Le Fils de la lumiere : Ramses [Tome 1]

  • Mercredi 19 décembre 2018, Bonne fête aux « Urbain »
  • Recherche :

Le Fils de la lumière : Ramsès [Tome 1]

Titre original : Le Fils de la lumière

Œuvre et volume : Ramsès - Tome 1/5

Année de parution : 1995    (ISBN 2-221-08153-6)

Edition : Éditions Robert Laffont   Paris

Commentaires reçus : 39 Déposez votre commentaire

Note moyenne reçue : 3.81

Extrait : Cliquez ici pour consulter l'extrait


Résumé :

Lorsqu'on évoque la grandeur de l'Égypte ancienne, un nom vient immédiatement à l'esprit : Ramsès, qui régna pendant plus de soixante ans.

Pour l'heure, Ramsès n'a que quatorze ans. Son père, Séthi, pharaon vénéré par son peuple, a su faire de son empire le plus puissant du monde. Mais qui lui succèdera ? Son fils aîné, Chénar, rusé et calculateur ou Ramsès, bouillant et passionné ?

Secrètement, Séthi initie son cadet à la fonction suprême. Les épreuves et les pièges, parfois mortels, se multiplient. Ramsès échappera-t-il aux intrigues de son frère ? Saura-t-il choisir entre l'exubérante Iset la Belle et la mystérieuse Néfertari ? L'adolescent ne peut compter que sur quelques amis : Moïse, son condisciple hébreu aussi fougueux que lui, Sétaou, le charmeur de serpents, Améni, le scribe...

Commentaires sur l'ouvrage (39) :

Bonjour,
Permettez quelques mots sur l'Égypte antique et sur Séti 1er.
Hérodote fait remonter la fondation du royaume d'Egypte à 12 mille ans avant notre ère, confondant dans le mot royaume les deux régimes gynécocratique et androcratique.
Il existe un livre apocryphe, qui est intitulé La Sothis et dans lequel un certain Panodore, qui vivait vers 400 ans avant notre ère, présente les dynasties comme des générations maternelles.
Cet ouvrage, qu'on a eu intérêt à cacher, a été faussement attribué à Manéthon, archiprêtre et archiviste des temples de Baal en Egypte. C'est lui qui masculinisa l'histoire, et fit des dynasties masculines de rois, se succédant de père en fils. C'est sans doute lui qui, pour cacher la grande Reine Séti, en fit un roi, c'est-à-dire un Pharaon qu'il appela Ousertasen III (Sésostris).
(Elle est représentée par la Reine du jeu d'échecs, inventé à cette époque. L'homme, c'est le Roi du même jeu, son pouvoir est limité.)
La Reine Séti, mère de Ramsès, a joué un grand rôle en Egypte.
Rappelons succinctement la légende :
Dans l'histoire d'Adam et Eve, on nous dit que ce premier couple eut trois enfants : Caïn et Abel, puis un troisième sur lequel on ne nous dit rien. C'est ce personnage, effacé avec intention qui est Seth.
Ce troisième enfant (sans sexe comme tous ceux des écritures masculines), est une fille qui arrive au monde pour remplacer celle que Caïn a tuée, la femme vaincue partout. Celle-ci va vivre et faire revivre, avec elle, la puissance féminine éclipsée pendant plusieurs siècles.
Les anciens Egyptiens appellent cette nouvelle souveraine Sota, Seta ou Seti.
Seth, ou Seti, a une légende entourée de merveilleux, mais les historiens mettent son nom au masculin naturellement.
C'est après le règne de Séti que commencent les luttes séculaires soutenues pour établir un pouvoir nouveau, celui de la force, dans un pays qui voulait garder ses anciennes institutions.
Rappelons que le culte de la grande Déesse Séti a subi plusieurs phases historiques. D'abord, elle compte au nombre des grands dieux d'Abydos, où on lui donne un rôle solaire dans lequel elle figure comme adversaire du serpent Æpophis, le symbole du mal et des ténèbres.
Puis, par la suite, le culte de Séti est aboli, ses images détruites ; si on parle encore d'elle, c'est pour la ridiculiser sous le nom de Soutekh, personnalité féminine honnie, avilie. C'est aussi Sekhet à tête de lionne (ou de chatte) que surmonte le disque du soleil, son ancien emblème qu'on n'a pas encore supprimé, mais on y ajoute le serpent. Elle est appelée « la fille de Râ » et elle personnifie, sous la figure du serpent Uraeus, l'ardeur dévorante et funeste de l'astre du jour. On va lui faire symboliser, dans la vie humaine, l'amour indomptable et passionné ; c'est toujours ainsi que s'exprime la haine des hommes pour les femmes qui veulent les ramener à la Vérité et à la vie morale.
Après cela, elle sera masculinisée sous une forme avilie par vengeance, parce qu'elle était l'adversaire du serpent Æpophis (l'homme pervers). Alors on l'appellera Set, d'où Satan, et sous ce nom elle va représenter l'homme perverti, c'est elle qui a commis tous les méfaits qu'elle reproche à l'homme, on la confondra avec Typhon, l'homme méchant.
Les historiens masculins, qui ont fait de Séti un homme, nous diront que, pour affermir le pouvoir dans la ligne masculine, il décréta que Ramsès II régnerait avec lui, et qu'il fut associé au trône dès sa naissance. Ceci est une imposture.
(Ramsès est un nom masculin, il signifie « disciple de Ram », mais Séti est un nom féminin. Ce sont les Grecs qui en ont fait Sethos.)
Ramsès II fut l'usurpateur du trône de sa mère, et non son associé.
Ce qui le prouve, c'est que sur le tombeau de Séti 1er à Biban-el-Malouk (Thèbes), se trouvent les peintures des quatre races d'hommes avec un passage ainsi conçu : Vous êtes une larme de mes yeux, vous qu'on appelle des hommes.
Ramsès II était surnommé Gesou-Ra. Ce nom est sur les monuments.
Le temple de Gournak (ou Karnak) était appelé « la maison de Séti ».
Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/revolution-religieuse-en-egypte.html
Cordialement.
N°39 - Déposé par Anwen le 10/08/2018
Christian Jacq réussit brillamment à nous embarquer dans cette épopée pharaonique avec beaucoup de talent. On y découvre les origines, les doutes, les faiblesses, d'un des plus grands monarques de l'Histoire. Un premier volume très réussi qui promet une suite toute aussi palpitante !
N°38 - Déposé par Obi974 le 03/06/2018
Un joyeux coucou à tous. Aujourd'hui défile devant mes yeux des images de mon passé. Où des histoires de jeunes princes volants au secours de belle jeune fille en détresse hantent mes pensées. Des histoires de contes et de légendes. Pourtant, parmi toutes celles que nous connaissons, l'une d'entre elle ressort plus que les autres. Une histoire où un jeune prince, après avoir été éprouvé par son père à de multiples reprises avant d'embrasser le destin le plus incommensurable de tous les royaumes du monde, va devenir le monarque le plus connus de l'humanité. Nombreux sont les noms que nous avons donné à nos monarques, Altesse, Roi, Empereur, Impératrice, Votre grandeur, Maharaja, Majesté, Sir, Sultan, etc. Mais dans mes souvenirs, ce n'est aucun d'entre eux qui me rappelle ma jeunesse plus que Pharaon. Au collège, quand mon prof d'histoire nous parlait de ce grand seigneur, mon esprit s'évadait et je ne m'étais à rêver de pyramides, du sable du désert, des temples, des voyages sur le Nil, des grandes fêtes, de la simplicité de la vie, … Oui c'est vrai, il n'y avait ni électricité, ni eau courante, ni ces autres petites choses qui nous rends la vie plus facile. Mais pour ma défense, qu'elle jeune fille n'a pas rêver de son prince en armure étincelante sur son cheval blanc. Dites le moi !!!! Le plus grand de tous, n'est autre que Ramses II. Et après avoir lu son histoire, je n'ai plus jamais chercher à trouver mon prince, vu que je l'avais enfin trouver.

L'histoire de ce grand Pharaon., écrit par Christian Jacq, est ensorcelante. Pour vous faire une idée, je vous laisse lire le résumé de ce livre pleine de magie sur un fond historique. Ramsès. Son nom incarne l'éclat et la puissance de la civilisation pharaonique. Fils du soleil et du dieu vivant, il a régné pendant plus de soixante ans et porté l'Égypte à un degré de grandeur jamais atteint dans l'Histoire. Pour l'heure, l'enfant-dieu n'a que quatorze ans. Comment succédera-t-il au pharaon Séthi, son père? Quelles seront les étapes surprenantes de son initiation secrète ? Saura-t-il choisir entre Iset la Belle et la mystérieuse Néfertari ? Dans sa marche vers le trône, Ramsès ne peut compter que sur de rares amis : Améni, le scribe, Sétaou, le charmeur de serpents, et Moïse, son condisciple hébreu.

Au travers de cette histoire, nous partons à la découverte de personnage qui vont jouer un rôle important autant pour le récit que dans la vie du futur monarque. (P.S : les descriptions pour la plupart des personnages sont tirés du livre et dont j'arrange à ma sauce).

Ramses est un jeune homme de quatorze ans. Sa stature est déjà celle d'un adulte. Accompagnant sa haute taille, il possède en plus un robustesse impressionnante. Il est fougueux, refuse la peur, possède une soif de vivre inextinguible, une son imagination sans bornes, une intelligence vive et indiscipliné. A tels point qu'il a déjà épuisé plusieurs nourriciers. Mais tous se demandent de quel bois serait fait l'homme Ramsès, si le feu de la jeunesse se transformerait en un autre feu, moins indiscipliné mais aussi vigoureux. Cependant, c'est un jeune homme qui se cherche, surtout après l'épreuve du taureau auquel son père l'a confronté. Et au lieu d'attendre que tout vient à lui, il va alors faire en sorte de passer d'autres épreuves afin de vivre comme un noble, mais sans que quiconque ne lui donne de coup de main, scribe, armée, régent, etc. Ce n'est pas quelqu'un qui enorgueillit d'être noble. Bien au contraire, il protège les plus faibles contre la force des plus aisés et des plus forts. Il a horreur de l'injustice, car pour lui la vérité est sacré. Il ne lutte pour personnes d'autre que lui-même, afin de se prouver qu'il peut toujours aller au-delà de ses forces et réussir là où l'on pense qu'il échouera.

Améni est fils de plâtrier et est devenu le héros de sa famille. Il est petit, maigre, fluet, le teint pâle, les cheveux déjà rares malgré son jeune âge. Et de ce fait, il se révèle incapable de faire du sport et de porter de lourdes charges, mais surpassant les membres de sa promotion dans l'art d'écrire les hiéroglyphes. C'est un travailleur infatigable, ne dort que trois ou quatre heures par nuit et connaît les grands auteurs mieux que son professeur de littérature lui. Quand il entre au service de son ami Ramses, et qu'il mène une enquête, Il devient alors le pire ennemi de ceux qui conspirent contre le prince. Il enquête et s'acharne sur le moindre petit indice, pour trouver la vérité. Il est pire qu'un chien qui ne lâche pas son os. Il est loyal, honnête, et surtout c'est le meilleur ami qu'un futur roi peut avoir pour tout la vie. De plus, il est très minutieux dans son travail.

Sétaou est le fils d'un marin et d'une Nubienne. Physiquement il est trapu, viril, les muscles saillants, la peau mate et les cheveux noirs, la tête carrée. Pourtant, c'est son exceptionnelle endurance, ainsi que ses dons pour la chimie et l'étude des plantes, qui ont attiré l'attention de son instituteur sur lui. Et les professeurs du Kap (l'école supérieur à l'époque) ne regrettaient pas de lui avoir ouvert les portes de l'enseignement supérieur. Juste une chose pour tant, il est peu bavard. Et il va mettre en avant ce trait de caractère en s'occupant de serpents afin d'en extraire du venin pour en faire des potions pour guérir, loin de la ville. Lui aussi est loyal et honnête. Il n'hésite pas à mettre sa vie en danger pour sauver le prince. Mais il sait aussi que ce dernier lui rendra la pareil si jamais cela est nécessaire.

Moise (celui dont nous connaissons pour avoir eu en main les dix commandements de dieux) est un grand gaillard, avec les épaules larges, la chevelure abondante, un collier de barbe ornant son menton. Il fait de ce fait beaucoup plus âgé que ses quinze ans. Il est le fils de travailleurs hébreux installés en Égypte depuis plusieurs générations. Il a été admis au Kap dès sa prime jeunesse en raison de ses facultés intellectuelles remarquables. Comme sa force physique est l'égale de celle de Ramsès, les deux garçons n'ont pas tardé à s'affronter sur tous les terrains, avant de conclure un pacte de non-agression et de présenter un front commun à leurs enseignants. Tout comme Ramses, il est du genre à avoir horreur de l'injustice.

Acha est le fils unique de nobles fortunés, le séjour au Kap fut, pour lui, un passage naturel et obligé avant d'entreprendre une carrière de haut fonctionnaire. Élégant, les membres déliés, le visage allongé, il porte une petite moustache très soignée et pose sur autrui un regard souvent dédaigneux. Sa voix onctueuse et ses yeux brillant d'intelligence envoûte ses interlocuteurs. Très vite, il sera dans le ministère, surtout l'espionnage. Il sait se confondre dans la masse, ensorcelle son interlocuteur de part ses paroles, et surtout prouve à son ami de promotion combien il lui est loyal. Mais c'est le genre de jeune homme qui n'arrive pas à rester en place, et donc par conséquent adore voyager de ci et de là. Quand il est au pays, il est toujours bien habillé, tiré à quatre épingles. Bref, son attitude semble être snob, mais en réalité, pas du tout.

Séthi pharaon régnant, il est un bourreau de travail, il est toujours occupé à gérer le pays qui à chaque jour devient plus florissant. Cependant, il est du genre à bien caché son jeu. Il fait passer des épreuves de plus en plus dures à son plus jeune fils, afin de la façonner au destin qu'il lui destine. Sa présence impose le respect, et quiconque lui ment devrait faire attention à lui. Il règne d'une poignée de fer, mais protège les plus démunis. Il veille surtout à ce que tout un chacun soient heureux dans son royaume. Et pour l'aider dans sa rude tache, il est secondé par sa femme.

Touya, épouse de Séthi et grande épouse royale, est la fille d'un officier de la charrerie et donc n'appartient ni à une lignée royale ni à une noble ascendance. Elle possède néanmoins une élégance naturelle : un corps très mince, un visage aux grands yeux en amande sévères et perçants, un nez fin et droit qui lui conférent une allure hautaine. Elle est cultivée, raffinée, impose le respect et ne tolère aucune familiarité. Le rayonnement de la cour d'Égypte est sa préoccupation essentielle ; d'autant que de l'exercice de ses responsabilités dépendent la grandeur du pays et le bien-être de son peuple. Elle connaît les qualités et les travers de chaque courtisan ; régnant en authentique souveraine sur la maisonnée royale, elle veille sur le strict respect de l'étiquette et jouit donc de l'estime des nobles comme de celle du peuple. Cependant, si un importun venait à parler sans preuves, il serait déconsidéré. Car la n'apprécie pas les bavards et une accusation infondée lui parait aussi grave qu'un mensonge. Donc vous êtes prévenus, mieux vaux se taire que de parler pour rien dire. Elle s'est donc très vite imposée à la cour et au pays par ses qualités propres. Et dans son cœur, même si elle ne le montre pas, elle adore Ramses plus que son fils aîné.

Chénar le fils aîné des souverains est un jeune homme d'une vingtaine d'années, le visage rond, presque lunaire, les joues rebondies, de petits yeux marron, les lèvres épaisses et gourmandes, le noble, bien nourri et hostile à tout exercice physique. Il se préoccupe plus de sa personne ; homme public et futur souverain d'un pays riche et puissant, il estime qu'il se doit, en permanence, se montrer à son avantage. Pour lui le raffinement est la caractéristique d'une civilisation qui attache le plus grand prix à l'hygiène, aux soins du corps et à son embellissement. Du coup il apprécie les moments où l'on se soucie de lui comme d'une statue précieuse, où l'on parfume sa peau, avant l'intervention du coiffeur C'est un être vil, mesquin, manipulateur, sournois. Un être détestable.

Iset, dit Iset la belle, est une jeune noble avec ses yeux d'un vert piquant, son nez petit et droit, ses lèvres fines et son menton à peine marqué ; gracieuse, vive, raffinée et mutine. Elle est celle qui va attisé le feu de l'amour pour la première fois chez le jeune prince.

Néfertari est issue d'une famille modeste. Elle possède des cheveux d'un noir profond et brillant ainsi que des yeux vert-bleu. Elle est rentrée au harem à cause de ses qualités de tisserande. Dans tous les domaines, elle a pris la tête de son groupe ; les filles de familles riches la jalousie pour toutes ces qualités. Sa voix douce à la saveur de fruit s'unit à la brise qui danse dans les feuilles de l'arbre. Elle s'instruire, sans se préoccuper du lendemain. C'est une jeune femme calme, maîtresse d'elle-même, posée, intelligente et surtout travailleuse. Si son désir le plus grand est de rentrer dans un temple afin de composer des bouquets pour les dieux, son destin sera tout autre. Par ailleurs, sa beauté semble provenir d'un autre monde.

Et puis il y Serramanna qui va devenir le garde du corps de Ramses, Sary le beau frère de ce dernier et ancien nourricier ainsi que Dolente la sœur aînée de Ramses, et bien d'autres encore d'où le fait que je ne fait que survoler tant ils sont nombreux. Apportant avec eux leur lots de rebondissements.

Et là, après avoir vous avoir fait découvrir tous les personnages, je me rends compte que je suis arrivée au moment crucial de ma chronique. Celui où je me met à disséquer le roman de long en large, de haut en bas, et très profondément. Je veux dire par là que je vais vous parler de la plume de Christian Jacq, la romance et les relations entre les personnages et bien sure l'intrigue du livre.

Tout d'abord, je commence ce big point par la plume de l'auteur. Christian Jacq a une plume des plus incroyable. Légère, intense, rythmée, mystérieuse, pleine de magie, et surtout richissime de beauté. Premièrement légère, car la lecture se fait facilement. Le lecteur entre dans l'histoire, s'y accroche, et est ensorcelé. Les pages ont défilé bien trop rapidement à mon goût, malheureusement. Ensuite vient l'intensité des émotions. On suit le personnage principal avec beaucoup d'émotions. On s'interroge avec lui de sa destiné, même si l'on sait qu'elle sera grandiose. Rythmée par de nombreux rebondissements, la lecture nous transporte dans un monde de l'ancien temps où l'on découvre les habitudes, la vie, si simples des personnages. Le mystère plane au dessus des personnages, avec cette enquête qui est menée, mais aussi au dessus de la grande destiné, sans compter que l'Égypte fascine. Et qui dit Égypte dit dieux, dit Pharaon, dit le Nil et aussi dit désert. Et c'est avec émotion que l'on se retrouve propulsé dans ce monde. Car à l'époque le Pharaon était considéré comme un dieu vivant (fils d'Amon Ré), qu'il avait des pouvoirs hors du commun, qu'il représentait les dieux sur terre, et tout cela faisait qu'à lui seul fascine le jeune à notre époque. Cette lecture est pleine de magie, magie renvoyé par les descriptions richissime de beauté, le désert sous le soleil, le palais royal, les carrières de granit, les épreuves du jeune prince, les célébrations divines, et j'en passe. On ne peut pas tourner une page sans trouver cette magie qui vous ensorcelle les sens. En fait à de multiples reprises on a l'impression de déambuler dans cet espace temps. C'est un univers riche que l'auteur à su mettre en place en mettant en fond des paysages historiques qui aujourd'hui encore fascine le lecteur. Les personnages, qui d'un sens paraissent fictionnels, on en fait ce petit plus en plus, vu qu'ils ont existé pour de vrai. C'est de la pure magie. Et on en redemande.

Ensuite, la romance et toute autres relations entre les personnages sont plutôt nombreuses. Il y a les relations familiales avec Pharaon, sa grande épouse, ses fils et filles. Dans ce temps ancien, la royauté n'élevaient pas leurs enfants eux même. Ils les confiaient à un nourricier ou une nourrice qui leurs apprenaient les bonnes manières, l'art d'être un(e) érudit, etc. Mais cela ne signifiait pas que tout parents qu'ils étaient, ils n'aimaient pas leur enfants ou qu'ils ne cherchaient pas à passer un peu de temps avec eux. Plus tard quand ils estiment qu'ils étaient prêt Pharaon enseignait au prince régent comment être un bon monarque. J'ai énormément aimé ces passages de partage entre le roi et son jeune fils. Malheureusement, dans ce livre les relations entre frères et sœurs ne sont pas aussi joviales. Ramses, amine sa famille, son frère comme sa sœur, mais eux, j'ai plus eu l'impression de me trouver en face d'hypocrites qui lèchent les bottes, plutôt qu'être en face d'une famille. Entre Chénar qui tente par tous les moyens de faire en sorte que son jeune frère soit écarter autant du pouvoir que de la cous, et Dolente qui aide son époux dans ses crimes pour s'enrichir, Ramses a quand même su garder un cœur généreux envers eux. Il a mit en pratique l'adage qui dit ‘'soit proche de tes amis, et encore plus de tes ennemis''. Pourquoi ? En lisant le livre, vous vous rendrez compte qu'il est attentionné avec ses amis chaque fois qu'il les voit car il sait leur loyauté et a une totale confiance entre eux. Néanmoins au niveau de ses ennemis à qui il pardonne, mais n'oublie pas les erreurs et garde un œil sur eux, car il a déjà été mit face à leur félonie. Du coup ses amis sont comme des frères pour lui. Coté cœur, Ramses va se découvrir deux amour en Iset la belle et Nefertari. Avec Iset, c'est le premier amour, les premiers émois, et du coup tout est s'enflamme quand ils sont ensemble. Tous deux découvrent ce que veut dire le mot amour. Pourtant après de nombreuses années, Ramses commence à être différant Elle ne désir que le mariage, mais lui sent qu'elle n'est pas faite pour cela. Avec Nefertari c'est tout le contraire. C'est le grand amour. Il est attiré par elle dés la première rencontre. Et même si rien ne se passe, il n'arrive pas à l'oublier totalement. Et chaque fois qu'il y aura rencontre entre eux deux, ce sera ainsi, jusqu'à ce qu'ils se marient. Entre eux c'est fusionnel, ils discutent de tout et de rien. C'est comme deux amis qui se retrouvent mais avec de l'amour en plus. Et même si la charge qui pèse sur leurs épaules est imposante, jamais ils ne s'éloignent totalement. C'est très beau.

Enfin coté intrigue, on découvre petit à petit qu'en réalité c'est l'histoir d'un jeune prince qui deviendra ‘'le fils de la lumière'' le fils de Pharaon qui reprendra les rennes du pouvoir. Ramses va passer des épreuves aussi importantes les unes que les autres pour accéder à sa fulgurante destinée. Mais en sous main, une enquête est menée par Améni qui a découvert des contrefaçons dans les pains d'encre. C'est très bien fait en fait. D'un coté on suit Ramses, de l'autre Améni, et encore d'un autre ce sont les machinations du frère et de la sœur de Ramses. Christian Jacq nous mène à la baguette. Même si nous savons sur quoi tous cela va déboucher, on adore quand même suivre les péripéties de notre futur pharaon.

En conclusion, moi qui adore l'Égypte, je n'ai pas été déçut par les descriptions qui sont nombreuses et qui peuplent notre histoire. On reste fasciné par tous ces complots, ces manipulations pour empêcher notre futur roi à accéder au pouvoir suprême. J'ai eu aussi l'impression de déambuler à travers les rues et le palais tant c'était profond. Il y a tant de passions, de valeurs oubliées, que l'auteur nous fait vivre à travers ses écrits. Car les Pharaons, c'est avant tout les jeux de pouvoirs, la puissance, de faux dieux, bref rien de véritablement reposant pour celui qui est sur le trône comme pour celui qui le deviendra. Bien évidement, l'auteur à pris des liberté en grande quantité pour nous raconter jeunesse de Ramsès II à sa sauce. Car qui ignore encore de nos jours que le plus grand des Pharaon ce fut lui. Et pour cela, il lui a inventé des amis, une petite amie avant de connaître le grand amour, des relations avec son père, un frère mauvais comme une teigne, une sœur lèche botte et une mère aimante. En découvrant à travers cette histoire celui dont la renommée a traversé les siècles, Christian Jacq nous offre un voyage à travers les millénaire, jusqu'à cette lointaine époque. Au fond, ce premier tome est une belle aventure à suivre en terre égyptienne ancienne. Où l'ancien avait une place importante dans la vie du plus jeune. Car il lui transmettait la valeur de la sagesse avant toute chose plutôt que celle de la guerre. Bref, c'est un livre que je vous recommande vivement, et je vous dis à bientôt pour une future chronique.
N°37 - Déposé par Paroledunelivrophage le 19/03/2018
Ce livre a été une véritable révélation pour moi. On y voit tout le parcours initiatique de ce pharaon dont le nom est scandé depuis des siècles à travers le monde entier. Il m'a tout simplement charmé et bouleversé. J'ai une autre vision du monde qui nous entoure depuis que j'en ai lu les lignes et c'est l'un des rares livres que j'ai pu lire qui m'a autant pris au cœur. J'attends de lire la suite avec impatience !
N°36 - Déposé par Imenra le 04/02/2018
Ramses fils cadet de Sethi 1er pharaon en place, va subir plusieurs étapes qui va l'emmener sur les traces du pouvoir. Oui Sethi as le choix pour sa sucession entre son fils ainé Chenar ambitieux et calculateur et Ramsés passionné et honnête, donc il va emmener Ramses dans divers chemins pour savoir si as l'ame d'un roi, Ramses va se battre auprés du pére, va lui rappeler aussi qu'un pharaon souverrain est aussi garant de la spiriualité du pays, donc il va emmener aupres de son ancêtre Ramses mais aussi d'autres dieux. On devra attendre le tome 2 pour savoir si Ramses va reellement exercer le pouvoir, car meme si on comprends que Sethi l'as choisis comme sucesseur, on voit aussi la perfidie du frére ainé et prêt a tout pour obtenir cette place, meme sans l'aval de son pére.

On es dans l'univers de l'egypte l'ancienne et au milieu des pharaons, et suis fan d'egyptologie, donc j'ai beaucoup aimer ça, de plus dans ce livre, il ya beaucoup de choses percutantes, déjà la lutte sans merci des deux frères, l'auteur pendant la première partie nous mets sur la piste que c'est Chenar qui est choisis, plus pour son experience des affaires du peuple et Ramses mis de côté, mais son pére le pharaon Séthi 1er passe beaucoup plus de temps avec son fils cadet, et l'emmene a tout les endroits stragegiques pour devenir un bon roi, il y a aussi de l'amour la belle Nephertari qui va devenir sa femme, mais aussi sa premiére amante Iset la belle, et aussi des batailles car l'histoire de l'egypte et plus particulierement celle de Ramses va aussi avec la guerre, des batailles que souvent Ramses gagneras au coté de son pére avec beaucoup de diplomatie meme si ya pas que ça.

Oui j'ai dévoré ce premier tome et je vais probablement lire le 2éme encore plus vite, il y a 5 est ce que Christian Jacq sera me donner des raisons de continuer, personnellement j'en suis sur, car jamais deçu par cet auteur, mais on verra par la suite, pour l'instant je continue avec beaucoup de plaisir.
N°35 - Déposé par nathalou93 le 02/01/2018
Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'Égypte de la jeunesse de Ramses II. Pour être plus précis, nous nous retrouvons sous le règne de Sethi 1er. L'auteur a parfaitement réussi à nous transposer dans cette civilisation comme si nous y étions. Bien entendu, il a pris beaucoup de libertés comme nous raconter une jeunesse qui aurait pu arriver à Ramsès. Pour y réussir, il lui a même inventé des amis, dont Moïse, une petite amie, Ises et des relations avec son père.

Certains vont peut-être trouver que la religion est trop présente et qu'il y a même des miracles douteux. Disons tout d'abord que Sethi 1er a réellement construit de nombreux temples, que sous son règne, l'art égyptien a été à son apogée. La population croyait certainement à ces dieux. Nous n'avons qu'à nous rappeler l'époque de nos cathédrales et même celle de notre jeunesse.

J'ai été agréablement surpris de tous les exemples de sagesse du roi Sethi 1er. J'en ai même mis quatre en citation. Ces citations pourraient très facilement s'appliquer à notre époque. Je me demande seulement si ces citations ont été inspirées par des écrits de cette époque ou simplement inventées par Christian Jacq. Peu importe d'où elles viennent, elles pourraient figurer dans un recueil de citations.

Je ne m'attends pas à ce qu'un roman historique copie l'histoire. Cependant, je refuse qu'il la trahisse. Par exemple, Hélène de Troie n'a pas existé et on se demande si Homère aussi a existé.

Pour mettre du piquant, il a aussi inventé Chénar, un frère ainé qui a attenté à sa vie à plusieurs reprises et n'a pas cessé de comploter contre Ramsès. Il l'a fait tellement souvent, qu'à partir d'une certaine tentative, je ne voyais plus qu'Iznogoud qui voulait devenir vizir à la place de vizir.

Ce n'est pas un navet mais c'est loin d'être le meilleur roman historique que j'ai lu. Je ne sais pas si je vais lire le 2e tome.
N°34 - Déposé par Kassuatheth le 10/12/2017
Nous parlons ici du premier de 5 tomes de la série des "Ramsès" qui ont constitué un énorme succès pour Christian Jacq, à la fin des années 1990. Il s'agit de la jeunesse de Ramsès (le futur Ramsès II), le fils cadet du très respecté pharaon Séthi 1° et de la reine Touya (dite aussi: Mouttouya): son éducation, ses amours avec Iseth la belle, puis Néfertari, la rivalité avec son frère aîné Chénar, qui aurait dû être le successeur de Séthi. Mais celui-ci va préférer Ramsès, pour la noblesse et la force de son caractère, en comparaison avec la mesquinerie, le sens du conflit et les trahisons multiples de Chénar. Quoi que l'on pense de la démarche de l'auteur (comment prétendre décrire une histoire vieille de 3500 années, alors que l'on ne sait pas se mettre d'accord sur ce qui s'est passé, par exemple, en Algérie il y a moins de 60 ans.....?), on ne peut que s'intéresser à cette histoire, et jouer le jeu en lisant cette description imagée et idyllique de l'Egypte ancienne. Bien entendu, tout cela est très "fabriqué" - l'auteur ne fatigue pas son lecteur: son style est simple et clair, les chapitres sont très courts....-, il y a même superposition de l'histoire et de la mythologie (le débarquement de Ménélas et d'Hélène en Egypte....), mais l'ensemble a sa cohérence, et c'est un vrai plaisir que de se laisser conduire sur les rives du Nil par C.Jacq, même si l'on est pas dupe de la réalité des choses. Ils ne manquent pas d'audace, les auteurs de romans historiques, mais ils font notre plaisir, car nous sommes quand même un peu des enfants, qui préférons souvent rêver à un passé magique plutôt que d'affronter la connaissance des réalités, celles d'hier et celles d'aujourd'hui.
N°33 - Déposé par allard95 le 26/08/2017
Premier opus de la vie de Ramsès II, ses amours, ses combats contre les hittites. Ca fait rêver.
N°32 - Déposé par lau2810 le 22/08/2017
Un livre qui me rappelle mes lectures de jeunesse, avec un valeureux héros, méritant et exemplaire. Mais c'est bien écrit et cette découverte du jeune Ramsès, bien qu'un peu manichéenne, est finalement rafraichissante. Et puis, la notoriété de Christian Jacq laisse espérer qu'il s'est largement inspiré des hagiographies du pharaon et des connaissances historiques sur l'époque qu'il décrit, ce qui n'est pas le moindre intérêt de ce roman. Je n'en étais pas sur au départ mais je suis finalement parti pour les 4 volumes.
N°31 - Déposé par Drych le 28/05/2017
Cette critique concerne les tomes 1 à 5. Voici un projet que j'ai commencé l'année dernière et qui ne se clôture que maintenant. J'ai trouvé cette histoire moyenne, voire passable, mais si j'ai persévéré, c'est plus par curiosité que par passion.

Je reproche à l'auteur d'avoir donné trop de qualités et de superlatifs presque irréalistes au pharaon : il est le plus fort, le plus intelligent, le plus juste, il triomphe de toutes les épreuves et de toutes les persécutions de ces adversaires.

C'est un conte de fées d'environ 2 000 pages que l'auteur propose au lecteur : après l'initiation du jeune Ramsès par son père Séthi 1er vient son accession au trône au détriment de son frère aîné Chénar, qui ne cessera de comploter contre lui. Le règne du pharaon est ponctué par de grands succès : la construction de nouveaux monuments et temples à la gloire des dieux, la victoire contre les Hittites notamment lors de la bataille de Kadesh où il tue à lui seul des milliers de soldats, l'exode des Hébreux, un mariage heureux, un pays prospère et riche. Vous l'aurez compris : ça suinte de bons sentiments, qui donnent aux évènements un goût superficiel, ridicule et peu crédible. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps dans cette lecture et je reproche à l'auteur trop de facilité et trop de mièvrerie.

Le style d'écriture est simple et le livre se lit quand même bien, malgré les longueurs et les invraisemblances historiques qui feraient retourner plus d'un historien égyptologue dans sa tombe. Je pense que le succès de cette saga provient du fait que l'histoire est facile et rassurante et qu'on sait que le personnage principal réussira toujours (comme dans les contes de fées).

Ce type de roman n'est pas du tout ma tasse de thé ; je me suis ennuyée et je l'ai lu avec beaucoup de courage car j'abandonne rarement un livre au beau milieu. Si vous le lisez, dites vous juste que les références historiques sont fausses, que certains évènements sont exagérés par l'auteur et qu'il s'agit uniquement d'un roman de gare destiné à distraire (mais sans plus).

Cette critique est sévère, ne plaira pas à tous, mais c'est mon ressenti et encore, j'ai essayé de tempérer mon agacement. Bref, une lecture à oublier!
N°30 - Déposé par Hanta le 17/02/2017
Ce que j'ai ressenti:…♫Souvenirs, ♫souvenirs♫….

Christian Jacq, il m'a fait rêver ,étant adolescente, de l'Egypte. Tant de passions dans ses écrits qu'il nous la fait vivre et ressuscite le temps d'un livre toute la grandeur des pharaons. C'est sans doute un peu grâce à lui, si mon plus grand désir était de toucher les fameuses pyramides, et d'avoir pu le réaliser, il y a quelque temps….Donc, oui, cet auteur est particulier pour moi, et, ouvrir mon challenge avec Christian Jacq, était une évidence…

Dieu avait créé le désert pour que l'homme se taise et entende la voix du feu secret.

Ramsès est une saga en 5 tomes, et dans Le fils de la lumière, nous avons toute la jeunesse et l'apprentissage d'un jeune prince, sous l'aile de Sethi. Que de belles descriptions, que de jolies valeurs véhiculées et apprises à côté de ce grand roi, que de beauté dans ces paysages et dans ses lignes…Mais le Pouvoir n'est pas de tout repos, il faut d'abord survivre aux autres, avant de penser à se repaître de puissance. L'Egypte des pharaons est une période de jeux princiers et de lutte pour cette fameuse divinité, et ce n'est pas de tout repos pour les aspirants…

L'homme détruira tout autour de lui , y compris ses semblables, le fort anéantira le faible, l'injustice triomphera, la violence et la laideur s'imposeront partout.

C'est sous un soleil accablant et une chaleur étouffante que se jouent les pires complots et jeux de manipulations pour empêcher ce jeune homme aux nombreuses qualités d'accéder à la place suprême: Pharaon de l'Egypte. Et bien sur, ses petites mesquineries et grands stratagèmes sont de véritables rebondissements passionnants qui en font une lecture très agréable! Il me tarde de lire la suite, car elle présage encore plus de piment, et autant de violence latente, ne peut que se transformer en affrontements musclés.

Petit homme ridicule face au mystère et à la grandeur du site , il perçut néanmoins la présence d'un au-delà qui nourrissait au lieu de détruire .

On s'attache à cet adolescent humble, mais plein d'ambitions, et ce premier tome est une belle aventure à suivre en pays égyptien, ou Sagesse s'oppose à Guerre, ou même la fratrie n'est jamais une place tranquille, et où l'amour prend une place surprenante….

Tu te cachais dans ma main comme une étoile ;aujourd'hui , j'ouvre les doigts. Brille ou disparais.
N°29 - Déposé par Stelphique le 16/11/2016
J'aime la mythologie égyptienne, le mystère de cette civilisation ingénieuse et, même si ici l'histoire est romancée, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Je ne sais pas si j'irai jusqu'au 5e tome mais j'ai déjà hâte de connaitre la suite dans le 2e !
N°28 - Déposé par MlleNinie le 21/10/2016
Pour les mordus de romans historiques et spécifiquement l'Égypte, je ne peux que conseiller Christian Jacq.

Étant égyptologue, il nous compte l'histoire de nos ancêtres égyptiens d'une façon qui nous tient en haleine tout en y ajoutant des faits réels...
N°27 - Déposé par Lena88 le 09/10/2016
Ramsès est un jeune homme de 14 ans éduqué dans une prestigieuse école de Memphis. Il est le fils de Séthi, pharaon d'Egypte, et tout porte à croire que c'est son frère aîné Chénar qui montera sur le trône à la mort du roi. Tout porte à le croire; mais Ramsès, au fond de lui, se pense destiné au métier de Pharaon. En effet, étrangement, son père lui fait subir des épreuves sans toutefois le nommer futur pharaon. Le fils du roi ne sait pas ce qui l'attend, mais accepte les leçons de Séthi quand elles se présentent. Chénar se méfie de Ramsés et une tension s'installe entre les deux frères. Tension qui est maintenue tout le livre durant : Chénar voulant le pouvoir, Ramsès refusant de laisser le trône à son aîné qui, pense-t-il, ne remplirait pas brillamment son rôle d'interprète entre les dieux et les hommes. Entre amour, doutes, trahisons et complots, le Fils de la Lumière cherche la voie de la sagesse, dans l'espoir de régner comme le voudrait son père.

Ce livre est captivant, il décrit une Egypte puissante, magnifique et antique, où se trament d'ignobles complots mais où aussi s'épanouissent de belles histoires d'amour. Une histoire merveilleuse et qui peut plaire à beaucoup car on y trouve tout ce qu'on y cherche : suspense, action, amour et amitié, sagesse et poésie.
N°26 - Déposé par Ipiutiminelle2 le 02/09/2016
Pour moi, la meilleure de saga de Christian Jacq avec le juge d'Egypte !

Après, je trouve que cet auteur est tombé dans le redondant...

mais Ramsès !!!

Une très chouette série qui nous permet de revivre de façon (très) romancée la vie du pharaon Ramses...

On y trouve tous les ingrédients de la saga à succès... l'amour, l'amitié, les ennemis, les traîtres, le courage, l'intelligence !

Et un soupçon d'égyptologie qui donne l'impression d'apprendre des choses !

Bref, vous l'aurez compris, sans être de la grande littérature, ça se laisse lire avec grand plaisir et c'est très efficace !

Effectivement, une très bonne lecture de vacances !
N°25 - Déposé par ertiammot le 27/08/2016
Ramsès II. Aucun d'entre nous n'ignore le nom de ce Pharaon, l'un des plus grands qui fut. Qui était donc ce personnage dont la renommée a traversé les siècles?

Christian Jacq nous offre un voyage à travers les millénaire, jusqu'à cette lointaine époque. Dans ce premier tome, c'est l'adolescence de Ramsès que nous suivrons, jusqu'à la mort de Séthi Ier, son père, qui l'avait nommé régent.

Nous voyons le jeune homme apprendre, découvrir son pays et sa culture, rencontrer la passion avec Iset la belle puis l'amour avec Néfertari, entouré de ses amis Améni, Sétaou et Moïse, trahi par Âcha...

Je ne m'attendais pas à apprécier autant ce premier tome de l'histoire de Ramsès. Christian Jacq, que je connaissais via les aventures de l'inspecteur Higgings, m'a conquise avec ce récit de l'Egypte ancienne. Je dirais même avoir réellement hâte de lire les tomes suivants, qui devront néanmoins attendre que j'avance un peu dans mes autres lectures.

Ce roman m'a captivée, d'une part par l'histoire elle-même qui contient du suspens à souhait, d'autre part pour les détails donnés ça et là sur le mode de vie des Egyptiens antiques.

J'espère avoir rapidement l'occasion de répondre aux nombreuses questions que je me pose en refermant le livre : comment Ramsès s'en sortira-t-il au milieu des intrigues de ses frères et soeurs, des nobles et des ennemis de l'Egypte?

Challenge ABC 2015/2016
N°24 - Déposé par Chocolatiine le 16/04/2016
Premier tome d'une saga devenue un classique. Roman qui nous fait voyager et que, si j'avais pu, lire d'une seule traité. Évidemment l'histoire s'arrète à un moment très intéressant. Donc il va falloir que je lise le tome deux...
N°23 - Déposé par griboouille le 17/01/2016
Cela fait si longtemps que j'ai lu ce livre que je ne peux en faire une critique fidèle. Mais je me souviens de cette lecture adolescente qui avait enflammé mon imagination. Je ne prendrais pas le risque aujourd'hui de relire ce roman (à peu près) historique, j'ai trop peur de gâcher mon agréable souvenir par une 2e lecture.

J'ai gardé le souvenir d'un livre au rythme intéressant, avec un personnage de Ramses charismatique et des persos secondaires qui apportent toujours quelque chose au récit. C'est une fiction qui prend assez largement ses libertés par rapport à l'histoire telle que la décrive les archéologues, mais Jacq a un talent de conteur certain.
N°22 - Déposé par Bequelune le 31/07/2015
5 tomes pour le chef-d'oeuvre Ramsès... Ils se lisent très facilement alors n'hésitez pas et faites comme moi... plongez!
N°21 - Déposé par Valentine Valou le 02/07/2015
Cette saga de Christian Jacq m'apparaît avec le recul comme une bonne introduction à l'égyptologie pour tout novice. Certes très romancée, elle pose des bases et m'a personnellement donné le goût de lire des ouvrages historiques (au sens strict du terme) plus poussés sur le sujet .

L'écriture est fluide et bien menée. Cela se laisse lire l'air de rien et on se laisse prendre. C'est probablement pour moi un des récit les plus réussis de Christian Jacq, ne serait-ce que pour la façon dont il parvient à faire revivre Ramsès II. On serait presque tenté d'imaginer que ce grand pharaon ait pu être semblable à son personnage de roman.

Une bonne saga pour occuper l'été de façon ludique.
N°20 - Déposé par Dariadgille le 02/06/2015
Saga de Ramsès en 5 tome !!! A réserver au dingue de roman sur Égypte romans qui retrace la vie du pharaon célèbre ! Tome un son enfance toujours en compétition avec son frère ! Qui deviendra le successeur ?
N°19 - Déposé par chriscool59200 le 31/03/2015
5 tomes consacrés à l'un des plus grands pharaons que l'Égypte ait connu.

Ces ouvrages peuvent se lire indépendamment sans problème.

Le spécialiste de cette période, qu'est Christian Jack, nous fait connaître les moeurs et coutumes de l'époque. La vie, les conflits, les trahisons... Passionnant.
N°18 - Déposé par Tostaky61 le 26/01/2015
Ce que j'en pense: Je débute avec délectation, la série de livres de Christian Jacq sur le pharaon Ramsès. Je suis une grande fan de l'Egypte Antique et lis toujours avec plaisir des romans historiques sur cette période. La série Ramsès comporte 5 romans. Je vous présente mon avis sur les deux premiers. Je lis actuellement le troisième tome La bataille de Kadesh.

Alors, pour les deux premiers tomes, cela traite principalement de la jeunesse de Ramsès, de la formation par son père Séti et de sa première année de règne en tant que Pharaon. L'intrigue est sympa mais côté suspens j'avoue que c'est pas le top. Le tome 1 joue en particulier sur les intrigues autour de l'accession au trône de Ramsès. Hors si on a fait un minimum d'histoire, on sait très bien que Ramsès est un des plus grand Pharaon de l'Egypte Antique. Ce que j'aime en revanche, c'est découvrir des petits détails de l'Histoire, mais là aussi, Christian Jacq ne fait que nous conter ce qui s'est déjà passé, pas de grands efforts d'imagination pour lui... Néanmoins, il a su trouver un subtil équilibre entre actions et histoire d'amour.

En revanche, les personnages qui constituent ses romans sont fascinants. Ramsès est dépeint comme un personnage charismatique. Il emplit totalement le roman de sa présence et même lorsqu'il n'est pas dans une scène, on parle de lui. J'ai découvert également plusieurs personnages gravitants autour de Ramsès et qui sont parfois peu connus: sa femme Néfertari, sa maîtresse Iset, son secrétaire particulier Améni et bien d'autres protagonistes qui font vivre cette Histoire. Je me pose néanmoins la question de l'existence réelle de certains personnages. Sont ils des inventions de l'auteur? Ont- ils réellement existé? Dans tous les cas, ils sont parfaitement dépeints par Christian Jacq qui met un point d'honneur à décrire ses personnages de façon minutieuse.

Le seul bémol à propos des personnages c'est qu'ils sont très nombreux et qu'il est parfois un peu compliqué de suivre avec tous ces noms un peu bizarroïdes.

Le style de l'auteur est agréable et simple. Les descriptions des personnages et des paysages sont magnifiques. Christian Jacq fait revivre avec brio l'Histoire et a le don de faire renaître des protagonistes pourtant morts depuis si longtemps. Chaque fois que je lis un livre de cet auteur, je me trouve complètement transportée dans un autre univers, voyageant à travers le temps. C'est sûrement grâce à cela que Christian Jacq est aussi populaire. Il met à la portée de tout un chacun des pans de l'Histoire. Cependant, je trouve quand même son style un peu trop lisse et propret et j'avoue que je me lasse parfois de certains passages.

Bref: Un style toujours aussi efficace mais un peu trop lisse à mon goût.
N°17 - Déposé par Aufildesplumes le 10/01/2015
Pour commencer à lire de Christian Jacq, il y avait plusieurs portes d'entrée, moi j'ai choisi le personnage de l'Egypte ancienne, qui me parlait le plus Ramsès. Et bien je ne suis pas déçu. Ces 5 tomes sont passionnants. Nous rentrons dans l'intimité de la vie de ce monarque, le Louis XIV du Nil. Nous faisons partie de sa suite. Plus rien n'a de secret pour nous, de sa politique, de sa vie familiale, de l'environnement dans lequel il vit, de ces guerres, de ces arbitrages, de ces décisions, de ces moments de doute, de ces victoires, de ces réussites et de ces échecs.

La description de l'Egypte et de la vie quotidienne est toujours présente, et même indispensable pour être parfaitement immergé dans ce monde fascinant.
N°16 - Déposé par benhur23 le 11/10/2014
Excellente série que celle des Ramsès que nous livre là Christian J acq !

Avec le premier volume, nous voyons le jeune Ramsès plein de fougue et de vitalité commencer à suivre le voyage initiatique que lui fait faire son père le Pharaon Séthi 1er. Il évolue tranquillement, restant toujours proche de ses amis, même si leur chemins se croisent moins, tout autant que son père, ils vont s'avérer fiables et fidèles et de bons atouts pour guider le jeune homme, malgré les embûches qui vont apparaître sur son chemin pour l'empêcher d'accéder au trône, des ennemis qui le connaissent bien.

J'ai beaucoup aimé ce premier volume, qui dégage la chaleur du jeune homme, charismatique et au magnétisme impressionnant, de Ramsès, il émane une puissance et une intelligence aiguisée. Le tout bien romancée avec l'écriture agréable et impeccable de Monsieur Jacq nous emmène dans une Egypte ancienne colorée, vivante et enivrante. Les personnages sont bien décris, presque vivant dans nos tête... Une superbe ballade dans le temps ! Je recommande très chaudement.

Peut se lire à partir de 15 ans.
N°15 - Déposé par Zinzinette le 17/03/2014
Le style de Christian Jacq est plein de richesse et d'éléments historiques précis qui donnent de la profondeur au récit. On a l'impression d'y être, on est charmés par Ramsès lui-même, par son parcours qu'on sait déjà hors du commun alors qu'on suit seulement ses premiers pas.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome, que j'ai dévoré assez avidement et assez rapidement. Par contre, je n'ai jamais réussi à finir la série. J'aurais tendance à considérer que parfois, trop de détails tue le détail, même si cela participe à ancrer le récit dans la réalité historique. C'est ce qu'il s'est passé pour moi avec Ramsès, il y a un moment où je me suis lassée, au point de ne plus ressentir la curiosité de savoir comment le héros était devenu le grand Ramsès qui a laissé son nom dans l'Histoire.
N°14 - Déposé par Olivia-A le 19/05/2013
Je suis à la fois emballée et déçue. Emballée par le sujet, la plume simple et facile à lire de Christian Jacq. Voici une série que je compte bien poursuivre. Le récit ne relève ni de la biographie (trop peu de sources pour pouvoir prêter de tels sentiments à Ramsès), ni du roman puisqu'il se passe tout de même 6 ans en 400 petites pages (format poche des éditions Pocket). On se familiarise avec quelques coutumes égyptiennes, avec la généalogie (Séthi le père, Ramsès 1er le fondateur de cette dynastie). Déçue parce que l'Histoire n'est pas respectée ! Ramsès n'avait pas de frère aîné Chénar (il a eu un frère aîné mais mort dans la jeunesse) ; le terme Pharaon employé tout le long du roman est un terme moderne et qui ne servait pas à désigner le roi des deux Egyptes... autant de petits détails et écarts historiques qui font que je ne sais plus en lisant Christian Jacq ce qui est vrai, vérifié et vérifiable, de ce qui relève de la pure fiction.

C'est dommage quand on sait que les romans historiques ont cet avantage à mon sens d'amener vers l'Histoire des lecteurs qui ne sont pas forcément intéressés de prime abord. D'habitude, avec un minimum de perspicacité, le lecteur peut faire la distinction entre les faits réellement historiques et ceux qui relève du roman. Chez Christian Jacq, la distinction se fait beaucoup plus difficilement.

Il n'en reste pas moins que j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre et que je compte bien en poursuivre la lecture avec les 4 tomes suivants.
N°13 - Déposé par la_chevre_grise le 02/01/2013
Comme d'habitude, on se laisse embarquer par l'histoire et on veut absolument connaître la fin...au 5ième tome. Bonne description de l'Egypte, bonne intrigue bien qu'il ne faille pas confondre Ramses avec Superman :-)
N°12 - Déposé par Charly06 le 28/12/2012
Ne sachant que lire j'ai commencé ce récit un peu par dépit....... Je dois dire que j'ai été agréablement surpris.

Ramsès, Moïse, la lutte entre les fils de Pharaon pour l'accession au pouvoir .....oui mais pas seulement. Ce livre est également une invitation à découvrir l'Égypte des Pharaons, avec ses paysages à couper le souffle et une civilisation portée par la culture et la beauté.

Dans ce premier tome, Christian Jacq nous présente des personnages au stade de l'adolescence, et nous suivons avec plaisir leurs parcours au sein du pouvoir égyptien, nous les regardons grandir et devenir des hommes.

Si je devais être déçu par quelque chose c'est sans doute par les facilités historiques auxquelles s'est laissé aller l'auteur mais en le sachant cela est nullement gênant.

Bonne lecture
N°11 - Déposé par loloetfranck le 20/12/2012
C'est une lecture qui me laisse assez indifférente.

J'ai surtout été agacée par l'impression que le pharaon mène Ramsès en bateau pendant une bonne partie du roman en lui laissant croire qu'il a des chances de régner. C'est l'impression générale que me laisse ce roman, de l'agacement, malheureusement.

J'ai trouvé l'ascension au pouvoir de Ramsès longue, sans vraie raison pour le mener en bateau. Je n'ai pas spécialement accroché aux personnages, même l'écriture m'a assez laissée de marbre.
N°10 - Déposé par Lynnae le 14/12/2012
Un jour, mon père m'a mis ce livre entre les mains et m'as dit: "Tu verras, dès que tu auras lu les premier mots, tu ne pourras plus le lâcher"... ça fait 9 ans, et je me demande encore si j'ai un jour réussi a lâcher ce livre...
N°9 - Déposé par Paulo-chon le 06/09/2012
Dans ce livre, assez compliqué à lire, de Christian Jacq, nous suivons les aventures du Pharaon et de ses deux fils, Ramsès et Chénar, qui se disputent le pouvoir. Nous sommes plongés dans un monde différent que ce que l'on connaît, au coeur de l'Egypte elle-même. Ce roman historique ne m'a pas plût plus que ça, je n'ai pas vraiment été aspiré dans les aventures des Égyptiens, mais ça m'a permit d'apprendre pas mal de choses sur l'histoire de l'Egypte et ses personnages.
N°8 - Déposé par Analire le 29/08/2012
Une plongée époustouflante dans l'Egypte des Pharaons, mais pas seulement. On y croise également des héros grecs et bibliques.

Ramsès apparaît comme un jeune homme plein de ressources et avec une grande force de caractère. Il est cerné par les ennemis et ne semblent pas s'en rendre compte.

Ce tome fini sur une tension palpable.
N°7 - Déposé par didikari le 14/08/2012
que j'aime ces livres qui racontent l'Egypte ancienne... toute cette mythologie et ces pharaons font rêver... et Christian Jacq en tant qu'égyptologue est bien placé pour le faire merveilleusement... j'adore !
N°6 - Déposé par Lilou08 le 06/08/2012
La première série de Christian Jacq que j'ai lu, un vrai bijoux !
N°5 - Déposé par sech le 01/06/2012
Cette saga de Christian Jacq est un chef d'oeuvre. On découvre la vie du grand pharaon Ramses II depuis son accession au pouvoir en passant par les diverses batailles qu'il doit affronter, aussi bien militaires que magiques. Il doit reconnaître ses amis et ses ennemis parmis ses proches et a le soutien complet de sa femme, Nefertari, une grande reine restée célèbre par l'amour du pharaon pour elle. On y découvre un monde différent, qui ne semble pourtant pas si loin grâce aux précieux détails que l'on y trouve....C'est un roman excellent, à conseiller aux passionnés de l'Egyptes et à toute personnes aimant les romans palpitants...
N°4 - Déposé par Ellioth le 13/01/2012
M'a fait découvrir la littérature, Ramses (les 5 tomes et la personne) et Christian Jacq m'ont fait aimer lire et depuis le Tome 1 de Ramses je n'ai jamais arrêté de lire, sa fait 7 ans que sa dur, pour moi sa reste un très bon livre, passionnant, cultivant, et fait voyager à travers le temps et l'espace.
N°3 - Déposé par Jstrange le 05/10/2011
Série absolument passionnante au coeur de l'Egypte ancienne. On y découvre la'enfance et l'adolescence de Ramsès et de ses amis au sein d'un univers privilégié. J'ai vraiment énormément apprécié de me promener au sein de cette Egypta dans toute sa gloire.
N°2 - Déposé par cicou45 le 07/02/2011
Un livre aisé a lire, style délié peut être un peu trop fragmenté.

Ici, on découvre la jeunesse de Ramsès II. Ses aspirations, ses rêves, l'évolution de sa personnalité. Le jeune homme traverse de nombreuses épreuves et évolue en conséquence jusqu'à la mort de son père Séthi.
N°1 - Déposé par Crapodosal le 30/09/2008

Déposer un nouveau commentaire :

Nom : E-mail : (ne s'affichera pas sur le site internet)

  • (Cliquez sur une étoile pour noter l'ouvrage)