auteur ne font qu'amener des questions auxquelles on veut les réponses. Intriguant, inquiétant, et envoûtant, voila trois mots qui pour moi résume ce tome, et j'ai hâte de mettre la main sur le troisième.
N°356 - Déposé par lorientad le 11/03/2015
Néfertiti, l'ombre du soleil
Christian Jacq, on l'aime ou on ne l'aime pas. Férue de mythologies, J'ai baigné dans ses livres depuis mon adolescence pour en savoir plus sur l'Egypte.
Ce roman historique m'a plu.
Il met en avant une femme forte, venant de nulle part, qui apprend a diriger une capitale au côté de son mari, digne successeur de a couronne. Elle le propulse et l'encourage dans ses besoins de grandeurs. Ce roman montre la vulnérabilité d'un couple royal plein d'ambitions qui doit lutter contre une cour qui veut les voir tomber.
On y trouve également des passages historiques, quelques passages sur les anciens rituels égyptiens, sur les Dieux et la vénération des ces derniers.
Entre amour, manipulation et besoin d'accomplissement des personnages, je me suis tout simplement régalée.
N°355 - Déposé par Bookworm34 le 10/03/2015
Néfertiti, l'ombre du soleil
C'est la première fois que je lis un livre de Christian Jacq. J'en avais beaucoup entendu parler surtout pour ses ouvrages sur l'Egypte et c'est avec plaisir que je me suis plongée dans la lecture de celui-ci.

Tout d'abord, j'ai apprécié découvrir la vie au temps des pharaons. Je ne m'y connais pas et pourtant cela m'intrigue. J'aime l'attrait culturel qui se dégage de cette époque. Dans ce livre, j'ai appris pas mal de choses comme les us et coutumes, les noms des personnages et bien plus encore. Cependant, je n'ai pas eu l'impression que l'auteur en faisait trop au niveau histoire et cela me plaît beaucoup. Tout se lit facilement avec de petites annotations à la fin de certaines pages afin d'en apprendre plus.

Ensuite, j'ai adoré les personnages que j'ai trouvés très charismatiques. Maintenant, je ne peux pas dire qu'il y en ait que j'ai vraiment aimés car ils ont tous un côté manipulateur et souvent envieux. Ils recherchent beaucoup la gloire et cela les rend désagréables par moments.

Enfin, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur car comme dit, il nous apprend beaucoup de choses sur L Histoire tout en nous faisant lire un excellent roman.

En résumé, je le conseille aux amoureux de l'Histoire d'Egypte mais aussi aux novices comme moi qui voudraient en apprendre plus.
N°354 - Déposé par Joe391211 le 10/03/2015
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Adolescente, j'avais lu plusieurs enquêtes de l'inspecteur Higgins avant de trouver que c'était vraiment, vraiment trop répétitif. La curiosité m'a amené à avoir l'autre jour celui ci dans les mains et à redonner une chance à cette série, mais ce n'est définitivement pas quelque chose que je risque de recommencer, quand tant de polars plus intéressants sont écrits chaque année.
Déjà, à l'époque, je trouvais Higgins pas si doué que cela et les enquêtes tirées par les cheveux. Il avait toujours un ami bien placé pour lui donner les renseignements nécessaires et bien même dans celui ci où, isolé par le blizzard; il ne peut utiliser cette carte, il a par miracle bien rangé dans son cerveau les connaissances nécessaires et pas spécialement crédibles. Les personnages sont comme dans mon souvenir: plus une collection de petites marottes censées les distinguer les uns des autres qu'autre chose. Je suppose que c'est censé les faire passer pour haut en couleur mais pour moi, ils semblent surtout creux. Et ne parlons pas du personnage asiatique, qui commence le livre discrètement mais se révèle une horrible collection de clichés sur son continent d'origine!
Il y a tant d'autres auteurs qui se sont essayés au genre polar que j'irai désormais chercher ma moisson de cadavres ailleurs.
N°353 - Déposé par Taraxacum le 10/03/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Quel plaisir de se replonger a nouveau dans le monde de l'Egypte antique de Christian Jacq. Dans ce tome, on retrouve Khâ-em-Ouaset, le fils de Ramsès II, surnommé Setna. Un personnage que je connais pour avoir lu la série sur le Pharaon écrite par le même auteur et que j'ai eu plaisir à retrouver. Dans ce tome, le premier d'une série de quatre, on retrouve les thèmes chers au romancier la bataille entre le bien et le mal, la magie, les rituels, la rivalité en amour, les intrigues et les complots, et le chemin pour l'accomplissement de soi. Toujours dans cette plume légère et pourtant détaillée, j'ai particulièrement aimé les dessins qui accompagnent le texte. le roman est assez lent a commencer, le temps que l'histoire se mette en place, qu'on fasse connaissance avec les personnages, mais une fois que l'intrigue se déroule... j'ai eu du mal à le lâcher et heureusement pour moi, j'ai le deuxième qui m'attend ce qui fait que je n'aurais pas long à attendre pour découvrir la suite. En résumé, en restant objective (pas facile quand on sait que c'est cet auteur qui m'a fait aimer la lecture, hihi) c'est un bon roman où je retrouve un univers et une plume que j'apprécie, je le recommanderais a ceux qui aime le genre de roman historique où se mêle romance et intrigue.
N°352 - Déposé par lorientad le 07/03/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
J'aime beaucoup cette histoire.
Elle me distrait bien.
N°351 - Déposé par mimi5751 le 04/03/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Je viens de le terminer et je trouve que il se lit très bien et nous permet de nous changer les idées.
Une belle histoire du temps de Ramsès le grand mais son fils va t il gagner contre les forces du mal et le magicien noir ?
J'ai hate de lire la suite.
N°350 - Déposé par mimi5751 le 25/02/2015
Crime dans la vallée des rois : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 16]
Je suis heureuse de découvrir une nouvelle aventure de cet inspecteur si particulier. Je préfère quand les enquêtes tournent autour de l'Egypte ancienne car Christian Jacq maitrise très bien ce domaine et aussi parce que je l'ai toujours connu écrivant sur cette civilisation.
Dans ce roman, il n'y a pas vraiment de surprise. L'enquête se déroule à peu près de la même façon. Higgins est toujours aussi "Columbo". Je suis désolée mais je n'arrive pas à le décrire autrement. J'adoooooooore ce personnage !
Une nouvelle enquête à découvrir avec beaucoup de bonheur !
N°349 - Déposé par Lilie86 le 22/02/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
C'est avec le même plaisir que celui que j'ai eu à lire d'autres romans de l'auteur que j'ai lu celui-là, encore une fois Christian Jacq nous emmène dans une aventure passionnante et palpitante au coeur de l'Egypte sous Ramsès II.
Comme à son habitude, il réussi à rendre attachants tout les personnages, il est très documenté et son écriture est tellement agréable. J'ai tourné les pages sans me rendre compte. Je suis toujours étonnée par la capacité de l'auteur à nous transporter dans les rues de l'Egypte ancienne, on se sent vraiment familier avec les endroits décrits et les personnages.
Tout est réussi est j'ai bien aimé faire connaissance avec le fils de Ramsès II qui a bien des talents et j'ai aimé suivre l'histoire d'amour avec Sékhet.
Ce livre est le premier d'une série en 4 tomes qui promet d'autres beaux et bons moments de lecture.
Les ingrédients d'une aventure réussie sont là : les mystères, les trahisons, les secrets, l'amour, la passion, la culture… allez je m'arrête là vous l'aurez compris j'ai adoré ce roman et je vais bientôt commencer le second tome qui je l'espère éclaircira les mystères laissés en suspends dans le premier tome.
VERDICT
A mettre entre toutes les mains c'est un super roman historique, ravira les fans de l'auteur et de l'Egypte ancienne. Un bon moment de lecture assuré
N°348 - Déposé par chriskorchi le 17/02/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
J'ai beaucoup aimé la façon dont les coutumes et le quotidien de l'Egypte ancienne sont ancrés dans le récit sans pour autant donner l'impression qu'on suit un cours ou qu'on lit un documentaire. On est tout de suite immergé dans l'ambiance. J'ai été un peu désarçonnée par l'incursion de la magie dans l'histoire, par contre, car je ne m'attendais pas à un roman fantastique, mais finalement, ça s'inscrivait bien dans l'intrigue et c'était plutôt sympa d'apprendre des choses sur les croyances de l'époque de cette façon.

Les personnages m'ont semblé manquer un peu de profondeur, mais comme je n'ai pas lu le tome 1, c'est peut-être ce qui m'a gênée. D'autre part, j'ai trouvé le roman un peu trop manichéen: il y a les gentils et les méchants et peu de personnages peuvent se targuer de n'être ni l'un ni l'autre. Enfin, les péripéties s'enchaînent un peu trop facilement parfois, ce qui fait que j'ai eu du mal à m'inquiéter pour les héros. de fait, si j'ai apprécié ma lecture, je ne me suis jamais réellement sentie impliquée par ce qui se passait. Je crois que je n'ai pas ressenti suffisamment l'émotion dans les personnages pour complètement adhérer.

Pour ce qui est du livre en tant qu'objet, l'édition est soignée et de belle qualité. J'aime beaucoup la couverture et son bleu attrayant. Chaque fin de chapitre est illustrée par un dessin reproduit d'après des hiéroglyphes, ce qui est à la fois plaisant pour l'oeil et intéressant du fait que ces reproductions ancrent un peu plus l'histoire dans la réalité historique.

Pour résumer: une lecture sympathique, mais qui ne m'a pas transcendée.
N°347 - Déposé par cyan le 13/02/2015
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Ce que j'en pense: Ce tome est une suite directe du tome 3. Dans cet opus, le côté politique est moins exploité pour s'orienter un peu plus vers le complot. L'intrigue suit donc tranquillement son cours.

Les personnages sont les mêmes que dans les précédents tomes. On ne découvre d'ailleurs rien d'intéressant sur leurs personnalités. Il faut noter dans ce tome le retour de Moïse qui est le seul protagoniste à donner un peu de relief à l'histoire.

J'ai trouvé cet opus agaçant et répétitif. Le style qui me plaisait au départ m'ennuie désormais profondément. Je me suis donc véritablement ennuyée à la lecture de ce roman. Je n'ai eu aucune surprise. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de lourdeurs et de tournures pompeuses. Je n'arrive pas bien à savoir ce qui m'a déplu... J'avais pourtant apprécié la lecture des trois premiers tomes? Peut être me suis- je seulement lassée de ce style qui s'avère finalement sans réel relief. En effet, ce qui faisait au départ la force de l'auteur en fait également son talon d'Achille. Je ne sais pas si je lirai le tome 5... En tout cas, si je ne le lis pas de suite, j'attendrai un moment avant de réouvrir un Christian Jacq.

Bref: Long et ennuyeux.
N°346 - Déposé par Aufildesplumes le 11/02/2015
Crime dans la vallée des rois : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 16]
Higgins, ex-inspecteur-chef de Scotland Yard, est invité en Egypte par son ami Georges Boutros, milliardaire Copte, défenseur des arts et de sa communauté face aux Frères Musulmans. Boutros est très inquiet, certain de l'arrivée imminente d'une catastrophe : "L'ogresse est de retour", a-t-il confié à l'un de ses amis.
Un concours de circonstances l'empêche de se confier à son ami anglais dès le soir de son arrivée. le milliardaire est retrouvé mort le lendemain matin, dans sa chère Vallée des Rois.
A qui profite le crime? Au régime en place et à ses partisans? A l'épouse, énergique femme d'affaires, de trente ans plus jeune que son mari? A la fille, la très belle égyptologue? A l'intendant? A l'un des domestiques? A l'un des autres personnages? Higgins mène l'enquête sous le soleil égyptien.
C'est le deuxième roman policier de Christian Jacq que je lis. Ayant dévoré tout Agatha Christie, j'ai toujours peur d'être déçue par les autres. Cela n'avait pas été le cas lorsque j'avais lu L'assassin de Pôle Nord, cela ne l'a pas été non plus lors de cette lecture-ci.
Nous ne savons presque rien de Higgins, mis à part que son chat siamois s'appelle Trafalgar, son chien Geb, que que Mary, sa gouvernante, est une grande amatrice d'homéopathie et de remèdes de grand-mère. le personnage, posé, réfléchi, n'en est pas moins sympathique. Il procède avec méthode et ne laisse rien au hasard. L'enquête est bien menée et le suspense présent jusqu'à la fin : plus on avance, moins on a envie de lâcher le roman.
Concernant la forme, l'auteur glisse régulièrement des anecdotes et explications sur l'Egypte ancienne que j'ai trouvées très intéressantes. Bien insérées dans le contexte, elles ne tombent pas comme un cheveu sur la soupe comme chez certains auteurs adeptes de l'étalage de culture.
N°345 - Déposé par Chocolatiine le 10/02/2015
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Je suis ulcérée !

J'entends parler de Christian Jacq depuis des années et ce ne sont qu'éloges et louanges. Et qu'est-ce que je trouve dans ce court roman de 400 pages, l'un des derniers écrits de cet écrivain ? Des raccourcis, des facilités scénaristiques et un style plus approprié à un conte pour enfants qu'à un roman historique ! L'histoire de la vie de Cléopâtre est universellement connue et seule la façon de la raconter peut mettre en valeur un tel récit. Ici, aucune saveur, aucun intérêt, c'est plat, terne, fade, insipide et tellement bâclé ! J'ai persévéré jusqu'à la page 130 avant de mettre un terme au supplice. Supplice, oui ! Et ce l'était d'autant plus que l'auteur est censé être un maître dans le genre. Pas très étonnant sans doute de la part de XO Editions, qui assurent toujours ses arrières en éditant des auteurs connus sans se soucier grandement de la qualité de ses publications.

La très belle couverture est le seul intérêt de ce livre.

Si c'est cela, Christian Jacq, mieux vaut lire Guy Rachet ou Pauline Gedge !
N°344 - Déposé par Grecie le 08/02/2015
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Cela faisait longtemps que je souhaitais lire une biographie romancée de la reine Cléopâtre, aussi le titre et l'auteur me paraissait prometteur.

Le roman débute aux alentours des 18 ans de la reine, juste avant son exil, son conflit avec son frère et époux. L'auteur narre sa montée en puissance, la force de son caractère. Parallèlement, nous suivons la lutte de César contre Pompée avant la rencontre entre les deux amants. Puis se déroule la lutte pour leur survie, pour l'accès au trône...

Le dernier rêve de Cléopâtre est sa volonté de régner, non pas sur Alexandrie mais sur l'Egypte entière.

Comme tous les livres que j'ai lu de cet auteur, j'ai énormément de mal au départ à me plonger dedans. Mais je n'arrive pas identifier pourquoi. Est ce le style, le côté historique, le nombre de personnages ? je ne sais pas...Il me faut en général au moins 100 pages pour vraiment réussir à me plonger dans l'histoire.

Je reste tout de même sur ma fin, car je n'ai qu'une petite partie de biographie. Il me faudrait une suite ou alors un autre livre d'un auteur différent. Une suggestion?
N°343 - Déposé par petipo2miel le 05/02/2015
Crime dans la vallée des rois : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 16]
Dernier tome paru des enquêtes de l'Inspecteur Higgins, Crime dans la Vallée des Rois est un réel plaisir de lecture. Higgins nous entraîne avec lui dans le pays de prédilection de Christian Jacq : l'Egypte.
Lorsque Georges Boutros demande à voir Higgins rapidement à propos d'une affaire et qu'il est retrouvé mort, l'ex-Inspecteur de Scotland Yard ne peut se résoudre à partir sans savoir ce qui est arrivé à son ami. Une enquête difficile commence alors. Entre raisons politiques, familiales, archéologiques, religieuses, toutes les pistes sont explorées.
L'enquête, très ancrée dans le présent par ses références aux difficultés que rencontrent les Coptes actuellement en Egypte et le climat politique, est très minutieuse. de petits détails glissés lors des entrevues d'Higgins avec les suspects laissent percevoir le fin mot de l'histoire.
De plus, on ressent l'amour que Christian Jacq porte à l'Egypte à travers des descriptions des lieux mais aussi de la narration de l'histoire fascinante de ce pays. le lecteur se croirait au Caire ou en train de visiter les tombeaux/pyramides de la Vallée des Rois tant tous les sens sont mis à contribution pour capter l'ambiance des lieux.
Crime dans la Vallée des Rois est encore une fois un réel coup de coeur pour les Enquêtes de l'Inspecteur Higgins.
N°342 - Déposé par delfina le 04/02/2015
Le Livre interdit : Les Enquêtes de Setna [Tome 2]
On continue notre enquête aux côtés de Setna et Sékhet pour tenter de déjouer les plans du mage noir. Seul problème: le lecteur sait désormais qui est le méchant de l'histoire. Il n'y a plus de mystère, comme il peut en avoir dans d'autres romans de l'auteur. Bon je vous rassure, en dehors de Sékhet, les autres personnages ignorent son identité. Ce qui laisse quand même un peu de suspense.

A la fin du tome précédent, nos héros étaient séparés. Ils vont passer tout ce tome 2 à essayer de se retrouver, ce qui n'est pas gagné, les autres personnages passant leur temps à les séparer. Mais peu à peu les amitiés se forment et nos héros ne se retrouvent plus seuls. C'est d'ailleurs un personnage en particulier qui fait le lien entre Setna et Sékhet. La fin du tome 1 nous laissait dans l'interrogation par rapport aux destins des personnages. Ce tome 2 ne fera pas exception. Même si on sait qu'au stade de la série où l'on se trouve l'un des personnages principaux ne peut pas mourir (Christian Jacq n'étant pas GRR Martin), on ne peut pas s'empêcher de s'interroger sur le sort du personnage en question et de se demander comment il va ressortir de cette épreuve.

Encore une fois le style de Christian Jacq est au rendez-vous, c'est vivant, c'est fluide. Peut-être un peu plus simple que certains des précédents romans. Ce n'est pas de la grande littérature, mais moi ça me plaît. On passe un bon moment et on a envie de lire la suite. L'auteur ne déçoit pas. Et il me tarde maintenant d'avoir le tome 3 entre les mains...
N°341 - Déposé par mara le 03/02/2015
Néfertiti, l'ombre du soleil
Néfertiti, à nouveau au coeur d'un roman qui tient compte des dernières découvertes, ça me plaisait bien. C'est une Néfertiti à la fin de sa vie que nous rencontrons dès le début du livre, une reine qui va se remémorer sa vie, ce qu'elle a accompli en tant que reine avec Akhénaton. Comme d'habitude, l'écriture de Christian Jacq est simple, fluide, composée de nombreux dialogues. On suit l'ascension de Néfertiti, celle de son père Ay, l'accession au pouvoir d'Akhenaton. Les personnalités de chacun sont vite posées, avec le minimum nécessaire, je dirais, guère plus.
J'ai souri en retrouvant un âne nommé Vent du Nord, il faut savoir qu'il y en a souvent dans ses romans. On retrouve aussi comme souvent un fonctionnaire ambitieux, manipulateur et traitre, des complots déjoués, les interventions divines. J'ai trouvé amusant de retrouver tout cela à nouveau, mais bon c'est une recette qui fonctionne assez bien. Là l'action était plutôt plate, il est dommage qu'elle n'ait pas été plus prenante, que les obstacles n'aient pas été plus insurmontables que cela sur la route d'Akhénaton et Néfertiti.
Ce qu'il y a de bien dans ce roman, c'est que Christian Jacq plante le contexte historique, il décrit la situation de l'Egypte, l'étendue de son empire et les menaces qui pèse sur ses frontières. On a aussi une idée des origines de Néfertiti, et il sera question de celle de Toutankhamon dans les quelques pages qui suivent le roman. D'ailleurs, dans celles-ci, l'auteur nous explique ce qu'il advient après la mort de Néfertiti et d'Akhénaton, et les questions qui demeurent en suspend malgré les découvertes récentes.
Un roman avec quelques petits défauts évoqués ci-dessus, mais bon j'ai apprécié ce voyage en Egypte ancienne malgré tout.
N°340 - Déposé par Aucafelitterairedeceline le 28/01/2015
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
5 tomes consacrés à l'un des plus grands pharaons que l'Égypte ait connu.

Ces ouvrages peuvent se lire indépendamment sans problème.

Le spécialiste de cette période, qu'est Christian Jack, nous fait connaître les moeurs et coutumes de l'époque. La vie, les conflits, les trahisons... Passionnant.
N°339 - Déposé par Tostaky61 le 26/01/2015
L'Affaire Toutânkhamon
Passionnant et addictif, comme souvent avec Christian Jacq qui est passé maître dans l'art de distiller sa connaissance dans une trame parfaitement romanesque. Un excellent moyen de plonger dans l'Egypte Ancienne, ses légendes sacrées et tout l'imaginaire que son art véhicule depuis des siècles. Bravo !
N°338 - Déposé par motspourmots le 26/01/2015
Champollion l'Égyptien
Pour moi, ce Champollion devrait être considéré comme un grand classique. Certains argueront de "vulgarisation", moi je parlerais plutôt d'accessibilité. La vie de Champollion était déjà une aventure ; Christian Jacq la transforme en une odyssée à suspense sans oublier de distiller des éléments historiques passionnants et concrets. Quel bonheur parfois de se replonger dans des époques où chaque voyage était une aventure sujette à moult découvertes !
N°337 - Déposé par motspourmots le 26/01/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Nouvelle série de Christian Jacq sur l'Egypte.
Cette fois-ci, retour à l'époque de Ramsès II que j'avais adoré dans la série Ramsès. Ici le personnage principal est son fils Setna issu de sa relation avec Iset la Belle. C'est un jeune homme calme qui n'aspire qu'à devenir ritualiste dans un temple. Contrairement à son frère aîné qui est le général des armées, le pouvoir et la gloire ne l'attirent pas. Pourtant, alors que l'Egypte est une nouvelle fois menacée, il va devoir utiliser toutes ses capacités pour sauver son pays.

Setna est un jeune homme à part qui ne ressemble pas à son père au même âge. Il est en retrait et ne s'intéresse pas aux femmes. Mais sa rencontre avec Sékhet, une jeune femme médecin, va le bouleverser et le changer. A eux deux, ils vont devoir s'allier pour vaincre un mage noir qui oeuvre pour renverser Pharaon.

Ce nouveau roman ressemble à beaucoup d'autres romans de l'auteur. On y retrouve tout ce qui fait le style de Christian Jacq. C'est toujours un plaisir à lire, j'ai l'impression de retrouver de vieux amis, même si les personnages sont nouveaux.

Amour, amitié, trahison, magie, passage à l'âge adulte,... tous les ingrédients sont réunis pour me faire passer un bon moment.

Ce tome est le premier d'une série en 4 tomes à priori. Il me tarde de lire le tome 2 en janvier 2015 car à la fin de ce tome nos héros sont séparés et en mauvaises postures.

Seul bémol: j'ai découvert bien trop vite l'identité du mage noir. Je ne sais pas si c'est voulu par l'auteur, mais du coup la révélation finale a moins d'impact.
N°336 - Déposé par mara le 22/01/2015
Voyage dans l'Égypte des pharaons avec Christian Jacq
C. Jacq nous invite à un voyage dans l'Egypte ancienne à travers l'oeuvre picturale de David Roberts
N°335 - Déposé par mariedoc le 21/01/2015
Le Bonheur du juste
Un petit roman dans lequel l'égyptologue le plus populaire de l'Hexagone nous entraîne à nouveau dans la vie quotidien de l'Egypte antique
N°334 - Déposé par mariedoc le 21/01/2015
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
J'étais très impatiente de lire ce tome des enquêtes de l'inspecteur Higgins car cela se passe à la Tour de Londres que j'ai juste vue de l'extérieur, mais elle m'a déjà bien impressionnée. Il faut avouer qu'elle est mystérieuse et attirante avec toute son histoire assez sanglante, ses corbeaux bien noirs qui tournent dans le ciel, ses gardes etc.

Mais j'ai été un peu déçue au départ de ma lecture et j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, trouvant Higgins très « coincé » et lent dans son début d'enquête. De plus, l'ambiance est assez noire, comme celle de la Tour de Londres, et dans ce récit toujours baignée, imprégnée du « smog » anglais, humide et froid. Toute l'enquête se déroule dans ce vase clos avec des personnages très ambigus et atypiques. Ceci dit, je vous rassure… assez vite, j'ai été prise par l'intrigue et hop j'ai suivi Higgins dans ses déambulations nocturnes et nébuleuses…

Le premier meurtre est particulièrement atroce et horrible visuellement… mais bien dans l'esprit et l'atmosphère de la Tour de Londres. Une belle décapitation à la hache !

Tous les suspects sont là, mais il est très difficile de deviner le final qui est assez étrange, il faut bien le dire mais cependant dans l'esprit des lieux et de l'intrigue… je ne vous en dirai pas plus, à vous de le découvrir.
N°333 - Déposé par Lilou08 le 19/01/2015
N°332 - Déposé par kiki_pers le 14/01/2015
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Ce que j'en pense: Je débute avec délectation, la série de livres de Christian Jacq sur le pharaon Ramsès. Je suis une grande fan de l'Egypte Antique et lis toujours avec plaisir des romans historiques sur cette période. La série Ramsès comporte 5 romans. Je vous présente mon avis sur les deux premiers. Je lis actuellement le troisième tome La bataille de Kadesh.

Alors, pour les deux premiers tomes, cela traite principalement de la jeunesse de Ramsès, de la formation par son père Séti et de sa première année de règne en tant que Pharaon. L'intrigue est sympa mais côté suspens j'avoue que c'est pas le top. Le tome 1 joue en particulier sur les intrigues autour de l'accession au trône de Ramsès. Hors si on a fait un minimum d'histoire, on sait très bien que Ramsès est un des plus grand Pharaon de l'Egypte Antique. Ce que j'aime en revanche, c'est découvrir des petits détails de l'Histoire, mais là aussi, Christian Jacq ne fait que nous conter ce qui s'est déjà passé, pas de grands efforts d'imagination pour lui... Néanmoins, il a su trouver un subtil équilibre entre actions et histoire d'amour.

En revanche, les personnages qui constituent ses romans sont fascinants. Ramsès est dépeint comme un personnage charismatique. Il emplit totalement le roman de sa présence et même lorsqu'il n'est pas dans une scène, on parle de lui. J'ai découvert également plusieurs personnages gravitants autour de Ramsès et qui sont parfois peu connus: sa femme Néfertari, sa maîtresse Iset, son secrétaire particulier Améni et bien d'autres protagonistes qui font vivre cette Histoire. Je me pose néanmoins la question de l'existence réelle de certains personnages. Sont ils des inventions de l'auteur? Ont- ils réellement existé? Dans tous les cas, ils sont parfaitement dépeints par Christian Jacq qui met un point d'honneur à décrire ses personnages de façon minutieuse.

Le seul bémol à propos des personnages c'est qu'ils sont très nombreux et qu'il est parfois un peu compliqué de suivre avec tous ces noms un peu bizarroïdes.

Le style de l'auteur est agréable et simple. Les descriptions des personnages et des paysages sont magnifiques. Christian Jacq fait revivre avec brio l'Histoire et a le don de faire renaître des protagonistes pourtant morts depuis si longtemps. Chaque fois que je lis un livre de cet auteur, je me trouve complètement transportée dans un autre univers, voyageant à travers le temps. C'est sûrement grâce à cela que Christian Jacq est aussi populaire. Il met à la portée de tout un chacun des pans de l'Histoire. Cependant, je trouve quand même son style un peu trop lisse et propret et j'avoue que je me lasse parfois de certains passages.

Bref: Un style toujours aussi efficace mais un peu trop lisse à mon goût.
N°331 - Déposé par Aufildesplumes le 10/01/2015
L'Assassinat de Don Juan : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 15]
Voilà un auteur, universellement connu pour sa série égyptienne « Ramsès », qui nous bricole un héros de roman policier que ne renierait pas notre mère à tous, je veux dire l'inégalable Agatha Christie.

Inégalable… mais presque égalée ici. À tel point que dans cette enquête, au moment où l'on voit apparaître téléphones portables et autres ordinateurs dans le cadre délicieux d'un manoir anglais, en pleine campagne vallonnée, on est presque choqué de se voir ramené au temps présent.

Plantons plus précisément le décor : le manoir parfaitement élisabéthain (doté même d'une pièce secrète) accueille chaque année un festival élitiste de musique lyrique. Mais cette année-là, la représentation-phare voit à son affiche un horrible ténor doté de peu de talent mais de beaucoup d'estime de lui, par ailleurs totalement dénué de scrupule. L'homme est capable de faire chanter (maître chanteur, ténor, tout ça est affaire d'oreille ?) un directeur d'opéra pour obtenir un grand rôle. Mais le voilà qui meurt à la Molière : en scène, pendant la grande scène du festin de pierre ! Car c'est don Juan que l'affreux joue à la scène comme à la vie. Forcément, tout le monde a de bonnes raisons de s'en défaire…

L'inspecteur Higgins ne dépare pas dans le cadre précieux du château : lui-même noble, riche et doté d'une fabuleuse intuition, assisté (à la Sherlock) par un inspecteur un peu laborieux : Marlow. Duo savoureux (muffins et sandwichs au concombre ?) de l'aristocrate cultivé, mozartien et du flic balourd. Et le passage en revue des artistes : diva, valet, baryton… du cousu main. ...

Lire la chronique complète et les autres, sur le blog de Jeanne Dedaubry
N°330 - Déposé par jeannedesaubry le 07/01/2015
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
L'auteur retrouve ici ce qui a fait le charme de ses romans historiques. J'attends la suite..
N°329 - Déposé par reader84 le 06/01/2015
La Vengeance d'Anubis : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 14]
Oui, je sais certains esprits chagrins vont dire ou écrire : Un crime a été commis et/ou un scandale menace d'éclabousser la couronne britannique - Scott Marlow va chercher Higgins chez lui - Ce dernier interroge tous les suspects - Marlow s'exaspère et veut arrêter tout le monde - Higgins confond le coupable - L'honneur de la couronne est sauf…
D'accord, la trame est connue, mais chaque histoire est différente des autres et selon les tomes, l'histoire est inédite une fois sur deux.
N°328 - Déposé par Domichel le 06/01/2015
L'Affaire Toutânkhamon
C'était mon premier Christian Jacq. J'adore l'Egypte et je voulais en lire au moins un.

J'ai trouvé ce livre prenant à partir du milieu.

Avant, il est difficile de se prendre à l'histoire.

L'histoire vrai, que je n'ai vérifié sur Internet qu'après la lecture, est bien décrite dans le roman.

Très documenté et réaliste mais les 250 premières pages aurait méritées d'être réduites pour donner plus de tonus à l'histoire.
N°327 - Déposé par creami40 le 03/01/2015
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Je retrouve avec grand plaisir l'inspecteur Higgins, jeune retraité de Scotland Yard. Cette enquête est la première de la série. De bonne augure son titre, le crime de la momie (remarquez normal, vu son auteur, le grand égyptologue et écrivain Christian Jacq). J'aime bien l'univers qu'il a su créer avec son inspecteur à la personnalité bien trempée et originale. Les rapports qu'il entretient avec sa « gouvernante » Mary, franchement autoritaire, son chat siamois, Trafalgar, malicieux à souhait, et le duo qu'il forme avec le superintendant Scott Marlow, beaucoup plus brutal et fonceur que Higgins qui lui est tout en finesse mais avec un main de fer, sont vraiment délicieux à lire. Sur certains plans, il me fait un peu penser à Hercule Poirot de cette chère Agatha Christie. Mais il a vraiment son univers que je découvre et savoure sans modération.

Ici l'intrigue se déroule à Londres, dans le milieu de l'égyptologie et du British Museum (c'est la jeune épouse d'un égyptologue réputé, vieille famille anglaise, qui est assassinée dans des conditions étranges au British Muséum, où on la découvre sous une momie !). Enquête toute en finesse, très agréable à lire. Je vous le conseille vivement !
N°326 - Déposé par Lilou08 le 31/12/2014
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
On va croire au vu de mon acharnement à dire du mal de cette série que Christian Jacq est un ennemi de ma famille. Et bien non, mes parents en sont fans comme les milliers de lecteurs qui ont aimé cette biographie romancée de Ramsès II. Malgré l'engouement général, cette saga reste pour moi une grande déception proportionnelle a l'attente générée par le concert de louanges entendu à sont sujet. Pourtant le livre démarre bien, avec un style d'une sobriété étonnante quand on a lu les autres, mais très vite on retombe dans la facilité, voir le ridicule, avec des épisodes qui semblent la uniquement pour combler le vide de l'intrigue. Comme cet éléphant qui sauve le pharaon des crocodiles ou ces prières adressées a une divinité qui permet de faire souffler le vent pour échapper a un troupeau d'hippopotames belliqueux...et que dire de la mort de la reine Néfertari dans son temple à Abou Simbel justement le jour de son inauguration. Rien n'est crédible dans ce roman, le pire de la série, qui réécrit sur la fin et de façon maladroite le scénario des dix commandements, ramenant les plaies d'Égypte à des tours de magie sans envergure tandis que triomphe les miracles du pharaon. Cette saga est à la littérature ce que sont au cinéma hollywoodien les mauvais péplum italiens, de la consommation courante. Pour conclure, on peut dire que Christian Jacq a réussi à inventer le kitch littéraire et même si je dois subir la foudre du dieu Séthi ou des nombreux fans de l'écrivain, je propose que cette série soit momifiée et oubliée pour l'éternité.
N°325 - Déposé par tiptop92 le 30/12/2014
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Il y avait longtemps que je n'avais pas lu un livre sur la passion de ma vie, l'Egypte ancienne… Le dernier de Christian Jacq, égyptologue émérite, a été un excellent moment pour moi. Ecriture fluide, bien évidemment bien documenté, des intrigues qui se dessinent, des personnages auxquels on s'attache. Tout est réuni pour passer un très bon moment de lecture. La tombe maudite est donc le premier tome de la saga « Les enquêtes de Setna », qui est le fils cadet de Ramsès II, le grand pharaon. Setna est scribe et ritualiste au temple de Ptah. Il est amoureux de Sékhet, belle jeune fille, femme médecin dévouée à la déesse lionne, Sekhmet. Le fils ainé de Ramsès, Ramésou, général et héritier du trône, est également amoureux de Sékhet… Ce n'est qu'une des intrigues de l'histoire… une plus sombre, de magie noire, constitue un véritable danger, terrible et effrayant, pour l'Egypte…

Agréable à lire, je vous le recommande. Perso, je lirai la suite.
N°324 - Déposé par Lilou08 le 28/12/2014
La Tombe maudite : Les Enquêtes de Setna [Tome 1]
Christian Jacq, le grand écrivain de l'Egypte ancienne,revient avec une nouvelle série. Cette fois ci, il a choisi comme héros, Setna, l'un des fils de Ramses II.

Grand érudit, nouvellement scribe, il nourrit ses connaissances avec toujours plus de papyrus. Il est tout le contraire de son frère aîné, Ramesou, général en chef des armées de Ramses.

Setna, qui pensait mener une vie d'ascète, rencontre la belle Sekhet : médecin, pharmacienne et magicienne. C'est le coup de foudre.

Seuls contre tous, ils vont devoir affronter les pires dangers pour sauver le royaume d'Egypte.

Comme à son habitude, les livres de Christian Jacq sont très bien documentés et dès les premières pages, le lecteur est transporté au temps de l'Egypte ancienne. Fermez les yeux et retrouvez vous dans les rues de Pi Ramses, Memphis ou Thèbes.

Et pour ceux qui suivent l'auteur depuis longtemps, il se pourrait bien que vous croisiez deux personnages bien connus, mais chut.

Je suis ferrée tel un petit poisson et j'ai hate de me plonger dans le prochain : le livre interdit.
N°323 - Déposé par Taylor le 23/12/2014
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
J'ai un envie assez mitiger vis-à-vis de ce livre il peut être bien mais il traine en longueur
N°322 - Déposé par Sirapian le 13/12/2014
Champollion l'Égyptien
Moi qui suis fasciné par l'Égypte des pharaons et qui ne voyage que par lecture interposée, c'est avec plaisir que j'ai suivi le Grand Champollion dans son périple Égyptien.

Christian Jacq, s'est fait un spécialiste de l'époque des pyramides, avec ce livre, il choisit de nous en donner une vision différente.

Voici donc Champollion, surnommé l'Égyptien tant il a su se métamorphoser pour se confondre avec le peuple de ce pays. Barbu, la peau tannée et hâlée et en connaissant les langues et dialectes

Lui qui se targue d'avoir réussi à déchiffrer les hiéroglyphes, se trouve en Égypte pour confirmer les résultats de ses recherches, pour y retrouver les vestiges, parfois enfouis (temples, tombeaux, pyramides,...) et aussi pour prélever quelques richesses qu'il fera acheminer en France, comme l'Obélisque qui trône encore de nos jours à Paris, ou de nombreuses pièces pour le musée du Louvre.

D'Alexandrie à Abou Simbel, nous allons visiter Dendera, Louxor, Karnak, ou des cités aujourd'hui disparues comme Philea.

A chaque page, nous ressentons son émotion devant ce passé qui renaît sous les fouilles, son horreur et son abattement devant Louxor en partie détruite et souillée, avec ses pierres et ses morceaux de temples qu'on a utilisé pour construire des maisons ou des fours...

Il y a bien sûr quelques personnage de fiction qui viennent enrichir et donner du relief à ce roman, mais la partie biographie y est absolument captivante.

Une fois de plus, c'est en expert documenté que l'auteur nous livre cette histoire entre fiction et réalité, retraçant les 18 mois du voyage de l'égyptologue...
N°321 - Déposé par Tostaky61 le 09/12/2014
L'Assassinat de Don Juan : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 15]
Un bon roman dans l'ensemble qui ne transcendera pas le genre, mais qui est très agréable à lire, et qui nous fait passer un bon moment dans l'univers impressionnant, autant par l'oeuvre qui y est jouée que par les personnalités des personnages. Personnalités de divas aussi complexe que le meurtre en lui-même. j'ai bien aimé être transporté dans l'univers de Mozart et le mort étant l'interprète de Don Juan ne fait que rajouter à la complexité de cette énigme, qui jusqu'à la fin nous tiens en haleine. L'auteur a par ailleurs su décrire l'ambiance du festival, et l'atmosphère qui s'en dégage, on s'y croirait presque.
N°320 - Déposé par lorientad le 19/11/2014
Barrage sur le Nil
Dans ce roman qu'il a écrit en 1994, l'auteur aborde l'histoire de l'Egypte contemporaine.

Lors des travaux du grand barrage d'Assouan, qui impliquent des bouleversements de la nature environnante, mais également le déplacement des grands sites pharaoniques, les menaces plannent.

L'auteur aborde à la fois les sujets politiques de l'égypte des années 1990 et la montée de l'intégrisme. Si ce n'est pas une grande oeuvre litterraire, c'est malgré tout un roman intéressant par les thémes abordés.

Finalement nous constatons que l'imaginaire des romanicers n'est plus si éloigné de la réalité des intégristes religieux, quels qu'ils soient.
N°319 - Déposé par DOMS le 17/11/2014
N°318 - Déposé par GastonDuchesneau le 29/10/2014
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Cette troisième partie de la saga « Ramsès » est plus intéressante que les deux volumes précédents. Totalement accès sur la fameuse bataille de Kadesh, le livre rend bien compte des préparatifs militaires et des intrigues de cour précédent la campagne. Malheureusement Christian Jacq tombe encore dans la facilité lors de la description de l'engagement. Pour lui, la victoire ne s'explique que par l'intervention du surnaturel. Ainsi, le pharaon, possédé par les dieux de la guerre, met en déroute l'armée Hittite a lui tout seul en tuant des milliers de soldats adverses. Ce mélange des genres, entre fantastique et histoire, dans un roman ayant pour ambition de faire connaître un grand homme et une civilisation disparue tend vers le ridicule. Il intéressera ceux qui ne seront pas déroutés par ce parti pris, les autres trouverons sûrement mieux ailleurs...
N°317 - Déposé par tiptop92 le 28/10/2014
L'Affaire Toutânkhamon
J'ai "détest-aimé". Pardonnez moi pour ce néologisme, mais bon il représente tout à fait mon sentiment.

Il m'a fallu beaucoup de temps pour rentrer dans l'histoire. Va-il découvrir la sépulture de Toutankhamon, Dieu à qui Howard Carter à voué toute sa vie jusqu'à son dernier souffle ?
N°316 - Déposé par MissVanille le 27/10/2014
Le Procès de la momie
Londres début 1800, Belzoni revient d'Egypte avec une momie... La momie disparaît, 3 personnages sont assassinés et l'inspecteur Higgins enquête.

Même si ce n'est pas de la grande littérature, Londres du début du 19ème siècle est très bien décrit et les débuts de l'Egyptologie sont fascinant.
N°315 - Déposé par sylvie2 le 25/10/2014
L'Assassinat de Don Juan : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 15]
L Le célèbre festival de Glyndebourne, en Angleterre, est l'un des rendez-vous majeurs de la saison lyrique. Les festivaliers pique-niquent à proximité du manoir où a été aménagée une scène permettant aux chanteurs d'opéra de se produire. Cette année, un événement exceptionnel : la représentation unique du Don Juan de Mozart avec, dans le rôle-titre, le baryton Pietro Luigi, une fausse star fabriquée par les médias. Arrogant et manipulateur, il compte bien triompher. Mais sa prestation est médiocre et, à la fin de l'opéra, en présence du Commandeur revenu de l'au-delà pour le châtier, Pietro Luigi s'écroule, mort, sur la scène. Le coupable ne peut être que l'un des interprètes... À moins qu'il ne s'agisse d'un complot préparé pour éliminer un être maléfique ! À Higgins de trouver le chemin de la vérité et de rechercher la clef de l'énigme dans la musique de Mozart.

Nous retrouvons notre cher inspecteur Higgins ainsi que son acolyte de Scotland Yard pour une nouvelle enquête. Cette dernière ne nous plongera pas véritablement dans le monde de l'archéologie comme on l'entend mais dans un univers passionnant qui nous fait remonter le cours de l'Histoire. Higgins mène son enquête comme précédemment avec ce style « so british » et cette même flemme que Columbo. Je suis désolée mais ce personnage me fait trop penser au célèbre inspecteur. Ils ont tous les deux l'art de poser des questions complètement saugrenues mais qui leur permettent de faire avancer les investigations. Sincèrement je ne comprends pas toujours pourquoi Higgins pose des questions ainsi car c'est déstabilisant ! J'adooooooore !

Un nouveau tome toujours aussi prometteur. Je ne peux pas malheureusement vous parler plus de l'histoire car ce tome est vraiment court – fort dommage ! – donc en rentrant plus dans le contenu, je risquerai de vous dévoiler des choses importantes. Je ne peux que vous dire que si vous aimez les policiers un peu historiques ou se situant à une époque révolue, si vous aimez les inspecteurs un peu en décalage je vous conseille très fortement de vous lancer dans la belle saga des Enquêtes de l'inspecteur Higgins de Christian Jacq.
N°314 - Déposé par Lilie86 le 22/10/2014
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Ce deuxième volume du « Ramsès » de Christian Jacq même s'il parait plus proche de la réalité historique ne relève pas le niveau du précédent. Toujours cette même facilité dans l'écriture qui fait plus penser à un roman de gare qu'a de la littérature. Toujours ces tours de magie ou ces miracles invraisemblables pour faire avancer coute que coute l'intrigue ou pour justifier le caractère sacré du pharaon. Toujours cette propension à faire passer celui-ci pour un super héros comme dans la scène ou à lui tout seul il maitrise un bateau pris dans les remous du Nil avec comme cargaison un obélisque de plusieurs dizaines de tonnes. On rajoutera en plus et pour faire bonne mesure l'histoire d'amour avec la reine Néfertari de plus en plus lénifiante, des intrigues qui s'embrouillent avec l'arrivé d'une descendante d'Akhenaton revendiquant elle aussi le trône pour se dire qu'on n'aurait pas du ouvrir ce livre et se rendre plutôt au département d'égyptologie du Louvre pour percevoir toute la grandeur de Ramsès et de la civilisation de son temps.
N°313 - Déposé par tiptop92 le 17/10/2014
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Pour commencer à lire de Christian Jacq, il y avait plusieurs portes d'entrée, moi j'ai choisi le personnage de l'Egypte ancienne, qui me parlait le plus Ramsès. Et bien je ne suis pas déçu. Ces 5 tomes sont passionnants. Nous rentrons dans l'intimité de la vie de ce monarque, le Louis XIV du Nil. Nous faisons partie de sa suite. Plus rien n'a de secret pour nous, de sa politique, de sa vie familiale, de l'environnement dans lequel il vit, de ces guerres, de ces arbitrages, de ces décisions, de ces moments de doute, de ces victoires, de ces réussites et de ces échecs.

La description de l'Egypte et de la vie quotidienne est toujours présente, et même indispensable pour être parfaitement immergé dans ce monde fascinant.
N°312 - Déposé par benhur23 le 11/10/2014
Néfertiti, l'ombre du soleil
Néfertiti, voilà un personnage célèbre, qui a traversé les âges. Mais personne ou presque ne sait qu'elle est l'épouse du controversé Akhénaton, le pharaon hérétique. le titre est accrocheur, mais en fait il relate plutôt la biographie du pharaon énigmatique et singulier. Et comme il est difficile de retrouver des indices de la vie de ce couple, vie effacée rapidement par les reignes de ses successeurs, ce livre manque un petit peu de corps et d'intrigue.
Il nous replace cependant parfaitement le contexte, nous explique sereinement la place qu'ils ont pris dans la frise très longue de l'Egypte pharaonique.
N°311 - Déposé par benhur23 le 11/10/2014
L'Assassinat de Don Juan : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 15]
Je connaissais bien Christian Jacq, égyptologue et écrivain passionné de l'Egypte ancienne… Etant moi-même passionnée par cette merveilleuse civilisation, je ne pouvais pas ignorer cet écrivain… je le connaissais aussi un peu pour son côté franc-maçon, avec ses écrits sur le temple de Salomon… mais je ne connaissais pas encore son versant policier… c'était dans mes projets moi qui apprécie beaucoup la littérature policière….
Je me suis plongée avec délectation dans ce roman à la suite de l'ex-inspecteur de Scotland Yard, Higgins, so british (j'adore !) et son collègue qui est venu lui demander de l'aide, le superintendant Scott Marlow. En effet, Higgins mène une retraite paisible entre son chat et son chien (dénommé Geb, cela ne s'invente pas pour un égyptologue !), son jardin, la musique et Mary, sa précieuse « gouvernante ». J'aime beaucoup les polars anglais avec leur ambiance si particulière, et là, je me suis régalée. C'est une enquête assez classique dans sa forme, mais très bien écrite et bien menée, qui se déroule dans le monde de l'opéra, en particulier l'univers de Mozart (tiens, tiens franc-maçon lui aussi !) et plus précisément de Don Juan. Dans le cadre d'un festival très réputé et lors de l'unique représentation de Don Juan, le chanteur vedette meurt sur scène, assassiné. Toute la troupe est consignée au manoir et les deux policiers de Scotland Yard mènent l'enquête… chacun à leur manière. Higgins, tout en délicatesse et en déduction (en plus c'est un grand amateur d'opéra) et Scott Marlow, plus bourru, moins raffiné et plus tourné vers les nouvelles technologies (lui ne se sent pas très à son aise dans cet univers de divas). Ils forment tous deux un duo qui fonctionne bien. J'avoue que jusqu'au bout je n'ai pas réussi à deviner qui était le coupable… c'est ce qui fait le charme d'une intrigue bien pensée. L'écriture de Christian Jacq est fluide et agréable à lire. Bref, je pense que je lirai les autres enquêtes de ce cher Higgins. A découvrir.
N°310 - Déposé par Lilou08 le 10/10/2014
Néfertiti, l'ombre du soleil
j ai beaucoup aimé ce livre car c est une grande histoire d amour entre nefertiti et akenaton, aussi c est ecrit de maniere simple par cet ecrivain passioné par ce qui concerne l egypte, ça permet par le biais de ses romans de se cultiver.
N°309 - Déposé par lebatteur le 08/10/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
C'est une lecture tout à fait plaisante que l'on savoure assis confortablement dans un fauteuil, une tasse de thé fumant en face de soi, et au mieux le feu crépitant d'une cheminée au bout de ses pieds. L'ambiance y est précieuse et mystérieuse, pleine de charme anglais, l'intrigue menée tambour battant par l'esprit flegmatique d'Higgins.
N°308 - Déposé par TiareMoemoea le 06/10/2014
Le Moine et le vénérable
Je connais l'auteur surtout pour ses romans sur l'Égypte antique. J'en ai lu un certain nombre avec délectation. Celui-là est complètement différent. C'est aussi un roman historique, mais beaucoup plus rapproché de nous puisque la se passe pendant la seconde guerre mondiale, en 1944.

Les SS font prisonniers un moine guérisseur de l'ordre des Bénédictins et un haut dignitaire d'une loge maçonnique. Les nazis, obsédés par l'ésotérisme et par la création d'une religion à part entière, veulent en effet mettre la main sur les secrets des franc-maçons et d'autres sociétés secrètes. Les deux hommes, qu'a priori tout oppose, vont s'entraider face à l'ennemi commun.

Un auteur que j'aime bien qui écrit sur une période et un sujet qui m'intéressent tout particulièrement, ça avait l'air bien. En fait c''est pas terrible. Heureusement que le livre est court, sans ça j'aurais laissé tomber avant la fin. Les personnages n'ont aucune profondeur, l'auteur ne leur donne aucun intérêt. Ca tourne beaucoup en rond, ça n'explique pas grand chose, et même les noms allemands sont mal traduits ou avec des fautes d'orthographe. Christian Jacq est décidément bien meilleur sur l'Egypte.
N°307 - Déposé par pdupaty le 06/10/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Frances Mortimer est l'épouse d'un égyptologue reconnu... enfin elle est la seconde Madame Mortimer. La précédente ayant quitté ce monde trois ans plus tôt. Cette très belle femme se rend à une représentation d'Othello en compagnie de son beau-fils (accessoirement très amoureux d'elle) car son époux est malade. Ce dernier lui demande et de lui rendre un service mais ne se doute pas une seule seconde que son épouse ne reviendra pas. Pour résoudre cette affaire compliquée, Scotland Yard fait appel à l'un de ses anciens enquêteurs : l'inspecteur Higgins. Ce policier est atypique car il semble toujours très calme et un peu en dehors de la réalité. Dans les services, on le connait aussi parce qu'il a toujours des hypothèses farfelues... en effet il ne néglige pas les pistes surnaturelles ;-)

Nous sommes plongé dans un univers que Christian Jacq connait très bien : l'Egypte. Evidemment nous ne parlons pas de pharaon ou de l'histoire de cette civilisation ancienne. Non nous avons un contexte situé dans le milieu de l'archéologie. Un roman moderne qui dénote complètement avec les autres écrits de cet auteur. Un pari risqué ? Non ! Christian Jacq a déjà écrit des romans se situant au moment des découvertes pharaoniques comme des policiers mais ceux-ci se passaient en Egypte Ancienne. On sent dans les premiers chapitres que l'auteur maitrise ce genre. Il installe tranquillement le meurtre... Les pages défilent sans que l'on se rende vraiment compte qu'en réalité on est toujours à attendre l'évènement qui amènera l'inspecteur Higgins sur le devant de la scène.

Quand ce dernier arrive enfin dans la lumière, on se retrouve face à un personnage très particulier. On a l'impression qu'il vit en dehors du temps et de la civilisation. Ce petit côté décalé prête à sourire parce qu'il est seulement confronté aux inovations technologiques auxquelles il est réfractaire. J'ai trouvé ce personnage attachant... mais la première image qui m'ait venue à l'esprit de ma première rencontre avec Higgins, c'est Columbo. Ces deux policiers sont très décalés... surtout pendant les interrogatoires. Higgins est comme Columbo un spécialiste des questions anodines qui finalement révèlent énormément sur les personnages et leur caractère. Il mène son enquête comme s'il faisait la recette d'un gâteau tout en discutant avec son chat Trafalgar. Higgins est un personnage haut en couleur qui ne laisse pas indifférent.

Non je ne vous révèlerai pas la fin de cette histoire mais je vous conseille très fortement d'aller y mettre le nez dedans. Christian Jacq est un bon auteur. Il nous livre une histoire qui pourrait fort bien devenir un épisode de série TV. Le style est très fluide. Les personnages intéressants dans l'exploitation que l'on fait d'eux et attachants. On se prend au jeu de chercher à découvrir le tueur... J'ai beaucoup aimé ce roman ! Il me tarde d'avoir les autres tomes car il est évident pour moi que Higgins a su éveiller mon intérêt pour ses aventures. Un grand merci à Christian Jacq pour ce très bon roman.
N°306 - Déposé par Lilie86 le 04/10/2014
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
La cérémonie d'investiture du nouveau gouverneur est brusquement interrompue par une apparition des plus macabres. Une silhouette en haut de la tour apparaît, brandissant bien haut la tête tranchée de la femme du gouverneur. Cette affaire brûlante est étouffée avant qu'elle ne fasse grand bruit… et on appelle l'ex-inspecteur Higgins pour résoudre cette affaire des plus étranges.

Le début de l'enquête commence normalement… cela semble un peu bateau. On s'attend à une histoire prévisible, alors que l'auteur nous attend au tournant et nous offre des rebondissements tout à fait inattendus. Higgins, avec sa perspicacité habituelle, met à jour un grand nombre de mensonges et autres duperies, avant d'arriver à ce qui nous intéresse le plus : le nom de l'assassin. La petite particularité de cette enquête, c'est que tout se passe en huis-clos. Les protagonistes ne sortent pas de la tour de Londres – discrétion oblige – ce qui rajoute un peu de suspens et d'angoisse.

Petite nouveauté… Marlow a le béguin pour l'une des suspectes. Ce qui lui fait perdre un peu de son objectivité mais rajoute une petite pointe d'humour bienvenue. Et l'inspecteur Higgins non plus n'est pas en reste, car il semble totalement sous le charme de la belle restauratrice…

En conclusion, un deuxième tome plein de surprises. L'écriture de Christian Jacq est toujours aussi agréable. Le duo Higgins/Marlow marche très bien et le huis-clos est parfaitement maîtrisé.
N°305 - Déposé par Lady_K le 29/09/2014
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Pazair, petit juge de province découvre un complot visant à détrôner le pharaon Ramsès II. Il aura beaucoup de mal à mener son enquête car l'administration est corrompue . Néféret, son épouse médecin, son ami Souti, le rebelle, et Kem, le policier nubien au nez de bois toujours accompagné de son gorille « Tueur » vont aider Pazair déterminé à découvrir la vérité au péril de sa vie parfois.

L'écriture est de Christian Jacq est sobre, faite de phrases courtes mais vivantes. L'histoire que d'aucuns trouveront peut-être un peu mièvre est néanmoins l'occasion de dresser un beau tableau de ce qu'était l'ancienne Égypte à cette époque au Vème siècle avant J.-C.
N°304 - Déposé par mariedoc le 29/09/2014
La Place de vérité : La Pierre de lumière [Tome 4]
La pierre de Lumière : Tome 1 Nefer le silencieux –Tome 2 La femme Sage – Tome 3Paneb L'ardent – Tome 4 La place de vérité

13eme siècle avant JC : Avec cette saga, Christian JACK nous entraine sur le chemin des bâtisseurs des tombeaux royaux sous les règnes de la XIX dynastie. Se succèdent tour à tour les Pharaons RAMSES II, Amenmes, Sethi II, Siptah et Taousert.

La place de vérité héberge à Thèbes, près des vallées des rois et des reines, la confrérie des artisans chargés de construire les tombeaux et les temples funéraires.

Véritable sanctuaire, dépendant directement du Pharaon, elle détient un secret convoité par un notable ambitieux, qui y voit le moyen de prendre le pouvoir absolu.

Vouant une haine maladive envers la confrérie, il met tout en œuvre pour la détruire , assisté dans sa démarche par une épouse psychopathe, des fonctionnaires corrompus et un traitre au sein même du groupe d'artisans.

Cette saga nous fait découvrir, en 4 tomes, l'artisanat égyptien, les techniques et matériaux utilisés, ainsi que les rites et dieux encadrant la vie spirituelle des pharaons et la confrérie hiérarchisée des artisans.

Même si les ficelles sont connues, pour ceux qui ont déjà apprécié cet auteur, Christian JACK, dans son style habituel, avec une formidable galerie de portraits, nous tiens en haleine de bout en bout.

C'est à la fois un formidable voyage sur les bords du Nil et une immersion dans la société et la spiritualité égyptienne. Le suspense reste entier jusqu'au dénouement.

Encore un agréable moment de lecture, un peu trop prenant car, et c'est le talent de Christian JACK, on peut difficilement lâcher cette suite avant le dernière page.

Cette saga aurait néanmoins et mon goût mérité un tome de moins.
N°303 - Déposé par philippe91 le 29/09/2014
Paneb l'ardent : La Pierre de lumière [Tome 3]
La pierre de Lumière : Tome 1 Nefer le silencieux –Tome 2 La femme Sage – Tome 3Paneb L'ardent – Tome 4 La place de vérité

13eme siècle avant JC : Avec cette saga, Christian JACK nous entraine sur le chemin des bâtisseurs des tombeaux royaux sous les règnes de la XIX dynastie. Se succèdent tour à tour les Pharaons RAMSES II, Amenmes, Sethi II, Siptah et Taousert.

La place de vérité héberge à Thèbes, près des vallées des rois et des reines, la confrérie des artisans chargés de construire les tombeaux et les temples funéraires.

Véritable sanctuaire, dépendant directement du Pharaon, elle détient un secret convoité par un notable ambitieux, qui y voit le moyen de prendre le pouvoir absolu.

Vouant une haine maladive envers la confrérie, il met tout en œuvre pour la détruire , assisté dans sa démarche par une épouse psychopathe, des fonctionnaires corrompus et un traitre au sein même du groupe d'artisans.

Cette saga nous fait découvrir, en 4 tomes, l'artisanat égyptien, les techniques et matériaux utilisés, ainsi que les rites et dieux encadrant la vie spirituelle des pharaons et la confrérie hiérarchisée des artisans.

Même si les ficelles sont connues, pour ceux qui ont déjà apprécié cet auteur, Christian JACK, dans son style habituel, avec une formidable galerie de portraits, nous tiens en haleine de bout en bout.

C'est à la fois un formidable voyage sur les bords du Nil et une immersion dans la société et la spiritualité égyptienne. Le suspense reste entier jusqu'au dénouement.

Encore un agréable moment de lecture, un peu trop prenant car, et c'est le talent de Christian JACK, on peut difficilement lâcher cette suite avant le dernière page.

Cette saga aurait néanmoins et mon goût mérité un tome de moins.
N°302 - Déposé par philippe91 le 29/09/2014
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
La pierre de Lumière : Tome 1 Nefer le silencieux –Tome 2 La femme Sage – Tome 3Paneb L'ardent – Tome 4 La place de vérité

13eme siècle avant JC : Avec cette saga, Christian JACK nous entraine sur le chemin des bâtisseurs des tombeaux royaux sous les règnes de la XIX dynastie. Se succèdent tour à tour les Pharaons RAMSES II, Amenmes, Sethi II, Siptah et Taousert.

La place de vérité héberge à Thèbes, près des vallées des rois et des reines, la confrérie des artisans chargés de construire les tombeaux et les temples funéraires.

Véritable sanctuaire, dépendant directement du Pharaon, elle détient un secret convoité par un notable ambitieux, qui y voit le moyen de prendre le pouvoir absolu.

Vouant une haine maladive envers la confrérie, il met tout en œuvre pour la détruire , assisté dans sa démarche par une épouse psychopathe, des fonctionnaires corrompus et un traitre au sein même du groupe d'artisans.

Cette saga nous fait découvrir, en 4 tomes, l'artisanat égyptien, les techniques et matériaux utilisés, ainsi que les rites et dieux encadrant la vie spirituelle des pharaons et la confrérie hiérarchisée des artisans.

Même si les ficelles sont connues, pour ceux qui ont déjà apprécié cet auteur, Christian JACK, dans son style habituel, avec une formidable galerie de portraits, nous tiens en haleine de bout en bout.

C'est à la fois un formidable voyage sur les bords du Nil et une immersion dans la société et la spiritualité égyptienne. Le suspense reste entier jusqu'au dénouement.

Encore un agréable moment de lecture, un peu trop prenant car, et c'est le talent de Christian JACK, on peut difficilement lâcher cette suite avant le dernière page.

Cette saga aurait néanmoins et mon goût mérité un tome de moins.
N°301 - Déposé par philippe91 le 29/09/2014
L'Égypte des grands pharaons : l'histoire et la légende
J'ai voulu poursuivre une visite au musée du Louvre par un ouvrage autour de la période antique. Quel plaisir de lire, comme un roman, les épopées de tous ses pharaons. Si la situation politique le permettait, je me précipiterais visiter les vestiges mais il me semble plus raisonnable, pour l'instant, de voyager avec les mots de Christian Jacq.
N°300 - Déposé par Torticolis le 28/09/2014
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Une enquête d'une grand classicisme, mais très bien ficelée et prenante du début à la fin.
N°299 - Déposé par manu_deh le 27/09/2014
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Certes les faits historiques sont forts bien respectés, mais le roman reste un peu stéréotypé, et même si ce livre porte sur le rêve de Cléopatre, on n'est pas pris par ce rêve (du moins je ne l'ai pas été) , bref: un bon livre, une histoire, ou l'histoire bien racontée, cependant on reste un peu sur sa faim....
N°298 - Déposé par Malocean le 26/09/2014
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Noël approche à grand pas, et avec lui l'ouverture du testament d'un Lord mort il y a dix ans. Higgins est expressément convié à y assister… sans réellement savoir pourquoi. Il embarque Marlow dans l'aventure car celui-ci a eu le malheur d'accepter son invitation à ne pas passer les festivités seul. Ce qui aurait dû être un repas de Noël presque comme les autres se transforme alors en véritable massacre tandis que les morts suspectes s'accumulent. Heureusement, grâce à son intelligence et sa vivacité d'esprit, Higgins parvient à démêler cette étrange pelote de laine.

L'ex-inspecteur Higgins fait face à un drôle de mystère. Alors qu'il est dans le manoir, un assassin rôde et frappe tour à tour les invités. Notre héros et son fidèle compagnon prennent alors les choses en main et tentent de démasquer le tueur. Ils ne s'attendaient certainement pas à une énigme aussi épaisse et mystérieuse. En effet, tous les invités ont quelque chose à cacher, un secret bien enfoui et un mobile pour les crimes : l'héritage.

En cette nuit froide de décembre, les routes sont bloquées par la neige et les protagonistes n'ont d'autres choix que de rester dans le manoir isolé. Christian Jacq nous offre une nouvelle fois (cf tome 2) un huis-clos. Et encore une fois, c'est une réussite. La fin est à bien des égards surprenante. L'auteur a encore une fois réussi à me prendre par surprise, je m'attendais à tout, sauf à cela.

En conclusion, cette série est un bon cru. Les tomes se succèdent mais le plaisir est toujours présent et les enquêtes sont de qualité. Higgins est toujours aussi intéressant à suivre et sa relation avec Marlow ne cesse d'évoluer et de gagner en profondeur.
N°297 - Déposé par Lady_K le 24/09/2014
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
Personnellement, je n'ai pas été chamboulée par cet opus.

J'ai trouvé qu'à certains moments, le rythme était même un peu lent, l'histoire se trainait en longueur.

On reconnait, néanmoins, l'érudition de Christian Jacq mais je n'ai pas senti son travail de recherche.... la patte de l'historien.

Ceci dit, ce livre n'est pas désagréable non plus, il se lit, sans plus.

L'histoire est romancée donc... elle ne m'amène pas grand chose que je ne savais déjà avant l'ouverture du livre.

Il y a une enquête, qui, parfois, se résout grâce au hasard mais le juge est très chanceux tout de même.

Non, vraiment, je ne suis pas séduite.

Mi figue, mi raisin pour ce roman.
N°296 - Déposé par barjabulette le 23/09/2014
La Naissance d'Anubis ou le crime suprême
J'admire Christian Jacq et son oeuvre. Je n'ai pu résister à une édition limité d'une nouvelle sur Anubis, dieu méconnu et souvent peu cité.
Ici la statue protectrice d'Osiris a été détruite. Seule solution : une jeune voyante qui part à la recherche d'un génie du bien capable de chasser le mal qui déferle sur l'Egypte. L'histoire est bonne et je regrette que ce soit une nouvelle. Il y a un gros potentiel pour un roman. Il est dommage de l'avoir raccourcit. On dirait un résumé scolaire d'un bon roman. C'est vraiment dommage.
Mais bon l'histoire est bonne et les personnages intéressants. On y évoque Ménès considéré comme le premier pharaon, celui qui a unifié l'Egypte. Faire ici référence à ce grand personnage, premier à avoir utiliser la crosse est une excellente idée. Mais du coup cela rend encore plus triste le fait de n'en avoir fait qu'une nouvelle.
N°295 - Déposé par liliaza le 01/09/2014
Chasse à l'homme : La Vengeance des Dieux [Tome 1]
Je ne connaissais pas cet auteur, ce livre m'a été offert et je l'ai ouvert avec plaisir pour me sortir un peu de la fantasy. Le plaisir n'a pas été de longue durée car même si j'ai terminé, vite, ce roman, il m'est apparu un peu pompeux, long, l'intrigue se complexifiant régulièrement mais pas forcément utilement à mon sens, pour bien nous faire comprendre que le héros se retrouvait totalement seul face à un complot bien ficelé. De plus ce héros parvient toujours à se sortir de situations dangereuses de plus en plus complexes et c'est un peu agaçant, d'autant plus qu'avoir recours à des astuces scénaristiques pour sauver celui ci est plutôt limite à mon goût.

La fin du livre laisse présager une suite que je ne lirai certainement pas tant celui ci ne m'a absolument pas convaincu.
N°294 - Déposé par meygisan le 20/08/2014
La Disparue de Cambridge : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 13]
Comme vous le savez sûrement maintenant, je suis une grande amatrice des écrits de Christian Jacq, et je reconnais que parfois certains romans ne sont pas à la hauteur de mes espérances, mais ce n'est pas le cas ici, ce roman est un véritable coup de coeur, pas pour une écriture différente mais bien parce que cela se conforme au genre policier. L'ambiance de ce roman me rappelle un bon Agatha Christie avec des suspects à la pelle et des mobiles valables mais tous avec un alibis et aucune véritable raison de tuer la victime. Victime au demeurant très complexe, troublante, qui est présente tout au long de l'enquête comme une ombre ou un fantôme. Plus on en apprend sur elle, ses secrets, et sa personnalité moins les choses se précisent, du moins pour moi en tout cas! Une écriture facile, une histoire prenante, des suspects qui ont l'air innocent et une victime intrigante, tout est réunis pour faire de ce roman un bon policier et vous faire passer un très bon moment!
N°293 - Déposé par lorientad le 01/08/2014
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
Cette série de romans commence par planter le décor. Le lecteur est projeté en Égypte aux temps des pharaons. Il suit les aventures d'artistes qui doivent garantir le passage du pharaon vers une vie éternelle à laquelle toute personne de son rang aspire.

Au fur et à mesure des tomes, le courage et la fourberie se lieront de plus en plus jusqu'au dénouement final.
N°292 - Déposé par Luceaflorent le 30/07/2014
Barrage sur le Nil
Pas mon préféré mais un bon roman quand-même avec une fin... étonante!
N°291 - Déposé par SydneyLove le 15/07/2014
La Disparue de Cambridge : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 13]
N'ayant pas lu le texte d'origine, j'ignore quelles modifications ont été apportées pour cette édition.
Nous voici plongés au coeur d'une enquête sur un crime odieux perpétré dans une des plus célèbres universités britanniques à la veille des vacances. Une riche étudiante est assassinée à l'aide d'un aviron. Lorsque le superintendant Marlow vient chercher Higgins pour participer à l'enquête, ce dernier n'accepte que parce qu'il est lui-même un ancien de Cambridge.
En ce qui concerne le cadre de l'enquête, la description des bâtiments de Cambridge, les références à son histoire donnent envie d'en savoir plus et même de faire le déplacement pour visiter cette prestigieuse école.
L'enquête quant à elle reste dans le style mis à l'honneur par Agatha Christie et repris avec succès pas Christian Jacq (J.B. Livingstone) : Plusieurs suspects, d'un des étudiants les plus pauvres de l'école jusqu'au Maître de L'université lui-même. Tous peuvent avoir un mobile, mais un seul est le coupable. Comme toujours, la quête de l'auteur du méfait se fait de façon calme et ordonnée, dans le plus pur flegme britannique, exception faite de l'aversion de Higgins pour le thé et sa préférence pour le café.
Ce fut un réel bonheur que de retrouver les aventures de l'ex-inspecteur chef Higgins après plus d'une décennie sans me plonger dedans.
N°290 - Déposé par jollyroger1662 le 09/07/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Le livre n'a d'égyptien que le titre... La momie est largement un personnage secondaire, et elle n'y aurait pas été, cela n'aurait pas changé grand-chose à l'histoire !

Petite enquête pépère à Londres par un policier à la retraite, qui pose des questions anodines mais pleines de sens (pour lui en tous cas).

Enquête cousue de fil blanc qui ne laisse pas un grand souvenir. L'auteur a tout de même mieux fait : lisez plutôt ses romans sur l'Egypte ancienne, d'un niveau supérieur, sans aucun doute.
N°289 - Déposé par Scriba le 08/07/2014
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
"La chinoise est une tordue, la Danoise une aguicheuse, le Russe un prétentieux, l'Américain un ours polaire, la Canadien un bulldozer, le Norvégien une lame de couteau…La pire, c'est la Française."

Fils spirituel de Hercule Poirot ou Maigret, les enquêtes de l'inspecteur Higgins s'inscrivent dans la pure tradition des polars anglais. Lecture d'un soir, ces 200 pages d'une enquête en huis clos rondement menée
N°288 - Déposé par Pchabannes le 30/06/2014
Toutânkhamon, l'ultime secret
2ème roman de C.Jacq que je lis. Le recherche de la Vérité m'a laissée sur ma fin, déçue dans les dernières lignes. Les grandes lignes du livre sont quant à elles assez téléphonées : sa naissance, les fausses pistes et puis l'histoire d'amour ...

Le livre se lit vite, se lit bien, mais ne m'a pas plongé dans l'Égypte antique, ni dans son monde moderne...
N°287 - Déposé par moitchan le 29/06/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
J'ai toujours apprécié le style d'écriture de Christian Jacq et ce livre ne fait que le confirmer.
Par contre, il est impossible de jouer au détective car certains détails permettant de dévoiler le coupable ne sont révélés qu'au moment où Higgins donne l'explication finale. Ce sont en effet des éléments que lui seul connait, des pièges tendus sur des bases dont nous ignorons les tenants et les aboutissants, du coup, impossible pour nous lecteur de savoir si le personnage ment ou pas...
Cela n'empêche pas de prendre du plaisir à cette lecture. Des intrigues dans l'esprit d'Agatha Christie, un inspecteur Higgins plein de finesse et un faire-valoir plutôt sympathique en la personne de Marlow, voilà de quoi passer un bon moment !
N°286 - Déposé par dduchemin82 le 27/06/2014
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Onzième opus des enquêtes de l'ex-inspecteur-chef Higgins, “Le secret des Mac Gordon” nous emmène au sud-est de l'Écosse, dans cette région des Scottish Borders, qui si elle n'est pas la plus connue, nous distille malgré tout de très bons whiskies. Cependant si notre fin limier se rend séance tenante après avoir reçu une lettre de son vieil ami Duncan Mac Gordon, ce n'est pas pour faire du tourisme ni visiter quelque distillerie. En effet, le chef du clan Mac Gordon se sent en danger de mort et il appelle à l'aide Higgins. Las ! Malgré l'empressement de ce dernier à se rendre auprès de son ami, c'est sur son lit de mort qu'il va le retrouver, n'ayant même pas eu le temps de lui renouveler son attachement.
C'est alors que commence réellement le roman, déterminer qui a attenté aux jours de Duncan, pourquoi et comment… Au nom de la fidélité qui unissait ces deux hommes depuis la dernière guerre, l'homme du Yard va devoir démêler le vrai du faux, examiner les alibis et les mobiles de tous les protagonistes qui gravitaient autour du chef des Mac Gordon, et qui sont dans l'idée du lecteur des criminels potentiels.
De surprises en rebondissements, le tout agrémenté d'une tradition écossaise de fantôme, nous suivons pas à pas les progrès de l'enquête d'Higgins et à travers une peinture pittoresque de cette Basse-Écosse et de ses habitants, sans oublier un petit tour au pub du village.
Une bonne histoire, au large de Londres si souvent visitée par Higgins, des personnages mystérieux, voire antipathiques, au demeurant tous un peu menteurs, mais pas assez retors pour décourager notre inspecteur fétiche…
N°285 - Déposé par Domichel le 27/06/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Alors que l'ex-inspecteur Higgins profite avec plaisir de sa retraite anticipée, voilà que le superintendant Marlow l'appelle à la rescousse sur une étrange affaire. Une jeune femme, Frances Mortimer, a été retrouvée assassinée dans le bureau de son mari, un égyptologue de renom. Mais le plus bizarre dans cette histoire, c'est que le meurtrier semble tout désigné. Ce serait une momie… Ne pouvant se résoudre à croire de telles inepties et voulant aider son ami, Higgins met ses talents au service de Scotland Yard.

Encore une fois, Christian Jacq fait fort. Ce premier tome présente l'inspecteur – même si, personnellement, je le connaissais déjà, ayant lu le tome 4. C'est un homme assez simple, très intelligent, perspicace et qui sait garder son sang froid. Ses outils de travail : un crayon et un petit carnet noir où il note toutes ses observations. La technologie, il l'a en horreur, et c'est ce que j'aime par-dessus tout chez lui. Il résout l'affaire avec méthode, en interrogeant les suspects, en enquêtant et en fouinant là où on ne l'attend pas.

C'est donc un vrai plaisir d'ouvrir un tome des aventures de l'inspecteur Higgins. J'y prends autant de plaisir qu'en lisant un Agatha Christie ou un Conan Doyle ! Le style est simple, direct et efficace. De plus, l'auteur sait parfaitement retourner l'esprit du lecteur. On en arrive même à croire – pendant un temps très court – que la momie pourrait bien être le criminel, au final. Heureusement, Higgins parvient à démêler le vrai du faux et à révéler la vérité aux yeux de tous.
N°284 - Déposé par Lady_K le 21/06/2014
La Naissance d'Anubis ou le crime suprême
Ce livre est une nouvelle, donc bien sur, c'est assez court. J'ai au début pensé que je le lirais vite, et pourtant j'ai quand même pris un peu plus de temps que la normale.
L'histoire est loin d'être mauvaise, cependant, j'ai eu du mal à rentrer dedans au début.
Maintenant que je suis arrivée à la fin, je comprends pourquoi le début est un peu lent, il faut bien placer le contexte. Mais c'est ça qui a freiné ma lecture.
Par contre, la suite m'a captivé. Je ne suis à la base pas une grande fan de la civilisation Egyptienne. Je préfère largement les civilisations pré colombiennes. Et pourtant cette nouvelle à su me tenir en haleine et me donner envie d'en lire plus.
J'ai aimé cet univers où les Dieux prennent vie, où les humains ne sont pas les seuls à vivre... Même si je ne suis pas forcément la plus informée sur le sujet, je connais Anubis, et j'ai trouvé très intéressante la façon donc il est amené à la vie dans cette nouvelle.
Il y a un savant mélange de spirituel et d'aventure dans cette nouvelle et si le reste des écrits de cet auteur est dans ce style, alors je pense lui laisser plus de chance que je ne lui en ai accordé jusqu'à présent.
Cette nouvelle fut une belle découverte et j'en viens même à regretter qu'elle ne soit pas commercialisée et allongée pour devenir un roman à part entière.
N°283 - Déposé par hinahon le 20/06/2014
La Disparue de Cambridge : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 13]
Saviez-vous que l'université de Cambridge a été fondée par d'anciens élèves de celle d'Oxford chassés à cause de leur inconduite ? Cette anecdote je l'ai découverte dans “La disparue de Cambridge” treizième opus des enquêtes de l'Inspecteur Higgins.
Cette enquête dans le milieu universitaire “cambridgien” est une nouvelle aventure de notre cher Higgins, et le charme agit toujours autant grâce à deux éléments incontournables de l'écriture de Christian Jacq : une documentation particulièrement soignée qui nous plonge dans un univers “so british” avec ses codes et ses règles, et un sens du suspense qui rappelle sans conteste celui d'Agatha Christie, dont l'auteur peut se prévaloir sans passer pour un pasticheur.
À la veille des vacances, une jeune étudiante de deuxième année a été assassinée dans des conditions particulièrement sauvages et sous peine de voir la réputation de l'université entachée par ce crime sordide, Scotland Yard va devoir recourir par l'intermédiaire du Surintendant Marlow, aux services de l'ex-inspecteur chef Higgins, qui se trouve être un “ancien” de Cambridge. C'est d'ailleurs la seule raison qui va l'obliger à quitter les “Slaughterers” propriété où il coule une retraite paisible en compagnie de sa gouvernante Mary et de son chat siamois Trafalgar.
Armé de ses seules connaissances d'un univers qu'il a fréquenté jadis et d'un réseau d'amis infaillibles, notre inspecteur qui ne recourt jamais à la violence va devoir faire preuve de patience et de persuasion afin de démêler les intrigues d'un petit groupe d'étudiants dont le plus sincère en apparence est peut-être également le plus fourbe. Mais le temps passe vite et un second meurtre survient, qui va compliquer la tâche d'Higgins, à moins que cela ne lui apporte des éléments complémentaires.
Au-delà de l'intrigue particulièrement bien ciselée, Christian Jacq nous emmène à la suite de son héros, à la visite de cette si jolie ville de Cambridge au charme suranné sans être démodé. Les descriptions des collèges, de leurs entrées à l'architecture personnalisée, des jardins et des balades en barque sur la rivière Cam, dressent un décor caractéristique et vraiment fidèle à la réalité, je peux le confirmer, je l'ai visité ; et c'est à un véritable cours d'histoire de la ville que nous sommes conviés. Là est aussi le talent de l'auteur qui ne se contente pas de faits et de déductions, mais aussi d'évocations des lieux et des moeurs qui donnent une saveur si particulière à ses récits.
Encore une très bonne cuvée à l'instar d'un savoureux whisky hors d'âge à boire dans un fauteuil club en vieux cuir.
N°282 - Déposé par Domichel le 18/06/2014
La Vengeance d'Anubis : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 14]
Ce livre fait partie de la série des aventures de L'inspecteur Higgins. Ce n'est donc pas le même style que ses romans classiques.
Ici on retrouve aussi l'Egypte, mais elle est nettement moins présente. Ce livre est plus une histoire policière, qui m'a rappelé un peu le style des Agatha Christie.
Sans dire que ce livre est mauvais, il ne restera pas une grande lecture pour moi. Je l'ai apprécié certes, mais en tant que divertissement. L'histoire est divertissante, mais pour moi, il a manqué quelque chose pour qu'elle soit vraiment palpitante.

Tout d'abord, ce livre est relativement court. Je m'attendais donc à certains manques dans l'histoire. En effet, les personnages sont nombreux, et qui dit livre court et personnages nombreux laisse penser personnages peu développés...
Et ici c'est un peu le cas... On apprend quelques infos sur eux mais nous n'avons pas vraiment le temps de nous attacher à eux. L'histoire passe de l'un à l'autre très vite et j'ai trouvé cela un peu dommage. Pour moi l'histoire a manqué de profondeur...
L'Egypte est présente certes. On nous parle d'Anubis et de plusieurs reliques anciennes, mais je trouve que cela aura pu être plus développé.
J'ai cependant aimé retrouver l'ambiance anglaise. A choisir, j'ai trouvé les descriptions des lieux bien plus développées que d'autres choses dans ce roman.

La fin est aussi un peu décevante. Arrivée à la dernière page, je suis restée un peu sur ma faim... Comme si on ne m'avait donné qu'une fin partielle. En effet, on nous laisse supposer certaines choses mais personnellement quand je lis un roman policier, j'attends une fin entière. Ici ce n'est pas le cas, il y a bien trop de suppositions et l'histoire aurait bien mérité quelques pages de plus pour être finie correctement.

Ce livre reste donc divertissant mais n'est pas une grande lecture. Je dirais qu'il y a un côté roman de gare: c'est court, ça se lit vite et facilement. Il y a eu quelques scènes qui m'ont émues (surtout vers la fin) et ce n'est pas un mauvais livre. Je pense qu'il est assez adapté pour être amené sur une plage pour une lecture sans trop de prises de tête de l'été.
N°281 - Déposé par hinahon le 14/06/2014
La Vengeance d'Anubis : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 14]
Je m'attendais à un roman policier plongé dans le mystère et la croyance d'Anubis. Il n'en ai rien. A la place d'une enquête nous n'avons le droit qu'à une série d'interrogatoires sans grand intérêt, sans action, sans suspence. Ce n'est même pas drôle. Et j'ai eu parfois eu du mal à trouver l'intérêt des différents protagonistes à participer à ce drôle d'évènement qu'est le voyage d'un Anubis géant sur la Tamise.

En prime nous avons des descriptions inutiles et barbantes. Nous avons quand même découvert Londres mais ce n'était pas à ce à quoi je m'attendais en lisant ce livre. Découle donc une grande déception. Sans compter la résultion de l'enquête plus que flou et tout aussi dénoué de suspence que le reste.

Néanmoins ça se lit bien et rapidement malgré que je n'ai pas accroché.
N°280 - Déposé par MarquePage le 12/06/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Un peu mou du genou l'inspecteur Higgins aux faux airs d'Hercule...

Mais on m'a dit le plus grand bien de cette série, alors un deuxième opus s'impose !
N°279 - Déposé par stefferon le 10/06/2014
Mourir pour Léonard : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 8]
Je connaissais Christian Jacq pour ses oeuvres mettant en vedette l'Egypte et ses pharaons. C'est une découverte (plutôt ordinaire) que ces enquêtes de l'inspecteur Higgins. L'Angleterre aujourd'hui et Scotland Yard qui a besoin des services d'in inspecteur retraité -Really ?- Des intrigues qui ressemblent à bien d'autres, des personnages communs et surtout manquant de finesse et un style bof bof. Dans ce genre d'histoires, les anglais nous ont habitués à de l'humour froid, de la dérision. Ici, c'est vide. J'apprécie Christian Jacq lorsque qu'il joue à l'égyptologue mais beaucoup moins en maître du polar anglo-saxon. Je crois que l'inspecteur Higgins devrait rester à la retraite et en profiter pleinement.
N°278 - Déposé par Sylviegeo le 09/06/2014
La Naissance d'Anubis ou le crime suprême
Nous suivons trois groupes de personnages. Tout d'abord Ménès, le premier pharaon qui a réussi à unifier l'Egypte dans une paix précaire, et son général, qui tentent par tous les moyens de sauver ce nouveau royaume en péril par la vie après la mort plus accessible. Une situation que Crocodile et Gueule Tordu essayent de profiter pour renverser le nouveau pharaon. Et puis surtout il y a Serket, une jeune voyante qui veut sauver le royaume et pour ça elle doit découvrir un bon génie. Pour ça elle est aidée par le Vieux et de son âne Vent du Nord bien plus mâlin que tous les ânes.
Un récit assez efficace avec beaucoup d'éléments intéressants. Un premier chapitre qui promettait un bon moment de lecture qui m'a mit directement dans l'ambiance. Un peu vite balayé par le troisième chapitre et cet amour, aussi subite qu'inutile, entre le pharaon et la voyante. Oui même moi je m'en serais bien passée. Pour le reste, et comme toujours, je trouve que 100 pages ce n'est pas assez. Tous les faits ne sont pas assez développés, les résolutions un peu trop faciles et rapides, les personnages un peu trop superficiels et stéréotypés pourtant pas désagréables et plutôt bien construits.
Une mise en bouche pour La vengeance d'Anubis, qui n'a peut être aucun rapport^^
N°277 - Déposé par MarquePage le 05/06/2014
La Vengeance d'Anubis : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 14]
Encore une fois, Christian Jacq nous entraîne dans une enquête de l'Inspecteur Higgins qui tient toutes ses promesses. Suite à la découverte d'un corps dans une énorme statue d'Anubis qui a traversé Londres via la Tamise jusqu'au National Gallery pour célébrer l'exposition consacrée aux trésors de Tout-ânkh-Amon, le superintendant Marlow décide de mettre Higgins sur l'affaire afin de la résoudre au plus vite. Est-ce un meurtre rituel avec une offrande à Anubis (le guide des morts reconnus) ou tout
N°276 - Déposé par delfina le 05/06/2014
N°275 - Déposé par Nikoz le 29/05/2014
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Enfin fini ! J'ai quand même mis 1 mois entier pour le boucler celui-là ! Bon, j'ai eu un mois pas du tout reposant qui ne m'a donc pas permis de lire autant que je l'aurais voulu ( travail, affaires et copain opéré ). Maintenant que je l'ai fini, je vais pouvoir vous donner mon avis ( ce n'est pas trop tôt ! ).

Ca fait depuis très longtemps que je n'avais pas relu un livre de Christian JACQ ( 8 ans environ ), et c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé son style que j'aimais déjà tant à l'époque. Son écriture est tellement fluide que malgré tous les détails qu'il écrit, on ne se dit jamais qu'il en fait trop ( sauf peut-être à chaque fois qu'il écrit les ingrédients d'un médicament mais bon, ce n'est pas spécialement important ).

Dans cette histoire, on suit les aventures d'un jeune juge, Pazair, qui va par hasard déceler la présence d'un complot et va vouloir le démanteler. On va donc au fil des pages suivre son ascension, ses échecs, mais aussi son histoire d'amour. A côté de ça, quelques personnages secondaires sont particulièrement mis en avant et certains chapitres leurs sont presque exclusivement consacrés : Souti, Panthère, Néféret et bien d'autres. Les histoires de tous les personnages sont complémentaires et on a pas l'impression de lire des passages inutiles. Le livre commence sur un chapitre mettant en scène les " cinq parjures " que Pazair devra identifier. Certains passages les mettent en scène sans que l'on connaisse leurs noms. Bien sûr, au fil de l'histoire on découvre qui ils sont mais jusqu'aux dix dernières pages le secret sur toute l'histoire est bien gardée. On devient à notre tour un réel acteur de cette fiction car comme Pazair, on réfléchit sur tous les détails qu'on a, on soupçonne, on traque le moindre indice : c'est ça la magie de Christian JACQ, de nous faire devenir acteur d'une histoire vraiment bien ficelée.

Le seul point négatif que j'ai vraiment trouvé est que parfois, certaines passages sont plus que prévisibles et on est plutôt déçus de voir que ça se passe comme ça.

Quelques petites recommandations pour finir : je pense que ce livre ne convient pas au moins de 12 ans à cause de certains passages que je qualifierais " d'érotiques ". Il y en a beaucoup moins dans cette intégrale que dans Ramsès ou dans La Pierre de Lumière mais je pense que ça pourrait peut-être être dérangeant. Enfin, comme je suis une fan de l'Égypte antique et de la mythologie égyptienne, les livres de Christian JACQ sont donc faits pour moi. Il ne vous semblera alors peut-être pas autant fantastique que ce que je viens de vous dire.

Un livre à lire d'urgence pour tout fan d'Égypte antique.
N°274 - Déposé par Lectrice-Lambda le 25/05/2014
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
Le Pôle Nord est un grand objet de convoitises... Sept experts sont venus défendre les projets de son pays devant Kathleen Stilway, l'experte britannique de renommée mondiale. Seulement voila, cette pauvre femme est assassinée avant de dévoiler son rapport.
Scotland Yard fait appel, pour régler cette affaire dans la discrétion, à Higgins, inspecteur-chef retraité.

C'est ainsi que j'achève mon premier contact avec les romans de Christian Jacq. Certes, ce n'est pas Agatha Christie, mais je dois dire que l'intrigue était plutôt bien ficelée ! Voila une lecture qui détend tout en tenant en haleine.
Je déplorerais juste quelques passages "d'étalage de culture" un peu trop fréquents à mon goût. Cela a fini par m'agacer un peu, sans toutefois m'enlever le plaisir de la lecture, pas de panique !
N°273 - Déposé par Chocolatiine le 25/05/2014
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
De Christian Jack

Chez J édition

Sorti en 2011

Frances Mortimer est jeune et belle. Mariée à un brillant archéologue, la jeune femme a tout pour être heureuse. Malheureusement pour elle, un soir, en passant au British Museum pour récupérer un dossier que son époux, souffrant, lui a demandé, la jeune femme est assassinée. Et pas de n'importe quelle manière ! La jeune femme est retrouvée dans une pièce fermée à clef, une momie effondrée sur son corps inerte.

Désemparé devant ce crime surprenant, le superintendant Scott Marlow appelle à l'aide l'inspecteur Higgins, un ancien u Yard à la retraite. Ceui-ci va mener à l'enquête à sa manière…

Bon, ben un flop pour nous…

Nous avons lu environ un quart du bouquin, mais pas moyen d'accrocher à l'histoire.

Pourtant, les personnages avaient l'air sympathiques. Mais c'est l'écriture qui nous a gêné. Christian Jacq s'essaye ici au roman policier et tente de perdre son lecteur (en tout cas à notre avis). Et bien il y arrive très bien ! Nous étions tellement perdu, sans savoir où l'auteur voulait nous emmener, qu'on a fini par fermer le livre. Pourtant, on adore lire un policier où on est complètement surpris à la fin !

On pense aussi que nous n'avons pas non plus réussi à rentrer dans le récit car nous ne savions pas situer l'histoire dans le temps. Au début, nous avions l'impression que l'histoire se déroule fin XIX°, début XX°, puis finalement on nous parle de smartphone…

Tout ça ne veut pas dire que le roman est mauvais, juste qu'il ne nous a pas plu. Autant d'habitude nous adorons les romans de Christian Jacq, autant celui-ci ne nous plaît pas…
N°272 - Déposé par morrigan le 23/05/2014
Le Crime de Confucius : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 10]
Un crime, un coupable idéal, trois témoins l'ayant vu déplacer le corps de la victime… Voici le postulat de départ dans ce nouveau roman policier de Christian Jacq. Higgins, appelé à la rescousse par Marlow afin de mener l'enquête au plus vite et en toute discrétion, se trouve confronté aux membres de l'Institut Confucius qui ne vont pas faciliter la tâche de notre cher Inspecteur… Lors de cette enquête, on plonge dans la culture chinoise : nourriture, comportement, préceptes, économie, us et coutûmes… L'ambiance très particulière due au comportement des membres de l'institut Confucius révèle une enquête très périlleuse à cause du conflit que cela pourrait engendrer entre l'Angleterre et la Chine mais aussi du fait des secrets de chaque suspect. Fausses preuves, alibis montés de toutes pièces…. L'inspecteur Higgins va devoir éclaircir le vrai du faux pour trouver le coupable…
Le crime de Confucius se lit aussi bien et rapidement que les autres enquêtes de l'Inspecteur Higgins déjà parues… de plus, on ne peut que sourire lors de certains passages qui se référent à la vision que les anglais ont envers nous, les français…
Voici encore un bon moment passé avec l'Inspecteur Higgins et son acolyte Marlow.
N°271 - Déposé par delfina le 21/05/2014
Néfertiti, l'ombre du soleil
A chaque fois que j'ouvre un roman de Christian Jacq, je sais que je vais être transportée au temps de l'Egypte Ancienne, période qui m'a toujours fascinée.

Ici, j'ai suivi le destin fabuleux de l'une des plus grandes reines d'Egypte : Néfertiti. Sa rencontre avec le futur Akhénaton, le début du règne, le nouveau culte voué à Aton.
N°270 - Déposé par Taylor le 02/05/2014
Qui a tué Toutânkhamon ? : Une enquête de lord Percival
Trouvé au hasard des rayonnages d'un bouquiniste, ce livre au titre évocateur m'a tout de suite accroché. Son auteur aussi, Christopher Carter. Il ne faut pas être égyptologue émérite pour reconnaître derrière ce pseudonyme l'ami Christian Jacq qui il y a quelques années racontait les enquêtes de Lord Percival Kilvanock, criminologue écossais.
Qui a tué Toutankhamon ? C'est le thème de ce livre dont la victime n'est pas le célèbre pharaon de la XVIIIe dynastie, mais un aventurier du nom de Adalban Terraven, piqué d'égyptologie et qui après avoir rassemblé une somme de documentation importante, s'apprête à livrer les conclusions de son enquête et donc le nom de l'assassin du pharaon. Il n'en aura pas l'occasion…
Les inconditionnels de Christian Jacq connaissent, outre son oeuvre abondante sur l'Égypte antique ou la Franc-Maçonnerie, les enquêtes de l'inspecteur Higgins parues dans les années 80/90 sous le pseudonyme de J.B. Livingstone et rééditées depuis quelques années dans une nouvelle collection. Celles de Lord Percival (environ sept) datent d'après les dernières de Higgins. Tout au long de ce livre nous retrouvons le style de l'auteur qui, passionné d'Agatha Christie, nous présente à la façon d'Hercule Poirot, tous les portagonistes de l'affaire en cours, confrontant leurs mensonges, leurs faux alibis ou leur charme quelquefois vénéneux quand il s'agit de suspectes.
Lord Kilvanock, flanqué du Superintendant Angus Dodson va naviguer au milieu des déclarations contradictoires aussi variées que fantaisistes, à travers Londres, ses traditions, ses musées et son smog.
Si comme moi vous aimez les enquêtes policières légères, la Grande-Bretagne et l'Égyptologie, vous ne serez pas déçus, et après plus de deux cents pages vous saurez peut-être qui a tué Toutankhamon…
N°269 - Déposé par Domichel le 01/05/2014
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
Encore une superbe plongée dans l'univers de Christian Jacq et dan le monde de l'Egypte antique, un bonheur à lire pour moi qui suit fan de tout ses écrits depuis quelques années.
N°268 - Déposé par Darkangel2202 le 11/04/2014
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
un bon roman policier qui m'a un petit peu rappeler Hercule Poirot!! mais bon dans l'ensemble ça m'a plu!!!
N°267 - Déposé par Anis0206 le 08/04/2014
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Le règne du pharaon renégat, Akhenaton (en français : « celui qui rayonne pour Aton »), est sur le déclin. Sa femme, la belle et célèbre Néfertiti (« la belle est venue »), refuse de le revoir, il s'est enfermé chez lui depuis plusieurs jours pour écrire un long poème sur la splendeur de son dieu, ses hommes de confiance complotent contre lui et les colonies de l'Égypte se révoltent contre ce pays dont la puissance s'affaiblit.

Reniant les croyances millénaires de son peuple, il a apporté de nombreux changements, aussi bien dans la religion que dans l'art : de nombreuses fresques dépeignent la vie du monarque dans le cadre familial en train de jouer avec ses filles ou d'embrasser sa femme et l'architecture évolue (le concept étant de faire en sorte que les rayons d'Aton puissent entrer à l'intérieur des bâtiments).

Mais rien ne semble permettre à l'évolution des mœurs de persister. Chacun est conscient qu'une fois Pharaon mort, les Égyptiens abandonneront Aton pour retourner à leurs anciennes divinités. Thèbes redeviendra la capitale et Akhetaton, la cité de la lumière, sera abandonnée au sable et au désert. Tel semble être le destin de la culture qu'a voulu transmettre ce roi moderne.

Mais Akhésa (de son vrai nom Ankhes-en-pa-Aton : « elle vit pour Aton ») ne l'entend pas de cette oreille. Bien que troisième fille du couple royal (et donc incapable de prétendre à la couronne), elle a bien l'intention d'avoir un rôle à jouer sur la scène politique. Petit à petit, à l'aide de sa superbe beauté et de son intelligence hors du commun, elle arrive à se faire une place parmi les plus grands et fascine ses amis comme ses ennemis. À la mort de son père, elle réussira à monter sur le trône aux côtés de Toutankhamon, le jeune prince de Thèbes fou amoureux d'elle, et prendra son destin en main comme une véritable reine.

L'intérêt de ce livre est qu'il nous dévoile les enjeux politiques du temps de l'Égypte ancienne. Avec Akhésa, on est transporté en plein cœur de l'action. On y voit ses évolutions, son passage de l'enfance vers l'âge adulte, les responsabilités qu'elle est peu à peu amenée à prendre. Ses sentiments évoluent : tout d'abord méprisante à l'égard du jeune Toutankhamon, elle en vient à peu à peu éprouver une tendresse presque maternelle pour cet époux de deux ans son cadet. En parallèle, elle doit lutter contre l'attirance profonde qu'elle ressent envers son opposant le plus acharné et manipuler les puissants du royaume pour parvenir à ses fins : rendre à l'Égypte sa splendeur d'antan. Mais la tâche est extrêmement difficile : les prêtres d'Amon sont prêts à tout pour reprendre leur place.

La pression exercée sur la jeune femme est énorme : d'un côté elle est incapable de renoncer au rêve de son père d'« apporter la lumière d'Aton dans les cœurs », de l'autre, elle n'a pas la force nécessaire pour lutter contre les prêtres et doit sans cesse se cantonner à son rôle de reine. Car malheureusement, Toutankhamon est encore un enfant trop immature pour régner et c'est celle qu'il aime qui est obligée de gérer les affaires à sa place. Elle doit se sacrifier sans cesse, déjouer des complots et en créer, entretenir son image publique, contrôler ses ennemis comme ses proches, lutter contre la part d'elle-même qui ne voudrait que devenir l'amante du général des armées.

La jeune femme voit tout ce à quoi elle tient s'écrouler autour d'elle : sa mère meurt, puis son père, puis elle doit abandonner sa religion, puis la capitale qu'a fait bâtir Akhenaton… Elle est peu à peu dépossédée par les prêtres, mais toujours elle restera droite et fière. Comme une reine. Comme une héroïne. Un peu trop, même…

L'auteur rationnalise l'origine de cette force et de cette énergie d'un côté par le caractère particulièrement volontaire de son personnage, mais aussi en sous-entendant que c'est Aton lui-même qui rayonne à travers elle et qu'Il lui prête une partie de sa puissance.

Car le monde que Christian Jacq met en scène est un univers merveilleux, empreint de magie et de surnaturel. Les dieux ont une influence notoire sur le monde, se dévoilant parfois aux humains et prouvant leur existence à l'aide de phénomènes inexpliqués, et pourtant totalement acceptés par la population : « Soudain, une main froide, une main de pierre se posa sur sa nuque. Le bras d'Amon avait bougé, le dieu lui-même confirmait le couronnement de Toutankhamon. » Mais il nous montre aussi des miracles beaucoup plus petits et confidentiels : par exemple la famille royale est capable de regarder le soleil dans les yeux sans se les brûler et Akhésa est insensible à la chaleur.

On appréhende donc le monde de la même manière que les Égyptiens, avec leurs légendes et leurs croyances. Jacq nous décrit la lignée royale comme des surhommes (ou des sur-femmes) descendants directement de la race des dieux.

L'auteur détaille le rôle de la religion dans cette société, qui a une place centrale. Le peuple croit dur comme fer à ses dieux et chaque cérémonie a une importance particulière et une magie qui lui est propre : « Akhésa ressentit une étrange impression au plus profond de son corps. Un feu très doux s'éveillait en elle, comme un soleil de fin de jour dorant la peau sans la brûler. L'eau parfumée qui avait circulé sur tout son corps la recouvrait d'une clarté immatérielle, sorte d'or liquide divinisant la chair. Le regard de Toutankhamon lui-même s'était modifié. Les vertus du liquide magique de la purification, pratiqué sur chaque Pharaon depuis l'aube de l'histoire égyptienne, lui communiquaient une forme de vie d'origine céleste. »

« Comme chaque jour, Pharaon se rendait au sanctuaire dont il avait lui-même dirigé la construction. Et chaque jour, il y goûtait l'instant extraordinaire où les hymnes, les prières et les sacrifices faisaient se lever à nouveau le soleil dont dépendaient toutes les formes de vie, au ciel comme sur la terre ».

Ce qui est intéressant, aussi, c'est que l'auteur décrit le mode de vie des Égyptiens, parsemant son récit de faits réels sur l'architecture et le mode de vie, introduisant des éléments constructifs pour la compréhension de cet univers : « Sortant de la villa, ils traversèrent des jardins où on utilisait le chadouf qu'avaient mis au point les ingénieurs d'Akhenaton. Sur un pivot fixe, le paysan avait placé une perche de bonne taille. À l'une de ses extrémités, un seau ; à l'autre, un contrepoids. D'un mouvement régulier, le paysan abaissait la perche pour faire pénétrer le seau dans un bassin d'irrigation. Puis, relâchant doucement cette dernière, il laissait agir le contrepoids. De la sorte, au fil des heures, de grandes quantités d'eau étaient transportées au prix de moindres efforts. » Surtout, nous voyons apparaître au fil des pages les descriptions de l'architecture égyptienne et des fameux monuments : « Akhenaton avait voulu que le temple d'Aton fût unique. Il n'y avait pas de progression, comme dans les autres sanctuaires de l'Égypte, de la clarté de l'extérieur vers le mystère du Saint des Saints où la divinité était cachée au milieu des ténèbres, mais une simple enfilade de cours et de salles ne présentant aucun obstacle à la diffusion des rayons vivifiants d'Aton ».

Au final, Jacq a une écriture légère, très agréable et très facile à lire. Les phrases sont courtes, mais efficaces : elles nous font voir un monde à jamais éteint.

Cependant, Akhésa est presque trop parfaite pour être réellement crédible. Elle est décrite comme étant « fine, élancée, un visage parfait, des cheveux noirs, une peau cuivrée, des seins ronds hauts placés, des hanches étroites, des jambes longues et minces, des pieds d'une infinie délicatesse » et les princes étrangers disent d'elle qu'« aucune de nos femmes ne pourraient rivaliser avec elle ». Le « divin père » Aÿ, éminent personnage politique, dit lui-même : « La princesse Akhésa... La plus belle femme de la cour, en effet », ce à quoi sa femme, la nourrice Ti, répond : « Je n'ai jamais eu la moindre influence sur elle. Parmi les filles du couple royal, c'est elle qui a la plus forte personnalité. Et maintenant la beauté… La beauté de sa mère, celle d'une reine. » Comment voulez-vous qu'on se retrouve dans ce personnage trop idéalisé ? Jacq aurait vraiment gagné à laisser un soupçon d'humanité à sa déesse.

De plus, on ne parle presque jamais de ses jeunes sœurs (elles ne sont même pas nommées), alors qu'elles sont elles aussi les filles du couple royal et qu'Akhésa les a côtoyées pendant toute son enfance. L'auteur parle seulement des aînées qui se mettent entre son héroïne et le trône (Méritaton et Makhétaton), mais dès qu'elles sont écartées du pouvoir, plus aucune allusion n'est faite. Dommage, cela coûte du réalisme à l'histoire.
N°266 - Déposé par Soleney le 06/04/2014
La Légende d'Isis et d'Osiris
Quand ma fille férue d'égyptologie, comme d'autres dans la famille, me passa ce fascicule, j'étais déjà au fait du mystère servant de base à la religion millénaire de l'Égypte ancienne. En effet, passionné depuis presque toujours par ce pays, l'ayant visité il y a vingt-cinq ans, je me suis nourri de très nombreux romans de Christian Jacq, qui ne manque jamais de nous glisser moult informations sur la culture, la vie quotidienne et la religion de l'Égypte antique.
Mais là, c'est un peu différent, malgré l'incontestable qualité de la documentation de l'auteur dont personne se saurait remettre en doute la légitimité, le talent et les connaissances, nous avons à lire une somme de textes qui même si ils nous sont traduits d'une façon abordable, la complexité du propos est telle que sans être ennuyeuse la lecture est par nature très ardue. Je ne saurais recommander cette lecture qu'à des «égyptophiles» convaincus ou à des « égyptomaniaques » qui veulent réellement aller au bout du bout de la connaissance théologique.
Abondamment illustré, le texte garde cependant un grand intérêt, et les inconditionnels du pays « de la terre noire » sauront y trouver leur compte avec plaisir…
N°265 - Déposé par Domichel le 04/04/2014
Meurtre sur invitation : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 5]
"Le Comte Brian de Letchworth vous prie d'honorer de votre présence la réception qu'il donnera en votre faveur, dans sa propriété de Letchworth, les vendredi 13 et samedi 14 mars. Ces deux journées marqueront sans nul doute l'apogée de votre carrière de collectionneur puisque vous sera remise une pièce rarissime que vous convoitez depuis longtemps… PS1 :….. PS2 : Cette rencontre s'accompagnera d'un meurtre".
Voici l'invitation que reçoivent six collectionneurs qui ont tous une grande rancoeur envers le Comte Letchworth. Qui sera la victime annoncée ? Un des invités ? le Comte lui-même ? Ou bien sa servante ? Emmett Barkway, un des convives fait appel à Malcolm Mac Cullough qui va demander à Higgins d'enquêter sur le probable futur meurtre.

Une nouvelle fois, Christian Jacq nous embarque dans une enquête passionnante qui fourmille de faux-semblants, de rebondissements et d'un final inattendu. L'inspecteur Higgins est toujours aussi méticuleux et il résout l'affaire grâce à des petits détails qui sont disséminés au fil des pages… Cela est toujours un plaisir de lire les enquêtes de l'Inspecteur Higgins car aucunes ne se ressemblent et le lecteur se laisse happer par les différents personnages souvent hauts en couleur !
N°264 - Déposé par delfina le 04/04/2014
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
J'ai trouvé beaucoup de ressemblances entre ce récit et ceux d'Agatha Christie. Dans ce cas-ci, le crime se déroule à huit clos. Quant à l'enquête, elle est rudement menée par Higgins et son adjoint.
Je ne me suis pas ennuyée mais je n'ai pas été passionnée non plus par ce récit. C'est un récit comme un autre qui manque d'innovation. C'est du déjà vu, du revu...
Le suspense n'est malheureusement pas toujours présent...
J'aime les romans de Christian Jacq mais celui-ci sans plus...
N°263 - Déposé par angeselphie le 01/04/2014
L'Épée flamboyante : La Reine Liberté [Tome 3]
L'intérêt de l'histoire est relancée avec ce troisième tome, avec en prime un petit scoop à la dernière page !!

La fin approche pour l'empire Hyksos qui a envahit l'Egypte et lui fait subir les pires sévices.

La reine Ahotep atteint sa pleine maturité, et son fils la pharaon Amosé, commence à parfaitement prendre la mesure de sa place.

Les évènements s'accélèrent et s'enchaînent, nous emportant avec bonheur vers la libération du peuple égyptien.
N°262 - Déposé par benhur23 le 26/03/2014
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Un tueur en série se balade dans les rues avec l'ancien inspecteur-chef Higgins, sorti de sa paisible retraite, et Scotland tard sur ses traces. Tout au long des pages le profil de notre tueur se dessine peu à peu grâce aux indices qu'il ne cesse de laisser. Malgré tout il restera à incessissable et mettra à rude épreuve les talents de nos comparses.

Je connaissais Christian Jacq pour ses livres traitant de l'Égypte. J'apprécie ça manière d'écrire et de conter les histoires qui nous fascine. J'ai eu l'opportunité de découvrir une autre facette de cet auteur. Même si on ne retrouve pas la prose à laquelle il nous a habitué, la lecture de ce roman policier reste plaissante. Les chapitres sont courts, l'histoire facile à suivre. Les protagonistes sont rapidement présentés et ne sont pas trop nombreux.
C'est un bon livre pour un entre-deux sans prise de tête. Si je devais le comparer à une référence connue, ça serait Hercule Poirot d'Agatha Christie. Ce n'est pas un livre à suspense. Gros amateurs de suspense vous risqueriez d'être déçus.
N°261 - Déposé par gemini le 20/03/2014
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Le dernier qui s'achève sur la fin de la vie de Ramsès.

Le roi des Hittites lui impose une épouse sous peine d'une autre guerre. Ramsès voit ses amis partir au fur et à mesure, mais il lui faut pourtant gouverner encore, garder des relations correctes avec les autres pays.

C'est la fin de cette belle saga, qui nous a bercé, toute la vie de Ramsès II, de son enfance jusqu'à sa mort. Toujours avec cette écriture agréable.
N°260 - Déposé par Zinzinette le 18/03/2014
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Dans cet avant dernier tome, nous voici au crépuscule de la vie de Néfertari, après avoir conclu un accord avec les Hittites, Ramsès entreprend de faire construire deux temples à Abou Simbel afin de célébrer l'amour du couple royal.

C'est aussi l'Exode des Hébreu mené par Moïse, ami d'enfance de Ramsès avec qui il fut très proche, le peuple Hébreu se soulève, et Moïse affronte Ramsès.

Récit qui coule de source, l'écriture de Christian Jacq est fascinante, agréable, et fluide.
N°259 - Déposé par Zinzinette le 18/03/2014
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Dans ce volume, la bataille de Kadesh, mais aussi la santé déclinante de Nefertari.

Ramsès doit trouver au plus vite un remède pour sauver la reine qui est sous l'emprise d'un sortilège puissant. Partout se fomente des complots dans son dos : un réseau d'espion prohittite, le sorcier vénérant Amon, et la bataille devant une forteresse réputée imprenable se profile menaçante.

Encore un récit impeccable qui nous laisse songeurs, le tout bien raconté dans une écriture fluide, aux milles sons et odeurs, au rythme inlassable du Nil et des mystères égyptiens.
N°258 - Déposé par Zinzinette le 18/03/2014
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Séthi décédé, Ramsès doit prendre la relève en accédant au trône...

Beaucoup de dangers dans l'ombre sont tapies : de la magie noire, les pièges de son frère, et la guerre du côté des Hittites...

Ramsès doit grandir et vite, pour vaincre des ses ennemis invisible Ramsès et Nefertari n'ont pas beaucoup de choix : ils vont construire un temples des millions d'années afin de défaire les complots visibles et invisibles.

Embûches après embûches, le couple royal se bat pour pacifier le pays et assurer un avenir prospère.

Une suite qui se lit sans problème, toujours avec cette écriture fluide, et agréable nous continuons le périple de Ramsès.
N°257 - Déposé par Zinzinette le 18/03/2014
La Guerre des couronnes : La Reine Liberté [Tome 2]
Dans cette suite, C.Jacq tisse l'histoire avec un fil de magie. Autant dans de ces d'autres romans la magie n'est que suggérée, autant dans la reine liberté elle est visible, utilisée, et est même un élément essentielle.

Alors il faut aimer.

Moi, je trouve que cela ôte de la crédibilité à ce pan de l'histoire égyptienne même s'il convient de se laisser entrainer par la romance.

Ce tome 2 relate la reconquête du territoire par la reine Ahotep et son fils pharaon Kemès. Cette aventure ressemble davantage à un film d'aventure voire un roman pour ados, qu'à une oeuvre littéraire.

Heureusement, je me laisse séduire, encore et toujours par le decorum, la poésie et par le mysticisme de cette civilisation disparue.
N°256 - Déposé par benhur23 le 18/03/2014
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Excellente série que celle des Ramsès que nous livre là Christian J acq !

Avec le premier volume, nous voyons le jeune Ramsès plein de fougue et de vitalité commencer à suivre le voyage initiatique que lui fait faire son père le Pharaon Séthi 1er. Il évolue tranquillement, restant toujours proche de ses amis, même si leur chemins se croisent moins, tout autant que son père, ils vont s'avérer fiables et fidèles et de bons atouts pour guider le jeune homme, malgré les embûches qui vont apparaître sur son chemin pour l'empêcher d'accéder au trône, des ennemis qui le connaissent bien.

J'ai beaucoup aimé ce premier volume, qui dégage la chaleur du jeune homme, charismatique et au magnétisme impressionnant, de Ramsès, il émane une puissance et une intelligence aiguisée. Le tout bien romancée avec l'écriture agréable et impeccable de Monsieur Jacq nous emmène dans une Egypte ancienne colorée, vivante et enivrante. Les personnages sont bien décris, presque vivant dans nos tête... Une superbe ballade dans le temps ! Je recommande très chaudement.

Peut se lire à partir de 15 ans.
N°255 - Déposé par Zinzinette le 17/03/2014
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
Je dois l'avouer et sans honte, c'était la première fois que je lisais un roman du mondialement célèbre Christian Jacq, spécialiste de l'Egypte ancienne et auteur d'un bon nombre de romans sur le sujet.

L'histoire était attirante, semblait originale et surtout promettait de passer un bon moment, mais je suis assez déçue, je n'ai vraiment pas accroché plus que ça. Je n'ai pas du tout adhéré au style d'écriture, n'étant pas fan de cette ambiance "classique" à la Agatha Christie, sous forme de huis-clos, même si j'avais bien aimé un livre comme "Les dix petits nègres", ici le charme n'opère pas. Les personnages ne m'ont fait ni chaud ni froid, alors que je suis plutôt du genre à m'attacher en général, peut être est-ce du à leur nombre trop important. Certes l'enquête est bien ficelée, réfléchie, mais le roman policier façon Jacq, ce n'est pas ma tasse de thé...

Un roman qui se lit malgré tout assez vite, du fait de ses +/- 200 pages et je dois avouer que ce côté critique de la télé-réalité m'a assez plu. Une manière je suppose selon l'auteur, de dire que de nos jours la télé, ça devient vraiment du grand n'importe quoi... tout est possible...

N'ayant lu aucun autre livre de l'auteur, je ne pense pas me tromper en disant que, ce n''est probablement pas ce qu'il a fait de mieux dans sa carrière et de loin... J'ai "Ramsès" dans ma pile, espérons que je serais d'avantage séduite par celui-ci.
N°254 - Déposé par Emmanuelle1984 le 16/03/2014
Le Moine et le vénérable
Un livre que j'aime beaucoup

le choix du theme deux personne presque "ennemis" qui sont obligé de s'entraider.

un moine et un franc macon prisonniers des allemands
N°253 - Déposé par chris0675 le 14/03/2014
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
L'inspecteur Higgins profite de sa retraite à la campagne, lorsque l'un de ses amis, le superintendant Scott Marlow, vient l'appeler à la rescousse. Un psychopathe sévit dans les rues de Londres et personne n'arrive à l'arrêter. Higgins accepte de venir en aide à Scotland Yard, car il place la recherche de la vérité avant tout. Très vite, un suspect est arrêté. Mais est-ce vraiment lui le coupable ? Comment en être sûr alors que tout s'emmêle et tout le monde semble devenir suspect ? L'inspecteur Higgins doit alors tout mettre en oeuvre pour démêler le vrai du faux.

Pour cela, pas d'ordinateur ultra-perfectionné, d'algorithmes ou autres nouvelles technologies. Non, l'inspecteur Higgins, il est plutôt de la vieille école : il préfère prendre des notes dans un petit carnet noir et faire travailler ses méninges et son intuition. Pas facile dès lors de s'associer à Angola Kingsley, une profileuse adepte des méthodes modernes et qui voit l'arrivée de l'inspecteur Higgins comme une menace pour son avancement. Heureusement, celui-ci est calme, lucide et surtout très diplomate. Il ne souhaite qu'une chose : arrêter le monstre qui rôde dans les rues et n'a que faire des louanges.

Christian Jacq nous offre ici un bon roman policier plein de suspens, jusqu'à une fin grandiose et surprenante. Les chapitres courts et les phrases simples, allant à l'essentiel, donnent à l'ensemble un rythme intense qui fait qu'il est impossible de lâcher le roman avant d'avoir lu la dernière page.
N°252 - Déposé par Lady_K le 12/03/2014
Les Grands sages de l'Égypte ancienne. D'Imhotep à Hermès.
Bien que sans véritable intérêt autre que celui de la vulgarisation et la découverte de personnages de l'Egypte ancienne, d'où la note de trois étoiles, ce livre m'a donné envie de m'intéresser à certains de ces hommes ou femmes qui accomplirent de grandes choses durant leur vie : que ce soit d'un point de vue spirituel ou plus matériel.
De précieuses informations, des pistes de travail à explorer : voilà ce que je retiens de plus important dans le livre de Christian Jacq. C'est déjà bien !
N°251 - Déposé par Snarkk le 08/03/2014
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
J'avoue (assez honteusement d'ailleurs) ne jamais avoir lu de livres de Christian Jacq avant celui-ci, et je le regrette.
J'aime beaucoup son style, fluide mais pas scolaire et sa manière de mener le lecteur sur de fausse route.
N°250 - Déposé par asallt_angel le 05/03/2014
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Je suis en train de lire ce roman historique et j'avoue avoir un peu de peine à avancer et je me demande si je ne vais pas arrêter.

Le style manque d'envol et ne m'entraîne absolument pas en Egypte antique. Ce n'est pas que c'est dur à lire, c'est au contraire d'une pauvreté assez lamentable pour un auteur ayant autant d'expérience et de succès.

Et pourtant, Cléopâtre est un personnage historique qui m'intéresse au plus haut point.

Dommage de gâcher un si beau sujet.
N°249 - Déposé par Laerte le 04/03/2014
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Cette histoire autour de la construction de la nécropole de Saqqarah se lit très facilement, à l'instar des autres romans de Christian JACQ.

Pour ma part, j'ai cependant regretté que le coté fantastique de ce récit domine trop souvent son coté spirituel, ce qui lui retire de la crédibilité historique.
N°248 - Déposé par tonpdg le 03/03/2014
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Tout d'abord je dois dire que je suis une grande fan de Christian Jacq. J'ai lu déjà les séries sur l'Egypte ancienne comme Ramsès. J'avais un peu de changer d'univers avant de lire ce tome 11. Ce qui est bien avec cette série c'est que chaque tome doivent indépendant des un des autres.
Nous partons donc à la découverte de l'Ecosse avec l'inspecteur Higgins. Celui-ci vient de recevoir une lettre d'un ami qui est menacé de mort. Higgins par donc sur les terres mystérieuse écossaise mais il arrivera trop tard et le chef du Clan MacGordon est décédé. Notre inspecteur va alors mener l'enquête pour retrouver le meurtrier de son ami.
J'ai tout de suite retrouvé la plume de mon écrivain préféré et j'ai plongé avec ferveur dans ce roman policier avec un brin de fantastique.
Christian Jacq nous plonge dans l'univers de l'écosse avec des descriptions précises. le récit est vivant. Les personnages sont sombres et mystérieux.
Et la fin … comme dans chaque livre de Christian Jacq le dénouement n'est pas forcément celui qu'on attendait… UN TRES BON LIVRE POLICIER !! DU PUR CHRISTIAN JACQ !!! je vous le reconmmande
N°247 - Déposé par chouchana le 02/03/2014
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
Comme je le soupçonnai, même si c'est un douzième tome, il se lit très bien, indépendamment des autres.
Cette enquête se déroule essentiellement à huis-clos, dans un bunker où une éminente scientifique, spécialiste du pôle nord a été assassinée alors qu'elle devait rendre un rapport qui statuerait dessus.
Les personnages sont décrit de façon brève. En effet, ces derniers sont tous de nationalité étrangère et j'ai eu l'impression de ne retrouver que des stéréotypes. de plus, l'auteur ne lésine pas sur les remarques déplaisantes à leur encontre, même à l'égard de sa propre culture ! ;)
L'intrigue ne s'attarde pas vraiment sur ces derniers et se concentre essentiellement sur l'enquête, même le personnage principal n'est pas très "fouillé". du coup, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à qui que ce soit. On sent bien que seule l'enquête compte et que rien d'autre ne vient la parasiter !
Dans l'écriture de l'auteur, on ressent beaucoup l'influence d'Agatha Christie, surtout dans les interrogatoires. En effet, ces scènes m'ont beaucoup fait penser au Crime de l'Orient Express, où tout les suspects disent la même chose et sont réunis tous ensemble à la fin pour entendre le nom du meurtrier. Je me suis même demandé si cela n'allait pas finir exactement pareil que dans ce livre... Ce qui n'est pas le cas, bien entendu, l'auteur arrive même à nous surprendre lors de la révélation finale !
Cependant, j'ai trouvé dommage que l'enquête et le livre se termine si vite. J'ai un peu de mal à croire qu'on puisse résoudre un assassinat en si peu de temps. de plus, j'ai trouvé bizarre que les enquêteurs boivent autant d'alcool, lors de l'enquête, ne sont-ils pas censés éviter cela lorsqu'ils sont en service ?

Pour conclure, pour moi, c'est une lecture mitigée, car même si c'est une lecture agréable, il m'a manqué quelques petites choses pour l'apprécier pleinement : un peu plus de sentiments, de descriptions et d'approfondissement ne m'auraient pas déplus.
N°246 - Déposé par fantasybooksaddict le 01/03/2014
N°245 - Déposé par Nikoz le 27/02/2014
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
Le concept de cette enquête est plutôt original – et ma foi, on peut se demander si un jour on n'en arrivera pas là. Une nouvelle émission va bientôt voir le jour sur les écrans de télévision anglais : Crime Academy. le concept : sept assassins qui auraient commis le crime parfait sont invités à venir décrire leur forfait. Celui qui sera consacré par le public pour avoir commis le plus exceptionnel des crimes gagnera le jackpot, ainsi qu'une adaptation cinématographique de son forfait. Une flopée d'avocats encadrera les assassins, et si la prescription n'a pas cours en Grande Bretagne, les décennies qui séparent les meurtriers de leurs crimes les rendront bien difficile à être punis. Scotland Yard est sur les dents. Comment empêcher une telle abomination d'être diffusée ? le superintendant Scott Marlow est dépassé. Il décide de faire appel à l'ex-inspecteur chef Higgins. Ce dernier s'est en effet retiré de la police et mène une existence tranquille dans la campagne anglaise. Mais à l'occasion, il aide Marlow dans ses enquêtes. Il pressent que celle-ci sera plus ardue qu'il n'y paraît… Et tout commence avec ce présentateur télé vedette, Cecil Cadeno, très suffisant et énervant au possible, sûr du succès de son emission et de sa diffusion. Mais que cache cette émission ? Qui sont ces présumés assassins ? Ont-ils réellement commis le crime dont ils s'accusent et ont-ils des liens entre eux ?

Très bon concept de Christian Jacq qui a déjà fait ses preuves : Angleterre, un enquêteur sympathique mais dont on ne sait que peu de choses, enquêtes à l'ancienne, sans police scientifique et autres, notes prises dans des carnets, et un final regroupant tous les suspects pour la révélation du coupable. Si ça ne fait pas penser aux classiques anglais, Agatha Christie et Sir Conan Doyle… Mais jusque là, je suis partante ! C'est plutôt agréable de se retrouver dans cette ambiance bien particulière, et la révélation finale est toujours un grand moment, où toutes les pièces du puzzle s'assemblent à la perfection.

L'idée de Crime Academy est vraiment bonne, elle marque profondément le mal de notre époque, ce prêt à tout pour la célébrité et l'argent. La morale est toujours reléguée au second plan, et c'est bien le plus inquiétant. C'est à se demander si ce concept ne pourrait pas voir le jour sur nos écrans, peut-être dans une autre forme, m'enfin… Là est la grande force de ce roman policier.

Christian Jacq propose un roman bien écrit, très simplement. Les arcanes du roman policier sont là. La trame narrative se base sur les entretiens d'Higgins avec les différents suspects. On cherche à faire des liens en même temps qu'Higgins. Mais pour tout avouer, il m'a manqué quelque chose, un grain de sable dans les rouages parfaitement huilés de ce policier. J'ai trouvé l'enquête rapide, l'enchaînement des entretiens deviennent un peu routinier, j'en suis arrivée presque à m'embêter un peu. Cette rapidité a finalement nui au roman, dans le sens où je ne me suis pas imprégnée d'une ambiance, cette ambiance particulière qu'on trouve dans les romans d'Agatha Christie. Je ne me suis pas fondue dans cette atmosphère si caractéristique qui fait la plue valus de ce type d'enquêtes traditionnelles. Ça manque de “fondu” à mon sens, les chapitres sont courts, et s'enchaînent de manière un peu abruptes.

D'un autre côté, ce roman est efficace, et l'inspecteur Higgins est plaisant. C'est rapidement lu, on va à l'essentiel. et la fin reste plutôt étonnante et bien ficelée. L'auteur nous permet tout au long du roman de faire les mêmes liens qu'Higgins, et on commence petit à petit à comprendre de quoi il retourne… Mais pour ma part, c'est bien Higgins qui m'a donnée les clés pour comprendre le fin mot de l'histoire.

Pour résumer, un roman policier sympathique, mais qui ne m'a pas captivée comme je l'avais espéré. Cependant, je laisserai une nouvelle chance aux enquêtes de l'inspecteur Higgins !
N°244 - Déposé par paulinedumont86 le 26/02/2014
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
J'ai lu pas mal de roman sur l'Egypte de Christian Jacq et je me réjouissais de lire celui ci, qui sortant de son univers me tentais quand même.
J'ai adoré une écriture souple fluide une intrigue bien mené, un inspecteur chef "higgins" très attachant.
Je recommande ce livre, ce lit d'une traite ;-)
N°243 - Déposé par javine le 22/02/2014
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
En allant chercher son courrier, l'ex-inspecteur Higgins trouve un bristol sur lequel sont écrits quelques mots de son vieil ami Duncan Mac Gordon : "Viens le plus vite possible. Je suis en danger de mort."

Sans hésitation, Higgins part en Ecosse pour empêcher qu'un drame se produise. Malheureusement, il arrive trop tard car son ancien ami, chef de clan, a été retrouvé mort dans son bureau foudroyé apparament par une crise cardiaque.

Higgins est alors plongé au sein du clan dans lequel l'ambiance est loin d'être chaleureuse tant les secrets qui l'entourent sont nombreux. Tous sont de potentiels meurtriers (sauf un) : la femme du défunt, principale héritière, le docteur du village, le pasteur, la belle-soeur de la victime, l'intendante du château, l'inspecteur de la police locale…. Tous paraissent cacher quelquechose… Méticuleusement, Higgins va démêler tous les noeuds de l'histoire malgré les meurtres qui s'accumulent.

Christian Jacq nous plonge dans cette enquête avec brio en nous permettant de ressentir ce qu'est l'Ecosse : le temps, les paysages, le système de clan refermé sur lui-même… et bien sûr le château de Duncan Mac Gordon qui est un personnage à part entière.

Comme dans les enquêtes précédentes, l'ex-inspecteur Higgins de Scotland Yard cherche le moindre petit indice qui pourrait éclaircir ses doutes. Même les éléments qui peuvent paraître insignifiants à première vue ont leur importance. L'enquête menée à l'ancienne et à la manière d'Hercule Poirot tient toutes ses promesses. le dénouement surprendra plus d'un lecteur même si en y repensant il est assez prévisible tout au long de la lecture… Quant à la dernière page, je n'ai rien à d'autres à en dire à part : que serait une enquête en Ecosse sans une histoire de fantôme!
N°242 - Déposé par delfina le 21/02/2014
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
Ce roman, je l'ai lu d'une traite après avoir galéré sur un autre genre de roman policier, génial mais oh combien sombre. C'est peu dire que "l'Assassin du Pôle Nord" tombait à pic pour me remettre dans le bain d'une lecture plus zen.
C'est un roman policier dans la plus pure tradition des Agatha Christie et Conan Doyle : humour et ambiance anglais, facultés de déduction à angoisser tout étudiant en criminologie (mais comment fait-il??) et solution "on ne peut plus logique mais il fallait y penser".
De Christian Jacq, je ne connaissais que les romans liés à l'Egypte ancienne. J'avais été étonnée de le voir écrire sur Mozart, et en bonne lectrice suspicieuse et pas très ouverte, j'avais remis à plus tard la lecture de ces romans biographiques sur le génie autrichien.
Enfin, le voyant se lancer (il est vrai il y a déjà un bon moment) dans le policier, je me disais que j'y jetterais bien un oeil : et me voilà avide de découvrir les autres enquêtes de l'inspecteur Higgins.
Parce que c'est drôle, plein de clichés sur les nationalités des personnages (un peu comme dans Astérix : c'est forcé mais très drôle et au second degré) et que l'histoire est haletante.
Bref, on ne lâche pas ce roman.
Petit bémol (pour rire) : comment peut-on garder la tête à son enquête et avoir de telles déductions en buvant autant ? parce que nos policiers ont certes très froids, mais le nombre de verres ingurgités durant ces 200 pages de roman est assez effarant et inquiétant.
Je me suis ré-ga-lée.
N°241 - Déposé par gege255 le 19/02/2014
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Je connaissais Christian Jacq l'auteur de romans historiques sur l'Egypte antique, je l'ai découvert auteur de romans policier. Je n'ai pas été déçu. J'ai eu un peur en voyant que j'avais reçu le tome 11. Je me suis dit que je risquais de passer à côté de certaines choses, n'ayant pas lu les précédents tomes. Mais de ce côté-là pas de souci. Les histoires semblent être indépendantes puisque j'ai pu me plonger dans le Secret des Mac Gordon sans être gêné par des ignorances sur le personnage principale.
Nous suivons donc Higgins sur les terres écossaises. Ex inspecteur de Scotland Yard, il reçoit une lettre d'un ancien ami l'appelant à l'aide car il est menacé de mort. Higgins répond présent, mais arrive trop tard. le chef du clan Mac Gordon est mort. Higgins en mémoire de son vieil ami va mener son enquête, tentant de découvrir les secrets des membres du clan. Bien entendu qui dit Ecosse et vieux château dit fantôme ... Ce roman n'y échappe pas non plus !
J'ai adoré me plonger dans ce livre. Les descriptions sont ultra précises et nombreuses, rendant le récit vivant et réaliste. Les personnages sont tous assez fouillés, malgré leur part d'ombre et de mystère.
En lisant ce roman, j'ai eu l'impression de me plonger dans un Agatha Christie : les lieux, l'enquête en elle-même, les différents protagonistes, tous suspects à tour de rôle et le personnage principal une sorte d'Hercule Poirot. D'ailleurs la fin du livre m'y a aussi fait penser lorsque Higgins, à laHercule Poirot convoque tous les suspects pour les accuser à tour de rôle avant de réfuter ou non ses allégations.
J'ai passé un bon moment d'autant plus que le dénouement de l'enquête m'a surpris, c'était une possibilité que je n'avais pas envisagée : le pari est donc gagné.
J'ai particulièrement aimé la conclusion autour du "fantôme" du château des Mac Gordon. Une part de fantastique dans un policier ancré dans le réalisme.
Un beau roman policier ! A lire !
N°240 - Déposé par circeerogue le 17/02/2014
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Je dois avouer que j'avais un peu peur en ouvrant ce livre; attention, je suis une amatrice des romans de Christian Jacq depuis des années mais la peur des mélanges de genre me lassait loin de ses romans policiers et pourtant! Quelle belle surprise que ce roman, cours, bien ficelé, avec des références égyptologiques (il ne sait pas rester bien loin de sa passion et de son métier!) mais de belles surprises, même si j'avais identifié le coupable (je suis une lectrice assidue de romans de ce genre), l'écriture est tellement bien arrangée que l'on ne peut que dévorer ce bouquin. Je le recommande donc vivement aux fans de l'auteur et aux autres aussi.
Bonne lecture!
N°239 - Déposé par Darkangel2202 le 16/02/2014
L'Assassin du pôle nord : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 12]
Ce douzième volume nous emmène sur les traces de l'assassin d'une scientifique britannique considérée comme la grande prêtresse du Pôle Nord. Enfermée dans un bunker avec sept autres spécialistes étrangers : Norvégien, Russe, Canadien, Américain, Danoise, Chinoise et Française, Kathleen Silway s'entretient avec chacun d'eux pour connaître les prétentions de leur pays d'origine sur cette partie du globe, avant de remettre un rapport qui aura force de loi, quand il sera présenté à l'ONU. Mais au sein de cet aréopage scientifique, qui a commis cet assassinat ? Higgins flanqué du Superintendant Marlow, va devoir interroger chacun et chacune pour extraire le mobile du meurtre et confondre le coupable.
Dans cette série qui mêle nouvelles énigmes et anciennes remaniées, celle qui nous intéresse fait partie de la première catégorie. En lien direct avec l'actualité, la documentation sur laquelle Christian Jacq se repose est visiblement très élaborée. Cette fois encore, le suspense va au bout de l'intrigue et les caractères des protagonistes sont brossés avec précision et peu d'indulgence à l'égard des Français. Venant d'un Britannique, on peut y souscrire, venant de l'auteur, on peut s'interroger sur ces remarques peu amènes.
Le style de l'auteur est toujours aussi délicieusement académique, et les passages incontournables sur la présentation d'Higgins, de Marlow, de Mary et Trafalgar, ne sont pas absents. C'est bien pour qui découvre la série pour la première fois, cela fait sourire au-delà du cinquième livre… Mais on se laisse aller à ces petites manies de l'auteur, ce qui n'est pas sans nous rappeler les descriptions de Poirot dans les nombreuses enquêtes écrites par Agatha Christie. Comme une madeleine de Proust, on savoure ce roman un dimanche après-midi pluvieux, un plaid sur les genoux, avec une tasse du meilleur Earl Grey.
N°238 - Déposé par Domichel le 15/02/2014
La Fiancée du Nil
c' est un livre très intérésant il nous entrène dans un tourbillon d'emotion, Kamosé et Nofret se combatron ensemble j'usqua la fin de l'histoire.
Si vous souhaitez le lire BONNE LECTURE!!!!!!!!!!!!!
N°237 - Déposé par dydy65500 le 13/02/2014
La Franc-maçonnerie : histoire et initiation
C'est tout de même dommage d'être aussi érudit, de connaitre aussi bien l'histoire, d'être un aussi bon romancier et de parler d'une façon aussi terne et alambiquée d'un sujet qu'on maitrise aussi bien.
Mais, c'est souvent le cas lorsqu'on est expert dans un domaine.
J'avais déjà fait le même genre de remarques lorsque j'avais lu le livre sur les signes des bâtisseurs de cathédrales et, à mon regret, ce livre-ci récolte la même note "négative".
Je pense qu'il faut extrêmement bien connaitre ce domaine pour comprendre de quoi l'auteur nous parle.
Si on est, comme moi, novice on a du mal à suivre les faits décrits par Christian Jacq.
Un conseil donc : à moins d'être historien, prof d'histoire ou expert dans le domaine, il vaut mieux préféré de Christian Jacq ses romans.
N°236 - Déposé par barjabulette le 13/02/2014
L'Aimé d'Isis : Mozart [Tome 4]
Point final et point d'orgue de la série "Mozart". Connaissant vaguement la fin tristounette de la vie de Mozart (trop tôt bien sur) je m'attendais effectivement à vivre des émotions. Sans s'épencher au delà du nécessaire, ce tome m'a donné les frissons plus j'appochait de la fin. Petite ouverture en fin de roman pour masquer un trop plein de tristesse, merci !
Concernant la franc maçonnerie, c'est dans ce tome qu'elle devient partie intégrante sans aucune gêne, des oeuvres de Christian Jacq et de Mozart lui-même. A l'analyse des 4 tomes, il est évident que la franc-maçonnerie tient beaucoup de place, mais elle s'intègre parfaitement à cet ultime tome. Grâce à l'auteur et cette saga, j'écoute des oeuvre de Mozart d'une oreille et d'un coeur nouvellement instruit, c'est tellement plus prenant, encore merci !
N°235 - Déposé par benhur23 le 12/02/2014
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
Un sympathique moment passé avec ce personnage qui nous fait drôlement penser à Hercule Poirot. Avis aux amateurs, vous ne serez pas déçus!
N°234 - Déposé par mahire le 07/02/2014
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
Petite déception ... Pourtant fan des 5 premiers tomes des enquêtes de l'inspecteur Higgins, j'avoue être restée sur ma faim avec ce volume ... Pourtant l'idée était séduisante : 7 assassins participant à une émission de télé réalité et appelés à décrire leur crime parfait pour gagner le gros lot ... Mais très vite les histoires individuelles des candidats s'emmêlent, se ressemblant toutes et nous laissant un goût d'inachevé. Bref pour moi le tome le moins abouti jusqu'ici de l'inspecteur Higgins. Pas rancunière, je m'attaque dès à présent au tome suivant, espérant retrouver l'ambiance mystérieuse et intrigante des "3 crimes de Noël", mon favori de la collection ...
N°233 - Déposé par poune55 le 28/01/2014
Le Fils de la lumière : Mozart [Tome 2]
Ce tome 2 ne dépareille pas du premier si ce n'est que la franc-maçonnerie nous est à présent plus familière. La vie de Mozart se stabilise et s'amplifie depuis qu'il a coupé le cordon Salzbourgeois pour s'établir à Vienne.
Sa vie professionnelle est tantôt guidée par des êtres facilitateurs, des protecteurs, ou tout simplement de bonnes âmes ; tantôt entravée par des hommes jaloux, méfiants, sournois ou soupçonneux. Son talent, étonnamment, a du mal a réellement perçer. On vit avec lui et sa famille dans les péripéties d'un 18ème siècle bouillonnant de politique, de sciences, d'arts, de religion où les intérêts des uns ne s'exprime qu'au détriment des autres....tient ça n'a pas changé çà !!!
N°232 - Déposé par benhur23 le 25/01/2014
N°231 - Déposé par lorientad le 24/01/2014
Contes et légendes du temps des pyramides
La collection CONTES ET LEGENDES de Fernand Nathan, revisitée et en même temps rééditée en respectant les codes des anciennes éditions ! Quelle joie de retrouver un volume conforme aux merveilleux volumes de cette série (je trouve les couvertures souples aux couleurs criardes publiées ces dernières années horribles) : Une couverture rigide élégante, un papier de qualité, bravo.
Quant au fonds, alors que Christian Jacq m'exaspérait un peu avec son style romanesque non renouvelé depuis plusieurs années, je l'ai trouvé très plaisant et agréable à lire : Sur ce titre l'auteur et l'éditeur ont innové en ne reprenant pas les contes des éditions antérieures (CONTES ET LEGENDES DE L'EGYPTE ANCIENNE par Marguerite Divin). Ce volume, par Christian Jacq, trouve donc naturellement sa place dans la série, sans décevoir, sans faire doublon ; de quoi ravir les anciens lecteurs comme les nouveaux.
N°230 - Déposé par Taneda le 21/01/2014
Voyage dans l'Égypte des pharaons avec Christian Jacq
Bon petit livre avec les commentaires de Christian Jacq sur l'Egypte antique = Ramses II (un des plus grands pharaons d'Egypte), les monuments égyptiens (les pyramides, le sphinx, les colosses de Memnon, etc ... avec des aquarelles de David Roberts.
N°229 - Déposé par raynald66 le 18/01/2014
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
L'un des nombreux cadeaux de Noël qui m'a été offert par mon mari pour Noël, cette nouvelle enquête de l'inspecteur Higgins m'a ravie.
Ici, l'ex inspecteur chef de Scotland Yard se rend en Ecosse, à Landonrow exactement après avoir reçu une étrange lettre de son vieil ami, Ducan Mac Gordon. Chef du clan des Mac Gordon implore Higgins de le rejoindre car il se sent menacé de mort. L'amitié étant pour ces deux-là quelque chose de sacré, Higgins n'hésite donc pas à abandonner son appartement londonien et son chat Trafalgar pour se rendre auprès de Ducan. Malheureusement, une fois arrivé sur place, il n'aura pas le temps de faire ses adieux à celui qui est pour lui un être très cher...ou pour être plus exacte, les fera-t-il en contemplant son cadavre.

Bien que le décès ait déjà été constaté par un inspecteur de la police locale qui a conclu à une mort naturelle, Higgins n'en croit rien et décide d'élucider cette mort (qui pour lui ne peut être que criminelle), d'autant plus qu'elle sera suivie de deux autres :celle du chien de Ducan, Ivanhoé, et celle de celui qu'il considérait comme son fils adoptif, Andrew Wallis.
Le chef de clan, Ducan Mac Gordon ayant fait modifié son testament il y a peu de temps, préférant privilégier son épouse ainsi que celui qu'il chérissait comme son propre fils, l'attention de Higgins va bien entendu se porter sur tous les autres membres du clan. Qui du pasteur, du médecin, du policier, de la propriétaire terrienne ou encore de la veuve (et j'en passe) pourrait avoir commis ces actes atroces, à savoir ces trois assassinats ? Comme l'on dit souvent, à qui profite les crimes ?

Cependant, il faut parfois se méfier des apparences et j'avoue que j'ai été agréablement surprise car Christian Jacq réussit à surprendre son lecteur, même s'il y a des éléments que le lecteur devine à l'avance. Une histoire bien écrite, qui se lit très rapidement et qui ,'est pas sans me rappeler mes lectures d'Agatha Christie tant je trouve que les inspecteur Higgins et Hercule Poirot se ressemblent (mais cela n'est que mon point de vue). A découvrir !
N°228 - Déposé par cicou45 le 12/01/2014
L'Égypte ancienne au jour le jour
Deuxième livre que j'ai lu de Christian Jacq (après la série du juge d'Égypte). Bien qu'étant paru dans une collection Histoire sa forme le rapproche assez d'un recueil de nouvelles: un ensemble de petits textes chacun mettant en scène un évènement marquant de l'Histoire de l'Égypte ancienne; les personnages historiques prennent la parole et nous font part de leur pensée. Dans sa forme donc, Christian Jacq cherche plus à nous "raconter" l'Égypte qu'à en construire une analyse historique exhaustive. Il fait passer son savoir en l'emballant dans une prose merveilleuse et romantique (dans la lignée de Franck Ferrand ou Stéphane Bern) susceptible de toucher le plus grand nombre. J'adhère à cette approche, n'étant pas expert je préfère qu'on me raconte les histoires de l'Histoire.
L'ensemble de l'Égypte antique est balayée. J'ai découvert des périodes, des lieux et des hommes dont je n'avais jamais entendu parler: la résistance aux envahisseurs Hyksos et la naissance du Nouvel Empire; Tanis la sauvage, capitale du pays entre 1000 et 700 av. J.-C. soit plusieurs siècles après les Ramsès, dirigée par des pharaons dont les noms n'évoquent que le point d'interrogation; Piankhy le fondateur de la dynastie éthiopienne, etc.
Mais ce qui ressort le plus vivement c'est le rapport fusionnel de cette civilisation avec la mort, un rapport d'amitié, d'amour, de voyage qui se poursuit, à l'opposé de la conception culpabilisante et angoissante du Christianisme.
N°227 - Déposé par Relax67 le 11/01/2014
Néfertiti, l'ombre du soleil
Décevant, Christian Jacq refait sans arrêt le même livre, même trame. J'ai beaucoup aimé le juge d'Egypte, et depuis rien de nouveau. Nous n'apprenons rien sur Néfertiti, bien sûr je crois que tout à été dit sur ce sujet j'aurai aimé un autre angle, un autre éclairage, peut être le point de vue de Néfertiti par exemple. Elle est belle, elle est exceptionnelle! ah! en fait ce livre raconte le règne d'Akhénaton, un bon dictionnaire vous en apprendrai autant. Je garde ce bouquin pour les jeunes gens qui serai curieux de cette période et de ce règne en particulier. Un livre bien gentillet
N°226 - Déposé par ayla5488 le 11/01/2014
Le Secret des Mac Gordon : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 11]
Note de l'auteur :
-En 1985, sous le pseudonyme de J.B.Livingstone, j'ai publié une première version de cette enquête aujourd'hui obsolète.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

-Le secret des Mac Gordon- Bon tome n°11 des Enquêtes de l'inspecteur Higgins.
Dans ce bon polar, j'ai particulièrement aimé l'ambiance des lieux et la petite (...très petite et légère) touche de paranormal qui ajoute un certain charme à l'histoire...
N°225 - Déposé par EtrangesHistoires le 08/01/2014
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
Habitué à lire C.Jacq dans le domaine de l'Egypte, je fus très intrigué par l'existence de sa série "Mozart". Amateur de biographie historique et de musique classique, je me suis plongé dans cette série sans hésité.

Effectivement l'auteur traite pour moitié de la vie de Mozart et pour moitié de la franc-maçonnerie. Cette deuxième partie, à moins de passionner le lecteur prend peut-être un peu trop de place, surtout que dans ce tome tout du moins, les détails de l'organisation de la franc-maçonnerie n'apporte rien à la compréhension de la vie de notre musicien Salzbourgeois.

Je dois dire que chaque chapitre dédié à la franc-maçonnerie, m'a presque embêté, pressé de retrouver un chapitre traitant directement de Mozart !

Je suis tout de même avide de lire le tome 2 car découvrir la vie de ce musicien de génie m'intéresse plus que jamais.
N°224 - Déposé par benhur23 le 06/01/2014
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
J'ai beaucoup aimé l'écriture et la description des lieux qui nous plonge dans une campagne anglaise hors du temps. L'inspecteur Higgins est très attachant avec son amour des chats et sa vie bien rangée mais les autres personnages ont des personnalités trop embrouillées et tous ces -méli-mélo- perturbent l'intrigue qui repose trop sur la psychologie et les mensonges de personnages peu sympathiques.
N°223 - Déposé par EtrangesHistoires le 05/01/2014
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Ce troisième et dernier volet de la saga "juge d'Egypte" s'annonçait haut en suspense et en intensité, suite au deux premiers tomes. Malheureusement et malgré la révélation finale surprise de l'auteur principal des méfaits, le rythme est lancinant, agréable mais toujours un peu trop calme, comme la douceur de vivre sur les bords du Nil tant clamé par l'auteur.

On aurait aimé un peu plus de rythme, pour conclure en beauté une intrigue prenante.

Il y a un peu trop de scène improbables et/ou trop peu détaillées et donc invraisemblables. L'auteur semble avoir pris quelques raccourcis dans le scénario.

Cependant l'ensemble reste de bonne facture, intéressant, agréable à lire, et toujours avec cette touche de poésie et de philosophie qui font apprécier C.Jacq.
N°222 - Déposé par benhur23 le 03/01/2014
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Le déclin de la dynastie ptolémaïque dans une lutte fratricide pour le pouvoir. Un retour sur l'ascension de la reine Grecque devenue Égyptienne, et de sa brûlante passion avec César. Un portrait réaliste de Cléopâtre qui évite les clichés du genre historique et flirte avec l'épopée. Des épisodes marquants de l'Antiquité qui redonne vie à de fascinants personnages sous la plume d'un grand conteur.
N°221 - Déposé par tomcamp le 30/12/2013
Barrage sur le Nil
Barrage du Nil est un roman que je me dépêcherai à oublier. Et c'est un peu dommage. Visiblement, Christian Jacq, l'auteur s'est bien documenté, j'avais parfois l'impression d'être vraiment en Égypte. La moderne, pas l'antique qu'il nous fait habituellement visiter. Héritage pharaonique, monuments, barrage d'Assouan, conséquences environnementales, Coptes vs musulmans, tout y passe. Et la montée de l'intégrisme, toile de fond de cet ouvrage, très d'actualité.

Si Jacq a su bien analyser la situation géo-politique, c'est l'intrigue qui fait tout dérailler, selon moi. D'abord, le personnage principal, Mark, est pro-environnementaliste et animé de convictions à faire envier des saints. Quand sa conjointe se fait assassiner, son désir de vengeance l'occupe tout entier. Bref, un de ses héros unidimensionnels… auquel il est difficile de s'identifier ou d'apprécier. Quant aux autres personnages, ils sont tout aussi pâles.

Oui, il y a de l'action, du suspense - les chapitres courts y contribuent -, mais tout semble un peu vide de sens. Tout le monde meurt autour de Mark, alliés comme ennemis, mais lui se tire toujours même des situations les plus désespérées, voire abracadabrantes. Enfin, ce voyage en Égypte se termine de façon prévisible, un peu bâclée.
N°220 - Déposé par Sachenka le 21/12/2013
Néfertiti, l'ombre du soleil
Il y avait trop longtemps a mon gout que Christian Jacq nous ait fait partager son amour pour l'Egypte et son passe.Je suis heureuse de pouvoir lire cette histoire sur Néfertiti et Akhenaton,couple o combien mythique,ils font partie de mes personnages antiques preferes;je dis merci a l'auteur de m'avoir emmenee sur les rives du Nil et de m'avoir permis de vivre un peu la vie de ce pharaon et de cette reine extraordinaire.C'est pour moi un depaysement total.Bien sur,on y retrouve le meme schema narratif,la meme stucture litteraire depuis des annees mais c'est ce qui a contribue a son succes.
Tres bien ecrit,vite lu,on ne se passe pas de question;on se laisse emporter au loin par sa plume
N°219 - Déposé par akhesa le 21/12/2013
Mourir pour Léonard : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 8]
Encore une fois, Christian Jacq nous livre une excellente enquête de l'inspecteur Higgins à la mode British. Les morts de Sylvio de Predis, expert de Leonard de Vinci et d'Adrian Baltimore Hopkins, amateur d'art, mettent en péril la grande exposition consacrée au grand artiste italien précédement cité et la réputation de la Couronne Anglaise. le super-intendant Marlow va demander l'aide de Higgins, inspecteur de Scotland Yard à la retraite. La raison de ses assassinats semble être la découverte par Sylvio de Predis d'un faux tableau dans l'exposition.
Lors de l'enquête, Higgins et Marlow sont plongés dans le microcosme de l'art où se côtoient et se détestent des experts, un transporteur d'oeuvres, un faussaire ainsi que des amateurs, un critique et un marchand d'art. Au mileu de tout ce "beau-monde", une jeune inconnue semble être la clé.
Ce roman policier est bien ficelé et agréable à lire comme le tomes précédents de cette série. On peut toutefois regretter que Marlow reste assez passif lors de l'enquête et que ce soit seulement les observations ainsi que les déductions d'Higgins qui révélent le tueur. Les nombreuses fausses pistes rendent l'enquête intéressante sans jamais tomber dans la facilité de la surenchère.

En résumé, Mourir pour Léonard est un bon moment de lecture.
N°218 - Déposé par delfina le 19/12/2013
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
On retrouve notre juge de province, esseulé, évincé, déporté, désolé, voire découragé....étaonnant ! Mais connaissant la grandeur du personnage, la profondeur de ses sentiments, on se doute qu'il ne va pas en rester là. On suit avec toujours autant de ravissement ses aventures, les cartes sont en partie posées, on connait les méchants, on connait les gentils, mais comment vont-ils finir la partie ? Et bien après quelques rembondissements, d'actions avec Souti, l'ami de Pazaïr, de suspence avec Dénès, Qadash, Bel Tran et consort....on en pince toujours pour cette intrigue qui ne montre qu'un petit bout de sa réalité. Et toujours dans une ambiance égyptienne de l'époque dont on ne se lasse pas. Et pour couronner le tout, passez moi l'expression, Pharaon apparaît à Pazaïr, et pas pour faire seulement la causette.....l'aventure continue !!
N°217 - Déposé par benhur23 le 15/12/2013
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Très rythmé, bon divertissement, dans une ambiance un peu déjà vue, mais bien construit.
N°216 - Déposé par keke77 le 04/12/2013
Le Crime de Confucius : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 10]
L'ex-inspecteur chef Higgins coule une retraite heureuse dans son manoir du Gloucestershire, et goûte aux plaisirs simples de la nature, promenades matinales sous une pluie fine, bien protégé par son Tielocken, communiant de corps et d'esprit avec les animaux de la forêt environnante, avant de rentrer auprès d'un bon feu et savourer un Royal Salute hors d'âge, son chat Trafalgar sur les genoux.
À des lieues de là, près de Londres, l'Institut Confucius est le théâtre de nombreuses activités commerciales et intellectuelles, visant à mieux implanter les valeurs de l'Empire du Milieu au sein de la civilisation britannique. Tout irait pour le mieux si un meurtre n'était commis dans cet institut au coeur de la nuit, mettant ainsi en péril l'union fragile en mouvement entre la Chine et la Grande-Bretagne.
Las ! le Superintendant Marlow va devoir convaincre son ami Higgins, connaisseur de la philosophie asiatique, de rompre sa paisible retraite pour côtoyer les bassesses de l'âme humaine en proie aux instincts les plus vils.
C'est une des meilleures enquêtes que j'ai eu le plaisir de lire, parmi les nouvelles inédites, écrites pour son héros par Christian Jacq, qui prend un plaisir évident à mettre ses pas dans ceux d'Agatha Christie et nous emmener visiter Londres et ses environs afin de confondre le ou les assassins de Wandi Miyuan. Citant tour à tour Lao Tseu et Confucius, c'est un petit voyage au coeur de la philosophie, que nous propose Christian Jacq, égratignant au passage les travers des ”frenchies“.
N°215 - Déposé par Domichel le 03/12/2013
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Attention lorsque vous commencez ce livre, sachez qu'il vous faut poursuivre la série "juge d'Egypte" car la fin de ce tome ne conclue pas l'enquête !!

La lecture est aisée car le chapitrage est court, les scènes s'enchainent, l'univers égyptien comme decorum typé Jacq est toujours aussi agréable et souligne une intrigue alerte, bien menée, donnant toujours envie de tourner les pages.

L'auteur parvient à croiser plusieurs fils, l'amour naissant avec la jeune médecin, l'intrigue principale, et toutes les affaires du quotidien à gérer pour ce jeune juge, tissent ainsi un livre facile à livre et fort agréable.
N°214 - Déposé par benhur23 le 21/11/2013
Qui a tué l'astrologue ? : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 9]
Je viens de terminer la lecture de ce 9e opus des Enquêtes de l'Inspecteur Higgins : Qui a tué l'astrologue ?, et je dois bien reconnaître que je me suis bien fait avoir…
Non que l'intrigue soit mauvaise, bien au contraire, mais je n'ai pas réussi à découvrir le coupable du meurtre !… Ce qui convenons-en est dommage, mais à la fois est aussi la preuve que Christian Jacq sait toujours promener ses lecteurs là où il veut.
Un astrologue renommé de Londres est retrouvé assassiné dans son bureau alors qu'il était en train d'étudier un thème zodiacal. Dépêché sur les lieux alors qu'il se trouve dans la capitale, et non pas dans sa propriété de “The Slaughterers” comme à l'accoutumée, l'inspecteur Higgins va se lancer dans une enquête bien mystérieuse sous l'ascendant des astres. Après avoir constaté le décès et recueilli les premiers indices dont une liste de 8 noms, Higgins et Marlow vont se lancer dans une course contre la montre afin d'élucider ce mystère qui pourrait bien se révéler fatal à la monarchie britannique.
Toujours dans un style impeccable à l'instar de son héros, Ch.Jacq nous emmène d'un coin à l'autre de Londres, respectant les codes du roman policier, que n'aurait pas reniés Hercule Poirot.
Un très bon cru des aventures de Higgins, ce qui n'est pas toujours le cas - à mon avis.
N°213 - Déposé par Domichel le 18/11/2013
L'Énigme du pendu : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 7]
Cette nouvelle enquête de l'ex-inspecteur-chef Higgins m'a encore permis de passer un bon moment. La mort de Jason Laxter va nous
faire découvrir la petite ville d'Evillodge et ses habitants. Beaucoup d'entre eux ont de gros secrets et lorsqu'un deuxième meurtre est commis sur la personne du sonneur de cloches qui avait quelques révélations à faire à Higgins, les suspicions se portent sur le pasteur, les châtelains, la femme de Jason Lexter, le puissant forgeron et l'institutrice du village.
Les nombreux rebondissements et les fausses pistes sont les maîtres-mots de cette enquête. On pense avoir trouvé le coupable puis une nouvelle piste s'ouvre… Mais est-ce celle-là la bonne ? le dénouement se trouve dans les dernières pages et permet de comprendre l'énigme dans son ensemble.
L'écriture de Christian Jacq est toujours aussi fluide et plaisante.

Un bonne lecture que je recommande.
N°212 - Déposé par delfina le 14/11/2013
Que la vie est douce à l'ombre des palmes : dernières nouvelles d'Égypte
J'hésitais, sans trop savoir pourquoi. À force de me mettre en garde, l'ancêtre et la magicienne m'avaient-elles ébranlé ? Peu importait. La machine était en marche, rien ne l'arrêterait. À la réflexion, il était même incroyable que le récit de voyage de Colona fût passé inaperçu et que l'oasis eût échappé à toutes les tempêtes. Au moins, elle demeurerait un lieu privilégié
N°211 - Déposé par Adrien00 le 11/11/2013
Champollion l'Égyptien
Bon livre sur Champollion qui a déchiffré les hiéroglyphes à partir de la pierre de Rosette, écrite en hiéroglyphe (langage sacré des égyptiens dans les temples), démotique (langage courant des égyptiens) et en grec. C'est grâce à partir de cette traduction (importante !!!) que va naitre l'Egyptologie, ce qui va permettre d'étudier cette fascinante civilisation dont la première dynastie commence en 3150 environ avant JC avec l'unification de la haute et de la basse Egypte par le roi Narmer. Ces dynasties seront classées en 3 périodes ancien, moyen et nouvel empire entrecoupées de périodes intermédiaires (période de troubles). A visiter le musée Champollion à Figeac ou il y a une copie de la pierre de Rosette (l'original étant au musée British museum)
N°210 - Déposé par raynald66 le 08/11/2013
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Quand on réunit une belle brochettes de suspects n'ayant rien à se reprocher pour résoudre une enquête sur une mort prétendument naturelle, on obtient un bien sympathique opus des Enquêtes de l'inspecteur Higgins. L'auteur nous livre là un jeu de piste truffé de contre-vérités, de mensonges et de rebondissements. À lire le soir auprès d'un feu de cheminée avec un pur malt 12 ans d'âge…
N°209 - Déposé par Domichel le 08/11/2013
Champollion l'Égyptien
Trop de "roman", où est la réalité ?
N°208 - Déposé par claudeparis936 le 30/10/2013
Champollion l'Égyptien
Une biographie très passionnante, pleine d'aventures mais qu'on lit agréablement!

Parfois on oublie qu'"il était une fois, Jean-François Champollion" dans sa version réalité, pour l'enfermer dans un personnage fictif de l'auteur.
N°207 - Déposé par PiertyM le 29/10/2013
Qui a tué l'astrologue ? : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 9]
Junctin Ampton, astrologue de réputation mondiale a été assassiné.
Les plus grandes personnalités, du chef d'état aux vedettes du spectacle, l'interrogeaient sur leur destinée. Ses prophéties zodiacales s'avéraient être des vérités qui rassuraient et permettaient de s'engager dans des projets rentables.
Quoi, Buckingham Palace avait également des relations avec l'astrologue !
Il y a de quoi mettre Scotland Yard en effervescence !
L'astrologue se disait être retraité et ne sondait plus les astres pour ses clients. En vérité, il consacrait ses recherches célestes pour sept personnes, et peut-être sept meurtriers présumés !
le superintendant Marlow, expert en affaires criminelles, est bien embarrassé par les arcanes de l'astrologie. Fort heureusement, il va pouvoir faire équipe avec l'ex-inspecteur chef Hiiggins, qui coule des jours paisibles de retraité.
Et voilà nos fins limiers embarqués dans une enquête intéressante mais qui manque cependant de ressort.
N°206 - Déposé par coca le 29/10/2013
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
Là encore une réédition des années 80 pour cet Assassin de la Tour de Londres. Mais quel plaisir à suivre les pistes que l'auteur nous donne à explorer. Du grand Higgins mâtiné de Poirot et l'ambiance même de la Tour de Londres nous ramène des années en arrière avec E.-P. Jacobs et La Marque Jaune. Quand en plus on a eu la chance comme moi de visiter l'endroit on s'y retrouve avec délice et terreur.
N°205 - Déposé par Domichel le 30/09/2013
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Quand j'ai découvert Le Crime de la Momie, j'ai tout de suite pensé au Procès de la Momie et pour cause, l'auteur en était le même. À la différence près que plus d'un siècle sépare les deux histoires et que l'inspecteur Higgins que nous découvrons dans le Crime est sans doute un descendant de l'autre Higgins celui du Procès. Oui je sais c'est confus mais lisez les deux, après c'est limpide !…

Toujours est-il que Christian Jacq se plait à nous raconter de sympathiques histoires policières avec le luxe de détails le caractérisant.

Bien, c'est une réédition d'un ouvrage datant des années 80, et alors ? Personnellement à l'époque je ne connaissais Christian Jacq que par ses ouvrages sur l'Egypte (ce que je continue à faire d'ailleurs), et là je me plais à lire ces ouvrages policiers au parfum si British même si Higgins ne boit que du café.

L'histoire, vous la découvrirez au fil des pages et vous ne serez pas déçu si vous êtes adepte d'A. Christie et de son fidèle Poirot.
N°204 - Déposé par Domichel le 30/09/2013
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Le Profil de l'assassin est le premier volumes des enquêtes de l'inspecteur Higgins qui ne soit pas une reprise d'un ancien volume. D'ailleurs très vite, la présence d'une profiteuse nous plonge dans les années 2000 et donne à l'inspecteur Higgins une autre approche de travail que celles auxquelles a l'habitude de procéder. Mais les bonnes habitudes ne se perdent pas facilement et petit carnet noir dans lequel il note ses réflexions, à l'aide d'un crayon Staedler Tradition B, ne le quitte pas pour autant. La modernité de cette enquête viendra-t-elle à bout des traditions ? Rien n'est moins sûr…
N°203 - Déposé par Domichel le 30/09/2013
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
L'heure de l'ultime affrontement est arrivee.Pazair,devenu vizir et son epouse Neferet,nommee medecin-chef du royaume affrontent le ministre des finances,laquel n'hesite plus a se presenter comme le porte-parole des conjures qui détiennent le testament des dieux et renverseront bientôt Ramses le grand afin de s'emparer du pouvoir supreme.

De la trahison et du crime ou de la loi du viziz,qui sortira vainqueur de ce combat acharne,dont depend la survie de l'Egypte.Excellente suite d'une des meilleures series de Christian Jacq,tres bien documente,tres instructive,passionnante,doublee d'une tres belle enquete policiere au temps des pharaons.Un super tome avec un parfait melange d'intrigues,de suspens,et d'emotion.Une fin que personne n'aurait vu venir.Bref,un bijou
N°202 - Déposé par akhesa le 27/09/2013
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
Ce troisième tome est lui aussi exhaltant. L'histoire se déroule sans pause, parfois même trop vite sur certains passages. D'ailleurs la fin est traité beaucoup trop rapidement c'est dommage. La soumission du chef de clan Crocodile est trop simpliste, et même la mort de Scorpion n'est pas traitée avec le panache qu'elle méritait ! Ceci dit, l'alchimie entre le mysticisme, l'histoire, le romanesque, et le clin d'oeil quasi cinématographique est parfaite. L'immersion durant ces trois tomes était délicieuse.
N°201 - Déposé par benhur23 le 27/09/2013
La Fiancée du Nil
Résumé-apéritif
Alors qu'il est âgé de 15 ans, Kamosé voit arriver chez lui Sétek, un vétéran de l'armée égyptienne. Sur ordre de Pharaon, le soldat s'empare des biens de sa famille et, avec l'aide du maire du village, il les transforme en esclaves. Profondément marqué par l'injustice de cette situation, l'adolescent décide alors de tout faire pour vérifier dans les registres du cadastre les dires de l'usurpateur…

Mon avis
En littérature pour adultes, Christian Jacq est renommé pour ses best-sellers et sa connaissance de l'Egypte Ancienne. Une excellente réputation qui se confirme d'une oeuvre à l'autre et à laquelle « La fiancée du Nil » ne faillit pas … Avec ce roman, l'auteur des « Contes et Légendes du temps des pyramides » (Nathan) offre aux lecteurs adolescents une oeuvre d'une qualité rare, qui nous a séduit par bien des aspects. Evoquons, d'abord, la belle intrigue : mêlant habilement plusieurs fils narratifs, l'histoire de Kamosé est, en effet, une grande quête de vérité, de justice et d'amour, basée sur un précepte simple mais efficace : l'homme sage et patient parvient toujours à faire triompher le bien sur le mal. Autre atout de l'oeuvre : l'équilibre judicieux trouvé par Christian Jacq entre la description de l'Egypte à l'époque de Ramsès II et l'existence que mènent les protagonistes du récit. Alliance de l'Histoire et de la fiction, de la réalité et de l'invention, que l'on ne retrouve pas souvent, aussi subtilement balancée, dans le genre du roman historique. Soulignons également l'excellente tenue des personnages principaux dont la consistance est réelle et qui, du coup, semblent littéralement prendre vie sous nos yeux. Sans s'apesantir sur d'inutiles détails, l'auteur français parvient, en fait, à peindre d'une plume alerte d'admirables destins, qui se construisent au fil des obstacles franchis et séduisent simplement par leur charisme. Retenons, enfin, le caractère classique de l'écriture mise en oeuvre par Christian Jacq : pas une seule scorie ni le moindre ornement inutile en 182 pages. Bref, un récit sublime qui mérite tout simplement le respect !
N°200 - Déposé par lafanadesthrillers le 23/09/2013
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
Apres avoir decouvert un complt contre Ramses ii,le juge Pasair a été deporte pour un crime qu'il n'a pas commis et condamne a mourir au bagne.Mais les conjures ont compte sans l'amour de Neferet que Pasair vient d'epouser,et sans le courage de son ami Souti.Ensemble,ils tentent d'arracher le juge a cet enfer afin de lui permettre de reprendre son enquete.

Christian Jacq nous fait participer a la lutte d'un couple contre le mal et l'injustice,tout en nous faisant decouvrir mille et un aspects de la vie quotidienne de l'Egypte ancienne.C'est avant tout un roman policier de premiere importance,qui en chapitres courts,deroule son action a toute allure,sans jamais faiblir,deroute le lecteur,le surprend,le contraint a tourner les pages dans une jubilation constante
N°199 - Déposé par akhesa le 22/09/2013
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
Une plongée dans la Place de la Vérité

Christian Jacq a cette particularité de vous cultiver en vous délassant. C'est ce que j'adore depuis bientôt 20 ans avec cet auteur, aussi ai-je voulu vous chroniquer ses oeuvres. Pour commencer, je voulais vous montrer ma toute première saga de l'auteur, celle qui m'a passionnée littéralement pour l'Egypte Ancienne. Au travers d'un thriller très bien tourné, vous allez vous noyer littéralement dans le quotidien des artisans de la Place de Vérité, communauté qui construisait et rénovait les tombeaux des Reines et des Pharaons.

Mais bien plus que des artisans, ce sont des magiciens, emprunts d'une réelle spiritualité, d'un vrai sens de la divinité. C'est une communauté réellement à part de la société égyptienne mais grâce à ce microcosme, vous saurez exactement quels sont les rites d'initiation des artisans, leur mode vie, leur quotidien et leur travail.

C'est un livre, une saga, sur l'Appel que reçoivent ces artistes qui ont construit et décoré ses monuments qui nous surprennent et nous émerveillent encore aujourd'hui. Christian Jacq tente ici de nous faire vivre le miracle de la création et de la construction des demeures d'éternité.

Au milieu de cette découverte, une histoire d'amitié magnifique

Dans ce village, il y a des hommes, des familles. Et au milieu de ces gens, il y a deux hommes que tout pourrait séparer mais qu'en fait tout unit : Paneb l'Ardent et Néfer le Silencieux.

Au début, nous suivons le Silencieux qui voyage en attendant de recevoir l'Appel et ce livre va tracer toute l'ascension de cet homme. Mais voilà, cet homme qui ne dit jamais rien, qui est un fervent défenseur de la Vérité, ne veut pas retourner dans le village sans avoir trouvé l'Appel, ce qu'il fit en rencontrant l'Ardent, un colosse animé du feu de Seth et qui ne rêve que d'une chose : apprendre à dessiner. Le feu de l'Ardent va littéralement enflammer le Silencieux pour l'élever vers l'Appel. Le Silence de Néfer va quant à lui apaiser la folie de Paneb, pour lui donner la patience de trouver l'apprentissage.

Ces hommes sont complémentaires et auront une relation unique, oscillant entre frères lorsqu'ils se soutiennent dans l'adversité et père - fils lorsque Néfer va guider Panev quand celui-ci piétine. Paneb sera littéralement le premier élève de Nefer, car cet homme voit tellement loin, qu'on sent qu'il est amené à guider la communauté.
N°198 - Déposé par idevrieze le 22/09/2013
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
La Pyramide assassinée, de Christian Jacq, me laisse ambivalant. J'ai adoré ce voyage dans le temps et dans l'espace. Tout au long de ma lecture, j'ai été plongé dans l'Égypte antique, y ai découvert quantité d'informations, de détails (beaucoup, même, mais jamais trop) sans cette lourdeur qui accompagne parfois certains romans historiques.

Ici, on ne revisite pas la vie d'un énième pharaon mais plutôt les aventures d'un simple juge, Pazair, et de ses amis qui tentent de déjouer un complot. Un roman policier, quoi. Des personnages émanant du bas-peuple, pour la plupart. Bref, rien à voir avec les grandes fresques historiques auxquels certains sont habitués. Exit Touthankamon, Néfertiti, Ramsès II et Cléopâtre. C'est rafraichissant.

Le lecteur ne s'ennuit jamais. Il est plutôt emporté par l'action et les rebondissements, très nombreux. Toutefois, à l'occasion, ils sont tellement spectaculaires que cela gâche un peu le plaisir de lire. Trop, c'est comme pas assez. Il devient difficile de croire que tout (ou presque) réussit à Pazair.

D'ailleurs, le jeune juge est trop parfait. S'il vivait à notre époque, on dirait qu'il est plus catholique que le pape. Dévoué à ses amis, reconnaissant, honnête, zélé, il n'a que des qualités. Il en va de même pour ses amis, beaux, forts, courageux... alors que ses ennemis ne sont que vieux, fourbes, corrompus.

Ceci dit, j'ai tout de même apprécié ma lecture et je lirai avec plaisir les deux autres tomes de la trilogie Le Juge d'Égypte.
N°197 - Déposé par Sachenka le 21/09/2013
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Alors que l'Egypte honore ses ancêtres,Ramses ii se prepare a entrer seul dans la pyramide de Guizeh,ou se trouve le testament des dieux..Au meme moment le juge Pasair enquete sur la mort mysterieuse de deux gardes charges de surveiller le sphinx.Le petit juge s'est jure de decouvrir toute la verite,au peril de sa vie,pret a sacrifier son amour...

Cette histoire se decline en trois tomes.Elle allie de facon tres subtile l'enquete policiere,les intrigues politiques et l'Eypte ancienne.Il n'est pas question ici de querelles d'accession au trone,mais d'un veritable policier avec suspens et rebondissements
N°196 - Déposé par akhesa le 20/09/2013
L'Énigme du pendu : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 7]
Là je retrouve mon Ex-Inspecteur-Chef Higgins au meilleur de sa forme, ce qui n'est pas le cas du Superintendant Marlow. Confronté à un village anglais au plus profond du terroir, une terre pauvre et détrempée, un châtelain et sa femme désargentés qui vivent dans un passé révolu, et une galerie de portraits plus véridiques les uns que les autres, Higgins aura toutes les peines du monde à leur faire dire la vérité, chacun ayant “son cadavre dans le placard”. Un très bon voire excellent Christian Jacq. À ne pas manquer !
N°195 - Déposé par Domichel le 20/09/2013
Le Procès de la momie
Trois meurtres, la disparition d'une momie, une enquête policière, un complot étatique : Christian Jacq ne manque pas d'idées pour occuper un lecteur qui aura bien du mal à décrocher de ce thriller. Et oui, car il s'agit ici bien d'un thriller et non d'un roman policier.

Le contexte historique (le Londres de la troisième décennie du XIXème siècle), le règne de Georges IV, la conjuration, la création de moins en moins incertaine de Scotland Yard ne sont que des leurres. Bien travaillés et parties responsables de la qualité de l'œuvre, ils n'en demeurent pas moins accessoires. La démarche de l'écrivain est particulière puisqu'il rend hommage aux travaux mais également à une figure de l'archéologie, en quête de reconnaissance et de richesse bien que respectueuse de la culture égyptienne (du moins selon certains critères).

Ce n'est pas le cas de nombre de notables, au comportement… négatif. Chaque personnage dispose d'un part d'ombre, sauf le protagoniste : l'inspecteur Higgins. Dommage, car le côté chevalier blanc est trop manichéen. Bien que passionnante, l'intrigue souffre de nombreuses lacunes. Ainsi la résolution de l'énigme (bien qu'originale, rapide, bien menée) est prévisible, tout comme bon nombre de révélations. Assurément, l'intrigue policière n'est pas le point fort de l'histoire.

Le titre du livre est intéressant mais lève le voile sur une (petite) partie du scénario, qui dessert l'ensemble d'ailleurs. Franchement ! Fort heureusement, l'hommage rendu à la culture, au patrimoine égyptien, à l'art de la momification, à la symbolique (moins l'utilisation galvaudée de la franc-maçonnerie) enrichissent le livre. L'approche épistémologique, l'utilisation des rivalités franco-anglaises méritent l'attention bienveillante d'adeptes d'Histoire.

Un bon divertissement et une agréable lecture !
N°194 - Déposé par Davalian le 19/09/2013
Le Feu du Scorpion : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 2]
Histoire sans répis, des rebondissements à gogo, de l'amour, de la haine, de l'humour, des images plein les pages....il n'y a pas de doute, nous sommes bien au beau milieu d'un film à grand spectacle !
C'est vrai on devine facilement qui va gagner, qui sont les héros, mais tout de même, tourner les pages devient une obsession tant on veux connaître les détails de leurs aventures.
Quel plaisir de passer d'un personnage à l'autre, chacun avec leurs caractéristiques, on pourrait presque s'identifier à l'un ou à l'autre au grès de leurs propres évolutions dans cette épopée.
N°193 - Déposé par benhur23 le 19/09/2013
Mourir pour Léonard : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 8]
Décidément, les incursions de Higgins dans le monde ultra-médiatique du XXIe siècle, ne semblent pas lui réussir. Entre une femme brune mystérieuse, un collectionneur à la santé fragile et un expert en Léonard de VINCI mort dès le début du livre (d'où l'intrigue), Higgins n'est pas au meilleur de sa forme et je suis resté un peu sur ma faim. Heureusement qu'il y a quelques excellents points de repères entre son chauffeur de taxi habituel, son hôtel presque particulier et un Marlow toujours un peu rapide.
N°192 - Déposé par Domichel le 18/09/2013
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
L'Egypte historique est connue pour ses dynasties, ses pharaons, mais qu'y avait-il avant ?

Christian Jacq nous plonge sans temps mort dans la genèse de l'Egypte des pharaons.

Cet opus se lit comme un film à grand spectacle, les pages se tournent comme des scènes d'actions alternées de scènes mystiques où les personnages se distinguent les uns des autres et s'affirment.

Comme d'habitude, il est impossible de lire le tome 1 sans avoir envie de lire les suivants.
N°191 - Déposé par benhur23 le 17/09/2013
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
Dommage pour les lecteurs de Christian Jacq - dont le talent n'est plus à démontrer - qu'il soit allé se fourvoyer dans cette intrigue si décevante. le pari était fort risqué d'aller côtoyer le monde de la télé-réalité (oxymoron s'il en est), laquelle télé trimballe autant d'imbéciles que de fâcheux et de suffisants. Avec d'aussi piètres personnages on ne pouvait que piétiner dans la médiocrité, et la plume habituellement si fine de l'auteur ne suffit pas à Sauver Higgins et Marlow d'un ennui si profond.
N°190 - Déposé par Domichel le 17/09/2013
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
Tome de clôture de cette saga initiative, l'oeil du Faucon hérite cependant d'un rythme un rien plus maitrisé que ses deux prédécesseurs.

Le 3ème tome termine admirablement bien l'histoire, et ne néglige effectivement pas d'anticiper sur les fondations de ce pays prodigieux qui reste à venir, bien que certains rebonds scénaristiques (l'identité de l'agresseur du village de Narmer) soient très faciles à anticiper.

L'ensemble de la trilogie garde quand même une certaine accessibilité et une simplicité de fond, et aussi de forme, qui confine parfois à une littérature destinée à un public jeune, y compris dans les personnages, agréables certes mais intensément caricaturaux : Scorpion n'est que violence, Fleur n'est que jalousie, Crocodile est ruse, Lion est orgueil, le traitre est Avide ...

A terme, l'ensemble conserve sa cohérence, mais peine à réellement décoller et offrir plus qu'un divertissement, quand bien même sur ce plan, il offre une expérience intéressante.

Note pour la trilogie : 3,5/5
N°189 - Déposé par FredoBsi le 13/09/2013
L'Affaire Toutânkhamon
Il s'agit de mon premier roman de Christian Jacq. J'ai été surpris au départ par la chronologie du roman, assez inusuelle, l'histoire s'étendant sur une bonne quarantaine d'années. On peut croire au départ à une certaine négligence ou à une volonté un peu trop marquée d'aller droit au but. Pourtant, on s'habitue et on comprend assez vite la nécessité de ne pas s'attarder. Cette chronologie donne même un regain de puissance émotionnelle dans les rapports entre les personnages.

Au delà, un belle plongée dans l'égyptologie.
N°188 - Déposé par olplotard le 12/09/2013
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
Ce livre retrace le parcours du musicien Wolfgang Amadeus Mozart, enfant prodige. De son goût pour l'étude et pour la musique, de ses voyages à-travers l'Europe qu'il a commencés très jeune. Mais surtout, de ses liens avec la Franc-maçonnerie, aspect moins connu de sa vie.

C'est le premier tome de quatre livre retraçant sa vie. Est évoqué ici sa jeunesse, de la naissance au tout jeune homme. Ce récit est très intéressant, car il montre que bien qu'étant un génie, Mozart n'a pas été épargné par la vie. Lui aussi a été confronté aux échecs, à l'orgueil ou à l'incompréhension des puissants. De plus, on découvre en partie l'univers de la Franc-Maçonnerie et c'est passionnant ! Cependant, l'ensemble est trop décousu, ce qui gâche une compréhension globale (notamment sur l'histoire de la Franc-Maçonnerie). De plus, il y a quelques longueurs. Mais l'ensemble reste captivant.
N°187 - Déposé par mguy le 07/09/2013
Le Retour de Jack l'éventreur : Les Dossiers de Scotland Yard
Plus jeune, je dévorai avec passion les enquêtes de l'inspecteur Higgins, avant de me lasser, les trouvant, déjà à l'époque, assez répétitives: un peu comme la même enquête transposée à chaque fois dans des lieux différents.
Le hasard d'une caisse parcourue chez un bouquiniste et la curiosité aidant, je tente un nouveau tome... Et bien si je n'en ai pas lu depuis des années, j'ai encore trouvé ça drôlement redondant!
Marlowe ne sert pas à grand chose, sauf à s'inquiéter de la personne de gens de la bonne société sur la liste des suspects et supplier Higgins d'y aller aimablement avec eux. Pour quelqu'un qui rêve de faire partie de la garde rapprochée de la Reine, comme on nous le rappelle tout le temps, il manque un brin d'initiative. Higgins est égal à lui-même, avale ses granules d'homéopathie, consulte toujours et encore le même ami banquier pour en savoir plus sur les suspects et assaisonne ses conversations avec le super-intendant de phrases cryptiques. Franchement, en une dizaine de tomes sur cette série, dix que j'ai lus, j'ignore combien il y en a, c'est bien triste qu'on n'apprenne jamais rien de plus que ces quelques traits qui définissent les deux enquêteurs, qui en deviennent des caricatures d'eux même, Higgins toujours chic et Marlowe toujours froissé, avec à chaque fois le même résultat à l'enquête!
Si vous n'avez jamais rien lu dans cette série et que vous avez envie d'un polar plutôt facile, pourquoi pas, mais n'allez pas attaquer toute la série!
N°186 - Déposé par Taraxacum le 06/09/2013
Le Frère du feu : Mozart [Tome 3]
Mozart + la Franc-maçonnerie : livre toujours très documenté au niveau historique et biographique mais où il manque toujours l'écriture passionnante qui vous tient en haleine et vous pousse à continuer coûte que coûte jusqu'à la fin.
N°185 - Déposé par MRL le 03/09/2013
L'Aimé d'Isis : Mozart [Tome 4]
On y apprend une foule de choses sur Mozart et la franc-maçonnerie mais le style est toujours aussi barbant et l'histoire de la franc-maçonnerie prend vraiment trop de place sur celle de Mozart !
Au final, j'ai lu les 4 tomes pour apprendre une foule de choses sur Mozart et également sur la Franc-maçonnerie mais sans réel plaisir. Je me suis vraiment forçée pour aller jusqu'au bout de cette quadrilogie !
N°184 - Déposé par MRL le 03/09/2013
Le Feu du Scorpion : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 2]
Dans un style moins disparate mais toujours aussi accessible, l'auteur continue de nous narrer la suite de cette genèse à l'egyptienne ...
L'ensemble se laisse apprécier en dépit d'un rythme déséquilibré où les événements s'enchainent dans les 100 derniers pages (et offrent aux Sumériens nouvellement introduit une sortie de route bancale), et ce en dépit de personnages assez caricaturaux et uni-dimensionnel, mais finalement sympathique ...
Au final, l'oeuvre conserve un petit côté ''littérature jeunesse'' dans sa simplicité de forme et de fond, mais reste plaisant à défaut de réellement innover ...
N°183 - Déposé par FredoBsi le 02/09/2013
Le Retour de Jack l'éventreur : Les Dossiers de Scotland Yard
Au lycée, j'aimais beaucoup J. B. Livingstone dont je lisais tous les romans que je pouvais trouver au C.D.I.. En même temps, je lisais ceux de Christian Jacq comme « Barrage sur le Nil » ou encore le trilogie « Le juge d'Égypte ». Et pourtant, à aucun moment, je ne me suis doutée qu'il s'agissait de la même personne malgré le fait que j'appréciais beaucoup les deux écritures et comme c'était deux types de romans différents, je n'ai jamais fait le lien.
Je relis donc ce roman pour le challenge car je n'ai pas d'autre J sous la main.
Dès le début, j'ai pu me re-immerger sans problème dans l'ambiance du roman car bien évidemment, les 2 personnages principaux ne nous sont pas inconnus puisqu'il s'agit, par ordre chronologique, du 13ème livre de la série « Les dossiers de Scotland Yard ».
Les personnages principaux sont donc Higgins, ex-inspecteur-chef de Scotland Yard, et le superintendant Scott Marlow. Higgins est très rigoureux et minutieux dans ses enquêtes et privilégie la réflexion à la précipitation. Il a également tendance à suivre son instinct et ne pas se fier aux titres de noblesse des suspects pour trouver son coupable. Contrairement à Marlow qui, dès qu'il voit un titre de noblesse quelconque, se recroqueville sur lui-même et l'enlève de la liste des suspects sans aller jusqu'à l'interrogatoire. Il respecte la hiérarchie imposée : duc, comte, avocat, médecin... Higgins les respecte également mais n'en a que faire dès qu'ils sont impliqués dans une affaire criminelle et ne se laisse pas intimider par leurs menaces à demi-voilées sur sa carrière. Dans ce tome, il s'en fiche un peu car il est à la retraite et aide Scotland Yard à titre gracieux pour cette enquête hors-norme...
L'action se déroule au début du XXème siècle à Londres mais néanmoins après la mort de Jack l'éventreur en 1925 dans un asile de fous. Quelqu'un « s'amuse » à reproduire les crimes perpétrés par celui-ci aux détails près. Mais qui est-il donc ? Un usurpateur ou un fantôme ?
Dès le départ, Higgins et Scott Marlow doivent plancher sur une petite liste de suspects présents dans le quartier de Whitechapel lors des 2 premiers meurtres. Higgins récolte les indices et les note dans un petit carnet noir, il ne se fie pas aux apparences contrairement à Scott Marlow. Celui-ci, dès qu'il trouve un indice accablant, pense avoir trouvé le meurtrier. Sauf que parmi la liste de suspects, tous ne sont pas aussi blanc comme neige qu'ils le laissent supposer... Higgins décortique chacun des suspects pour trouver le détail qui cloche et leur faire avouer la vérité. Mais finalement, la meilleure façon d'y arriver est encore de leur tendre un piège qui révèlera leur vraie nature...
À forcer de tout noter sur son carnet noir, Higgins finit par recoller les pièces du puzzle et trouver le meurtrier in-extrémis... Heureusement qu'il nous explique comment il en est arrivé à la conclusion car ce sont souvent de microscopiques indices auxquels on n'attache pas forcément de l'importance qui lui permettent de découvrir l'assassin.
De lire ce tome m'a de nouveau donné envie de me replonger dans cette série pour retrouver le duo de choc formé de Higgins et Scott Marlow, même si celui-ci finit par devenir exaspérant suivant les situations. En tout cas, j'apprécie toujours autant l'esprit de déductions et d'analyses de Higgins.
Comme vous l'aurez compris, je vous conseille donc de découvrir cette série assez peu connue de Christian Jacq et qui est pourtant très bien même s'il ne s'agit pas de l'Égypte ancienne. Pour ma part, je relirais très prochainement cette série que j'avais adoré au lycée et dont, finalement, j'aime toujours autant l'ambiance créée par l'auteur !!
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
N°182 - Déposé par Witchblade le 29/08/2013
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
Tout en éveillant l'intérêt par une présentation qui évoque la guerre civile, Christian Jacq offre ici un premier opus d'une nouvelle saga marquée par une certaine simplicité ...

Personnages caricaturaux quoique étonnement attachants, dialogues souvent minimalistes, mysticisme moins de rigueur pour des raisons de logique scénaristiques, rythmique parfois étonnante, l'ensemble est un peu discordant mais porte quand même ses fruits et donne envie de lire la suite, en espérant voir la saga assurer un // avec la grande civilisation naissante que l'auteur nous a habitué à cotoyer ...

En définitive, une bonne lecture dans l'absolu malgré un manque de risque ou d'ambition d'écriture, et qui gagnera ou non ses lettres de noblesse en fonction de la suite à venir ... (note plus ciblée : 3,5/5)
N°181 - Déposé par FredoBsi le 27/08/2013
Le Moine et le vénérable
La rencontre entre un moine bénédictin et un médecin franc-maçon, tous deux enfermés dans un camp Nazis... condamnés à vivre ensemble, les deux hommes dialoguent, échangent leurs idées, et résistent à l'idéologie nazie. une approche intéressante ! J'ai bien aimé
N°180 - Déposé par Roulegalette le 19/08/2013
Le Moine et le vénérable
Excellente leçon de tolérance et d'ouverture d'esprit. Mais faut-il donc être dans des situations extrêmes pour enfin sortir de nos certitudes ?
N°179 - Déposé par Ceraphine le 13/08/2013
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Un peu déçu par ce dernier Christian Jacq. La vie de Cléopâtre se résumant seulement à son accession définitive au trône et à sa liaison avec César m'a laissé sur ma faim, étant habitué aux grandes sagas de cet auteur qui donne habituellement davantage de corps à ses livres.

Reste que l'auteur est bien sûr séduit par son héroïne et sa description ne pouvait laisser César indifférent !…
N°178 - Déposé par Domichel le 05/08/2013
Meurtre sur invitation : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 5]
Un excellent Christian Jacq. On retrouve avec plaisir l'inspecteur Higgins dans une intrigue compliquée à loisir. Des personnages vraiment bien campés, on a l'impression de les voir tellement ils sont réels. Et le dénouement ne laisse pas de surprendre tellement le coupable s'avance si bien masqué.
N°177 - Déposé par Domichel le 05/08/2013
L'Affaire Toutânkhamon
L'histoire est longue à démarrer mais à partir du moment où Howard Carter découvre le tombeau, impossible de lâcher le bouquin ! Fascinant !
N°176 - Déposé par luciole485 le 31/07/2013
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Livre facile à lire et agréable. Je me suis quand laissée entrainer dans l'intrigue malgré un scénario que j'ai trouvé un peu simpliste et beaucoup de répétitions
N°175 - Déposé par sweetmeuh le 26/07/2013
Toutânkhamon, l'ultime secret
On a du mal à croire à l' histoire de Mark. Débarqué en Egypte suite à un courrier qui l' invitait à aller dans ce pays, il fait tout de suite l' objet d' une surveillance accrue, il parle à un moine qui lui révèle ses véritables origines, il rencontre plusieurs fois le roi Farouk qui lui fait des confidences ( rien que ça !) et surtout il veut retrouver les papyrus de Touthankamon ( l' auteur le répète très souvent au cas où on n' aurait pas compris).

S' en suit la malédiction liée à Toutankhamon, Mark part sur les traces d' un père qu' il n"' a pas connu et fait sienne ses recherches.

Bref , on s' ennuie ferme et on trouve l' intrigue vraiment grosse.

Mr Jacques il est bien dommage que vous vous abaissiez à cette littérature de facilité.
N°174 - Déposé par Ecolenotredame le 24/07/2013
Le Crime de Confucius : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 10]
Misère, le cas est inquiétant.
Impossible d'entrer dans cette histoire,on est reçu chez Higgins, Mary sert le thé...
Pour un commencement de l'enquête, il faut vingt pages minimum,vingt pages pour ne rien dire.
Et après?
L'on passe à autre chose.
Pas de temps à perdre avec cet auteur surtout pour les spécialistes de vrais polars.
N°173 - Déposé par AntoineRives le 13/07/2013
Néfertiti et Akhénaton, le couple solaire
Un couple égyptien très intéressant à étudier mais c'est Christian Jacq. C'est un grand historien et conteur mais encore une fois, je n'ai été pas subjuguée par sa plume. J'ai encore quelques autres de ses livres, je les lirais par intérêt pour l'Egypte tout simplement
N°172 - Déposé par LesChroniquesdEmilie le 24/06/2013
Toutânkhamon, l'ultime secret
Pour l'instant, c'est un très beau voyage...j'ai hâte de lire la suite
N°171 - Déposé par slagalle le 17/06/2013
Le Moine et le vénérable
Cette confrontation entre un maître franc-maçon et un religieux est accessible aux non-initiés (comme moi), pas de référence mystique obscure ou autres. Pas de description non plus des horreurs des nazis (bien sûr c'est une donnée historique très importante, mais le propos n'est pas là dans ce livre). J'ai bien aimé parce que j'ai trouvé que c'était très humain, pas du tout pleurnichard et je n'ai pas eu l'impression qu'il y avait un parti pris de l'auteur.
N°170 - Déposé par Sarah_DD le 06/06/2013
Barrage sur le Nil
Christian Jacq a accumulé une sérieuse documentation sur l'Egypte antique, (qui pour une fois n'est pas le thème du livre) mais c'est un très, très mauvais romancier.

On m'avait prêté ce livre pour que je me fasse une idée. Je me souviens que tous les chapitres ont la même longueur ( c.à.d. très courts pour ne pas fatiguer le lecteur), que les personnages sont fantoches, et l'écriture des dialogues d'un ridicule achevé. Une vraie usine à romans : on consulte ses fiches, on bâtit un scénario vite fait, on habille le tout encore plus vite fait... Et on a surtout très vite fait de se bâtir une petite fortune.

Il y a beaucoup de bons romans historiques qui respectent le lecteur, et qui n'en sont pas pour autant difficiles à lire.
N°169 - Déposé par Ellalu le 05/06/2013
Pour l'amour de Philæ
Christian Jacq, après nous avoir fait vivre de manière si réaliste l'apogée de la civilisation égyptienne nous décrit cette fois la fin de celle-ci qui a trouvé son dernier refuge sur le Nil, dans l'île de Philae.

C'est particulièrement beau et vit avec quelque nostalgie cette histoire qui trouve, sous la plume de Christian Jacq, un caractère presque actuel.
N°168 - Déposé par BrunoA le 25/05/2013
Maître Hiram et le roi Salomon
Magnifique histoire que celle du temple de Salomon si bien contée par Christian Jacq.

On est ici emportés dans une époque lointaine que l'on vit avec tellement de proximité et on assiste à toutes les péripéties qui ont amené à l'édification de ce monument majeur de l'humanité.

On vit également une rencontre entre deux êtres exceptionnels, issus de deux mondes, de deux civilisations dont la rencontre trouve sa concrétisation dans la pierre et dans tout ce que ce temple représente encore aujourd'hui.

C'est précis, documenté et tout simplement passionnant !
N°167 - Déposé par BrunoA le 25/05/2013
Champollion l'Égyptien
Christian Jacq nous offre ici l'histoire de celui sans qui les hiéroglyphes seraient demeurés indéchiffrables sous la forme d'un récit passionnant du périple en Egypte de Jean-François Champollion.

Une biographie passionnante racontée avec une précision et une rigueur qui rend les récits de Christian Jacq tellement crédibles.

Un plaisir immense.
N°166 - Déposé par BrunoA le 25/05/2013
Le Moine et le vénérable
Au fond ces deux là savaient qu'ils étaient frères, enfants d'Abraham... si au cours des ans leur chemin s'ouvrit pour en faire deux, ils continuèrent de marcher vers l'Orient, vers la Lumière, il fallait donc qu'un jour ils se rejoignirent et c'est par le mal absolu, le nazisme, qu'ils se retrouvèrent, enfants d'un même père dont le nom seul est différent.
N°165 - Déposé par connetable le 23/05/2013
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Le style de Christian Jacq est plein de richesse et d'éléments historiques précis qui donnent de la profondeur au récit. On a l'impression d'y être, on est charmés par Ramsès lui-même, par son parcours qu'on sait déjà hors du commun alors qu'on suit seulement ses premiers pas.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome, que j'ai dévoré assez avidement et assez rapidement. Par contre, je n'ai jamais réussi à finir la série. J'aurais tendance à considérer que parfois, trop de détails tue le détail, même si cela participe à ancrer le récit dans la réalité historique. C'est ce qu'il s'est passé pour moi avec Ramsès, il y a un moment où je me suis lassée, au point de ne plus ressentir la curiosité de savoir comment le héros était devenu le grand Ramsès qui a laissé son nom dans l'Histoire.
N°164 - Déposé par Olivia-A le 19/05/2013
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
Cet ouvrage est bien écrit, facile à lire et captivant. Tout au long du récit, on trouve des combats, de l'aventure et de la stratégie. Christian Jacq emporte le lecteur dans cette Egypte lointaine, lui détaillant une culture et des traditions bien loin de celles qu'on lui connait aujourd'hui. Il est beaucoup question des Dieux et de la magie. Ce roman enseigne et divertit. On retrouve aussi une histoire d'amour forte et belle. Les trois parties de ce livre sont magnifiques, même si la première et la dernière partie sont les plus passionnantes que la deuxième. Ce roman ravira les passionnés de l'Egypte, s'ils arrivent à découvrir si les chefs de clan sont des hommes ou des animaux doués de parole.
N°163 - Déposé par Eden_Zorjunn le 19/05/2013
L'Assassinat du roi Arthur : Les Dossiers de Scotland Yard
Janet Bee est une médiéviste d'Oxford reconnue. Passionnée et férue des légendes arthuriennes, des langues anciennes, elle prépare une thèse sur la légende de la Table Ronde, le Graal, Merlin l'Enchanteur et les traditions celtiques.
Lorsqu'elle se lance sur la piste du roi Arthur, plus précisément sur le lieu susceptible d'avoir accueilli sa sépulture, Janet ne pense pas que la forêt de ronces d'Ayefield puisse être aussi hostile à sa quête…
L'ancien inspecteur Higgins de Scotland Yard passe une paisible retraite anticipée dans un charmant cottage niché au creux d'une campagne paisible. Quand son ami MacCullough, un commissaire priseur, l'informe de la disparition depuis quelques jours d'une amie et lui demande d'enquêter, Higgins reste dubitatif mais se porte volontaire pour des recherches.
Avant de partir pour Ayefield, il rend visite au superintendant de Scotland Yard, Scott Marlow, et l'invite à le rejoindre pour ce petit voyage.
A bord d'une vieille Bentley, tous deux se perdent sur des routes sinueuses, bordées de prés abandonnés et de forêts inhospitalières, jusqu'à un château médiéval du XIIème siècle. L'édifice est sinistre et vétuste. Une inscription sculptée sur le sommet du porche révèle :
"Ici commence le domaine de la Table Ronde"
Reçus par une jeune femme d'une étrange beauté, Viviane Carrey, Higgins et Marlow pénètre dans un univers très surprenant… C'est comme si la frontière du portail d'entrée donnait l'opportunité, une fois franchie, de voyager dans le temps et dans l'Historia regum Britanniae.
Les habitants du château portent tous des noms légendaires et se targuent d'être les descendants de leurs illustres homonymes ; Viviane, Merlin, Blancheflore, Lancelot, Perceval, Mordret, Guenièvre. Seul Arthur est absent et introuvable.
Ainsi commence une enquête dans ce clos de vieilles pierres, de vieilles légendes et de vieilles rancoeurs, vite rattrapée par un présent bien macabre.
Merci Edith pour ce livre !!!
Si mes copines de lecture, Edith et Sharon, ont aimé ce roman policier, je suis bien penaude de vous dire que moi, non. Mais ce "non" n'est pas trop catégorique ! En fait, je pense m'être fourvoyée dès le début. Parfois, l'imagination anticipe la lecture et dès la première page j'étais dans les fourrés d'un bois épais, sombre et mystérieux, à arracher presque à mains nues les lianes de ronces, en état de transe de ce que j'allais découvrir… le décor sauvage était une image bien séduisante et le château qui s'y découpait, renforçait les fantasmes. J'aurais pu me rappeler que ce roman était un policier et non de la fantasy ou autres récits d'aventures extraordinaires peuplés de manticores, de Saint-Graal et de magie…
Alors, ce n'est pas l'écriture un peu surannée, ni l'excentricité des personnages, qui m'a déplu, mais plutôt l'intrigue qui prenait un chemin bien différent de ce que j'avais supposé, et pourtant si prévisible dans le dénouement.
Quant à la structure de la fin, elle ressemble aux écrits d'Agatha Christie et je rejoins les avis d'Edith et Sharon. Tous (ou presque) sont réunis pour écouter Higgins rendre son verdict, avec des louvoiements roués et intelligents… Vous savez, les petites cellules grises…
D'autres histoires avec l'inspecteur Higgins ont été écrites. Il se peut que j'en lise une autre pour avoir une position plus affirmée sur l'auteur JB. Livingstone… Livingstone… savez-vous qui se cache derrière ce pseudonyme ? Je vous laisse mener l'enquête.
N°162 - Déposé par Syl le 15/05/2013
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Troisième volet de cette magnifique série qui nous fait vivre la fameuse bataille de Kadesh qui opposa les Égyptiens aux Hittites qui avaient décidé de briser le pacte de non-agression qui les liait au pharaon Séthi, le père de Ramsès.

Malgré le côté irréel des combats, alors que Ramsès terrasse à lui seul des centaines d'hommes, on vit cette bataille avec passion et on voit ai si le bas -relief représentant Ramsès sur son char décochant des flèches sur ses ennemis.

Comme toujours, l'intrigue est passionnante et Christian Jacq nous rapproche de cette époque si lointaine en nous faisant partager son quotidien.
N°161 - Déposé par BrunoA le 12/05/2013
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Dans ce deuxième tome, Christian Jacq nous invite à assister à la montée sur le trône de Ramsès II qui succède au pharaon Séthi.

L'auteur donne vie au Ramesseum en nous faisant vivre le projet du nouveau pharaon puis l'édification de ce monument qui est arrivé jusqu'à nous.

C'est grandiose, précis, entraînant et passionnant, et surtout, ça donne envie de poursuivre la lecture des volumes suivants.

Un immense plaisir que cette plongée si réaliste dans l'Antiquité égyptienne.
N°160 - Déposé par BrunoA le 12/05/2013
Le Moine et le vénérable
'un des moins bon de Christian Jacq. La lecture est plaisante mais je réfère cet auteur sur le thème de l'Egypte.
N°159 - Déposé par LesChroniquesdEmilie le 12/05/2013
L'Affaire Toutânkhamon
Je me faisais une joie de lire ce roman. Mais j'étais déçue car je trouve que l'auteur trop de liberté en ce qui concerne la découverte de l'une des momies des plus célèbres au monde. Cette liberté a gâchée mon plaisir. Ce roman fera tout de même plaisir aux amateurs d'Egypte Ancienne
N°158 - Déposé par LesChroniquesdEmilie le 12/05/2013
Champollion l'Égyptien
Il y a quelques années, j'ai commencé à lire la saga Ramsès II, que j'ai vite abandonné. Au début, j'ai cru que c'était la saga qui ne me plaisait mais en réalité, je pense que c'est l'auteur que je n'arrive pas à apprécier. Ces romans ne m'ont pas du tout convaincu, du moins ceux que j'ai lu.
N°157 - Déposé par LesChroniquesdEmilie le 12/05/2013
La Franc-maçonnerie : histoire et initiation
C'est une bonne initiation (!) au sujet, si tant est que je puisse en juger, n'en connaissant pas d'autre, si ce n'est tout de même un "Que sais-je" un peu ésotérique pour le béotien que je suis. Christian JACQ parvient à vulgariser un thème qui n'est pas simple.
Une petite critique toutefois : le livre date de 1975, mais rien ne le montre avant les dernières pages, alors que tout laisse croire qu'il vient de sortir. C'est une légère tromperie, qui pourtant ne remet pas en cause l'étude de cette confrérie millénaire.
Mais même après avoir lu ce livre, je reste interrogatif sur beaucoup de points qui restent mystérieux.
N°156 - Déposé par JPB le 08/05/2013
Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]
Je connaissais bien évidemment Christian Jacq pour ses nombreux romans sur l'Egypte, sujet qui me passionne, mais je ne le connaissais par encore pour ses affaires policières dans lesquelles il met en scène l'ancien superintendant Higgins, aujourd'hui officiellement à la retraite et son successeur Scott Marlow, tout deux ayant ou travaillant pour Scotland Yard. Ces deux-là n'hésitent jamais à s'entraider dans les moments critique et ici, il s'agit effectivement un de ces moments-là.
N°155 - Déposé par cicou45 le 07/05/2013
Le Moine et le vénérable
J'ai lu le Moine et le vénérable après avoir lu beaucoup des ouvrages de Christian Jacq consacrés à l'Égypte.

Changement d'époque, donc, mais je n'ai nullement été déçu par cette histoire de deux hommes aux idées a priori inconciliables, qui s'unissent face à un ennemi commun incarné ici par l'Allemagne nazie.

Au-delà de cette histoire bien construite et bien racontée, Christian Jacq nous invite à une réflexion plus profonde sur les croyances, les religions et le respect mutuel qu'elles se doivent.

On découvre aussi un peu de la franc-maçonnerie et de la religion catholique à travers les deux protagonistes.
N°154 - Déposé par BrunoA le 05/05/2013
Le Fils de la lumière : Mozart [Tome 2]
Deuxième tome concernant la vie de Mozart (cette fois, de ses 23 à 29 ans ) et ses liens avec la Franc-maçonnerie. Mozart compose intensément et des oeuvres nouvelles et originales font leur apparition.Après s'être rebellé contre le prince-archevêque de Salzbourg (le tyrannique Colloredo) et avoir quitté son carcan de musicien-domestique qu'il lui imposait, Mozart devient musicien indépendant à Vienne et va faire la conquête de cette ville malgré les imbéciles jaloux de son génie !
C'est à cette époque qu'il va être initié en tant qu'Apprenti Franc-Maçon à 28 ans,en décembre 1784. La lumière est en lui !
Parallèlement,C. Jack continue à nous révéler les nombreuses difficultés que doit affronter la Franc-maçonnerie pour se créer.
Je dois dire que ce tome m'a beaucoup plu car on y apprend énormément de choses. Les livres de C. Jack sont toujours extrêmement documentés !
Je fonce sur le troisième tome !
N°153 - Déposé par MRL le 22/03/2013
Le Petit Champollion illustré : les hiéroglyphes à la portée de tous, ou Comment devenir scribe amateur tout en s'amusant
Christian Jacq grand maitre de l'égypte ancienne par excellence nous offre ici un petit manuel d'égypte ancienne. Bien sur cela n'a rien d'un vrai manuel d'apprentissage de langue mais cela permet au néophyte de distinguer les signes et de les associer. de quoi épater la galerie et prendre plaisir à regarder un papyrus en comprenant les signes.
N°152 - Déposé par liliaza le 20/03/2013
La Sagesse vivante de l'Égypte ancienne
l'egypte ancienne et ses préceptes : grand symbole de sagesse.
Un recueil à découvrir, à relire, à méditer, bref à ne pas oublier et à vivre.
Du Paulo Coehlo en égypte ancienne
N°151 - Déposé par liliaza le 20/03/2013
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
Dans ce premier tome, C Jacq aborde la biographie des 23 premières années de Mozart.Il nous révèle les différentes relations que Mozart entretenait avec sa famille et surtout celles, plus déterminantes qu'il avait avec son père. Peu à peu on y voit également les liens qui vont se tisser entre lui et la franc-maçonnerie. On y apprend une foule de choses très intéressantes, mais il est dommage que tout cela se fasse au travers d'une écriture terne et sans vie. De plus tout le fatras de la construction des différentes loges à travers l'Europe aurait pu être évité ou tout du moins condensé !!! Le roman y aurait certainement gagnait en légèreté !!! Cependant, il faut reconnaitre qu'on en apprend beaucoup sur la façon dont s'est construite la Franc-maçonnerie en Europe. En fait, c'est une double biographie qui est menée de front dans ce livre : celle de W.A.Mozart et celle de la Franc-maçonnerie., qui se rejoignent peu à peu.
N°150 - Déposé par MRL le 18/03/2013
La Divine Adoratrice : La Vengeance des Dieux [Tome 2]
bien ... tome 2 !!

Verdict : (pas très originale) même coup de coeur que le tome 1 ( vous me direz, c'est normal c'est la suite de l'histoire^^).

Certes , mais je tiens à le préciser, car quelques fois les fins de romans nous déçoivent. Ce qui n'est pas le cas de celui ci .

Je ne vous en dis pas plus sur l'intrigue, je vous laisse ( pour les plus curieux et courageux d'entre vous ) découvrir.

Mais par le titre vous pouvez vous douter que " La divine adoratrice " va jouer un rôle très important. Allez un petit indice : Kel , le personnage principal veut la rencontrer à tous prix.

Bon j'en ai déjà trop dit, je vous laisse donc à vos réflexions et pourquoi pas à sa lecture.
N°149 - Déposé par Alodia le 16/03/2013
Chasse à l'homme : La Vengeance des Dieux [Tome 1]
critique du tome 1 : vraiment magnifique !!! gros coup de coeur !!! Cela fait très longtemps que je l'ai lu, je m'y suis donc un peu replongée pour écrire cette critique et celle du tome 2 . J'avais oublié que ce livre était superbe !! Très belle histoire d'amour, romancée au siècle des pharaons, et parsemée de complots et d'un meurtre.

A lire pour les amoureux de l'Egypte et pour les passionnés d'histoire d'amour interdites et seul contre tous à la figure de " Roméo et Juliette ".
N°148 - Déposé par Alodia le 16/03/2013
Le Chemin de feu : Les Mystères d'Osiris [Tome 3]
Ecrit dans un style scénaristique vraiment très désagréable. Pourquoi aucune description, aucune structure ou paysage ne sont-ils développés ? C'est une suite de dialogues et de scènes théâtrales comme si le décor ou les sentiments et les pensés n'existaient pas. Quel dommage. Vraiment pas intéressant comme auteur.

Aussi du fait qu'on n'a pas de description, aucun des personnages n'est attachants. Décidément, je ne suis vraiment pas fan de Christian Jacq.
N°147 - Déposé par bgn le 05/03/2013
Maître Hiram et le roi Salomon
Le propos m'intéressait et pourtant j'ai trouvé ce livre moyennement écrit et fort peu captivant, là où de Nerval a fait beaucoup mieux.
N°146 - Déposé par Pirouette0001 le 04/03/2013
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Ramsès II, Christian Jacq, le tandem ne pouvait n'être que gagnant . . Sans doute faute de preuves archéologiques des pharaons mériteraient davantage de lumière que le fils de Séthi mais Ramsès II le pharaon star, est certainement un des plus grands souverains ayant régné, toutes civilisations confondues.Il réussit à assurer la prospérité à son pays par un usage équilibré de la puissance et de la sagesse. Il cultiva ainsi avec le grand rival hittite des relations basées sur des relations responsables même si le qualificatif est trop moderne.

En fermant le dernier volume j'ai été gagné par la nostalgie de quitter d'une certaine façon cet homme exceptionnel tant j'ai eu du plaisir à le suivre au fil de ces volumes. Et puis aussi le fait de savoir qu'après ce règne exceptionnel; à part quelques brefs répits comme celui procuré par Ramsès III, c'est le déclin et l'agonie d'une si attachante civilisation qui commençaient inexorablement
N°145 - Déposé par zenzibar le 21/02/2013
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
La première série de Christian Jacq que j'ai lue. J'avais été séduit par la reine soleil. Je ne fus pas déçu. L'intrigue autour du complot monté par des puissants est habilement mise en scêne. Ce juge là n'est pas soluble dans les honneurs faciles et demeure d'une fidélité indestructible à Maat

Une série à dévorer
N°144 - Déposé par zenzibar le 20/02/2013
Maître Hiram et le roi Salomon
C'est parce que je connaissais un peu la légende d'Hiram d'un point de vue maçonnique que j'ai acheté ce roman,je voulais connaître cette histoire sous un autre angle et quelle plume aurait pu le faire mieux que Christian Jacq? Sincèrement je ne vois personne d'autre,l'auteur a su avec brio nous entraîner dans les "coulisses" de la construction du célèbre temple de Jérusalem.

Bien entendu c'est romancé,mais dans toute histoire n'y a-t-il pas une part de vérité?

J'ai aimé ce conflit de personnalités entre Hiram et Salomon,deux hommes que tout sépare et qui pourtant se comprennent,portés par un idéal à réaliser.

L'auteur à su manoeuvrer habilement pour démystifier les préjugés sur la franc-maçonnerie,il explique clairement en quoi elle consiste et quelles étaient les motivations de ces maîtres bâtisseurs quand à garder leur art secret.Personnellement,j'ai été satisfaite de cette lecture.Je trouve que par le biais d'une histoire,arriver à lever le tabou sur une philosophie qui fait jaser par manque d'informations,je dis bravo Christian Jacq!
N°143 - Déposé par isajulia le 18/02/2013
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Une période héroïque de l'Egypte antique la fin de la glorieuse XVIIIéme dynastie : Toutankhamon, Ay, Hohemreb. Une succession de règnes obscure dans les détails

Ce livre narre la vie d'une des filles d'Akhénaton Arhkésa, mal connue. Christian Jacq lui prête un rôle important au cours de cette période gagée par la déstabilisation.

Une version très romantique des évènements mais l'érudition de Christian Jacq sur l'Égypte antique est telle que l'on ne se pose pas trop de questions.

Le lecteur se laisse ainsi volontiers emporter dans ces aventures riches en rebondissements et qui une fois de plus nous fait pénétrer au coeur de cette civilisation si attachante
N°142 - Déposé par zenzibar le 10/02/2013
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Agréable sans plus, facile à lire, référence historique controversée. Malheureusement quand on a lu un Christian jacq on a lu les autres. Mon fils adolescent adorait cet auteur
N°141 - Déposé par ayla5488 le 02/02/2013
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
N'ayant pas du tout aimé le tome 1, j'ai entamé le 2 avec espoir que ce soit d'un meilleur niveau. Hélas : toujours aussi fade, manichéen, sans apport historique.Je suis sûr qu'il y a de bons auteurs sur l'Egypte. Oublions Christian Jacq.
N°140 - Déposé par tycos le 28/01/2013
Le Dernier Rêve de Cléopâtre
Avec un écrivain spécialisé et une telle héroïne, le livre aurait dû être flamboyant.

Ce n'est pas le cas.

Bien sûr, et c'est très confortable avec Jacq, le côté historique est précis et exact et pas la peine de vérifier quoi que ce soit.

Et bien sûr aussi il se lit facilement, de par son style précis et délié.

Mais l'intrigue ressemble plutôt à un conte pour enfants, avec les bons et les méchants et une touche de magie...

J'attendais beaucoup plus de cette Cléopâtre qui m'a toujours fait rêver.
N°139 - Déposé par isalune le 19/01/2013
L'Épée flamboyante : La Reine Liberté [Tome 3]
Et voilà , je viens de refermer le 3ème Tome de cette Saga et déjà la reine Ahotep me manque !

Un dernier Tome qui nous tient en haleine du début jusqu'à la fin , intense !

Pour ma part une des meilleures saga de Christian Jack !
N°138 - Déposé par Tygrounette le 17/01/2013
Toutânkhamon, l'ultime secret
Une merveille lu en 1 semaine :) Et remplit de suspens
N°137 - Déposé par Epoque-Pharaonique le 05/01/2013
Le Procès de la momie
Long ... J'ai eu de la misère à le finir étant que l'histoire n'avancer pas ...
N°136 - Déposé par Epoque-Pharaonique le 05/01/2013
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Je reste mitigée sur cette saga. Christian Jacq garde ici une plume facile à lire et le sujet est toujours intéressant. On sent que Pharaon prend de l'assurance, même s'il ne souhaitait plus obtenir le pouvoir, beaucoup plus sensible désormais à la lourdeur de la charge qu'à son attrait. Il devient réellement un pharaon. De plus, c'est un réel plaisir de se laisser dorer au soleil d'Égypte, de sentir le sable sous ses pieds, de contempler les merveilles du royaume grâce à la plume de l'auteur. On sent vraiment le souffle brûlant du désert en lisant les descriptions.

Néanmoins, il y a à mon sens beaucoup de lenteurs qui ne s'expliquent pas. Par exemple, pendant les 100 premières pages il ne se passe quasiment rien d'autre que les lamentations de Ramsès qui a perdu son père et ne sait s'il sera taillé pour le dur métier de Pharaon. Les événements arrivent sans montée du suspense, ou du moins de l'angoisse. Le complot se trame pendant des pages et des pages et la solution ne prend qu'une demi-page. Pour être honnête, je reconnais que sur la fin de ce tome, tout s'accélère.

C'est loin d'être désagréable, mais j'avoue être déstabilisée par cette plume, qui oscille autant entre documentaire et fiction. C'est néanmoins un réel plaisir d'être tentée de faire ses propres recherches pour en savoir plus sur les pharaons. J'ai du mal à parler de cette saga, et je ne vous donne peut-être pas envie, mais sachez que je lirai la suite parce que le côté historique me plaît énormément.
N°135 - Déposé par la_chevre_grise le 02/01/2013
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Je suis à la fois emballée et déçue. Emballée par le sujet, la plume simple et facile à lire de Christian Jacq. Voici une série que je compte bien poursuivre. Le récit ne relève ni de la biographie (trop peu de sources pour pouvoir prêter de tels sentiments à Ramsès), ni du roman puisqu'il se passe tout de même 6 ans en 400 petites pages (format poche des éditions Pocket). On se familiarise avec quelques coutumes égyptiennes, avec la généalogie (Séthi le père, Ramsès 1er le fondateur de cette dynastie). Déçue parce que l'Histoire n'est pas respectée ! Ramsès n'avait pas de frère aîné Chénar (il a eu un frère aîné mais mort dans la jeunesse) ; le terme Pharaon employé tout le long du roman est un terme moderne et qui ne servait pas à désigner le roi des deux Egyptes... autant de petits détails et écarts historiques qui font que je ne sais plus en lisant Christian Jacq ce qui est vrai, vérifié et vérifiable, de ce qui relève de la pure fiction.

C'est dommage quand on sait que les romans historiques ont cet avantage à mon sens d'amener vers l'Histoire des lecteurs qui ne sont pas forcément intéressés de prime abord. D'habitude, avec un minimum de perspicacité, le lecteur peut faire la distinction entre les faits réellement historiques et ceux qui relève du roman. Chez Christian Jacq, la distinction se fait beaucoup plus difficilement.

Il n'en reste pas moins que j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre et que je compte bien en poursuivre la lecture avec les 4 tomes suivants.
N°134 - Déposé par la_chevre_grise le 02/01/2013
Les Trois crimes de Noël : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 3]
Higgins, accompagné du superintendant Marlow, se rend à Lost Manor, sur l'invitation un peu particulière du défunt propriétaire dont la mort dix ans plus tôt pourrait ne pas avoir été naturelle. C'est là, à Christmas, que doit être lu le testament du défunt, en présence du notaire et des membres de sa famille dont l'assassin présumé. Mais ce n'est pas la richesse que le Père Noël a apporté dans sa hotte, ce sont trois crimes, trois crimes de Noël.
N°133 - Déposé par Pyrah le 30/12/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Comme d'habitude, on se laisse embarquer par l'histoire et on veut absolument connaître la fin...au 5ième tome. Bonne description de l'Egypte, bonne intrigue bien qu'il ne faille pas confondre Ramses avec Superman :-)
N°132 - Déposé par Charly06 le 28/12/2012
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
1er livre que je lis de Christian Jacq. Imaginaire un peu simple mais histoire sympathique, personnages attachants. Bonne lecture de détente
N°131 - Déposé par Charly06 le 28/12/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Ne sachant que lire j'ai commencé ce récit un peu par dépit....... Je dois dire que j'ai été agréablement surpris.

Ramsès, Moïse, la lutte entre les fils de Pharaon pour l'accession au pouvoir .....oui mais pas seulement. Ce livre est également une invitation à découvrir l'Égypte des Pharaons, avec ses paysages à couper le souffle et une civilisation portée par la culture et la beauté.

Dans ce premier tome, Christian Jacq nous présente des personnages au stade de l'adolescence, et nous suivons avec plaisir leurs parcours au sein du pouvoir égyptien, nous les regardons grandir et devenir des hommes.

Si je devais être déçu par quelque chose c'est sans doute par les facilités historiques auxquelles s'est laissé aller l'auteur mais en le sachant cela est nullement gênant.

Bonne lecture
N°130 - Déposé par loloetfranck le 20/12/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
C'est une lecture qui me laisse assez indifférente.

J'ai surtout été agacée par l'impression que le pharaon mène Ramsès en bateau pendant une bonne partie du roman en lui laissant croire qu'il a des chances de régner. C'est l'impression générale que me laisse ce roman, de l'agacement, malheureusement.

J'ai trouvé l'ascension au pouvoir de Ramsès longue, sans vraie raison pour le mener en bateau. Je n'ai pas spécialement accroché aux personnages, même l'écriture m'a assez laissée de marbre.
N°129 - Déposé par Lynnae le 14/12/2012
L'Épée flamboyante : La Reine Liberté [Tome 3]
Dans un seul but commercial, l'auteur nous bassine de trois tomes traînant en longueur et fourni de dé-tails plus ou moins utiles. Un livre qui frise le ridicule.
N°128 - Déposé par VivianeB le 09/12/2012
La Guerre des couronnes : La Reine Liberté [Tome 2]
Dans un seul but commercial, l'auteur nous bassine de trois tomes traînant en longueur et fourni de dé-tails plus ou moins utiles. Un livre qui frise le ridicule.
N°127 - Déposé par VivianeB le 09/12/2012
Pour l'amour de Philæ
Bonne histoire avec des messages et enchainements poignants, mais une fin vraiment décevante.
N°126 - Déposé par kaoutar_hc le 06/12/2012
Paneb l'ardent : La Pierre de lumière [Tome 3]
Roman-fleuve agréable. Ne mérite pas autant de tomes mais se lais-sent lire pour la détente.
N°125 - Déposé par VivianeB le 06/12/2012
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
Roman-fleuve agréable. Ne mérite pas autant de tomes mais se lais-sent lire pour la détente.
N°124 - Déposé par VivianeB le 06/12/2012
Néfer le silencieux : La Pierre de lumière [Tome 1]
Roman-fleuve agréable. Ne mérite pas autant de tomes mais se lais-sent lire pour la détente.
N°123 - Déposé par VivianeB le 06/12/2012
L'Égypte des grands pharaons : l'histoire et la légende
En revenant d'Egypte, j'ai souhaité approfondir mes connaissances par ce livre. J'ai été plutôt déçu car les informations sont plutôt succinctes. Pour ceux qui souhaitent approfondir je ne peux que conseiller la lecture du livre de Grimal ou celle d'Adolf Erman.
N°122 - Déposé par penotpascal le 29/11/2012
L'Affaire Toutânkhamon
Christian Jacq nous plonge dans le mystère qui a entouré la découverte du tombeau et de la momie de Toutankhamon. Même si l'histoire repose sur des faits historiques, il n'empêche que c'est un roman, et il faut le lire comme un bon moment de détente, et non comme un précis d'histoire.
N°121 - Déposé par penotpascal le 29/11/2012
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
1er volet de la série de romans de Christian Jacq réédités sous la collection "les enquêtes de l'inspecteur Higgins".

Je ne connaissais pas cet univers policier de l'auteur mais j'ai été très agréablement surprise. Etant amatrice des romans de Sherlock Holmes, j'ai retrouvé un peu la même ambiance mais dans une Angleterre moderne.

On retrouve du coup les ingrédients du roman policier : le crime, les entretiens avec les différents suspects, la résolution de l'énigme devant tous.

A noter néanmoins qu'il ne faut pas s'attendre à une thématique purement "Egypte". On reste bien en Angleterre.

Une histoire courte qui se laisse lire avec plaisir, à recommander pour tous les amateurs de Sir Arthur Conan Doyle et/ou Agatha Christie.
N°120 - Déposé par claire725 le 16/11/2012
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
Quel plaisir de retrouver l'inspecteur Higgins dans cette nouvelle enquête captivante.

Quand le corps de Lady Ann est retrouvé avec la tête tranchée lors de la cérémonie d'investiture de son mari à la Tour de Londres, la Couronne d'Angleterre décide d'envoyer Higgins enquêter auprès de Marlow pour que la vérité soit faite sans que cela ne fasse de bruit…

Higgins se retrouve face à des suspects étranges, parfois peu coopératifs ou trop lisses qui font tous partie du personnel de la Tour de Londres : le gouverneur peu attristé par la mort de sa femme, l'assistante qui a une facheuse tendance à la cleptomanie, le vieux Yeoman qui prédit que le Spectre de la Tour de Londres demande plus de sang, le médecin au comportement incompréhensible… A moins que le Spectre du monument Londonien soit le véritable assassin…

Observations, déductions sont les maîtres-mots de cette enquête à la Hercule Poirot dans un lieu mythique de Londres. Christian Jacq nous entraîne dans l'histoire de la Tour de Londres, forteresse qui protége les Joyaux de la Couronne et qui a vu passer entre ses murs Anne Boleyn (elle y sera exécutée) et Elisabeth Ière entre autres.

En résumé, Christian Jacq nous livre une enquête et un cours d'histoire passionnants.
N°119 - Déposé par delfina le 30/10/2012
L'Égypte des grands pharaons : l'histoire et la légende
En revenant d'Egypte, j'ai souhaité approfondir mes connaissances par ce livre. J'ai été plutôt déçu car les informations sont plutôt succinctes. Pour ceux qui souhaitent approfondir je ne peux que conseiller la lecture du livre de Grimal ou celle d'Adolf Erman.
N°118 - Déposé par penotpascal le 29/09/2012
L'Assassinat du roi Arthur : Les Dossiers de Scotland Yard
Une jeune médiéviste d'Oxford, Janet Bee, disparaît sans laisser de traces. Higgins et Marlow partent à sa recherche et leur enquête les amène jusqu'à une étrange communauté isolée où on fait revivre la cour arthurienne.
Un roman policier dont l'ambition reste mesurée. Les membres de la communauté, qui vit en autarcie, sont présentés comme des originaux, des doux rêveurs, et le décalage entre eux et les enquêteurs est énorme.
La lecture est aisée, le vocabulaire facile. Les descriptions et la présentation des protagonistes amènent vite une question chez le lecteur : où est Arthur ? Effectivement, le doux rêveur en chef a aussi disparu. Il s'agit donc d'une double enquête où la légende et la réalité s'entrecroisent et où se fier uniquement au mythe devient un piège.
Honnêtement, je n'ai pas accroché et j'ai attendu la fin très passivement. Peut-être que d'autres apprécieront la lecture de ce roman mais ce ne fut pas mon cas.
N°117 - Déposé par Andarta le 27/09/2012
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Dans ce quatrième tome, Ramsès doit cette fois faire face à un problème plus important encore que la menace hittite, peuple avec lequel il a pu,comme son père l'avait fait jadis, conclure un accord de paix. Cette fois-ci, c'est tout le peuple hébreux qui se soulève et à sa tête, son ami d'enfance, celui avec lequel il a tout partagé, qui a été comme un frère pour lui et avec lequel il a été élevé, Moïse. Aussi, Ramsès saura-t-il être à la hauteur à la fois de son statut de Pharaon, tête sur laquelle l'Egypte entière se repose et être fidèle à ce que son coeur lui dicte ?

Éperdu d'amour pour la grande épouse royale, sa femme, Néfertari, Ramsès entreprend également la construction des plus beaux temples que l'Egypte ait connu et connaît encore, ceux érigés à Abou-Simbel, un cadeau pour sa femme certes mais également consacré aux dieux et prouvant une fois de plus la Toute-Puissance de l'Egypte.

Un ouvrage mêlant à la fois mythe, histoire et fiction et le tout organisé sur la base d'une sorte d'enquête policière puisque n'oublions pas que des opposants au régimes complotent toujours dans l'ombre de Ramsès afin de le nuire, ce qui rend le récit encore plus intrigant et passionnant. Un Christian Jacq comme je les aime !
N°116 - Déposé par cicou45 le 22/09/2012
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Dans ce troisième tome, l'auteur nous plonge une nouvelle fois en plein coeur de l'histoire avec une description très méticuleuse de la bataille de Kadesh où s'affronte égyptiens et Hittites. Bien que ces derniers aient signé un pacte de non-agressivité avec feu Pharaon Séthi, le père de Ramsès, ces derniers ont décidé ici de briser le pacte. Rajoutons néanmoins à cette bataille la magie de Ramsès qui terrassa ses ennemis, ayant à lui tout seul la puissance de cent hommes, qui n'est bien entendu que pure invention de la part de l'auteur mais ne peut-on pas se permettre d'y croire, ne serait-ce que le temps de la lecture d'un roman. Et d'ailleurs, ne dit-on pas encore aujourd'hui que Pharaon incarnait la Toute-Puissance-Divine ?

Alors, laissons-nous bercer par cette magie et nous envoler vers ce pays, qui de par son Histoire, continue à nous faire rêver...
N°115 - Déposé par cicou45 le 20/09/2012
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Si les connaissances de Christian Jacq sur l'Egypte ancienne ne sont pas à remettre en cause, je n'ai pas apprécié la lecture de ce roman. J'ai trouvé le style très pauvre et simpliste. Les personnages m'ont paru assez caricaturaux et creux. Après c'est une question de goûts.
N°114 - Déposé par Kjeld le 20/09/2012
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Dans ce deuxième tome, le lecteur voit l'ascension de Ramsès au trône, succédant à son père Séthi. Cependant, il est vrai que Ramsès est encore bien jeune (il n'a alors que 23 ans) et certains le jugent trop naïf et n'hésitent pas à se liguer contre lui et tenter de le faire chuter de son piédestal, réduisant ainsi la Toute-Puissance de l'Egypte à néant. Mais cela était sans compter l'esprit vif et la haute intelligence de ce dernier qui apprend à se méfier de chacun et sait déjouer les pièges les plus perfides. Il n'a pas oublié l'enseignement qui lui a été prodigué et la sagesse de son père. Aussi, n'hésite-t-il pas à faire appel à la magie protectrice des dieux en bâtissant son temple des millions d'années. Heureusement, il peu compter sur l'aide sa loyale épouse Néfertari et de son ami d'enfance Moïse avec lequel il a été élevé et également fait les "400 coups".

Un ouvrage dans lequel l'intrigue commence à se révéler petit à petit, où Ramsès sait déjà sur qui il peu compter mais ignore encore de qui exactement il doit se méfier car ce qui est sûr, c'est qu'un complot a été dressé contre lui.

Un ouvrage passionnant et qui donne inévitablement envie de poursuivre la lecture des tomes suivants car "à la fin, le lecteur reste sur sa faim !".
N°113 - Déposé par cicou45 le 19/09/2012
Barrage sur le Nil
Christian Jacq, une fois n'est pas coutume, se penche sur l'Egypte contemporaine et aborde le thème de la montée de l'intégrisme musulman, son organisation et ses méthodes d'enrôlement dans un thriller efficace qui met en scène le barrage d'Assouan.
N°112 - Déposé par litolff le 18/09/2012
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Dernier tome de la saga retraçant la vie, romancée bien sûr, du très célèbre Ramsès II. Comme dans la grande majorité des cas dans les romans de Christian Jacq, cette série est bien entendu basée sur une enquête policière (qui finit toujours élucidée bien naturellement mais c'est pour cela qu'on l'aime) mais est également accompagnée de nombreux détails historiques et c'est d'ailleurs ce qui fait tout son charme. Cependant, il ne faut pas croire que les romans de Christian Jacq, bien qu'ils se finissent toujours bien, sont des romans à l'eau-de-rose car il lui arrive parfois d'être cruel (c'est le cas ici) mais cela pimente encore plus le récit et rend ce dernier plus crédible et proche de la réalité. Bref, une merveille !
N°111 - Déposé par cicou45 le 17/09/2012
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
Pazair, simple petit scribe venu d'une province, gravit peu à peu les échelons de par son esprit futé et rusé, son travail irréprochable et son sens inné pour la justice, ce qui le fait bien voir aux yeux de Pharaon. Cependant, cette ascension ne fait pas que des heureux et Pazair s'attire de plus en plus d'ennemis qui trament dans l'ombre afin de faire tomber Pharaon, et par là-même, l'Egypte entière. Heureusement que Pazair est entouré de son épouse qui lui est plus que toujours fidèle et de son compagnon d'(in)fortune Vent-du-Nord qui n'est autre que le plus loyal des amis qui puissent être : son âne.

L'intrigue se resserre mais, même si le lecteur commence à avoir des soupçons, il est loin d'être au bout de ses surprises !
N°110 - Déposé par cicou45 le 14/09/2012
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
Dans ce dernier tome, l'étau se resserre au point d'en arriver à la conclusion finale. Et comme dans chaque roman de Christian Jacq, la justice est enfin faite et les coupables punis comme il se doit. Ainsi, le grand vizir d'Egypte, parti de rien, en étant au départ simple scribe arrive à démanteler une incroyable machination qui visait à se faire effondrer la Toute Puissance de l'Egypte afin de s'emparer du Pouvoir. Si le lecteur pouvait se douter de certaines figure comme faisant parti des conspirateurs, d'autres lui sont révélées et les liens entre tous apparaissent en toute logique mais sans que le lecteur n'ait pu les déceler plus tôt. C'est seulement grâce à l'acharnement de Pazair, de son fidèle compagnon Vent-du-Nord qui n'est autre qu'un âne et de sa magnifique et tendre épouse que Pazair put arriver à faire éclater la lumière sur cette affaire.

Une enquête policière rondement menée, agrémentée de détails véridiques sur l'Egypte ancienne puisque si certains d'entre vous l'ignorent encore, Christian Jacq est avant tout un égyptologue. Bref, tous les éléments sont réunis pour faire de cette trilogie un très agréable moment de lecture et de détente !
N°109 - Déposé par cicou45 le 13/09/2012
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Le Juge d'Egypte, tome 1 : La Pyramide assassinée de Christian Jacq

Une trilogie qui se dévore avec plaisir.

La trilogie du juge d'Egypte est avant tout un superbe récit policier, bien ficelé et aux énigmes inextricables, teinté de politique et de justice.

Mais le récit ne serait pas convaincant s'il ne fourmillait de détails historiques, mythologiques, médicaux, religieux, qui s'intègrent pleinement dans le récit. Une abondance de détail qui ne nuit pas au style clair et simple.
N°108 - Déposé par litolff le 13/09/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Un jour, mon père m'a mis ce livre entre les mains et m'as dit: "Tu verras, dès que tu auras lu les premier mots, tu ne pourras plus le lâcher"... ça fait 9 ans, et je me demande encore si j'ai un jour réussi a lâcher ce livre...
N°107 - Déposé par Paulo-chon le 06/09/2012
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
Fouillé, riche mais trop orienté sur un ou deux aspects de la vie de Mozart. La Franc-Maconnerie y prend trop de place.
N°106 - Déposé par dbajusz le 31/08/2012
L'Affaire Toutânkhamon
Après la vie romancée des pharaons égyptiens, Christian Jacq relate ici la vraie vie de l'égyptologue qui a mis à jour le plus célèbre des tombeaux pharaoniques, celui de Toutankhâmon : et c'est une aventure passionnante que l'on découvre au fil des pages, celle de ses découvreurs qui l'ont tiré des sables de la Vallée des Rois.

Le masque d'or de Toutankhamon est à l'art égyptien ce qu'est la Joconde à la peinture italienne, une oeuvre d'art universellement connue. Grâce à Howard Carter et Lord Carnavon, ce petit roi connut en 1923 une notoriété que jamais il n'aurait pu espérer.

Du parcours de Carter et de Carnavon avant leur rencontre, jusqu'à la malédiction du Pharaon, Christian Jacq nous raconte une aventure inouïe qui éveillera probablement des vocations vers les bancs de la fac d'archéologie.
N°105 - Déposé par litolff le 31/08/2012
Le Frère du feu : Mozart [Tome 3]
Fouillé, riche mais trop orienté sur un ou deux aspects de la vie de Mozart. La Franc-Maconnerie y prend trop de place.
N°104 - Déposé par dbajusz le 31/08/2012
Le Fils de la lumière : Mozart [Tome 2]
Fouillé, riche mais trop orienté sur un ou deux aspects de la vie de Mozart. La Franc-Maconnerie y prend trop de place.
N°103 - Déposé par dbajusz le 31/08/2012
L'Aimé d'Isis : Mozart [Tome 4]
Fouillé, riche mais trop orienté sur un ou deux aspects de la vie de Mozart. La Franc-Maconnerie y prend trop de place.
N°102 - Déposé par dbajusz le 31/08/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Dans ce livre, assez compliqué à lire, de Christian Jacq, nous suivons les aventures du Pharaon et de ses deux fils, Ramsès et Chénar, qui se disputent le pouvoir. Nous sommes plongés dans un monde différent que ce que l'on connaît, au coeur de l'Egypte elle-même. Ce roman historique ne m'a pas plût plus que ça, je n'ai pas vraiment été aspiré dans les aventures des Égyptiens, mais ça m'a permit d'apprendre pas mal de choses sur l'histoire de l'Egypte et ses personnages.
N°101 - Déposé par Analire le 29/08/2012
L'Affaire Toutânkhamon
C'est une agréable découverte.

J'appréhendais un peu de me lancer dans la lecture d'un roman de cet auteur. J'avais peur de tomber sur quelque chose d'assez rébarbatif, qui soit plus un cours d'histoire qu'un roman. Mais finalement, c'est très agréable à lire.

Je savais qui a découvert la tombe de Toutankhamon, sous la tutelle de qui,... mais rien de plus. C'est pourtant une partie de l'histoire que je trouve très intéressante et qui m'attire depuis longtemps. Je suis donc contente d'en savoir plus, sur l'histoire en elle-même et aussi sur le métier d'archéologue que j'ai convoité pendant un certain temps.

Malgré l'intérêt que je porte à l'Egypte Ancienne, j'ai trouvé le livre un peu long. Je ne sais pas trop pourquoi car je pense que l'auteur ne pourrait rien enlever, tout est nécessaire à la bonne compréhension du travail de longue haleine effectué par Howard Carter, des difficultés qu'il a eues à mener ses fouilles à bien.

Mais peu importe la longueur, j'ai tout de même trouvé ce bouquin très intéressant et très instructif. Je ne pense pas m'arrêter à un seul roman et je vais continuer à découvrir cet auteur .
N°100 - Déposé par Biblio87 le 18/08/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Une plongée époustouflante dans l'Egypte des Pharaons, mais pas seulement. On y croise également des héros grecs et bibliques.

Ramsès apparaît comme un jeune homme plein de ressources et avec une grande force de caractère. Il est cerné par les ennemis et ne semblent pas s'en rendre compte.

Ce tome fini sur une tension palpable.
N°99 - Déposé par didikari le 14/08/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
que j'aime ces livres qui racontent l'Egypte ancienne... toute cette mythologie et ces pharaons font rêver... et Christian Jacq en tant qu'égyptologue est bien placé pour le faire merveilleusement... j'adore !
N°98 - Déposé par Lilou08 le 06/08/2012
Champollion l'Égyptien
j'ai adoré ce livre, je l'ai dévoré !!! vraiment fabuleux !!!! et très intéressant...

sans doute un de mes livres préférés !
N°97 - Déposé par Lilou08 le 05/08/2012
L'Affaire Toutânkhamon
Très bon livre sur la vie d'Howard CARTER et de Lord CARNAVON, de leur vie en Egypte, leur passion, leurs difficultés, leur bonheur etc. très intéressant.
N°96 - Déposé par Lilou08 le 01/08/2012
Le Dernier Crime d'Agatha Christie : Une enquête de lord Percival
une bonne enquête qui a surtout le mérite de se passer en Egypte.
N°95 - Déposé par Lilou08 le 01/08/2012
L'Affaire Toutânkhamon
Ce roman conte la découverte de la tombe de Toutânkhamonn, pharaon méconnu, par l'archéologue britannique Howard Carter en 1922. Un bon rythme, un sujet intéressant, une écriture facile. Un bon roman populaire.
N°94 - Déposé par sheldrake le 26/07/2012
L'Assassin de la Tour de Londres : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 2]
La cérémonie d'investiture du nouveau gouverneur de la Tour de Londres, Lord Henry Fallowfield, a été gâchée par un “spectre” brandissant la tête coupée de l'épouse de ce dernier. Appelé à la rescousse par le superintendant Scott Marlow, l'ex-inspecteur-chef Higgins va quitter la quiétude de sa demeure pour mener l'enquête dans la sinistre Tour de Londres, au passé chargé d'exécutions et de suppliciés. Il va devoir démêler le vrai du faux dans une chasse au Spectre, assassin présumé et qui hanterait les lieux, sans se douter qu'il part à la poursuite d'une terrible vengeance.

Avec L'assassin de la Tour de Londres, Christian Jacq nous offre une deuxième aventure de l'inspecteur Higgins, dans la droite ligne des classiques du genre. On se retrouve plongé dans un huis-clos digne des plus grandes parties de Cluedo, avec des protagonistes aussi suspects les uns que les autres et des indices disséminés un peu partout. Proche des Hercule Poirot d'Agatha Christie, le lecteur ne saura que tout à la fin, au cours de la réunion de tous les suspects, quel a été le cheminement de l'inspecteur Higgins et découvrira ainsi, en même temps que les suspects, le nom du coupable.

Si la personnalité d'Higgins peut être agaçante - le fin limier qui n'a peur de rien et qui gagne toujours -, les différents protagonistes souvent proches de la caricature et une progression de l'enquête pas toujours très trépidante via des interrogatoires d'apparence anodins, c'est toujours un plaisir de retrouver la confrontation finale entre tous les suspects. Rien que pour ça, j'attribue quatre étoiles au lieu de trois.
N°93 - Déposé par Pyrah le 23/07/2012
Pour l'amour de Philæ
Au moment où la religion égyptienne sombre face au christianisme, une petite île résiste, seule face à la grandeur de l´empire romain. Philae et sa communauté de 50 adeptes recherche à travers leur culte à rétablir l´harmonie. Cependant les menaces et les problèmes s´accumulent devant eux. Un roman poignant.
N°92 - Déposé par Aikira le 29/06/2012
Le Pharaon noir
Alors que l´Egypte subie l´invasion des libyens, le pharaon Piankhy se consacre à rendre hommage aux dieux dans sa lointaine capitale du Sud: Napata. Lorsque tous pensent que la fin est proche, Piankhy, bien que rêvant de se consacrer à ses tâches divines, remonte avec son armée vers le Nord, bien décidé à chasser l´envahisseur...

J´ai beaucoup aimée ce roman pour son message de paix et d´harmonie mais aussi pour ses personnages attachants et aux traits de caractères marqués.
N°91 - Déposé par Aikira le 29/06/2012
Le Mystère des hiéroglyphes
Ce livre est LE livre qu'il faut avoir si l'on veux comprendre la Pensée de l'Ancienne Egypte par les Hiéroglyphes, car Tout est Hiéroglyphes ! Images et textes se complètent à merveilles et invite le lecteur à partir sur la route de la beauté des mots.
N°90 - Déposé par sech le 19/06/2012
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
Une série magnifique qui transporte le lecteur à la dynastie zéro, à la naissance même du Pharaon. Mon personnage préféré : Le Vieux et les dialogues avec Scorpion sont excellent ! Je recommande vivement cette trilogie.
N°89 - Déposé par sech le 19/06/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
La première série de Christian Jacq que j'ai lu, un vrai bijoux !
N°88 - Déposé par sech le 01/06/2012
L'Affaire Toutânkhamon
Je recherchais un livre parlant de l'Egypte ancienne, je suis tombée sur ce livre là, et depuis je lis tous les livres de cet auteur. Une histoire palpitante au coeur même de la plus incroyable des découvertes archéologique !
N°87 - Déposé par sech le 01/06/2012
Un assassin modèle : Une enquête de lord Percival
Patricia Langford, une belle jeune femme bien introduite dans le monde politique, s'apprête à aller se coucher quand quelqu'un fait irruption chez elle et lui assène un coup violent dans le bas ventre puis l'égorge avec un couteau d'écailler. Quelques jours plus tard, trois autres jeunes femmes sont assassinées selon le même procédé ainsi qu'un homme dont le cadavre a été traîné dans son jardin. Angus Dodson, superintendant de Scotland Yard et son ami, Lord Percival Kilvanock, noble écossais et criminologue à ses heures, tentent de débrouiller l'écheveau embrouillé de cette ténébreuse affaire : leur enquête leur permet de découvrir que les quatre jeunes femmes servirent toutes de modèle à un peintre réaliste qui semble être le suspect idéal. Mais est-ce vraiment la bonne piste ?
Un roman policier de style ultra-classique parfaitement dans la veine des Agatha Christie ou P.D.James. le lecteur suit pas à pas l'enquête, au fur et à mesure que l'auteur lui distille de menus indices, se perd parmi tous les suspects possibles et n'arrive à la solution de l'énigme que dans les toutes dernières pages. Intrigue traditionnelle donc et style du même métal : fluide, bien écrit, rapide, sans perte de temps en descriptions soporifiques. Les petites cellules grises travaillent à échafauder des hypothèses et le lecteur ne boude pas son plaisir. Une bonne lecture de détente.
N°86 - Déposé par BVIALLET le 22/05/2012
Le Procès de la momie
J'ai bien aimé ce livre plein de surprises et de suspense! On ne sait pas qui est le meurtrier et le ou les complices jusqu'à la fin. De plus les faits historique sont bien recherchés et sont très enrichissants. Un livre qui est aussi facile à lire et qu'on a du plaisir à lire!
N°85 - Déposé par nico188 le 11/05/2012
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
J'ai retrouvé avec plaisir l'inspecteur Higgins dans Le crime de la momie. Higgins récolte les indices au fur et à mesure sans nous en faire part directement. On en relève quelques uns mais pas tous. Tout le monde paraît plus ou moins suspect pour le meurtre de Frances Mortimer, femme d'un égyptologue de renom, qui provoquait autant la haine que l'admiration. Qui peut bien être l'assassin : Barry le chauffeur, Agatha l'employée de maison, Philipp le beau-fils, des voleurs qui ont commis leur méfait au même moment que le meurtre, l'assistant du mari qui vouait une profonde admiration à Frances, le gardien de nuit ou bien tout simplement le mari. De cachotteries aux faux témoignages, Higgins devra démêler cet imbroglio qui se conclura par un huis clos digne d'Hercule Poirot. La lecture est très agréable et les courts chapitres permettent un rythme assez soutenu à l'enquête.

Le crime de la momie est un bon policier de divertissement.
N°84 - Déposé par delfina le 24/04/2012
Le Moine et le vénérable
Les Dominicains et les Franc-maçons ne sont pas vraiment sur la même longueur d'ondes, mais devant une ennemi commun (le nazisme) le moine et le vénérable vont commencer à s'écouter et se comprendre puis s'apprécier et se respecter et en fin de compte devenir des amis et des frères de combat.

Un bon roman mais aussi une réflexion sur le respect des autres et de soi même et sur la tolérance mutuelle.
N°83 - Déposé par Philippe67 le 06/04/2012
Le Moine et le vénérable
Un superbe livre qui nous raconte une belle aventure entre deux hommes que leurs convictions séparent.

Ils parviennent à oublier leurs différences pour aider leur prochain, tout en restant intègres et fidèles à leur foi, malgré les pressions des SS.

Leurs échanges verbaux sont savoureux.
N°82 - Déposé par ladesiderienne le 03/04/2012
Le Bonheur du juste
La fable du pot de terre contre le pot de fer revisitée à la mode égyptienne.
Une petite histoire agréable à lire mais sans surprise si ce n'est la fin qui n'est pas du tout celle que j'avais imaginée tout au long de ma lecture.
N°81 - Déposé par Jenta3 le 29/03/2012
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Toujours les mêmes reproches pour ce tome 3, qui me font me poser la question : ne vais-je pas arrêter là ? Je ne suis pas emportée. Il y a quelque chose d'intéressant pourtant. Notamment toute la partie sur la bataille de Kadesh, ainsi que toute la vie et le rythme imposé par le Nil, l'attachement des Égyptiens à leur patrie. Mais Christian Jacq n'arrive pas à insuffler un souffle épique à son histoire. On navigue entre son frère (qui a priori n'a jamais existé) qui manigance, ses ennemis qui s'en prennent à lui par la magie, son amour pour Néfertari, son départ à la guerre, puis à la recherche d'une pierre miraculeuse pour sauver sa bien-aimée... Ça manque d'un but, d'une ligne directrice. Sans le titre du livre, comment savoir que c'est dans cette bataille, qui marquera à tout jamais l'Histoire (et servira grandement les historiens, car c'est la première bataille dont on aura une réelle description) que se trouve l'intérêt du roman ?

J'aime le sujet, j'aime l'histoire, je crois que c'est le style qui est trop plat et m'empêche de me plonger pleinement dedans.
N°80 - Déposé par la_chevre_grise le 21/03/2012
Maître Hiram et le roi Salomon
Le mythe d'Hiram revisité par Christian Jacq, j'ai beaucoup aimé, c'est peut être le livre de cet auteur que j'ai préféré.

Il se lit très vite et est vraiment passionnant.

Je vous en recommande la lecture
N°79 - Déposé par Philippe67 le 17/03/2012
Le Grand secret : Les Mystères d'Osiris [Tome 4]
Quatrième et dernier tome de cette tétralogie, j'avoue qu'une fois de plus, Christian Jacq m'a surprise en me conduisant sur des chemins que je n'avais même pas osé imaginé. Cet ouvrage se sépare en quatre parties, à savoir "Le crime suprême", "La quête d'Isis", "Les mystères du ois de Khoiak" et enfin, la dernière, très courte et laissant le lecteur dans la perplexité la plus totale mêlée à une sorte d'interrogation et s'intitulant le passage.

Avec ce dernier volet, l'auteur nous emmène au plus profond des croyances des anciens Égyptiens et notamment celles de la résurrection et de la réincarnation et de la magie à son état pur.

Ennemis de pharaon sont toujours omniprésents, les complots s'intensifient afin d'arriver à leur but ultime, celui de détruire Pharaon, le Maître régnant sur les Deux-Terres et par là, d'affaiblir le Toute Puissance de l'Egypte.

Dans cette saga, le Mal et le Bien s'affrontent et, bien que le lecteur soit d'avance convaincu de l'issue finale, il ne sait en revanche ni comment ni pourquoi ce combat a commencé. Dans ce dernier tome, de nombreux voiles se lèvent enfin sur le Pourquoi, à savoir le fait qu'Iker ait été désigné comme bouc-émissaire depuis le début, lui, le simple orphelin et petit scribe d'une province reculée.

Parfois un peu trop tiré par les cheveux, je le concède, cette série m'a néanmoins entraîné dans des tourbillons que je n'aurais jamais pu imaginer et m'a permis de m'évader du quotidien, en me permettant de rêver un tant soit peu, tout en gardant ma lucidité néanmoins. Saga richement documentée qui nous apprend beaucoup sur les rituels et les croyances pratiquées dans l'Egypte ancienne, magie et mythologie s'y trouvent donc effectivement réunis mais aussi une incroyable enquête policière qui nous déroute au fur et à mesure de notre lecture. A découvrir !
N°78 - Déposé par cicou45 le 03/03/2012
Le Profil de l'assassin : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 4]
Ce policier de Christian Jacq est une bonne surprise. On connaît plus l'écrivain pour ces romans historiques mais son incursion dans le roman policier est une réussite.
On suit l'enquête de Higgins sur les meurtres en série de jeunes femmes ayant toutes le même profil : brune, célibataire et bosseuse. Sur chaque victime sont laissés certains éléments : un mouchoir de lin, un chaussette orange, une bouteille de lait d'une marque très précise, un lapis-lazuli, une rose et une tulipe en soie. Quand le superintendant Marlow de Scotland Yard demande l'aide d'Higgins , inspecteur-chef à la retraite, ce dernier n'hésite pas une seconde. Ils sont aidés par une jeune profileuse : Angota Kingsley. Après une enquête menée sur la provenance des objets retrouvés sur les victimes et les analyses de la profileuse, nos trois enquêteurs pensent avoir trouvé l'assassin. L'enquête serait vite bouclée si l'homme en garde à vue n'avait pas une avocate et une psychiatre prête à tout pour le disculper.
Un très bon policier, bien ficelé avec un prétendant au titre de meurtrier tout désigné mais entouré de compagnons servant d'alibi incontestable à moins que….

On se retrouve face à une enquête qui rappelle celles écrites par Agatha Christie. Un bon suspens, des déductions… le tout bien rythmé grâce à des chapitres très courts. On ne s'ennuie pas une seconde.

Je continuerai ma lecture des enquêtes de l'inspecteur Higgins grâce aux différents titres qui sont déjà sortis et ceux qui vont paraître.
N°77 - Déposé par delfina le 01/03/2012
La Conspiration du mal : Les Mystères d'Osiris [Tome 2]
J'étais déjà habituée à être confrontée au surnaturel, à la magie des dieux et au pouvoir suprême dans les oeuvres de Christian Jacq mais j'avoue que ce qui m'a un peu gênée ici (mais légèrement, ce qui justifie le fait que je n'ai pas accordé la note maximum à ce deuxième tome), c'est que le destin d'Iker, le jeune orphelin que l'on découvrait dans le premier volet de cette série, soit si facilement admis à la cours du pharaon Sésostris III et soit adopté par ce dernier alors qu'Iker, bien qu'ayant été manipulé, ait tenté de l'assassiner.

Simple petit détail que j'aurais aimé que l'auteur développe plus car ici, j'ai vraiment trouvé que les évènements s'enchaînaient les uns aux autres sans aucun préambule et trop facilement à mon goût. J'aurais aimé que Christian Jacq, quitte à écrire un tome supplémentaire, s'attarde beaucoup plus sur les difficulté qu'Iker a dû rencontrer afin d'innocenter le pharaon, qu'il soupçonnait d'avoir commandité son assassinat, et que le pharaon lui-même ne lui accorde pas grâce aussi facilement. Cependant, deux tomes m'attendent encore et qui sait si tout cela n'était pas prémédité ?

J'avoue qu'une fois de plus, je me suis laissées bercer par l'écriture fluide et lipide de Christian Jacq. Les chapitres sont courts, ce qui fait qu'une fois que l'on est lancé dans la lecture de l'ouvrage, il nous est difficile de nous arrêter (en tout cas, c'est ce que j'ai ressenti), et qu'on a toujours envie d'en savoir plus tant l'auteur sait à merveille laissé planer le suspense. Un second tome riche en rebondissements où le lecteur n'arrive pas toujours là où il s'attendait à être mené. Des alliances, des trahisons, des complots mais aussi de la dévotion envers son souterrain, de l'amitié ainsi que de l'amour...enfin bref, tout est réuni ici pour plaire au lecteur et en offrir pour tous les goûts. Aussi, peut-on dire, que comme les personnages de cette saga, le lecteur lui-même est manipulé par l'auteur à son insu et ce, pour son plus grand plaisir !
N°76 - Déposé par cicou45 le 27/02/2012
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
Ce tome m'a beaucoup plus et à clos de façon magistrale la trilogie =D on en veut encore !
N°75 - Déposé par Aikira le 23/02/2012
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Il est vrai que l'on retrouve certains noms plusieurs fois présents dans d'autres sagas de Christian Jacq tels que Médès, un riche notable conspirateur dans "La pyramide assassinée" et Vent du Nord, le célèbre âne extrêmement intelligent et fidèle ami du héros et voilà la raison pour laquelle je n'ai pas attribué la note maximum à ce premier tome car cela m'avait donné, à première vue, une impression de "déjà vu". Or, il n'en n'est rien car l'intrigue ici est toute autre.

L'histoire se déroule sous le règne du pharaon Sésostris. Irek, un jeune orphelin destiné à être livré aux eaux du Nil afin d'apaiser les colères des dieux en leur servant d'offrande, est en réalité destiné à un avenir bien plus grand que dans ses espoirs les plus fous. Devenu un scribe de renom, ce dernier est bien décidé à découvrir pourquoi on a tenté de l'assassiner et surtout qui en étaient les commanditaires. Son parcours sera parsemé d'embûches et il sera encore maintes fois confronté à la mort mais pour lui, rien n'est plus important que la vérité et, même si ses jours sont en danger, il est bien décidé à ne reculer devant rien.

En parallèle, le pharaon mène une lutte acharnée contre un ennemi invisible car le célèbre acacia, l'"arbre de vie" a été endommagé et dépérit, d'où le fait que la vie même de l'Egypte en tant que nation forte et de sa prospérité est menacée. Le pharaon est donc bien décidé, lui aussi, à rétablir la paix et à réunifier son pays, dont certaines provinces, prônaient leur indépendance mais, y parviendra-t-il ?

Un premier tome encourageant avec des traîtres de toutes parts, des alliés que l'on considère à tord comme des ennemis, des intrigues...enfin tout ce qui fait que l'on a envie de poursuivre la lecture de cette saga car, même si le lecteur a des soupçons, sont-ils justifiés ? En effet, l'auteur a montré à plusieurs reprises qu'il ne fallait pas se fier aux apparences...
N°74 - Déposé par cicou45 le 22/02/2012
L'Assassinat du roi Arthur : Les Dossiers de Scotland Yard
Vous allez rire (ou pas) mais en lisant ce livre sur le roi Arthur, j'ai repensé à la bluette de Meg Cabot Avalon High qui elle aussi reprenait à la sauce moderne le mythe du roi Arthur. Fort heureusement pour mon plaisir de lectrice, le roman de JB Livingstone, alias Christian Jacq lui est bien supérieur, ne serait-ce que par le style, très british, qui rend ce livre aussi agréable à lire qu'un roman d'Agatha Christie.
Bien sûr, comme je connais relativement bien le mythe du roi Arthur (ayant lu, en ancien français, tous les romans de Chrétien de Troyes et Merlin de Robert de Boron), je n'avais aucun doute sur l'identité du tueur, encore moins sur celles des "innocents", et je suis ravie que l'auteur ait respecté à la lettre la légende, tout en nous utilisant des méthodes proches de celles d'Hercule Poirot.
Nous sommes à une époque contemporaine mais en même temps, nous sommes transportés dans une bulle hors du temps. Si Mordred et Viviane sont parfaitement intégrés au monde moderne, ainsi que Merlin, le décalage de Lancelot, Perceval ou encore Guenièvre est patent. A leur décharge, les enquêteurs qui se chargent de l'affaire ne sont pas mal non plus - et leurs noms sont aussi tout un programme, comme celui de Scott Marlowe, superintendant un peu dépassé par les événements. Quant à Higgins, il est délicieusement désuet, et je ne vous parle même pas de Trafalgar, un charmant personnage lui aussi qui plairait beaucoup à Nunzi et Koala.
Reste le roi Arthur. Comme dans les romans de Chrétien de Troyes, il est le centre de l'intrigue bien qu'il ne soit pas physiquement présent. Il est si souvent question de lui, de ses qualités, de ses actions qu'il est très facile de se le représenter, bien plus que Mordred son frère, ou même que Merlin. Même pour quelqu'un qui, comme Marlowe, ne croit pas aux vieilles légendes, tout ce qui a été mis en place est suffisamment fort et cohérent pour qu'Higgins puisse aller jusqu'au bout de son enquête - le passé et le présent se rejoignent pour confondre le coupable.
J'ai lu que les romans de JB Livingstone alias Christian Jacq étaient en cours de réédition. Chouette.
N°73 - Déposé par Sharon le 10/02/2012
La Reine Soleil : l'aimée de Toutânkhamon
Malheureusement je n'ai pas eu le temps de faire cette critique juste après avoir terminé le livre, si bien que tout n'est pas très frais dans mon esprit. Petite critique donc... mais note maximale !

Une fois encore, Christian Jacq a su me transporter dans une autre époque, m'imprégner de l'atmosphère, ces histoires d'amour, de religion et de guerres. Tout y est mêlé à la perfection avec de nombreux bouleversements. J'ai aussi aimé cette fin à laquelle on ne s'attend pas, une fin triste et non méritée mais merveilleusement rédigée, qui m'a touchée...
N°72 - Déposé par Sylla le 29/01/2012
Le Voyage initiatique ou les trente-trois degrés de la sagesse
Il s'agit ici d'un dialogue entre C. Jacq et un Maître d'Oeuvre. Les sculptures, symboles des étapes initiatiques, sont étudiées avec simplicité, mettant à la portée de tous, les messages des bâtisseurs, des messages de sagesse que chacun peut s'approprier. Au Moyen Age ou aujourd'hui, le chemin semé d'embûches menant à la connaissance de soi même est identique. Une invitation au voyage au pied des portails des cathédrales.
N°71 - Déposé par Ygrec le 25/01/2012
Le Procès de la momie
Résumé

Printemps 1821. Belzoni, un aventurier Italien, découvreur de tombes égyptiennes, ouvre au public l'exposition regroupant les merveilles qu'il a découvertes. En marge de l'exposition, il propose un débandelettage privé d'une superbe momie à quelques collectionneurs et riches capricieux. C'est la stupéfaction : la momie est parfaitement conservée, on a l'impression que le mort va ouvrir les yeux et revivre. La nuit suivante, trois personnes sont assassinées : le médecin qui procéda au débandelettage, un pasteur qui souhaitait interrompre cette infamie, et un vieux lord qui proféra de vives critiques et élucubrations sauvages à propos de la momie.

Les trois personnes sont occultement liées au gouvernement de George IV, on pense donc naturellement à des assassinats politiques et l'on confie l'enquête à un inspecteur à la retraire, Higgins, chargé de retrouver le dangereux et mystérieux agitateur qui prône la Révolution : Littlewood. Mais Higgins, inspecteur intègre dans une police gangrénée, poursuit un autre rêve : fonder une police digne de confiance, et retrouver la momie, qu'il soupçonne être le véritable meurtrier que l'on recherche...

Mon avis

Un bon roman semi-policier, semi-historique, dans un contexte particulier qu'est ce début de 19ème siècle en Europe. La France se remet juste de la Révolution Française, et du passage de Bonaparte au pouvoir, l'Angleterre se lamente d'avoir à sa tête un roi dévoyé qui pense plus à s'amuser qu'à gouverner. Champollion le français et Young l'anglais se livrent une course pour savoir qui déchiffrera les mystérieux hiéroglyphes en premier. Le public découvre les mystères de l'Egypte antique, l'égyptologie n'est pas encore tout à fait née et les scientifiques de la National Gallery méprisent cette civilisation barbare et archaïque à leurs yeux.

Dans ce contexte, deux personnages tirent leur épingle du jeu, et je les ai découverts avec plaisir. Le premier est l'aventurier Belzoni, personnage historique dont je connaissais le nom et quelques unes de ses découvertes, mais au final peu de choses. Le roman est émaillé de citations tirées de ses journaux de voyages, et de ses livres. Une force de la nature, le "Géant de Padoue", et sa non moins remarquable épouse. Ils forment à eux deux le couple central du roman, ceux autour de qui tout tourne, mais qui restent détachés des événements. On ne peut qu'éprouver de la sympathie pour eux, ils sont victimes des événements, les subissent, et doivent se battre pour récolter une reconnaissance infime. Pourtant, ils furent de grands découvreurs (les tombes de Séthi Ier et de Ramses Ier, ou le temps d'Abu Simbel, par exemple), mais eurent le tort de l'être avant la naissance réelle de l'égyptologie et des grands noms qui la façonneront.

Le second personnage (fictif, celui-là) est l'inspecteur Higgins, intègre, juste et droit, dans une police qui ne l'est pas encore. Son combat pour créer Scotland Yard, le peu de succès qu'il rencontre auprès d'une hiérarchie corrompue et acquise à d'autres causes, me l'ont aussi rendu très sympathique. Il n'est pas un enquêteur très original, il use de méthodes qui rappellent parfois Hercule Poirot (laisser les idées se mettre en place seules, accorder de l'importance à ce qui ne semble pas en avoir...) ou Sherlock Holmes (s'introduire illégalement en certains lieux, user d'indicateurs et d'informateurs tout à fait personnels, non reconnus par ses collègues...), mais sa bonhommie apparente, sa ténacité et son stratagème final en font un personnage très agréable.

Gravitent autour d'eux une pléiade de personnages secondaires, qui présentent tous un certain intérêt, plus ou moins grand. De tous les suspects, aucun ne se détache réellement, et j'ai découvert à la fin seulement, en même temps que son corps, l'identité du révolutionnaire de White Chapel, Littlewood. Par contre, pour ce qui est du meurtrier réel du légiste, du pasteur et du vieux lord, et pour ce qui est du "sauveur" de la momie, j'avais très rapidement compris de qui il s'agissait...

Vous l'aurez compris, l'intérêt de ce roman ne réside pas vraiment dans l'enquête policière, mais surtout dans la trame historique qui lui sert de toile de fond. On apprend beaucoup de choses, de façon ludique et agréable, comme souvent dans les romans de Christian Jacq. Je me dois cependant de lui adresser deux petits reproches :

Christian Jacq insère dans son récit deux éléments qui ne me semblaient pas complètement à leur place, dans l'ensemble du roman. L'un est ésotérique et fantastique, la magie et l'inexplicable sont mêlées au rationnel, et j'avoue que j'ai eu du mal à accrocher à certains passages. De plus, on fait de nouveau appel aux francs-maçons, et même si cette piste est rapidement écartée, on les mentionne bien et ils ont leur part au déroulement de l'enquête.

Enfin, comme je l'ai mentionné un peu plus haut, l'auteur a inséré dans son récit de grands passages tirés des ouvrages de Giovanni Belzoni. Parfois dans la bouche de celui-ci ou de son épouse, parfois au milieu du texte, se présentant comme une réminiscence des voyages de ces derniers. Cela est très intéressant et permet de faire connaître ces récits, souvent grandiloquents, qui ne sont pas, à ma connaissance, réédités. Mais si parfois les citations sont signalées par une note de bas de page, ce n'est pas toujours le cas, et le style diffère tellement de celui de Christian Jacq que l'on ne peut se tromper : ils sont facilement identifiables. Et le procédé en devient artificiel...

Ce roman met en scène un enquêteur tenace dont nous verrons très bientôt agir un descendant, dans une série policière toujours écrite par Christian Jacq. Mais je vous en reparlerai très prochainement...
N°70 - Déposé par Bernie le 23/01/2012
Le Crime de la momie : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]
Christian Jacq change de registre pour se consacrer à une série policière ayant pour protagoniste principal l'inspecteur Higgins de Scotland Yard. Ce faisant, l'auteur rejoint la lignée de la grande tradition classique des romans policiers. Higgins est d'ailleurs fortement inspiré d'Hercule Poirot de l'indétrônable Agatha Christie - c'est d'ailleurs ce que confiait Christian Jacq dans une interview - mais sans le côté un peu pompeux et prétentieux de ce dernier.

Les personnages manquent peut-être parfois d'épaisseur et occupent une place un peu clichée (le noble britannique, la gouvernante, l'épouse qui suscite envie et convoitise, le chauffeur de Rolls...) mais cela fait partie du genre et les amateurs retrouveront ces standards avec plaisir. Les aventures de l'inspecteur Higgins sont comme une bonne vieille partie de Cluedo !

Dans l'ensemble, il s'agit donc d'un roman agréable à lire, qui se lit très rapidement. La brièveté des chapitres a pour effet de vous donner envie de lire la suite et vous arriverez à la fin (et au nom du coupable !) sans même vous en rendre compte.
N°69 - Déposé par Pyrah le 22/01/2012
Meurtre au British Museum : Les Dossiers de Scotland Yard
Qui est ce J. B. Livingstone me direz-vous, (en tout cas les lecteurs les moins avertis). En fait il s'agit de l'un des pseudonymes de Christian Jacq célèbre auteur égyptologue que l'on ne présente plus.

Dans cette collections qui compte environ une trentaine de titres ( dont certains sont actuellement réédités sous le vrai nom de l'auteur) l'auteur nous présente des enquêtes policières ayant pour personnage principal l'ex chef-inspecteur à la retraite Higgins.

Ces enquêtes se déroulent principalement en Angleterre, et cet ex inspecteur vient prêter main forte au super-intendant Marlow de Scotland-Yard .

Je suis tombé sous le charme de ce personnage qui a quitté ses fonctions pour prendre une retraite méritée car il était fatigué de la ville , de ses turpitudes et ses bruits . Il préfère s'occuper de son chat siamois : Trafalgar et de ses roses.

Ce personnage, qui semble vivre hors du temps et déteste le modernisme, m'a très vite fait pensé à une Miss Marple ou à un Columbo.

Il mène son enquête sans en avoir l'air pose des questions n'ayant rien avoir avec le meurtre, part d'un côté pour mieux revenir de l'autre...

Dans cette enquête, l'auteur nous présente un meurtre horrible par sa mise en scène et assez mystérieux .

Nous allons côtoyer la haute société londonienne et son hypocrisie, des trafiquants d'œuvres d'art, des domestiques pas très honnêtes.

L'enquête est menée tranquillement par Higgins; si vous recherchez des poursuite échevelées, des coups de feux dans tous les coins ce n'est pas le roman qu'il vous faut.

Mais si vous aimez les rebondissements, les fausses pistes,si vous aimez tenter de trouver la solution et qu'en fait il se trouve que c'est une toute autre fin qui vous est livrée, alors allez-y vous passerez un très bon moment de lecture, avec des personnages hauts en couleur, Higgins en tête . Le style est fluide et directe, il n'y a pas de descriptions superflues.

Je pense que ce personnage va devenir récurrent dans mes critiques, car j'ai beaucoup aimé cette première enquête.
N°68 - Déposé par Charlye le 17/01/2012
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
On finit cette saga sur une larme...Roman passionnant qui met l'histoire de l'Egypte à la portée de tous...palpitant, plein de rebondissements. On se glisse dans le personnage de Ramses et on vit avec lui ses batailles, ses amours, ses passions, ses déceptions.

Le temps est suspendu et l'on est imprégné de cette Egypte de l'époque des pharaons....
N°67 - Déposé par Ellioth le 13/01/2012
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Dans ce 4ème tome, on découvre d'autres aspects de l'Egypte...quel plaisir de retrouvé ces personnages...on en redemande..... sans perdre de vue que c est une tranche d'histoire romancée et idealisée mais geniale quand meme...
N°66 - Déposé par Ellioth le 13/01/2012
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Ramses, le Fils de la Lumiere nous plonge dans un monde merveilleux et plein de lumiere. L'auteur y decrit tellement bien la vie et les moeurs de l'Egypte ancienne qu'on a l'impression d'y etre et l'on ne veut surtout pas que ca s'arrete...
N°65 - Déposé par Ellioth le 13/01/2012
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Une fois le 1er tome acheté, vous ne pouvez qu'acheter les suivants ...

Pour ceux qui aiment l'histoire et s'intéressent à l'histoire du monde...une epoque merveilleusement racontée de la vie de Ramsés... A ne pas manquer lorsque l'on souhaite voyager dans un autre temps !
N°64 - Déposé par Ellioth le 13/01/2012
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Cette saga de Christian Jacq est un chef d'oeuvre. On découvre la vie du grand pharaon Ramses II depuis son accession au pouvoir en passant par les diverses batailles qu'il doit affronter, aussi bien militaires que magiques. Il doit reconnaître ses amis et ses ennemis parmis ses proches et a le soutien complet de sa femme, Nefertari, une grande reine restée célèbre par l'amour du pharaon pour elle. On y découvre un monde différent, qui ne semble pourtant pas si loin grâce aux précieux détails que l'on y trouve....C'est un roman excellent, à conseiller aux passionnés de l'Egyptes et à toute personnes aimant les romans palpitants...
N°63 - Déposé par Ellioth le 13/01/2012
Le Fils de la lumière : Mozart [Tome 2]
christian jacq nous emmène dans ces quatre ouvrages à la découverte d'un Mozart différent ses connaissances sur l'Egypte permettent à ces ouvrages d'être passionnants à la fin de la lecture , il me restait un grand vide toujours cette osmose avec la lecture et la musique
N°62 - Déposé par helenemartinihl le 12/12/2011
La Justice du vizir : Le Juge d'Égypte [Tome 3]
comme d'habitude une intrigue au temps de l'egypte ancienne,on voyage dans la vie des anciens egyptiens sur fond d'un complot et d'une belle histoire d'amour entre pazair et neferet
N°61 - Déposé par levoyageuraudessusdelamerdesnuages le 04/12/2011
Maître Hiram et le roi Salomon
Oui références maçonniques, mais se lit d'un trait, certes les faits sont ici romancés, ceci étant, l'auteur est doué pour nous faire vivre l'époque et le lieu (Moyen orient- Egypte) qu'il chérit tant.
N°60 - Déposé par REDSA le 23/11/2011
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
1827 avant Jésus Christ.

Egypte. Règne de Sesostris le troisième "Divin de naissance".

Christian Jacq, docteur en études égyptologiques,qui a écrit plusieurs livres sur ce pays qui lui tient à coeur (dont la série des Ramses vendue à 11 millions d'exemplaires et L'affaire Toutankhamon qui a obtenu le prix des Maisons de la presse en 1992) relate dans le tome 1 des mystères d'Osiris, l'histoire d'Iker, un apprenti scribe de quinze ans "qui veut délivrer l'Egypte de l'oppresseur".

Tour à tour enlevé par des pirates sur "Le rapide" en route vers "la terre divine", sauvé d'un naufrage,préposé fermier,condamné aux travaux forcés dans des mines de cuivre,hanté par la mystérieuse et inaccessible "reine des Turquoises" ce héros intrépide parviendra-t-il à rejoindre "l'élite des scribes"?

Sur fond de péripéties,magie,croyances,trahisons et complots, la vie d'un homme valait bien peu en ce temps là, tandis que le Pharaon guettait la renaissance de l'acacia, afin de déjouer d'éventuels maléfices, et projetait de bâtir "une demeure d'éternité" à Abydos.

Un livre d'aventures sympathique (mais beaucoup de dialogues qui laissent moins de place à l'imagination qu'un Bernard Simonay).

A suivre dans les prochains tomes (que malheureusement je n'ai pas lus, m'étant axée sur les Ramses)
N°59 - Déposé par brigittelascombe le 13/11/2011
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
comment rentrer sans sans rendre compte dans les mystères des croyances égyptiennes
N°58 - Déposé par pyromorphe le 19/10/2011
Barrage sur le Nil
un roman policier inattendu sur l'Égypte actuelle. fabuleux et passionnant
N°57 - Déposé par pyromorphe le 19/10/2011
La Loi du désert : Le Juge d'Égypte [Tome 2]
La trilogie du juge d'Egypte est avant tout un superbe récit policier, bien ficelé et aux énigmes inextricables, teinté de politique et de justice.

Mais le récit ne serait pas convaincant s'il ne fourmillait de détails historiques, mythologiques, médicaux, religieux, qui s'intègrent pleinement dans le récit. Une abondance de détail qui ne nuit pas au style clair et simple.
N°56 - Déposé par litolff le 15/10/2011
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
M'a fait découvrir la littérature, Ramses (les 5 tomes et la personne) et Christian Jacq m'ont fait aimer lire et depuis le Tome 1 de Ramses je n'ai jamais arrêté de lire, sa fait 7 ans que sa dur, pour moi sa reste un très bon livre, passionnant, cultivant, et fait voyager à travers le temps et l'espace.
N°55 - Déposé par Jstrange le 05/10/2011
Meurtre au British Museum : Les Dossiers de Scotland Yard
Classique en diable, cette enquête policière est signée Christian Jacq, l'auteur adoré des pharaons de l'Egypte ancienne, l'égyptologue-romancier aux 27 millions de livres vendus dans le monde. [...] Il s'agit d'enquêtes sous forme de « who done it ? », dans la pure tradition d'Agatha Christie.
N°54 - Déposé par LeSoir le 16/09/2011
Le Message des constructeurs de cathédrales
Je ne crois pas que ce livre soit destiné à un très grand public mais plutôt à un public averti et sensible à la symbolique.

Je me suis même laissé dire que certains constructeurs ne savaient ni lire ni écrire ...
N°53 - Déposé par Philippe67 le 05/09/2011
Le Message des bâtisseurs de cathédrales
Je ne crois pas que ce livre soit destiné à un très grand public mais plutôt à un public averti et sensible à la symbolique.
Je me suis même laissé dire que certains constructeurs ne savaient ni lire ni écrire ...
N°52 - Déposé par Philippe67 le 05/09/2011
La Femme sage : La Pierre de lumière [Tome 2]
je suis au troisième volets, de cette saga, et grâce à l'immense talent de christian jacq, ancune ride dans l'aspect captivant du roman,certainement très bien documenter du point de vue historique. Le pharaon vient de mourir, et son fils et son petit fils se battent pour la succession,Tout cela, sur fond d'intrigue de hauts fonctionnaires cupides, et ivres de pouvoir. la place de vérité,un petit village rassemblant l'élite artistique de l'Égypte, en charge de la construction des tombes, et des temples de lumières des pharaons est menacée de disparition.Le chef d'équipe des artisans, le scribe de la tombe, et la femme sage, arriveront-ils à déjouer, les pièges du complot?
N°51 - Déposé par gaby33370 le 04/09/2011
Les Pharaons racontés par Christian Jacq
Christian Jacq emmène ici deux de ses jeunes amis, Suzanne et Isidore, sur la terre des pharaons. Qui étaient réellement ces derniers et pourquoi l'histoire pharaonique a-t-elle autant fasciné les peuples d'occident (et continuent d'ailleurs à les fasciner) ? Peuple étrange et mystérieux qui a d'ailleurs fait couler tant d'encre, l'Egypte antique est une période de l'histoire fascinante et j'irais même jusqu'à dire, envoûtante.
A travers cet ouvrage, richement illustré de photographies toutes aussi surprenantes les unes que les autres, l'auteurs tente de résumer l'histoire de l'Egypte, depuis l'apparition du premier pharaon, en passant par son apogée jusqu'à son déclin et de répondre aux questions de ces deux adolescents.
Ouvrage facilement accessible qui s''adresse aux jeunes mais aussi aux moins jeunes et qui est un vrai régal, autant pour les yeux que pour L Histoire des différentes dynasties de pharaons que l'on voit défiler dans cet ouvrage. Etant moi-même passionnée par l'Egypte depuis ma plus tendre enfance et ayant un faible pour les romans de Christian Jacq, je ne peux que vous inciter à venir découvrir cet ouvrage et à le faire découvrir à vos enfants (enfin, plutôt adolescents) !
N°50 - Déposé par cicou45 le 16/07/2011
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Ma lecture a été aisée, aucune accroche, tout était parfaitement limpide, clair. L'écriture de l'auteur est comme toujours d'une fluidité étonnante. Dès les premières lignes, je savais que je lisais bien un ouvrage signé Christian Jacq. Sa griffe n'a pas changé, mais cette fois, c'était plaisant de la retrouver. Je n'avais plus cette lassitude.

Le découpage en chapitres courts est lui aussi agréable. On peut fractionner à loisir sa découverte de l'intrigue et pour celles et ceux qui lisent dans les transports en commun, c'est aussi agréable que pratique. De plus, cela maintient un certain rythme dans l'histoire puisque l'on passe rapidement d'un groupe de protagonistes à un autre.

On retrouve aussi le côté très manichéen des choses, des personnes : les bons d'un côté et les méchants de l'autre. C'est assez révélateur de la vision des Egyptiens de cette période là car ils suivaient la loi de Maât qui s'opposait à celle des démons, des forces du mal. Je conçois en revanche que cela puisse un peu agacer certains lecteurs qui jugent cela un peu trop enfantin.

Dans ce titre, on trouvera énormément de renvois, de notes en bas de chaque page. Christian Jacq n'a pas ménagé ses efforts pour bien tout expliquer, aux lecteurs des temps modernes et néophytes, d'où venait ses sources, les manières de penser à l'époque et les traditions d'alors.

Ce titre est certes romancé, mais l'auteur a souhaité tout de même faire un récit crédible, plausible.

Les habitués de la plume de l'écrivain ne seront pas déroutés. Tout l'ouvrage respire, transpire même la griffe de Christian Jacq. On y retrouve tout ce qui a fait son succès, mais aussi tout ce que ses détracteurs lui reprochent. A vous de voir dans quel clan vous vous cataloguez.

Pour ma part, je regrette juste que Christian Jacq réutilise une ficelle déjà vue dans ses anciens romans pour cacher l'identité de la mystérieuse et néfaste Ombre Rouge… Un brin d'originalité aurait finit de me combler tout à fait.
N°49 - Déposé par emeralda le 08/07/2011
Le Moine et le vénérable
Outre l'enseignement que l'on peut tirer sur la franc-maçonnerie, sur l'univers des camps de prisonniers lors de la deuxième guerre mondiale, sur le nazisme et ses représentants, le livre nous dévoile l'amitié qui se noue entre deux hommes que tout oppose, le moine bénédictin et le vénérable d'une loge maçonnique. Dans l'adversité, des liens se forment petit à petit. Christian Jacq nous démontre, au fil des pages, comment cette opposition ne repose que sur l'artifice : le nom donné au créateur, les rites pratiqués, etc. Le fond est le même : le choix, pour chacun des personnages, d'un chemin de rectitude au service des autres. Un livre captivant !
N°48 - Déposé par Ygrec le 06/07/2011
Le Grand magicien : Mozart [Tome 1]
Je garde un assez bon souvenir de ce livre. Il mêle biographie de WA Mozart et formation de celui-ci notamment son approche de la franc-maçonnerie. C'est interessant. Ses relations familiales sont bien décrites. On pourrait éventuellement reprocher à l'auteur quelques "facilités" d'écriture ...

Remarque : L'oeuvre "Marche funèbre maçonnique" de Mozart est un morceau absolument superbe ! Contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord, l'œuvre n'a rien à voir avec la mort d'un des frères du compositeur. En effet, la mort est souvent évoquée dans les rituels maçonniques sans que personne ne meurt forcément pendant les tenues ^^
N°47 - Déposé par Guitou le 23/05/2011
Le Procès de la momie
L'histoire se déroule à Londres au XIX ème siècle et Giovanni Belzoni, rentre d'un voyage en Égypte d'où il ramène d'innombrables merveilles, dont une momie encore intacte. Belzoni et son épouse trouvent donc résidence à Londres où l'explorateur a bien l'intention de s'enrichir et de faire découvrir au peuple européen la merveilleuse culture de l'Orient. Il doit cependant se heurter à des esprits récalcitrants qui considèrent la culture et la religion égyptienne comme étant inintéressantes et se voit donc refuser l'entrée du Louvre pour exposer le sarcophage qu'il a ramené de son voyage. Il pratique cependant une expérience assez spectaculaire devant une foule de curieux venus assister à la mise à nue de la momie. Plusieurs personnes seront par la suite intéressées pour la racheter et notamment un médecin légiste afin d'y pratiquer une autopsie.

Grand coup de théâtre : le lendemain, les trois notables qui se portaient acquéreurs pour cette dernière sont retrouvés assassinés tandis que la momie, elle, a disparu. L'inspecteur Higgins de Scotland Yard est alors chargé de l'affaire mais les pistes se brouillent. Serait-il possible que la momie soit revenue d'outre-tombe afin d'effectuer sa propre vengeance concernant le sacrilège qui lui a été infligée en tentant de découvrir des secrets qui devaient restés à tout jamais gardés.

Encore une fois, Christian Jacq emmène le lecteur dans une affaire passionnante et le tient en haleine jusqu'à la fin du roman. De part son métier d'égyptologue, il nous entraîne à la découverte de la terre des pharaons et se sert notamment de faits historiques, notamment lorsqu'il fait allusion à Giovanni Belzoni qui n'est pas un personnage fictif mais l'un des premiers égyptologues à avoir percer certains mystères de la civilisation égyptienne. À découvrir !
N°46 - Déposé par cicou45 le 05/05/2011
Toutânkhamon, l'ultime secret
Le célèbre pharaon Toutânkhamon a fasciné bien des esprits et la découverte de sa tombe encore plus par les étranges morts qu'elle suscita autour d'elle après sa découverte par l'égyptologue Howard Carter.

Ici, l'histoire débute en 1951 alors que l'Égypte est tombée sous le contrôle du tyran Farouk.

Le protagoniste, Mark Wilder est un brillant avocat américain et en arrive à effectuer un voyage vers ce pays mystérieux après avoir reçu une lettre anonyme lui révélant qu'il doit se rendre au Caire s'il veut réellement découvrir qui il est. Intrigué, l'avocat se rend donc sur la terre des pharaons et sera aidé dans sa quête par une jeune femme copte, Ateya dont il tombera follement amoureux. Après avoir découvert qu'il serait en réalité le fils d'Howard Carter, il accepte une mission très périlleuse : découvrir l'ultime secret de Toutânkhamon ; mission qui s'averera d'autant plus dangereuse car de nombreux obstacles se dresseront sur sa route et de nombreuses personnes tenteront de l'en empêcher.

Magnifique roman de Christian Jack où l'on découvre une Égypte qui attire et envoûte. L'écriture est toujours aussi fluide et l'auteur se révèle égal à lui-même, à savoir passionnant.
N°45 - Déposé par cicou45 le 29/04/2011
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
En ce qui me concerne, j'ai pratiquement lu d'une seule traite la nouvelle série de Christian Jacq, et, le présent volume clôt magistralement sa trilogie.

Comme dans la plupart de des ouvrages de l'auteur, l'intrigue est haletante, pleine de suspense, et, j'avoue avoir découvert la mythologie égyptienne, même si celle çi est romancée au maximun.
N°44 - Déposé par Fantine le 12/04/2011
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Le roman débute par la mort d'un pharaon, véritable pilier de l'Égypte antique. Le Grand conseil et le grande épouse royale s'interrogent alors sur celui qui aura les épaules assez solides et sera désigné par les dieux pour prendre la succession de ce pharaon qui a su faire régner la paix et la tranquillité dans son pays. Alors que beaucoup opposaient à la prise de pouvoir par Djéser, fils de Pharaon, car le jugeant trop fougueux en vue des réformes que celui-ci souhaite organiser, les dieux l'on néanmoins désigné. Contre toute attente, ce dernier sera un grand pharaon et accomplira des tâches incommensurables et qui resteront gravées dans l'Histoire. Créant le III ème dynastie, Djéser promet à son peuple la naissance d'une ère nouvelle. Décidé d'entreprendre d'incroyables travaux, il recrutera au sein de Imhotep qui à l'origine était un simple foreur de vases mais qui a su gravir les échelons en montrant ses incroyables talents et ses dons de guérisseur. Magnifique roman de Christian Jacq où se mêle complot, trahisons, meurtres et tentatives de pouvoir mais aussi où se révèle toute la beauté et la magie de l'Égypte pharaonique. À travers ce roman, l'auteur nous décrit la création de la fabuleuse pyramide à degrés de Saqqara grâce à son savoir d'égyptologue. Alliant, roman, mythologie et histoire, ce livre est donc un véritable régal.
N°43 - Déposé par cicou45 le 03/04/2011
Toutânkhamon, l'ultime secret
Un avocat dans les années 50 part à la recherche de mystérieux parchemins. L'intrigue est très plate, avec peu de rebondissement, les bons et les méchants vite connus. L'histoire d'amour est hautement stéréotypée et au final, on n'en saura pas vraiment beaucoup sur ces fameux parchemins.

Honnêtement, je n'ai pas du tout aimé. Ce n'est pas en rajoutant une pincée d'ésotérisme et une touche de pharaon que l'on fait un bon bouquin. Christian Jacques a eu été mieux inspiré.
N°42 - Déposé par MarcF le 01/04/2011
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Si j'ai lu ce premier tome avec intérêt, je ne suis pourtant pas certaine d'avoir envie de lire la suite.

Il est certain que Christian Jacq connait son sujet. De plus, sa façon d'appréhender l'Egypte antique à travers le prisme mystico-religieux de l'époque ne peut rendre cette histoire que fascinante à mes yeux.

Un bémol cependant. L'intrigue est bien menée, les divers protagonistes bien dépeints mais à aucun moment je n'ai eu l'impression d'être réellement immergée au coeur de l'histoire, de vibrer avec les héros. Iker, le scribe m'est apparu assez peu charismatique contrairement à la manière dont il est dépeint dans le roman. L'annonciateur, le pharaon et tous les profiteurs qui gravitent dans son orbe n'ont guère plus de motivations ou de sentiments, bons ou mauvais. Ils agissent mais ne ressentent pas grand chose. Et c'est sans doute ce manque d'âme, ce manque de ressenti, qui donne tout au long du livre l'impression d'être en retrait comme si on observait la scène de l'extérieur sans éprouver la moindre émotion, la moindre implication.

Dommage car, par ailleurs, le livre de Christian Jacq n'en demeure pas moins un excellent roman historique.
N°41 - Déposé par bleuettediot le 21/02/2011
Higgins mène l'enquête : Les Dossiers de Scotland Yard
Première apparition de l'inspecteur retraité Higgins, personnage intéressant tout en flegme et classe britannique. Facture très classique mais plaisant.
N°40 - Déposé par aliquis le 16/02/2011
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Série absolument passionnante au coeur de l'Egypte ancienne. On y découvre la'enfance et l'adolescence de Ramsès et de ses amis au sein d'un univers privilégié. J'ai vraiment énormément apprécié de me promener au sein de cette Egypta dans toute sa gloire.
N°39 - Déposé par cicou45 le 07/02/2011
L'oeil du Faucon : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 3]
On assiste enfin à la naissance du premier roi de la toute première dynastie : Narmer, et à l'édification lente et progressive de l'Egypte des rois et des pharaons. Livre empli de suspense puisque le lecteur ne s'attendait pas à la trahison (depuis le début) du frère de sang de Narmer. Ce dernier est en effet l'instigateur du déclenchement de la guerre des clans. Probablement le meilleur des trois tomes, selon moi.
N°38 - Déposé par cicou45 le 02/02/2011
La Guerre des clans : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 1]
Histoire remontant aux prémices de l'histoire. Comment le monde égyptien, celui que nous connaissons dans toute sa gloire, est-il né ? Ce livre s'attache à remonter aux origines, bien avant le temps des pharaons et des pyramides. J'ai été un peu déçue par l'histoire en elle-même car j'ai beaucoup plus

apprécié la trilogie des "Ramses" .
N°37 - Déposé par cicou45 le 02/02/2011
Le Feu du Scorpion : Et l'Égypte s'éveilla [Tome 2]
Livre empreint de violence puisque les anciens clans s'entredéchirent, violence cependant nécessaire pour que le monde de l'Egypte tel que nous le connaissons s'édifie. Mais une intrigue subsiste : qui a exterminé le clan Coquillage ? L'amitié entre Narmer et Scorpion subsistera-t-elle à la découverte d'un tel secret ?
On a parfois du mal à distinguer s'il s'agit d'hommes ou de bêtes lorsque l'auteur fait référence aux membres des clan mais j'ai plus aimé la lecture de ce deuxième tome.
N°36 - Déposé par cicou45 le 02/02/2011
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Comme dans de nombreux livres de Christian Jacq, la saga « Les mystères d'Osiris » nous dévoile la vie religieuse de l'Egypte ancienne, ses rites et ses symboles, et la vie quotidienne sous Sésostris III. Nous suivons le jeune scribe de talent Iker dans sa quête de vérité. On lui a volé sa vie et il veut savoir qui et pourquoi. Dans le premier tome : « L'arbre de vie », nous faisons connaissance avec les personnages. Mais il nous sera difficile de déterminer le sens de leurs actions. Les sous entendus, les changements de cap, les faux coupables et les vraies victimes, les fausses apparences et les vraies trahisons se mêlent pour nous faire douter, et donc pour nous précipiter vers le deuxième tome.
N°35 - Déposé par Ygrec le 19/01/2011
Le Pharaon noir
Un roman sympa, facile a lire sur une tentative de réunification de l'Égypte ancienne dans les terres mais aussi dans la croyance du peuple.

Un roman facile, quelque anachronisme (ce qui est dommage dans un roman historique) mais dans l'ensemble bien écrit .
N°34 - Déposé par DrJackal le 17/01/2011
La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]
Un roman historico-policier avec des personnages attachants et charismatiques. Une intrigue bien ficelée. Le gros plus de cette trilogie : des détails très documentés sur le système législatif de l'époque.
N°33 - Déposé par kanna_centurygirl le 06/01/2011
Barrage sur le Nil
Christian Jacq nous présente ici une Egypte contemporaine. A la menace insidieuse que représente le barrage, s'ajoute celle de la montée de l'intégrisme. Les méthodes, les manipulations des gouvernants et des opposants sont évoquées de façon à nous laisser, comme le héros de cette histoire, dans le doute, dans le trouble de celui qui ne sait plus où est la vérité, dans l'ébahissement de celui qui comprend dans sa chair l'habileté de l'homme à programmer sa propre destruction.
N°32 - Déposé par Ygrec le 03/01/2011
Le Message des bâtisseurs de cathédrales
Ce livre, je pense que c'est un des rares que j'ai abandonné en cours de lecture et c'est un des rares de C.Jacq qui ne m'a vraiment pas plu.
Autant le sujet me motivait et je pensais que ça serait intéressant, autant j'ai été déçue de la complexité des explications, des termes employés, il y a des passages entiers que j'ai zappé et d'autres que je n'ai jamais compris !
N°31 - Déposé par barjabulette le 27/12/2010
Toutânkhamon, l'ultime secret
Il n'y a rien de plus frustrant qu'un secret annoncé non révélé !

Au delà de cette légitime frustration, un bon roman remplit d'anecdotes sur l'Egypte ancienne.
N°30 - Déposé par Hindy le 24/12/2010
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
Le dernier de la série. Un récit au combien touchant, nostalgique et avec une impression d'éternité. Ce récit retrace la fin de vie du célèbre Ramsès II ; et donne la perspective du futur de l'Egypte sans son pharaon l'un des plus grand bâtisseurs de tout les temps.
N°29 - Déposé par facteur84 le 18/11/2010
Sous l'acacia d'Occident : Ramsès [Tome 5]
J'ai lu toute la série et j'ai ensuite donné ces livres, qui m'ont presque dégoûtée des romans sur l'ancienne Egypte. J'aurais de la peine à vous dire pourquoi car tout le monde semble avoir adoré, mais je n'ai pas croché...
N°28 - Déposé par Kalliope le 18/11/2010
La Bataille de Kadesh : Ramsès [Tome 3]
Ce n'est pas l'un des romans les plus fort et les plus impressionnant de la série, mais il est quand même nettement intéressant, par la découverte du fonctionnement plus avancé, et les positions de l'ennemi de l'Egypte à cette époque : l'empire du Hati (actuelle turquie). On découvre l'environement diplomatique qu'avait l'Egypte en ce temps là. Pas seulement avec le Hati, mais aussi avec les région de Cannan, Saba, la crête.....
N°27 - Déposé par facteur84 le 18/11/2010
L'Affaire Toutânkhamon
Le tout premier livre que j'ai lu de cet auteur qui m'as donner envie de lire ces autre ouvrages.
N°26 - Déposé par sasou le 27/10/2010
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Le secret de la résurrection et de la vie éternelleà

Au cœur du temple d'Abydos, un acacia est en train de mourirà Et à travers lui, toute l'Egypte est menacée.

Car ce n'est pas un arbre comme les autres : il a jailli de la tombe du premier souverain de l'Egypte, le dieu Osiris assassiné par son frère, pour prouver aux hommes sa victoire sur la mort.

Nourri d'eau et de lait par les prêtres, l'acacia est garant du bonheur sur terre. S'il dépérit, c'est que des puissances maléfiques intriguent pour la disparition de l'Egypte.

Le grand pharaon Sésostris III engage aussitôt un combat magique et stratégique contre son ennemi invisible. Mais il ignore que dans son cercle le plus proche se cache un traître, un homme qui rêve de pouvoir et d'honneurs, un homme qui va se vendre aux forces occultesà

Un jeune apprenti scribe, Iker, devient un acteur bien involontaire de ce mystère. Enlevé par des marins invoquant un « secret d'Etat », l'adolescent ne sait pas qui tente de le tuer, ni d'ailleurs qui le protège. Hanté par la vision d'une sublime jeune prêtresse, Iker a la sensation d'être guidé ou manipulé, en tout cas d'avancer sur un chemin dont il ne connaît pas le but. Mais d'épreuve en épreuve, de découverte en découverte, le jeune scribe se rapproche de l'extraordinaire destin que lui ont assigné les dieux.

A eux deux, Iker et Sésostris, le faible et le puissant, l'innocent et le sage, le scribe et le pharaon, parviendront-ils à empêcher Osiris de mourir pour la dernière fois ?
N°25 - Déposé par major1fr le 27/09/2010
Le Procès de la momie
Christian Jacq, je l'ai découvert avec l'excellent Champollion l'Egyptien. J'ai exploré son oeuvre par la suite, je me souviens notamment de Maître Hiram et le roi Salomon ou puis je m'en suis lassée quelque peu, notamment après Le moine et le vénérable qui fut une déception au niveau de l'écriture.

il y a quelques temps, repérant le sujet de ce roman qui me rappelle un peu l'atmosphère du film la Momie avec Brendan Fraser, que j'ai bien aimé, je me dis "voilà une lecture d'été qui va sûrement me plaire".

Le sujet me paraissait intéressant : A Londres en 1821, l'aventurier et égyptologue amateur Belzoni crée la sensation non seulement en organisant une exposition sur l'art égyptien mais surtout en organisant une soirée au cours de laquelle il procédera au débandelettage d'une momie… Au cours de cette soirée, les riches convives qui ont réussi à obtenir une place peuvent d'ailleurs acquérir de précieux objets, y compris les bandelettes. Un pasteur hystérique tente d'interrompre cette curieuse cérémonie, tandis qu'un vieux lord particulièrement acariâtre souhaite jeter la momie en pâture à ses chiens. Enfin, la momie est convoitée par un médecin-légiste qui compte bien lui extirper ses secrets. Ces trois hommes meurent assassinés quelques heures après cette étrange soirée et la momie est escamotée !

L'occasion pour le lecteur de faire connaissance avec l'inspecteur Higgins, l'un des meilleurs limiers d'Angleterre qui accepte de renoncer provisoirement à sa retraite. Higgins se met donc en quête du coupable, aidé en cela par la belle avocate, Lady Susanna et enquête parallèlement sur les agissements d'un révolutionnaire, qui se fait appeler Littlewood, lequel espère soulever le peuple et renverser la royauté. Higgins subodore très vite que ces tous ces événements sont liés…

Si la trame a piqué ma curiosité, le roman souffre malheureusement de nombreux défauts, à commencer par l'écriture. Christian Jacq s'en est tenu au minimum syndical. La pauvreté du vocabulaire m'a sérieusement dérangée, de même que as façon d'expédier sommairement ses personnages et de multiplier les répétitions. Benzoni est systématiquement désigné par « le colosse ou Titan de Padoue », sa femme est « la sculpturale irlandaise » d'un bout à l'autre du récit, les personnages sont caricaturaux (mention spéciale à l'acteur de théâtre et à la propriétaire des entrepôts…), les ladies de la haute société sont esquissées grâce à quelques adjectifs, ce sont des « dindes » ou bien elles sont « boulottes », le choix est restreint… Tout le reste est à l'avenant.

La fin est assez improbable, dans la mesure où on attend un peu plus de sérieux de la part d'un inspecteur, qui se déconsidère quelque peu à suspecter une momie de meurtre… Il est vrai que, par chance, Higgins est amateur d'Egyptologie et Franc-maçon, ça aide…

Néanmoins, le roman a échappé de peu à mon logo « courage, fuyons ! » grâce à quelques points positifs : Higgins m'était sympathique, d'abord car il mène son enquête en solo (et nous apprenons sur la corruption qui gangrenait la police londonienne – raison pour laquelle Higgins milite pour la création d'un organisme qui ne sera autre que Scotland Yard - et puis parce qu'il préfère sa vie à la campagne avec son chat et son chien. Ensuite, et surtout, parce qu'on apprend une foule de choses sur les pratiques des archéologues de l'époque. J'ai d'ailleurs regretté que dans mon édition de poche, aucune préface ou postface ne soit consacrée à donner quelques renseignements sur les personnages historiques croisés dans le roman, à commencer par Belzoni.

La guerre que se livraient les archéologues et aventuriers de différentes nationalités pour piller les trésors de l'Egypte Antique n'était pas jolie du tout. Ces trésors furent éparpillés dans divers musées, des objets considérés comme ayant une moindre valeur étaient vendus à de riches particuliers, on démontait des obélisques pour les ériger dans des squares ou de somptueuses propriétés européennes et pire que tout, personne ne montrait le moindre respect pour les momies. Ces dernières étaient généralement vendues à des médecins qui cherchaient à percer les secrets des Anciens Egyptiens. Une fois la dissection terminée, les momies étaient jetées à la poubelle !

Tout n'est pas perdu puisque j'ai tout de même appris quelques petites choses. Je dois bien avouer que je ne retenterai pas de lire Christian Jacq. Tant pis.
N°24 - Déposé par Folfaerie le 11/09/2010
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Encore un chef d'œuvre signé Christian Jacq, cet égyptologue romancier hors du commun qui nous écrit à chaque fois des romans historiques sur l'Egypte ancienne nous faisant ressentir une foule d'émotions.
N°23 - Déposé par mic1990 le 21/08/2010
La Dame d'Abou Simbel : Ramsès [Tome 4]
Dans les tomes précédents, je trouvais que Christian Jacq inclinait toujours son récit sur un thème particulier : l'amour et les affaires de Cour dans le premier, les stratégies politiques dans le deuxième et les batailles dans le troisième. Ce quatrième tome se démarque des autres. Tous les thèmes y sont représentés de façon assez égalitaire pour une fois. Mais s'il ne fallait en choisir qu'un, c'est pour la religion que j'opterai.

Cela faisait plus d'un an que j'avais mis en pause cette fabuleuse saga. J'avais donc peur en ouvrant ce quatrième tome d'être un peu perdu et de ne plus savoir qui ou que fait tel personnage. Et pourtant après quelques pages, tout m'est revenu. Et la lecture a été très fluide, comme si je remontais lentement le Nil ;).

J'ai vraiment été ravie de replonger dans ce monde fantastique de l'Egypte antique à l'époque de la XVIIIème dynastie. J'ai particulièrement apprécié de découvrir l'évolution des enfants de Pharaon. Je n'y peux rien les histoires de famille, c'est ce que je préfère !

La plume de Christian Jacq est divine. On lui reproche souvent d'être répétitif mais pour l'instant, je n'ai pas cette impression. Je savoure son style mélangeant à merveille descriptions grandioses et dialogues.
N°22 - Déposé par Iluze le 20/08/2010
Champollion l'Égyptien
Alors que Champollion est sur le point de mourir, sa fille Zoraïde vient lui demander de lui parler de son voyage en Égypte.

Il lui parle alors des difficultés qu'il a eu à quitter le pays, compte tenu du contexte politique de l'époque, pour se rendre en Égypte, puis, une fois arrivé là, des ennemis qui ont tenté de lui faire rebrousser chemin, jusqu'à tenter de le tuer, pour favoriser un trafic déjà bien entamé, mais aussi de ceux qui l'ont aidé dans sa quête. Il lui parlera aussi de ses découvertes, la façon dont il a su prouver la validité de la clé qu'il avait découverte pour déchiffrer les hiéroglyphes, mais aussi sur les trésors de l'Égypte ancienne, les origines de leur religion.

Au travers de cette œuvre, Christian Jacq nous révèle certains mystères de l'Égypte ancienne et nous fait partager cet amour que lui vouait Champollion, que rien n'a pu faire reculer.
N°21 - Déposé par Sylla le 18/08/2010
Le Chemin de feu : Les Mystères d'Osiris [Tome 3]
Troisieme tome de la saga les mysteres d'Osiris, l'histoire avance, les ennemis deviennent plus forts, s'infiltrent au plus pres du lieu sacré mais le charme agit moins, on prevoit presque d'avance la trame du livre.. c'est decevant
N°20 - Déposé par delcyfaro le 07/08/2010
Toutânkhamon, l'ultime secret
Si ce roman se lit sans déplaisir, je ne peux pas dire que j'en garderai un souvenir impérissable. Bon point malgré tout, j'ai appris pas mal de choses sur la poltique étrangère de la Grande-Bretagne à l'époque où Nasser devint le leader du mouvement des officiers libres. Mais hormis les préparatifs du coup d'état visant à renverser le roi Farouk, l'histoire par elle-même ne présente guère d'intérêt. L'histoire d'amour entre Mark Wilder et la belle Ateya ne suscite pas vraiement d'émotion quant au fameux secret de Toutânkhamon et bien, le plus gros reproche qu'on pourrait lui faire, c'est de rester ... secret !
N°19 - Déposé par bleuettediot le 05/08/2010
Toutânkhamon, l'ultime secret
J'ai moyennement aimé, car si l'histoire est passionnante et qu'on la suit jusqu'au bout pour connaître ce mystérieux ultime secret, la déception est au bout parce qu'il n'est pas dévoilé, rien, juste qu'il y a un secret et qu'on ne le connaîtra pas... du coup on reste sur sa faim avec une énorme frustration.
N°18 - Déposé par petite-fee le 28/07/2010
L'Affaire Toutânkhamon
juste pour découvrir le travail des premiers archéologues égyptiens. Apprendre quelques petites choses sur les monarchies pharaonique. Quant à l'histoire il n'y a pas grand chose à en dire. Dépaysement malgré tout et quelques degrés en plus au thermomètre.
N°17 - Déposé par patrick75 le 17/07/2010
Le Procès de la momie
Mon avis est plutôt mitigé. J'ai aimé le mélange des genres, même si l'on s'aperçoit très vite que l'enquête policière n'est pas l'élément principal. L'enquête sur la disparition de la momie et les morts qui l'entourent souffre de nombreuses longueurs et avance très (trop !) lentement.

Finalement, ce qui m'a réellement plu c'est le côté historique du roman. Christian JACQ nous convie à une visite guidée des rues de Londres en 1821. On y découvre à la fois les beaux quartiers du West End et les quartiers de l'East End où les petites gens vivent dans la misère et la saleté et où il ne fait pas bon traîner seul la nuit… Enfin, à cette époque, l'Egypte et plus généralement, l'orientalisme est à la mode. L'auteur nous en apprend beaucoup sur la momification, les rites funéraires égyptiens, sur le manque de respect des Occidentaux envers les dépouilles de ces morts. D'ailleurs lorsqu'il en parle, on sent le spécialiste derrière. Son langage devient assez pointu, pas forcément accessible aux lecteurs lamba (dont je fais partie !).

Le contexte politique est également posé : nous sommes sous le « règne » de Georges IV (règne représentatif) lequel est un flambeur et un dragueur invétéré, peu apprécié du peuple. Le gouvernement en place est issu du parti Tory, les conservateurs, royalistes.

En conclusion, j'ai plus apprécié le côté historique du roman, bien développé plutôt que son côté policier, trop prévisible et trop long à mon goût !
N°16 - Déposé par Alexielle63 le 28/06/2010
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Intrigues de palais, trahisons et machinations, l'Ombre rouge rode, amours déçues au service d'une indéniable culture distillée comme ses mots d'hier discrètement présents dans nos langues vernaculaires, inscription du passé dans notre présent indifférent aux signes, à l'invisible. Comment Christian Jacq, auteur de dizaines d'ouvrages dans des genres différents, du roman au policier, des essais aux albums pour la jeunesse, peut-il encore, avec l'application et le travail d'un premier roman, en se servant de son érudition avec parcimonie, nous délivrer un livre d'une telle qualité ? Voilà l'objet premier de mon admiration.

“Nos bâtisseurs connaissent la volonté des dieux car ils naissent en esprit au cœur de cette contrée de lumière où les secrets de la création leur sont transmis. Toi, tu as franchi les étapes du métier, mais auras-tu le courage d'affronter l'invisible?”

la suite sur le blog
N°15 - Déposé par Pchabannes le 20/06/2010
La Conspiration du mal : Les Mystères d'Osiris [Tome 2]
Ce deuxieme tome nous fait entrer de plein pied dans la conspiration, les evenements s'enchainent, les personnages se croisent, le suspens est entier mais j'ai malgré tout une petite difficulté à entrer dans le livre vraiment.. comme une impression de déjà lu ..je lirai les 2 derniers tomes petit à petit car bien sur je veux connaitre la fin mais sans grand enthousiasme.;
N°14 - Déposé par delcyfaro le 30/05/2010
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Une bonne histoire qu'on a envie de suivre et de découvrir au fil des 4 romans.

Pour des passionnés de romans d'histoire egyptienne c'est toujours un bonheur de lre les romans de Christian Jacq
N°13 - Déposé par delcyfaro le 12/05/2010
Imhotep, l'inventeur de l'éternité
Pour situer cette histoire, dans celle très longue des pharaons et reines d'Egypte : DJESER fonda la IIIè dynastie à la mort de son père Khâ-sekhemouy et régna de 2625 à 2605 avant JC. Sa demeure d'éternité est la pyramide à degrés de Saqqarah, objet de ce roman.

A peine étais-je entrée dans les premières pages, (...)

la suite sur mon blog
N°12 - Déposé par PLUMAGILE le 17/03/2010
Le Procès de la momie
Résumé de l'éditeur :

Quand une mystérieuse momie de la Vallée des Rois disparaît dans le brouillards de la Tamise...

Londres, 1821. Un événement extraordinaire ameute le Tout-Londres aristocratique : de retour de d'Égypte, l'aventurier Giovanni Belzoni organise la première exposition consacrée à l'art égyptien et s'apprête à enlever, en public, les bandelettes d'une surprenante momie. L'assistance retient son souffle : le corps est si parfait, si bien conservé, qu'il paraît vivant... L'étonnant spectacle fait scandale : un pasteur hystérique exige la destruction de cette relique païenne, un vieux lord veut la livrer en pâture à ses chiens, un médecin-légiste souhaite garder le corps pour étudier ce phénomène fascinant. Mais la nuit suivante, la momie disparaît... Et le pasteur, le lord et le légiste sont assassinés ! Le meilleur policier du royaume, l'inspecteur Higgins, est saisi de l'enquête. Pour lui, le suspect privilégié n'est autre que... la momie elle-même ! Aidé par une ravissante avocate, Lady Suzanna, l'inspecteur Higgins réussira-t-il à résoudre l'énigme, avant l'inévitable procès de la momie ?

Mon avis :

Cette enquête mêle le réalisme de l'industrialisation et la magique de l'Égypte ancienne sans que cela ne paraisse irréel. Ce mélange de style, policier et historique, permet au lecteur d'apprécier deux genres qui font rêver.

Ce qui permet à cette intrigue de ne pas tomber dans la science fiction est que la magie des croyances égyptiennes n'est pas omniprésente. Elle est présente uniquement lorsque personne ne peut donner une explication à ce qui est arrivé, et n'est pas évoquée explicitement. Ainsi la mystique et la folie sont proches et finissent par se confondre pour clore l'enquête par une chute surprenante.

Tout au long de cette intrigue, des références à des phénomènes historiques sont faites (découverte des hiéroglyphes, tentative de révolution, ...). Ainsi quand deux camps s'affrontent et que les personnages prennent partie, le lecteur sait s'ils ont fait le bon choix ou non.

L'enquête est quant à elle rythmée par les diners aristocratiques et les escroqueries. Bien que le final soit surprenant, l'enquête manque par moment de dynamique ou de rebondissement. Même si cela n'enlève pas à l'intrigue l'envie de connaître la suite.

Il s'agit donc d'un bon livre, mais ayant déjà lu des livres de Christian Jacq (notamment la série Ramsès), je le trouve un peu moins envoutant que les autres. Mais si je n'avais jamais lu des livres de cet auteur, peut être que je ne serai pas aussi exigeante. Je conseille dons ce livre à ceux qui aiment les romans policiers et historiques car sans aimer ces deux styles, je crains que par moment le lecteur puisse « s'ennuyer ».
N°11 - Déposé par relive le 27/02/2010
L'Affaire Toutânkhamon
C'est une agréable découverte.

J'appréhendais un peu de me lancer dans la lecture d'un roman de cet auteur. J'avais peur de tomber sur quelque chose d'assez rébarbatif, qui soit plus un cours d'histoire qu'un roman. Mais finalement, c'est très agréable à lire.

Je savais qui a découvert la tombe de Toutankhamon, sous la tutelle de qui,... mais rien de plus. C'est pourtant une partie de l'histoire que je trouve très intéressante et qui m'attire depuis longtemps. Je suis donc contente d'en savoir plus, sur l'histoire en elle-même et aussi sur le métier d'archéologue que j'ai convoité pendant un certain temps.

Malgré l'intérêt que je porte à l'Egypte Ancienne, j'ai trouvé le livre un peu long. Je ne sais pas trop pourquoi car je pense que l'auteur ne pourrait rien enlever, tout est nécessaire à la bonne compréhension du travail de longue haleine effectué par Howard Carter, des difficultés qu'il a eues à mener ses fouilles à bien.

Mais peu importe la longueur, j'ai tout de même trouvé ce bouquin très intéressant et très instructif. Je ne pense pas m'arrêter à un seul roman et je vais continuer à découvrir cet auteur.
N°10 - Déposé par Julie87 le 30/12/2009
Que la vie est douce à l'ombre des palmes : dernières nouvelles d'Égypte
Des nouvelles très charmantes, qui dévoile toute la magie de l'Égypte, qui, hier comme aujourd'hui, garde une majesté sans faille grâce à la grandeur de son passé.

Certaines nouvelles ont été assez difficiles à comprendre pour moi, peut-être faut-il les lire plusieurs fois afin d'en saisir le sens. Dans tous les cas, le talent de cet auteur fait que je me régale toujours de ses textes, qui parfois m'ont fait penser à de la poésie.

Il y a un amour pour la nature, pour les hommes, les animaux, pour la vie en général qui ressort des ces récits. J'ai beaucoup aimé Le dernier singe dont l'histoire se passe dans un futur où les hommes anéantissent tous les animaux. Cela se retrouve aussi dans Le gardien du trésor notamment, qui nous fait comprendre que notre plus grand trésor sur Terre, c'est sa biodiversité.

Et puis bien sûr, l'Égypte et ses paysages, que l'auteur décrit avec tant d'amour et de passion que je ne peux qu'être sous le charme. C'est un moment de douceur que de lire ces nouvelles!
N°9 - Déposé par fee-tish le 12/06/2009
Le Procès de la momie
Christian Jacq nous emporte dans une enquête du très british inspecteur Higgins à Londres en ce début du 19ème siècle.

Le fond historique est composé de l'Angleterre de 1820 et des antiquités égyptiennes.

Londres. C'est la Paix et avec elle, la révolution industrielle, l'amélioration des voies de circulation grâce à MacAdam et les premiers chemins de fer. 1814, la fin des hostilités entre l'Empire et les Etats-Unis d'Amériques et, 1821, Napoléon rend son dernier souffle à Sainte Hélène. Londres se construit avec ses nouveaux quartiers de West end, du Square Mile de la City, la Banque d'Angleterre devenue banque d'Etat en 1766, les Nash Terraces de Regent's park et l'aménagement de Regent street. A contrario la misère règne sur les docks du port du commerce mondial. Whitechapel gronde. Le régime se doit d'éviter l'exemple sanglant de la Révolution française. La police est désorganisée – Scotland Yard naîtra en 1827 - le crime règne, la corruption gangrène la société par avidité ou misère.

L'Egypte avec en 1822, la traduction des hiéroglyphes par Jean-François Champollion. C'est avec stupéfaction que l'on apprend que la chair de momie (moûmîya signifie goudron/cire) était réputée pour guérir de multiples pathologies. Même le grand Avicenne (Abū ‘Alī al-Husayn ibn ‘Abd Allāh ibn Sīnā, 980- 1037) en recommandait la consommation. Il a fallu attendre Ambroise Paré (1510-1590) pour entendre une voix se révolter contre cet usage.

Excitant, brillant, rythmé, vous adorerez et la complexité de l'intrigue imbriquée dans l'Histoire du temps et la profondeur de chacun des personnages.

Bonne lecture
N°8 - Déposé par Pchabannes le 05/04/2009
Maître Hiram et le roi Salomon
L'intrigue est ennuyeuse, les événements ne me semblent pas réalistes pour l'époque. Par exemple, Salomon passe la journée au bord du lac de Galilée avec sa femme et rentre à Jérusalem le soir.

Le livre présente de façon méprisante la religion Hébraïque et glorifie l'ésotérisme des bâtisseurs : un fort relent de loge maçonnique.
N°7 - Déposé par colibri le 15/01/2009
Le Temple des millions d'années : Ramsès [Tome 2]
Deuxième volume de la série des Ramsès, l'auteur fait preuve d'un style plus délié et la lecture en devient un vrai plaisir. Ici, Christian jacq nous décrit les première années de règne de Ramsès. Ses ennemis s'attendaient a un roi fougueux et irréfléchi, c'est un Ramsès fin et posé qui se dresse devant eux. Il se dresse en batisseur et en souverain avisé dont les paris ambitieux réussissent.
N°6 - Déposé par Crapodosal le 03/10/2008
Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]
Un livre aisé a lire, style délié peut être un peu trop fragmenté.

Ici, on découvre la jeunesse de Ramsès II. Ses aspirations, ses rêves, l'évolution de sa personnalité. Le jeune homme traverse de nombreuses épreuves et évolue en conséquence jusqu'à la mort de son père Séthi.
N°5 - Déposé par Crapodosal le 30/09/2008
L'Arbre de vie : Les Mystères d'Osiris [Tome 1]
Fidèle à une passion qui ne date pas d'hier, me voilà replongeant dans le pays des pharaons...

Dans l'Egypte de Sesostris III, une menace terrifiante menace de s'abattre sur le pays: les chefs de province menacent l'union des deux terres, nécessaire à la cohésion de l'Egypte, et donc à Maât, la justice, la vérité. D'autant plus qu'un fanatique, l"Annonciateur" fomente des troubles en prêchant une nouvelle religion et en créant un réseau de terroristes pour mettre l'Egypte à feu et à sang.

L'intrigue en elle même n'a rien d'exceptionnel, l'interêt résidant avant tout dans la découverte des rites d'Osiris, de la magie telle que la concevaient les Egyptiens. Autre détail amusant: si vous connaissez un peu les objets les plus célèbres de l'art égyptien, vous en reconnaitrez peut être quelques-uns, remis dans leur contexte de la vie quotidienne (Enfin, du moins il m'a semblé).

Une seule petite chose me chiffonne: la nouvelle religion de l'Anonciateur ressemble à s'y méprendre à l'islamisme intégriste. Or, l'Islam en lui-même n'est apparu qu'au VIIe siècle de notre ère... J'ai peur que des personnes ignorant ce fait prennent le roman à la lettre et ne croient que l'Islam existait à l'époque des pharaons...
N°4 - Déposé par akialam le 23/07/2008
Toutânkhamon, l'ultime secret
Je n'avais jamais lu un seul roman de Christian Jacq avant de me plonger dans Toutânkhamon, l'ultime secret.

Je dois bien avouer que j'en ai commencé la lecture avec la tête encore emplie des mauvaises critiques entendues ici et là…

Eh bien, je n'ai ni été déçu, ni été convaincu. Je reste entre deux eaux… Je m'explique ! Alors, certes, comme l'homme est égyptologue, il connaît parfaitement son sujet. Il nous livre toute une multitude d'informations que ce soit sur Toutânkhamon et sa fameuse malédiction, ou sur la situation politique de l'Egypte des années 1950. De ce point de vue là, je peux dire que j'ai appris pas mal de choses… Mais, là ou ça pèche, et ce qui m'empêchera, à coup sûr, de revenir vers cet auteur, c'est que les faits nous sont étalés les uns à la suite des autres sans aucun effort littéraire apparent.

Alors, bien sûr, comme dans tout roman de ce genre, nous avons droit à deux ou trois rebondissements, à une histoire d'amour, mais j'ai trouvé le tout particulièrement fade, d'une écriture des plus simplistes et sans aucun style…
N°3 - Déposé par lecteurenserie le 05/05/2008
Qui a tué Toutânkhamon ? : Une enquête de lord Percival
Un livre juste pour passer le temps. le style est d'une lourdeur ! L'action et le dénouement sont une caricature de roman policier ! Et pourtant je me suis laissé assez facilement piéger par ce petit livre sans prétention…
N°2 - Déposé par Giwago le 21/04/2008
Toutânkhamon, l'ultime secret
Ma foi, j'ai beaucoup réfléchi avant de classer ce livre dans les "romans" ... Je ne suis pas une habituée de ce genre de lectures, et j'avoue avoir été plutôt surprise, pour ne pas dire un peu déçue du résultat.

Christian Jacq, égyptologue de son état, auteur reconnu dans le monde pour ses écrits, oscille ici en permanence entre la fiction et le documentaire historique[...]
N°1 - Déposé par Hasardeuse le 29/03/2008