La Pyramide assassinée : Le Juge d'Égypte [Tome 1]

La Pyramide assassinée

Titre original : La Pyramide assassinée

Œuvre et volume : Le Juge d'Égypte - Tome 1/3

ISBN : 2-259-02566-8

Année de parution : 1993

Edition : Plon Paris

Pages : 402

Note moyenne reçue : 3.86 (pour 28 notes)

Commentaires reçus : 17Déposez votre commentaire

OĂą acheter cet ouvrage : https://amzn.to/3rmd03M | https://amzn.to/3clW612

Photos : Autre couverture

Résumé :
La nuit s'étend comme un linceul sur le plateau de Guizèh : des pas furtifs sur le sable, un cri étranglé... Sous l'oeil sévère du Sphinx, cinq conjurés pénètrent dans le passage secret qui mène à la Grande Pyramide. Là, le testament des dieux, symbole de la légitimité de Pharaon, attend, comme à chaque printemps, la visite de Ramsès II. En le dérobant, en cette nuit sans lune, les conspirateurs font à l'Égypte la promesse du chaos... Chargé de l'enquête, le juge Pazair est seul à croire au crime politique. Toute sa hargne, son idéalisme et son intégrité vont être des atouts précieux contre ses nombreux adversaires. Car les sept plaies d'Égypte semblent vouloir s'abattre sur ce dernier des justes...

Commentaires sur l'ouvrage (29)

Christian Jacq (né en 1947) est un écrivain dont le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est prolifique. Egyptologue de formation - et de passion il est l'auteur de plusieurs dizaines d'ouvrages (romans et études) sur l'Egypte ancienne, et parfois moderne. Il s'est aussi lancé avec un certain succès dans le roman policier avec Les Dossiers de Scotland Yard qui deviendront au gré d'un changement d'éditeur Les Enquêtes de l'Inspecteur Higgins (44 volumes à ce jour)

Sur le seul thème de l'Egypte ancienne, Christian Jacq a écrit plusieurs ouvrages notables : Champollion l'Egyptien (1987), biographie du déchiffreur des hiéroglyphes, L'Affaire Toutankhamon (1992), récit de la découverte du tombeau de Toutankhamon en 1922, La Reine Soleil, l'aimée de Toutankhamon (1988) et surtout plusieurs séries de romans dont certaines sont hautement recommandables : Le Juge d'Egypte (1993-1994) qui comprend La Pyramide assassinée, La loi du désert et La justice du vizir. Ramsès (1995-1996) qui comprend Le Fils de la lumière, Le Temple des millions d'années, La Bataille de Kadèsh, La Dame d'Abou Simbel et Sous l'acacia d'Occident. D'autres séries suivront, mais les deux premières (à mon goût) sont les mieux réussies.

La Pyramide assassinée est donc le premier tome du Juge d'Egypte. On y fait la connaissance de Pazair jeune juge de 21 ans qui enquête sur une série de meurtres dans et autour de la Grande Pyramide. Il s'agit donc ici d'un roman policier dans un cadre historique, ou d'un roman historique sur un thème policier, l'auteur joue en effet merveilleusement sur les deux tableaux : son sens de l'intrigue lui permet de dérouler une enquête où ne manque ni le mystère, ni les fausses pistes, ni les chausse-trappes, avec même une histoire d'amour à la clé, et son érudition en matière d'Egypte ancienne lui permet de donner à cette histoire un cadre historique crédible, assez documenté sans tomber dans l'excès.

Double dépaysement assuré donc. Un agréable moment de détente.
N°29 - Déposé par Lamifranz le 02/05/2022
Dans la collection "Je redécouvre les auteurs que j'ai aimé plus jeune", après Mary Higgins Clark et James Michener, voici Christian Jacq. Je m'étais plongé il y a 20 ans, quelques années après leur parution, dans les romans de la saga Ramsès de l'auteur, qui avait connu à l'époque un retentissant succès d'édition. C'était l'engouement pour l'egyptologie vulgarisée, l'envie de connaitre cette civilisation première, celle qui est au début de l'histoire parce qu'elle a inventé l'écriture avec les hiéroglyphes (oui on dit plutôt que c'est les Summériens avec le cunéiforme, mais ne chipotez pas, laissez nous vulgariser tranquille, rhooo). J'étais moi-même fasciné par ce peuple qui avait réalisé des prouesses avant tout le monde, architecturales notamment (oui grâce à l'esclavage... vous allez continuer longtemps à me casser mes rêves ? Vraiment, vous êtes incorrigibles).

Que reste-t-il de cet engouement vingt ans après ? Concernant la civilisation, j'ai eu plaisir à en découvrir certains aspects que je ne connaissais pas. L'angle est différent, puisque Jacq s'intéresse d'avantage ici aux gens du peuple, aux anonymes, là où il s'intéressera ensuite directement à Ramsès et à d'autres figures majeures de cette époque. le récit y perd un peu de sa force, car j'ai trouvé les personnages assez caricaturaux, ne fonctionnant que sur des modes assez simplistes: le juge intègre et amoureux transi, la médecin douée et hésitante en amour, l'ami guerrier et dragueur impénitent, le scribe obsédé par la réussite de sa fille. Chacun des protagonistes a du mal à sortir du rôle que l'auteur lui a assigné, et la peinture perd ainsi de son éclat. Les souvenirs qui me restaient de la saga Ramsès me semblaient plus flamboyants, mais mon sens critique était sans doute également bien moins aiguisés à l'époque.

Malgré tout, la narration fonctionne, dans le genre polar historique. le ressort de l'intrigue est même plutôt original puisqu'on pense connaître très vite les coupables... même si le doute persiste malgré tout toujours sur l'identité précise. Un peu à l'image d'un Colombo, l'intérêt est dans l'enquête menée par le juge et comment il tente de parvenir à la vérité. L'enquête prend plusieurs formes, on voit quand même certaines ficelles un peu grosses, mais la partie très spécifique au travail du juge de l'époque est plutôt intéressante.

Le final est assez haletant et plutôt étonnant, bien calibré pour donner très envie de lire la suite... mais le style trop gentillet ne me donne quand même pas envie de m'y replonger immédiatement. Malgré tout les tomes 2 et 3 rentrent dans la PAL, la curiosité étant un vilain défaut littéraire menant parfois à des lectures futiles... mais qui a dit que la littérature ne devait être qu'un sacerdoce. (...je vous entends dans le fonds, oui il a dû m'arriver dans d'autres critiques d'être beaucoup plus dur avec des livres au style un peu trop plat... mais là j'ai pas envie, voilà !)
N°28 - Déposé par Meps le 26/01/2022
Première excursion hors "pharaonique" de cet auteur que j'affectionne particulièrement par son don de nous amener au cœur de cette civilisation disparue sans se prendre la tête. Dans Le Juge d'Égypte, on n'a pas de cérémonie grandiose, de construction démesurée ou de conquête sanglante, seulement une incursion dans le quotidien du peuple égyptien.

Pazair, jeune juge fraîchement promu, se voit plongé dans une histoire qui semble liée à la mort suspecte de gardiens du Sphinx. Notre héros, assidu et borné, pour qui l'application de la Loi et la Justice est pratiquement sa raison d'être, enquêtera avec un flegme quasi inébranlable face aux gens de pouvoir qu'il croisera. Seule la jolie Néféret semble avoir le charme de sortir Pazair de son état qui frôle parfois le spectre de l'autisme.

Une lecture simple et efficace, passablement documentée même si j'ai l'impression que Christian Jacq a un peu délaissé l'aspect historique pour se concentrer sur le suspense. Par contre, on découvre quelques domaines que maîtrisaient les Égyptiens comme la médecine, la chimie et les règles sanitaires... Le côté interpersonnel est parfois un peu chaotique mais ça colle avec la personnalité de Pazair. J'ai noté quelques longueurs au fil des pages mais l'intrigue s'installe tranquillement et donne l'envie de continuer l'aventure.
N°27 - Déposé par Franckg le 05/01/2022
1er des 3 tomes de la série "Le juge d'Egypte"

Le jeune Pazair est nommé à Memphis où il reprend avec beaucoup de zèle les affaires en cours. Pour lui un seul crédo : la vérité et l'application de la loi quelque soit le rang social.

Plusieurs personnalités de la cité, bien accrochées à leurs trafics et leur passe-droit espèrent faire plier ce nouveau juge. Mais ils se heurtent à un magistrat intègre.

De son côté Pazair est bien décidé à faire la lumière sur l'étrange disparition des gardes chargés de surveiller le Sphinx de Guizèh. Plus il enquête, plus il est persuadé de se trouver face à un complot et des crimes politiques. Son attitude implacable et son acharnement vont lui valoir de se faire des ennemis au sein de ces éminents personnages de Memphis.

Un bon roman historique très bien documenté pour nous faire découvrir toutes les connaissances que maitrisaient si bien les Egyptiens, de la construction à la médecine.
N°26 - Déposé par isah62 le 17/12/2021
Je pensais vraiment adhérer mais malheureusement pas du tout. Le mélange enquête et Égypte partait complètement gagnant mais ça n'a pas pris pour moi. Le style d'écriture ne m'a pas plus, ainsi que les successions d'événements où l'on passe d'une chose à une autre. Je me suis perdue plus d'une fois. J'ai eu du mal à intégrer tous les personnages, les gentils, les méchants… je ne continuerai pas la saga malheureusement..
N°25 - Déposé par WhiteSw4n le 03/10/2021
Christian Jacq, comme il l'a fait avec la série Ramsès, emporte son lecteur dans une époque à laquelle il parvient à conférer relief et réalisme, rapprochant ainsi deux époques très éloignées.

Ici, c'est à travers les enquêtes du juge Pazair que nous découvrons ou redécouvrons l'Egypte de Ramsès II.

Un voyage plein de suspense qu'on termine avec l'envie de recommencer.
N°24 - Déposé par BrunoA le 31/08/2021
Bonsoir tout le monde,

Qu'il est beau le voyage en Égypte. Un voyage littéraire mais tellement dépaysant.

Celui que nous offre Christian Jacq avec ses merveilleuses descriptions.

Une marche en bordure du Nil avec son eau si limpide et bleue comme le ciel.

De Thèbes à Memphis. Les pieds dans le sable blanc et chaud. Sous un soleil mordant , vous voyagerez dans des paysages somptueux. Mêlés de temples, villages et grandes villes.

Vous apprendrez aussi beaucoup sur les diverses divinités invoquées et respectées du peuple égyptien. Et c'est là que j'ai pris énormément de plaisir.À apprendre différents noms. À faire des recherches sur internet. À apprendre leurs significations. De la déesse Mâat (déesse de la justice), jusqu'à Anubis Dieu à tête de chacal et beaucoup d'autres..saviez-vous que Imothep était un grand prêtre ? Et pas une vilaine momie comme nous le montre le film. ( Je plaisante évidemment. )

Je ne sais pas si Christian Jacq nous inculque que des choses "vraies" cependant les découvertes que j'ai pu faire concernant les Égyptiens sont stupéfiantes. Ils maîtrisaient énormément de choses. En ce qui concerne le respect d'autrui, la création de diverses choses (comme la première montre créée avec un système à eau), la médecine (nous apprenons beaucoup aussi sur la médecine naturelle). Sans oublier leurs connaissances hallucinantes concernant la construction de bâtiments. Bref. Je suis sous le charme totalement.

Évidemment comme partout il y a des brebis galeuses. Je vous laisse découvrir le roman pour celà.

Un roman historique romancé. Très bien écrit et fluide de lecture. Une enquête au sein de l'Égypte ancienne.

Au départ j'ai eu du mal à "entrer" dans l'histoire. Mais quand c'est lancé c'est bon ! De plus j'étais dans l'attente justement d'en découvrir plus sur ce merveilleux pays.

J'ai aimé aussi les passages sur le livre des morts ainsi que sur des citations et diverses méthodes d'enseignements employées.

Je suis fortement étonnée de l'ouverture d'esprit pour l'époque. De cette façon la fécondité, les relations hommes femmes ne sont pas taboues. Au contraire il s'agit là d'un véritable ballet de séduction. Les femmes et les hommes sont très soucieux des images qu'ils dégagent. L'auteur aborde sans ombrage cette facette inattendue du peuple d'Égypte.

Je vous souhaite expressément de découvrir ce petit bijou littéraire.

Je pense que je me prendrai la suite bientôt. De plus les personnages sont très intéressants et attachants. Il s'agit là d'une saga de trois livres.

Pour résumer dans l'ordre :

SAGA LE JUGE D'ÉGYPTE

TOME 1: La pyramide assassinée

TOME 2: La loi du désert

TOME 3: La justice du vizir

Je vous souhaite une très bonne soirée.
N°23 - Déposé par Charlenej131 le 22/08/2021
Intéressante visite dans l'antiquité égyptienne au temps de Ramsès. C'est très intéressant de découvrir la vie d'alors, son organisation et toutes ses originalités. L'auteur nous fait vraiment découvrir un monde.

L'histoire quant à elle est pleine de péripéties. Un roman policier où le détective est un juge. Assez de personnages pour ne pas s'ennuyer et d'intrigues secondaires qui permettent de construire le récit.

Le seul bémol est, qu'à part quelques scènes osées, que ça me fait plus penser à un roman adolescence. Les personnages sont très tranchés; et je ne trouve pas beaucoup d'étoffe psychologique aux différents protagonistes.

Mais bon, hâte de connaître la suite quand même!
N°22 - Déposé par Pas-chacha le 18/01/2021
Comme d'habitude, cet auteur nous entraine avec volupté et plaisir en Égypte...Avec lui, nous prenons plaisir à traverser les siècles et à retrouver ses personnages très souvent attachant.Impossible de se détacher de ce tome un.
N°21 - Déposé par meknes56 le 20/09/2019
Un thriller à l'égyptienne captivant, game of thrones de l'antiquité
N°20 - Déposé par Mad_bat88 le 25/04/2019
Après plusieurs années sans avoir lu Christian Jacq, ce livre fût une totale re-découverte de son style.

Qu'on soit d'accord, c'est un vulgarisateur, aussi j'ai prit ce livre de ce point de vue sans me focaliser de trop sur la véracité historique.

Je dois dire que j'ai été agréablement surprise et que je n'ai pas réussit à décrocher de ce premier tome.

Les personnages sont attachants bien qu'un peu caricaturé de prime abord.

Pazair qui en est le héros est parfait ( trop ?). Pour le coup j'ai aimée ce côté bon sous tout rapport, j'ai trouvée que cela changeait des personnages qui vous font une révélation fracassante qui change d'un seul coup l'image parfaite qu'on à de lui. Non Pazair est intègre, sincère, mais je pense que ce côté très lisse peut aussi déranger. Souti est le cliché du meilleur ami dévergondé, peu sérieux mais très loyal. Branir du vieux sage expérimenté . Néféret de la femme forte ...

Quant aux autres personnages, on à toujours le sentiment qu'ils cachent quelque chose. On ne peut pas vraiment leur faire confiance, mais j'ai aimée cet aspect mystérieux qui laisse supposer la trahison ou la magouille à chaque rencontre.

L'intrigue est un peu longue à venir, mais ça ne m'a pas dérangée plus que ça. Si le rythme avait été plus rapide, je pense que cela aurait crée des incohérences et vite été indigeste. Il y'a aussi la vie des personnages autour qui ne concerne pas directement l'enquête, du coup l'auteur prend le temps de tout installer. C'est toujours un choix quitte ou double. Ou adore en savoir plus car cela nous permet de nous immiscer encore plus dans l'histoire, et de s'attacher aux personnages, ou on trouve ça pénible et le rythme de lecture est cassé et l'intérêt descend. Je fais partie de la catégorie qui apprécie qu'on puisse creuser dans la vie des personnages, tant que ça reste constructif et intéressant et que ça apporte des informations à l'auteur, ou que ça à un intérêt pour l'histoire. Pour ma part, je n'ai pas trouvée ça lourdingue dans le cas présent, j'ai beaucoup appréciée les rencontres entre Pazair et Néféret. Leur histoire d'amour est un peu mièvre, mais pas trop omniprésente non plus ( ouf ! ) .

En bref, quelques petits défauts mais je lirais la suite avec plaisir ( et de toute façon à moins d'avoir détesté le livre, la fin vous donnera envie de lire le 2ème ) en espérant qu'il tienne autant en haleine ( voir même plus, ça serait appréciable. )

Si vous aimez le style de Christian Jacq tentez le coup, moi j'ai vraiment beaucoup aimée.
N°19 - Déposé par MiaJack le 11/04/2019
(critique faite plus d'un mois après la lecture, donc pas très détaillée ni justifiée)

Je l'avais lu lorsque je devais avoir dix-douze ans et Ă  l'Ă©poque c'Ă©tait bien plaisant.

Le style d'écriture est facile à lire, l'intrigue pas bien compliquée, ça reste une lecture de chevet agréable, sans prise de tête.

En le relisant 10/12 ans après, le côté "Pharaon le dirigeant sage et juste" et "la civilisation millénaire sage et juste" est beaucoup trop parfait et pas assez critique, ce qui m'a beaucoup dérangée.

C'est une enquête historique et romanesque agréable à lire., même si pour moi ça reste trop grand public.
N°18 - Déposé par ValinaC le 27/01/2019
Premier tome des aventures de l'incorruptible juge Pazair dans sa quête de la vérité. On y découvre un personnage attachant, rempli de doutes mais également de grandes valeurs morales, qui lui permettent d'assurer sa fonction de façon magistrale. Grâce à Néféret, l'amour de sa vie, il va grandir et s'affirmer comme le plus grand juge d'Egypte afin de retrouver le testament des Dieux, si cher à Pharaon. Un classique du genre à dévorer de toute urgence !
N°17 - Déposé par Obi974 le 06/06/2018
J'ai commencé cette lecture avec les recommandations d'une amie qui l'avait lu et etant plus jeune et qu'il avait dévoré. Je ne le regrette pas quelle aventure ce livre. Un roman policier au temps de l'Égypte ancienne avec un complot et des meurtres qu'un petit juge doit résoudre. Les personnages sont attachants l'histoire est bien ficelé et se lit facilement. Je recommande ce policier qui ne ressemble à aucun autre un vrai bonheur quand on commence sa lecture on a du mal à laisser le livre.
N°16 - Déposé par mymy37 le 22/10/2017
J'ai adoré ce premier opus de la trilogie malgré une histoire qui traînait un peu en longueur quelquefois.
N°15 - Déposé par tomjim le 21/06/2017
Une énigme policière présentée par petites étapes très simplistes, on pourrait aussi la décrire comme une suite de mini nouvelles de caricatures avec un peu de suspense mais dont la fin est bien prévisible. Très plaisant à lire avec des descriptions des styles de vie, de l'environnement, des us et coutumes de l'égypte ancienne.
N°14 - Déposé par beauscoop le 22/08/2016
Je viens de terminer le premier tome de cette trilogie. J'ai eu du mal à rentrer dans l'intrigue et je me suis posé la question de le terminer jusqu'à la centième page.

Mais ensuite, toutes les pièces du puzzle se sont assemblées et au final, j'ai bien aimé. L'intrigue est bien montée et les descriptions historiques ne sont pas trop étendues.

Ca m'a même donné l'envie de vérifier si le système légal égyptien décrit dans le livre correspond à la réalité historique, parce qu'il me semblait fort semblable à celui que nous connaissons dans notre civilisation moderne.

A ne pas manquer !
N°13 - Déposé par LaurentDD le 27/07/2015
D'abord, on trouve ça naïf et un tantinet manichéen.

Ensuite, on s'attache aux personnages et on se laisse prendre dans les filets de l'intrigue.

Se lit très vite et se révèle beaucoup plus intéressant et instructif que prévu.
N°12 - Déposé par elija le 14/06/2015
Mon premier livre du grand Christian Jacq, très réputé pour les romans historiques se déroulant dans l'Egypte ancienne. Et malheureusement j'ai été profondément déçue. La raison est très simple, je suis une habituée de Paul Doherty qui écrit des romans semblables, mais avec un style que je préfère largement: beaucoup de suspense, enquête très bien ficelée, écriture fluide et belle, bon équilibre entre descriptions et dialogues et surtout on s'y croirait. Je n'ai malheureusement pas retrouvé tout ces éléments dans le livre de Christian Jacq. Dommage...

Mais ce n'est que mon avis...
N°11 - Déposé par rmer le 20/03/2015
J'ai un envie assez mitiger vis-Ă -vis de ce livre il peut ĂŞtre bien mais il traine en longueur
N°10 - Déposé par Sirapian le 13/12/2014
Pazair, petit juge de province découvre un complot visant à détrôner le pharaon Ramsès II. Il aura beaucoup de mal à mener son enquête car l'administration est corrompue . Néféret, son épouse médecin, son ami Souti, le rebelle, et Kem, le policier nubien au nez de bois toujours accompagné de son gorille " Tueur " vont aider Pazair déterminé à découvrir la vérité au péril de sa vie parfois.

L'écriture est de Christian Jacq est sobre, faite de phrases courtes mais vivantes. L'histoire que d'aucuns trouveront peut-être un peu mièvre est néanmoins l'occasion de dresser un beau tableau de ce qu'était l'ancienne Égypte à cette époque au Vème siècle avant J.-C.
N°9 - Déposé par mariedoc le 29/09/2014
Enfin fini ! J'ai quand même mis 1 mois entier pour le boucler celui-là ! Bon, j'ai eu un mois pas du tout reposant qui ne m'a donc pas permis de lire autant que je l'aurais voulu ( travail, affaires et copain opéré ). Maintenant que je l'ai fini, je vais pouvoir vous donner mon avis ( ce n'est pas trop tôt ! ).

Ca fait depuis très longtemps que je n'avais pas relu un livre de Christian JACQ ( 8 ans environ ), et c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé son style que j'aimais déjà tant à l'époque. Son écriture est tellement fluide que malgré tous les détails qu'il écrit, on ne se dit jamais qu'il en fait trop ( sauf peut-être à chaque fois qu'il écrit les ingrédients d'un médicament mais bon, ce n'est pas spécialement important ).

Dans cette histoire, on suit les aventures d'un jeune juge, Pazair, qui va par hasard déceler la présence d'un complot et va vouloir le démanteler. On va donc au fil des pages suivre son ascension, ses échecs, mais aussi son histoire d'amour. A côté de ça, quelques personnages secondaires sont particulièrement mis en avant et certains chapitres leurs sont presque exclusivement consacrés : Souti, Panthère, Néféret et bien d'autres. Les histoires de tous les personnages sont complémentaires et on a pas l'impression de lire des passages inutiles. Le livre commence sur un chapitre mettant en scène les " cinq parjures " que Pazair devra identifier. Certains passages les mettent en scène sans que l'on connaisse leurs noms. Bien sûr, au fil de l'histoire on découvre qui ils sont mais jusqu'aux dix dernières pages le secret sur toute l'histoire est bien gardée. On devient à notre tour un réel acteur de cette fiction car comme Pazair, on réfléchit sur tous les détails qu'on a, on soupçonne, on traque le moindre indice : c'est ça la magie de Christian JACQ, de nous faire devenir acteur d'une histoire vraiment bien ficelée.

Le seul point négatif que j'ai vraiment trouvé est que parfois, certaines passages sont plus que prévisibles et on est plutôt déçus de voir que ça se passe comme ça.

Quelques petites recommandations pour finir : je pense que ce livre ne convient pas au moins de 12 ans à cause de certains passages que je qualifierais " d'érotiques ". Il y en a beaucoup moins dans cette intégrale que dans Ramsès ou dans La Pierre de Lumière mais je pense que ça pourrait peut-être être dérangeant. Enfin, comme je suis une fan de l'Égypte antique et de la mythologie égyptienne, les livres de Christian JACQ sont donc faits pour moi. Il ne vous semblera alors peut-être pas autant fantastique que ce que je viens de vous dire.

Un livre à lire d'urgence pour tout fan d'Égypte antique.
N°8 - Déposé par Lectrice-Lambda le 25/05/2014
Attention lorsque vous commencez ce livre, sachez qu'il vous faut poursuivre la série "juge d'Egypte" car la fin de ce tome ne conclue pas l'enquête !!

La lecture est aisée car le chapitrage est court, les scènes s'enchainent, l'univers égyptien comme decorum typé Jacq est toujours aussi agréable et souligne une intrigue alerte, bien menée, donnant toujours envie de tourner les pages.

L'auteur parvient à croiser plusieurs fils, l'amour naissant avec la jeune médecin, l'intrigue principale, et toutes les affaires du quotidien à gérer pour ce jeune juge, tissent ainsi un livre facile à livre et fort agréable.
N°7 - Déposé par benhur23 le 21/11/2013
La Pyramide assassinée, de Christian Jacq, me laisse ambivalant. J'ai adoré ce voyage dans le temps et dans l'espace. Tout au long de ma lecture, j'ai été plongé dans l'Égypte antique, y ai découvert quantité d'informations, de détails (beaucoup, même, mais jamais trop) sans cette lourdeur qui accompagne parfois certains romans historiques.

Ici, on ne revisite pas la vie d'un énième pharaon mais plutôt les aventures d'un simple juge, Pazair, et de ses amis qui tentent de déjouer un complot. Un roman policier, quoi. Des personnages émanant du bas-peuple, pour la plupart. Bref, rien à voir avec les grandes fresques historiques auxquels certains sont habitués. Exit Touthankamon, Néfertiti, Ramsès II et Cléopâtre. C'est rafraichissant.

Le lecteur ne s'ennuit jamais. Il est plutôt emporté par l'action et les rebondissements, très nombreux. Toutefois, à l'occasion, ils sont tellement spectaculaires que cela gâche un peu le plaisir de lire. Trop, c'est comme pas assez. Il devient difficile de croire que tout (ou presque) réussit à Pazair.

D'ailleurs, le jeune juge est trop parfait. S'il vivait à notre époque, on dirait qu'il est plus catholique que le pape. Dévoué à ses amis, reconnaissant, honnête, zélé, il n'a que des qualités. Il en va de même pour ses amis, beaux, forts, courageux... alors que ses ennemis ne sont que vieux, fourbes, corrompus.

Ceci dit, j'ai tout de même apprécié ma lecture et je lirai avec plaisir les deux autres tomes de la trilogie Le Juge d'Égypte.
N°6 - Déposé par Sachenka le 21/09/2013
Alors que l'Egypte honore ses ancĂŞtres,Ramses ii se prepare a entrer seul dans la pyramide de Guizeh,ou se trouve le testament des dieux..Au meme moment le juge Pasair enquete sur la mort mysterieuse de deux gardes charges de surveiller le sphinx.Le petit juge s'est jure de decouvrir toute la verite,au peril de sa vie,pret a sacrifier son amour...

Cette histoire se decline en trois tomes.Elle allie de facon tres subtile l'enquete policiere,les intrigues politiques et l'Eypte ancienne.Il n'est pas question ici de querelles d'accession au trone,mais d'un veritable policier avec suspens et rebondissements
N°5 - Déposé par akhesa le 20/09/2013
La première série de Christian Jacq que j'ai lue. J'avais été séduit par la reine soleil. Je ne fus pas déçu. L'intrigue autour du complot monté par des puissants est habilement mise en scêne. Ce juge là n'est pas soluble dans les honneurs faciles et demeure d'une fidélité indestructible à Maat

Une série à dévorer
N°4 - Déposé par zenzibar le 20/02/2013
1er livre que je lis de Christian Jacq. Imaginaire un peu simple mais histoire sympathique, personnages attachants. Bonne lecture de détente
N°3 - Déposé par Charly06 le 28/12/2012
Le Juge d'Egypte, tome 1 : La Pyramide assassinée de Christian Jacq

Une trilogie qui se dévore avec plaisir.

La trilogie du juge d'Egypte est avant tout un superbe récit policier, bien ficelé et aux énigmes inextricables, teinté de politique et de justice.

Mais le récit ne serait pas convaincant s'il ne fourmillait de détails historiques, mythologiques, médicaux, religieux, qui s'intègrent pleinement dans le récit. Une abondance de détail qui ne nuit pas au style clair et simple.
N°2 - Déposé par litolff le 13/09/2012
Un roman historico-policier avec des personnages attachants et charismatiques. Une intrigue bien ficelée. Le gros plus de cette trilogie : des détails très documentés sur le système législatif de l'époque.
N°1 - Déposé par kanna_centurygirl le 06/01/2011

DĂ©poser un nouveau commentaire :

Note :