L'Egypte ancienne au jour le jour

  • Vendredi 22 septembre 2017, Bonne fête aux « Maurice »
  • Recherche :

L'Égypte ancienne au jour le jour

Titre original : L'Égypte ancienne au jour le jour

Année de parution : 1985    (ISBN 2-262-00367-X)

Edition : Éditions Perrin   Paris

Commentaires reçus : 1 Déposez votre commentaire

Note moyenne reçue : 4


Résumé :

Comment est né l'État pharaonique? Quel est le plus ancien livre du monde? Quels furent les aventuriers assez courageux pour explorer la Nubie? Connaît-on la véritable histoire de Sinouhé? A quel époque et pour quelles raisons fut créée la Vallée des Rois? Comment les Égyptiens vivaient-ils la "Belle fête de la Vallée"? Dans quelles circonstances Akhénaton a-t-il fondé la Cité de la Lumière? Comment Ramsès le Grand, héros de la bataille de Qadesh, parlait-il d'amour? Ce livre tente de répondre à ces questions et à beaucoup d'autres, en évoquant quelques-unes des grandes heures de la civilisation pharaonique. Il nous convie à un voyage au cours duquel on rencontre des pharaons, des magiciens, des bâtisseurs, un paysan beau parleur et d'autres personnalités marquantes, célèbres ou méconnues.

Commentaires sur l'ouvrage (1) :

Deuxième livre que j'ai lu de Christian Jacq (après la série du juge d'Égypte). Bien qu'étant paru dans une collection Histoire sa forme le rapproche assez d'un recueil de nouvelles: un ensemble de petits textes chacun mettant en scène un évènement marquant de l'Histoire de l'Égypte ancienne; les personnages historiques prennent la parole et nous font part de leur pensée. Dans sa forme donc, Christian Jacq cherche plus à nous "raconter" l'Égypte qu'à en construire une analyse historique exhaustive. Il fait passer son savoir en l'emballant dans une prose merveilleuse et romantique (dans la lignée de Franck Ferrand ou Stéphane Bern) susceptible de toucher le plus grand nombre. J'adhère à cette approche, n'étant pas expert je préfère qu'on me raconte les histoires de l'Histoire.
L'ensemble de l'Égypte antique est balayée. J'ai découvert des périodes, des lieux et des hommes dont je n'avais jamais entendu parler: la résistance aux envahisseurs Hyksos et la naissance du Nouvel Empire; Tanis la sauvage, capitale du pays entre 1000 et 700 av. J.-C. soit plusieurs siècles après les Ramsès, dirigée par des pharaons dont les noms n'évoquent que le point d'interrogation; Piankhy le fondateur de la dynastie éthiopienne, etc.
Mais ce qui ressort le plus vivement c'est le rapport fusionnel de cette civilisation avec la mort, un rapport d'amitié, d'amour, de voyage qui se poursuit, à l'opposé de la conception culpabilisante et angoissante du Christianisme.
N°1 - Déposé par Relax67 le 11/01/2014

Déposer un nouveau commentaire :

Nom : E-mail : (ne s'affichera pas sur le site internet)

  • (Cliquez sur une étoile pour noter l'ouvrage)