Le Pharaon noir

  • Jeudi 19 avril 2018, Bonne fête aux « Emma »
  • Recherche :

Le Pharaon noir

Titre original : Le Pharaon noir

Année de parution : 1997    (ISBN 2-221-08625-2)

Edition : Éditions Robert Laffont   Paris

Commentaires reçus : 5 Déposez votre commentaire

Note moyenne reçue : 3.4


Résumé :

Cinq siècles après Ramsès et ses splendeurs, l'Égypte est entrée dans la "basse époque" de son déclin. Miné par l'anarchie, l'injustice et la corruption, l'empire court à sa perte.

Un homme de sagesse et de paix, un Nubien, refuse cette fatalité. Piankhy, le "pharaon noir" venu du Sud, rêve de restaurer l'unité du royaume dans le culte des dieux oubliés. Pour y parvenir, il lui affronter un grand féodal du nord, le prince lybien Tefnakt, qui règne par la terreur sur un peuple asservi. Le pharaon noir déteste la guerre, mais c'est le prix à payer pour que renaissent la civilisation, l'ordre et la richesse des temps anciens. Un combat sans merci se prépare.

Commentaires sur l'ouvrage (5) :

2éme livre emprunté a la médiathèque de ma ville, quand j'ai vu ce livre de Christian JACQ, je savais que je passerais un bon moment, cet auteur ne me déçois jamais, je le lis depuis mes premières lectures et j'ai toujours énormément de plaisir a le retrouver.

Ce livre nous raconte l'épopée du Pharaon noir, surnommée aussi le vivant.

Piankhy tenait le royaume de l'Egypte depuis 25 ans, ou il avait une vie de famille heureuse satisfaisant auprès de son épouse bien aimée et ses deux enfants.

Malgré qu'il était réaliste des fractures politiques et sociales au nord du pays des envahissements des libyens et au sud à Thèbes ou les troupes nubiennes protégée le berceau de l'Egypte le domaine d' Amon.

Mais il aimait sa vie telle qu'elle était , pas obsédée par guerroyer par vain et vau.

Mais un prince Lybien Tefnakt avait décider de s'accaparer l'Egypte, il commença par terroriser la population et faire du chantage aux hommes les plus faibles.

Quand un messager apprire a Pianky, dans quel situation se trouvait certaines contrées, son sang ne fit qu'un tour, et se mit en route, pour défendre son pays, sa patrie, ses sujets, sa population, c'est pour lui son rôle principal !

J'ai beaucoup aimer découvrir la vie peu ordinaire, de ce pharaon, qui doit on remarquer, est pas aussi connu que Ramsès ou Akhenaton ou encore Toutankhamon.

Découvrir de nouvelles histoire sur l'Egypte me passionne toujours, mais j'ai aimer la personnalité de ce pharaon, se réaliser dans l'amour des siens, mais ne pas hésiter quand sa patrie est en danger, et arriver a mêler sa famille et son devoir de guerrier.

Christian Jacq est un auteur qui sait rendre toute ses histoires, tellement passionnante, fascinante, il m'embarque toujours, et surtout ce que j'apprécie vraiment, c'est que j'apprends toujours de nouvelles choses
N°5 - Déposé par nathalou93 le 09/03/2018
Guerres de territoires et passions de règne et de sang.

Puissance et croyances se défient et s'affrontent au sang du peuple et de ses faiblesses.

Jeu de capitales à suivre avec ponctuations et réflexions.
N°4 - Déposé par Chasto le 08/02/2018
bouh , je lis ce bouquin juste après "le dieu fleuve" et "la dame du nil" , supers bouquins , surement une erreur .

C'est basique , superficiel , pas du tout détaillé sur les us et coutumes de l'époque , le coté romantique est au niveau zéro et l'écriture simpliste.

Pour mon premier Christian Jacques , j'espère avoir choisi le plus mauvais ?

Je tenterais d'en lire un autre , mais j'appréhende déjà !!
N°3 - Déposé par jgcentauro le 19/10/2016
Alors que l´Egypte subie l´invasion des libyens, le pharaon Piankhy se consacre à rendre hommage aux dieux dans sa lointaine capitale du Sud: Napata. Lorsque tous pensent que la fin est proche, Piankhy, bien que rêvant de se consacrer à ses tâches divines, remonte avec son armée vers le Nord, bien décidé à chasser l´envahisseur...

J´ai beaucoup aimée ce roman pour son message de paix et d´harmonie mais aussi pour ses personnages attachants et aux traits de caractères marqués.
N°2 - Déposé par Aikira le 29/06/2012
Un roman sympa, facile a lire sur une tentative de réunification de l'Égypte ancienne dans les terres mais aussi dans la croyance du peuple.

Un roman facile, quelque anachronisme (ce qui est dommage dans un roman historique) mais dans l'ensemble bien écrit .
N°1 - Déposé par DrJackal le 17/01/2011

Déposer un nouveau commentaire :

Nom : E-mail : (ne s'affichera pas sur le site internet)

  • (Cliquez sur une étoile pour noter l'ouvrage)