Un assassin modèle : Une enquête de lord Percival

Un assassin modèle

Titre original : Un assassin modèle

Œuvre et volume : Une enquête de lord Percival

Ecrit sous le pseudonyme de : Christopher Carter

ISBN : 2-221-08906-5

Année de parution : 1998

Edition : Éditions Robert Laffont Paris

Pages : 249

Note moyenne reçue : 4 (pour 1 notes)

Commentaires reçus : 1Déposez votre commentaire

Photos : Autre couverture

Résumé :
Quatre femmes sont retrouvées égorgées selon le même rituel. Un seul point commun relie les victimes entre elles: toutes étaient d'anciens modèles du célèbre peintre Stephen Palton.

Les indices retrouvés sur les lieux du crime sont autant de preuves accablantes de la culpabilité de l'artiste. À l'évidence, les quatre femmes ont été les cibles de la folie subite du peintre...

Une affaire simple en apparence, mais une piste un peu trop flagrante pour le très distingué lord Kilvanock, brillant criminologue écossais, passé maître dans l'art de démasquer les criminels les plus pervers...

Commentaires sur l'ouvrage (1)

Patricia Langford, une belle jeune femme bien introduite dans le monde politique, s'apprête à aller se coucher quand quelqu'un fait irruption chez elle et lui assène un coup violent dans le bas ventre puis l'égorge avec un couteau d'écailler. Quelques jours plus tard, trois autres jeunes femmes sont assassinées selon le même procédé ainsi qu'un homme dont le cadavre a été traîné dans son jardin. Angus Dodson, superintendant de Scotland Yard et son ami, Lord Percival Kilvanock, noble écossais et criminologue à ses heures, tentent de débrouiller l'écheveau embrouillé de cette ténébreuse affaire : leur enquête leur permet de découvrir que les quatre jeunes femmes servirent toutes de modèle à un peintre réaliste qui semble être le suspect idéal. Mais est-ce vraiment la bonne piste ?
Un roman policier de style ultra-classique parfaitement dans la veine des Agatha Christie ou P.D.James. le lecteur suit pas à pas l'enquête, au fur et à mesure que l'auteur lui distille de menus indices, se perd parmi tous les suspects possibles et n'arrive à la solution de l'énigme que dans les toutes dernières pages. Intrigue traditionnelle donc et style du même métal : fluide, bien écrit, rapide, sans perte de temps en descriptions soporifiques. Les petites cellules grises travaillent à échafauder des hypothèses et le lecteur ne boude pas son plaisir. Une bonne lecture de détente.
N°1 - Déposé par BVIALLET le 22/05/2012

Déposer un nouveau commentaire :

Note :