Le demon de Kensington : Les Enquetes de l'inspecteur Higgins [Tome 24]

  • Samedi 17 novembre 2018, Bonne fête aux « Elisabeth »
  • Recherche :

Le démon de Kensington : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 24]

Le démon de Kensington

Titre original : Le démon de Kensington

Œuvre et volume : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins - Tome 24/30

Année de parution : 2017    (ISBN 9782845639799)

Edition : XO éditions  

Commentaires reçus : 3 Déposez votre commentaire

Note moyenne reçue : 4

Extrait : Cliquez ici pour consulter l'extrait

Où acheter cet ouvrage : Les enquêtes de l'inspecteur Higgins - tome 24 Le démon de Kensington (24)


Résumé :

Alors qu'une tempête plonge Londres dans la tourmente et que les clochers sonnent les douze coups de minuit, un corps brûle au sommet d'une église de Kensington.

Et pas n'importe quelle église : celle des coptes, les chrétiens d'Égypte, qui sont en pleine négociation avec les anglicans pour tenter d'implanter leur religion en Angleterre.

Face à ce cadavre supplicié, qui se révèle être celui d'un haut dignitaire égyptien, la question demeure : qui a commis le crime ?

Grâce à sa connaissance des rites et de la magie coptes, l'ex-inspecteur-chef Higgins va tout faire pour identifier le démon de Kensington...

Commentaires sur l'ouvrage (3) :

Pauvre ex-inspecteur-chef Higgins. Pourra-t-il un jour jouir en paix d'une retraite bien méritée ?

En réalité, si Higgins se permet de tenter de résoudre le mystère de Kensington, c'est bien pour aider son ami le superintendant Scott Marlow. L'aider de ses lumières et le réconforter moralement.

Faut dire que cette histoire sent mauvais. Au propre comme au figuré.

Par une terrible nuit où le vent et la pluie font rage, un corps brûle, attaché au plus haut pignon de l'église copte de Kensington. L'examen du cadavre révèle qu'il s'agit de l'évêque Apa Shénouda. Un drame qui survient à un fort mauvais moment.

L'évêque copte était à la tête d'une délégation chargée de négocier avec les représentants de l'église anglicane de l'implantation sur le sol britannique de l'église copte. Négociations difficiles, ardues, car les deux parties en présence se montrent assez peu tolérantes, et exigeantes.

Ce crime, si crime il y a, est-il une résultante de ces tractations compliquées ? La disparition d'une statuette sacrée, réputée pour ses propriétés fécondatrices, n'est vraiment pas faite pour apaiser les esprits.

Higgins, muni de son sempiternel carnet noir et de son crayon à papier, enquête d'une façon classique. Minutie et patience, alliées à un don d'observation, une faculté d'analyse et une érudition remarquable ne peuvent que conduire à la résolution de l'énigme.

Ce roman, fortement influencé par la production britannique classique du roman de suspense et de détection, permet au lecteur de se plonger dans une atmosphère justement britannique, tout en découvrant une religion basée sur le christianisme et dont la magie est l'un des aspects principaux.

La magie et la superstition, le tout saupoudré d'un humour discret, une bonne recette pour écrire un roman distrayant.
N°3 - Déposé par paulmaugendre le 27/08/2018
L'ex-inspecteur Higgins, muni de son carnet noir et de son crayon en bois, va cette fois devoir faire la lumière sur un meurtre particulièrement horrible, celui d'un éminent chef religieux qui a été attaché et brûlé en haut d'une église.

Cette enquête nous fait découvrir les dessous de la religion copte (les chrétiens d'Egypte) et ses difficultés pour se faire reconnaître comme un culte officiel en Angleterre.

Ajouter à cela des religieux assoiffés de pouvoir, des fanatiques, des opposants, des convertis et tout ce petit monde a évidemment bien des choses à cacher.

La solution a le mérite d'être assez originale.

J'ai eu plaisir à retrouver l'ex-inspecteur Higgins et son acolyte le superintendant Marlow, même si celui-ci fait bien piètre figure à coté de son compagnon beaucoup plus charismatique et perspicace.

Une enquête un peu plus violente que les autres de la série mais tout aussi passionnante.
N°2 - Déposé par LePamplemousse le 31/07/2018
Voici le vingt quatrième tome de la série "Les enquêtes de l'inspecteur Higgins" ; série créée par Christian Jacq qui nous a plus habitué à des récits historiques sur l'Égypte. Vous dire que j'ai lu tous les tomes serait vous mentir.
L'inspecteur Higgins est pour moi une lecture plaisir. Pas de sang à gogo, un inspecteur qui se sert de sa tête plutôt que de ses muscles, des personnages tout à fait ordinaire, une enquête gentillette mais qui réserve des surprises. Bref, c'est dans la lignée de Mary Higgins Clark, Agatha Christie, le juge Ti ou du dernier né Agatha Raisin. Ça se lit vite et ça détend, bref, cela fait du bien.
L'ex inspecteur chef Higgins retrouve son acolyte, le superintendant Marlow pour un crime plus que odieux. Quelqu'un a suspendu l'Apa Shenouda au pignon extérieur de l'église copte de Londres et l'a transformé en torche vivante. Qui a pu faire une chose horrible alors que l'église copte était en négociation avec l'église anglicane pour être reconnu comme culte officiel. Nous voici plongé en pleine "guerre" de religion. Mais est ce vraiment cela les dessous de l'affaire...
Nous partons à la rencontre des coptes, de ses us et coutumes et surtout de sa magie noire. Mais nous découvrons aussi les travers de chaque protagoniste qui sont tous coupables... mais de quoi.
L'ex inspecteur chef Higgins et ses petits carnets noirs fait des miracles tout comme, en son temps, Hercule Poirot et ses petites cellules grises. C'est une lecture rapide, sympathique, rafraîchissante et agréable.
N°1 - Déposé par Capucine214 le 19/05/2017

Déposer un nouveau commentaire :

Nom : E-mail : (ne s'affichera pas sur le site internet)

  • (Cliquez sur une étoile pour noter l'ouvrage)