Urgence absolue

  • Jeudi 19 avril 2018, Bonne fête aux « Emma »
  • Recherche :

Urgence absolue

Urgence absolue

Titre original : Urgence absolue

Année de parution : 2017    (ISBN 9782374480213)

Edition : XO éditions   Paris

Commentaires reçus : 11 Déposez votre commentaire

Note moyenne reçue : 3.3

Extrait : Cliquez ici pour consulter l'extrait


Résumé :

La Machine règne sur le monde. Créée par les humains eux-mêmes, elle les contrôle dans tous les domaines.

Qui la dirige ? personne.
Elle s'autoalimente, réduisant, au nom du progrès, tous les espaces de liberté.
Spirale infernale de l'intelligence artificielle.

Seule une poignée d'alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d'Égypte, ont osé l'affronter.
La Machine les a éliminés les uns après les autres.
Tous, sauf un : John Patmos, le gardien d'un temple perdu dans une oasis égyptienne qui, sous la menace, a pris la fuite.

Unique soldat d'une armée réduite à lui-même, Patmos est le seul, avec ses pouvoirs de chaman, à pouvoir terrasser la Machine.

Pour le journaliste écossais Bruce Reuchlin, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l'humanité.

De la Sibérie à New York, une terrifiante course contre la montre.


Mot de l'auteur / Interview :

Dans ce nouveau thriller contemporain, vous dénoncez les dérives de l'intelligence artificielle. En quoi ce sujet d'actualité brûlant vous a-t-il inspiré ?

Depuis que le terme « intelligence artificielle » s'est imposé, il ne m'a pas seulement intrigué, mais inquiété. Au vu des progrès technologiques qui, à présent, envahissent et conditionnent notre vie quotidienne, j'ai compris que le mot important était « artificiel », incompatible avec l'intelligence vraie, que les anciens Égyptiens définissaient comme la perception intuitive du cœur-conscience, d'une nature radicalement différente des algorithmes. Cette intelligence artificielle nous est vendue comme la clé de toutes les facilités et de tous les bonheurs, même s'il nous faut renoncer à de nombreuses libertés.
La mutation informatique, au sens large, est la plus importante révolution qu'ait connue l'humanité. Elle est planétaire, bouleverse l'économie et la société, englobe toutes les idéologies et façonne un gouvernement mondial qui fonctionne de lui-même, sans que personne – ou presque – ne s'en offusque. Ce n'est ni un simple progrès, ni une évolution, mais une transformation radicale, et sans doute définitive, qui fait naître devant nos yeux un monde artificiel et virtuel, peuplé d'individus conditionnés qui, de gré ou de force, devront, eux aussi, devenir artificiels.
Il n'existe pas, aujourd'hui, de sujet plus important et plus occulté. Pourtant, tous les humains sont concernés. Et je n'ai que ma plume pour contribuer à la lutte contre cette implacable Machine que les humains ont façonnée et qui les réduira à l'état d'esclave.

Vous opposez à ces dérives technologiques, et au pouvoir de ce que vous appelez la Machine, les sagesses ancestrales. Pensez-vous que l'homme saura s'y raccrocher ou estimez-vous, au contraire, que le pire est à venir ?

Nous n'en sommes qu'au début du règne de la Machine et le pire, déjà visible et annoncé, souvent avec optimisme, est à venir. Le temps s'accélère, le progrès ne connaît pas de limite. À mon sens, le point de non-retour a été franchi. Des investissements colossaux sont mis au service des nouvelles technologies qui produisent des profits plus colossaux encore. Ils visent au bonheur de l'humanité, inépuisable réservoir de consommateurs. Et qui voudrait résister à cette évolution inéluctable serait considéré comme un dangereux réactionnaire. Pensée numérique, société numérique, économie numérique : chacun dépendra d'une machine qui lui dictera son comportement, qu'il le veuille ou non, qu'il s'en aperçoive ou non.
Le terme de « sagesse ancestrale », qui me paraît essentiel, est, selon l'expression à la mode, inaudible, ringardisé, voire suspect. « Sagesse », un terme poussiéreux et inutile ; « ancestral », un regard vers un passé révolu. Comme si nous n'avions plus d'ancêtres, plus d'héritage…

En quoi d'ailleurs la sagesse égyptienne vous paraît-elle une réponse aux dérives du progrès technologique ?

Étudiant la pensée égyptienne depuis plus d'un demi-siècle, je n'en perçois encore que quelques éléments fondamentaux, tant elle est riche et multiple. Mais pour ne ressortir qu'un point-clé, j'insisterai sur le concept de Maât, « Vérité, justesse, justice, harmonie cosmique, règle de vie, rectitude, équilibre », toutes ces notions étant indissociables.
Maât est la cohérence vitale. Tout individu a le devoir de dire et de faire Maât, et de s'intégrer ainsi au « Grand temple », signification du mot pharaon, qui accueille et réunit tous les êtres fidèles à Maât. Pendant trois millénaires, malgré crises et invasions, l'Égypte pharaonique a maintenu l'orientation sociale et individuelle que procure Maât. Elle nous fait aujourd'hui défaut, dans des sociétés fracturées par des doctrines, qu'elles soient religieuses ou technologiques, ou les deux associées.

Au cœur de ce thriller haletant, on retrouve Bruce, le héros de votre précédent roman, Sphinx, dans une véritable course contre la montre. Quels combats doit mener ce journaliste écossais haut en couleurs et redoutable enquêteur ? Contre qui ?

Le fils de Bruce, un jeune voyant, est persuadé que tout n'est pas fichu, car il est le dépositaire de l'héritage des Supérieurs inconnus, une ONG d'alchimistes bienfaisants, anéantis par la Machine, qui les jugeait capables de s'opposer à la pensée dominante. Ils sont les porteurs de cette sagesse égyptienne que j'évoquais plus haut. Face au grand Sphinx de Guizeh, le gamin a une vision : il reste un survivant, un dernier Supérieur inconnu qui a échappé au massacre et pourrait lui donner la clé des trésors recueillis.
Urgence absolue : retrouver le rescapé. L'Écriture n'affirme-t-elle pas que, si un seul juste survit, l'humanité sera sauvée ?
Associé à son ami Mark et à sa sublime compagne cambodgienne, fils et fille de Supérieurs inconnus assassinés, Bruce se lance sur la piste du dernier des justes, John Patmos, qui vivait paisiblement près d'un temple égyptien méconnu, avant l'intervention d'un commando djihadiste chargé de l'éliminer.
Car Bruce n'est pas le seul à vouloir retrouver Patmos. Après l'avoir identifié, la Machine ne saurait le laisser survivre. Et la traque s'organise : Égypte, Inde, Sri Lanka, Sibérie…
Seul et sans espoir, Patmos a décidé de combattre la Machine. Et ses pouvoirs ne sont peut-être pas si minces.
Qui de Bruce, ou du tueur mandaté par la Machine, retrouvera le premier le dernier Supérieur inconnu ?

Imaginez-vous déjà une suite à Urgence absolue, dans une sorte de trilogie où continueraient de s'affronter, à travers vos personnages, deux visions du monde ?

Bruce venant de recevoir une information explosive, liée à l'avenir de la planète, il se sent obligé, par conscience professionnelle, de la vérifier.
Son enquête lui prouvera qu'un nouveau type de danger se dissimule sous une réalité connue de tous. Vu l'ampleur du péril et de l'adversaire, mieux vaudrait l'oublier et se tenir soigneusement à l'écart.
Mais Bruce étant Bruce, drogué à la vérité, il fera exactement le contraire. Et ce prochain roman s'intitulera Alerte rouge.


La presse en parle :

« L'efficacité du récit […] est dopée par une émotion peu coutumière dans ce répertoire. » Cécile Lecoultre, La Tribune de Genève

Commentaires sur l'ouvrage (11) :

Ce deuxième tome est à la hauteur du premier, toujours autant d'adrénaline, de suspense entourés par cette aura mystique.

Il est étrange comme lorsque qu'un roman coup de cœur, comme celui-ci, j'ai beaucoup de mal à trouver les mots pour en parler tellement l'émotion est grande.

J'ai découvert la plume de cet auteur étant adolescente et je ne m'en lasserai jamais. Ce roman, son deuxième thriller, est tellement époustouflant que les mots me manquent.

Nous avions quitté Marc, Aspara et Bruce sur leur échec à sauver les huit Supérieurs Inconnus, mais si ce n'était pas le cas … nous allons donc suivre la quête de notre trio pour sauver celui qui enraillera la machine qui englouti toute spiritualité, le dernier des Supérieurs Inconnus. Sur la surface du globe notre équipe vas devoir affronter bien des dangers, faire confiance au autochtones, parfois au péril de leur vie.

Christian Jacq a ce don de vous plonger dans son univers dès les premières lignes, d'avoir le souffle coupé et de finir son roman en apnée,

Les personnages sont tous aussi attachants les uns les autres avec une large préférence pour Aspara et Primula, deux femmes fortes qui n'ont pas froid aux yeux. J'ai vraiment hâte de découvrir le tome trois dans lequel j'espère le fils de Bruce tiendra une plus grande place.

Même une semaine après ma lecture je ne peux m'empêcher d'être sous le charme, tout dans ce roman sonne authentique, que ce soit les personnages ou les situations.
N°11 - Déposé par mamantulisquoi le 20/03/2018
Mon avis et ressenti : Christian Jacq nous embarque dans une aventure à plein régime, pas une once de répits, ni le temps de respirer, l'action démarre au quart de tour.Histoire captivante à la Dan Brown, on bouge beaucoup. Voici les personnages : Bruce journaliste fonceur, toujours en quête de la révélation suprême, son fils Bruce junior qui n'a pas la langue dans sa poche et très intelligent, sa femme Primula, son meilleur ami Mark business man et sa compagne Apsara. Ensemble ils vont tout faire pour sauver le monde dominé par la machine. Savant mélange de thriller et de science-fiction. Chapitres courts et condensés, rythme qui nous tient en haleine, tant que les péripéties et les voyages sont nombreux autour du monde. On vit avec eux à cent à l'heure et la fin est une porte ouverte à une suite .
N°10 - Déposé par SofieBooks le 05/03/2018
Christian Jacq revient vers nous avec un nouveau thriller passionnant dans lequel nous retrouvons nos compères Bruce et Mark, précédemment rencontrés dans « Sphinx ». Je vous conseille d'ailleurs vivement de lire ce dernier avant de vous lancer dans la lecture de ce nouveau roman intitulé « Urgence Absolue ». Vous pourrez ainsi posséder toutes les cartes vous permettant d'apprécier au mieux votre lecture ainsi que l'intrigue et la trame de fond de ce nouveau roman.

Mark et Bruce reviennent donc dans de nouvelles aventures. Christian Jacq nous dépeint un monde dans lequel la technologie a une fois encore mis en péril la vie telle que nous la connaissons…Dans ce futur éloigné, cette machine a pris le contrôle et a anéanti tous les humains capables de la combattre, tous sauf un !

Ils partent donc à la recherche de John Patmos, le dernier homme capable de sauver le monde en arrêtant « La Machine ». Une fois encore l'auteur met en opposition deux éléments importants de son intrigue : l'humanité, ses belles qualités, ses failles et son indéfectible détermination, face à la Technologie, sa puissance, ses dérives et les dangers qu'elle représente ou qu'elle peut potentiellement représenter…C'est un peu David face à Goliath.

Dans « Urgence Absolue », Christian Jacq nous emporte avec lui dans une course contre la montre haletante, qui fera voyager le lecteur, comme toujours à travers différents paysages. L'auteur traitera différents sujets au fil de son récit, tels que Daesh et le terrorisme, le christianisme…

Mark, sa femme Apsara, Bruce et son fils Bruce Junior mèneront leurs enquêtes. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié la place que prend ce dernier dans le récit. Ce jeune homme est doté d'une finesse d'esprit et d'un jugement aiguisés qui, mit au profit de ses dons de voyance, s'avéreront être d'une grande aide pour le groupe et sa quête.

Bruce quant à lui est un personnage qu‘on ne peut oublier, une sorte de héros/anti-héros, digne d'un agent 007…un personnage décapant donc, qui n'a peur de rien (ou presque), qui ne tergiverse pas, qui fait fi des convenances, qui est prêt à tout pour défendre ses idéaux…

Manipulations, retournements de situation, dangers omniprésents, sentiment d'oppression et tension palpable rythment ce nouveau roman captivant.

En conclusion : Christian Jacq maîtrise parfaitement le roman historique, ça nous le savions. Avec « Sphinx » il nous prouvait qu'il pouvait exceller dans un nouveau style littéraire. Cette fois-ci, avec « Urgence Absolue » il confirme que ce genre lui sied à ravir. L'intrigue est bien construite, la richesse historique est présente, le danger est omniprésent et l'urgence absolue se fait sentir.

Un récit captivant qui amène une fois encore le lecteur à se questionner sur ce qui l'entoure, sur son présent, son futur…

Bref, un roman qui se lit rapidement tant il passionne son lecteur !
N°9 - Déposé par moncoinlivresque le 27/02/2018
Alliant à la fois ses connaissances extraordinaires en égyptologie, son talent de romancier et ses inquiétudes pour les dérapages possibles de l'intelligence artificielle, l'écrivain français Christian Jacq propose Urgence absolue, un thriller très documenté, au rythme rapide et exaltant.
N°8 - Déposé par LeJournaldeQuebec le 22/01/2018
Voilà un thriller mené tambour battant, viril, dynamique, sans temps morts ! Faut que ça percute !

Les chapitres, très courts, se succèdent à un rythme effréné (hé oui, puisqu'il s'agit d'une urgence absolue) ;-)

J'ai trouvé l'histoire intéressante, un bon thriller qui se lit facilement et une intrigue bien menée. Ceci-dit, je pense que l'intérêt de ce livre est ailleurs.

Les auteurs n'ont pas pour seul but de nous divertir, nous passionner et remuer nos émotions. Ils ont aussi parfois (souvent ?), des messages à nous faire passer, ils nous alertent, titillent nos neurones pour nous inciter à une réflexion constructive. Le message passe mieux lorsqu'il est noyé dans une construction narrative, sous couvert de distraction.

Ce roman porte l'étiquette de thriller, mais il est avant tout, je pense, un roman d'anticipation. Et ce qu'il pressent ne risque pas d'arriver dans si longtemps que ça… c'est plutôt de l'ordre du futur proche, à l'allure où vont les choses…

Depuis quelques mois les médias ne parlent que de ça : les IA (intelligences artificielles). Ou alors c'est moi qui n'y faisais pas attention ? En tout cas j'ai l'impression que les choses s'accélèrent, les avancées technologiques, les progrès dans le domaine des robots, du numérique.

Les médias nous présentent tout cela comme s'il s'agissait d'un progrès inéluctable, positif globalement, même si une inquiétude timide affleure par moments.

On nous prépare mentalement pour accepter notre remplacement futur par la Machine ? Doit-on se soumettre à l'inévitable ? Doit-on accepter que la Machine prenne le contrôle dans tous les domaines de nos vies ?

Est-on condamné à vivre dans un monde hyper connecté ?

Et si demain une catastrophe réduit ce monde numérique à néant, nos sociétés s'effondreront-elles aussi ?

On parle de progrès, de futur, d'inévitable… mais de quoi tout ceci dépend-il ?

De NOTRE volonté !!!!!
N°7 - Déposé par cheyenne-tala le 22/01/2018
De nos jours l'être humain vit une ère de révolution technologique concrétisée, entre autres, par le développement de l'intelligence artificielle. A l'origine de l'intelligence artificielle, il y a le rêve de créer des machines capables de simuler l'intelligence et de se comporter comme les humains, donc de reproduire nos capacités les plus fondamentales.

Dans ce « thriller », qui est également un roman d'action et d'aventure, Christian Jacq nous parle de ce que pourrait faire la « machine » dans quelques années, si personne ne l'arrête. Ce semblant de progrès n'est-il pas en réalité un danger pour l'humanité ?

« L'idée est née en observant la prise de contrôle de l'Intelligence artificielle sur l'humanité, avec l'approbation ou le silence des diverses autorités » indique l'auteur dans une interview. Celui-ci a recueilli une abondante documentation pour comprendre la « Machine », cette intelligence artificielle. Dans son roman l'auteur nous propose clairement une opposition frontale entre la sagesse de ses héros et la technologie.

Bruce Reuchlin est un journaliste d'investigation écossais dont la principale passion est la recherche de la vérité. Son épouse est cambodgienne et ils vivent tous deux en Islande dans un paradis isolé. Leur fils a des dons de voyant. Bruce et son ami Mark Vaudois doivent absolument retrouver un homme, John Patmos, gardien d'un temple perdu dans une oasis égyptienne, et seule personne capable de sauver le monde contre la puissance de la « Machine ». Pour le journaliste et son ami Mark Vaudois, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l'humanité.

Je connaissais Christian Jacq pour ses romans historiques liés principalement à l'Egypte. Cette fois je ne suis pas vraiment convaincu. Le sujet m'est apparu peu crédible, l'auteur n'hésite pas à personnifier la machine dans sa description et le sujet principal ressemble trop à un James Bond à qui rien ne peut arriver ; un super héros trop suffisant qui voyage à travers le monde en jet privé, au milieu de valises remplies de caviar servi sur des plats en or massif, et qui peut sauter d'un avion sans avoir besoin d'un parachute.

Toutefois, Christian Jacq nous entraine dans une terrible course contre la montre à travers le monde, avec beaucoup d'action, de manipulations et de retournements de situation inattendus. La lecture est donc intéressante, les chapitres sont courts et l'écriture agréable mais faire la critique de ce livre m'a été difficile tant mon sentiment est mitigé. Certainement pas mon livre préféré de Christian Jacq.
N°6 - Déposé par Jean-Daniel le 19/12/2017
Sans grand intérêt... Je m'attendais à une histoire plus passionnante, plus centrée sur l'intelligence artificielle, ce n'est pas le cas. La première et quatrième page de couverture m'ont induit en erreur.
N°5 - Déposé par Jackydu85 le 14/12/2017
Quel plaisir à l'idée de me plonger dans une nouvelle aventure aux côtés de Bruce. Suite directe de "Sphinx", je pense qu'il est important d'avoir lu ce dernier afin de bien comprendre tous les tenants de l'intrigue. Cette dernière assez complexe et qui met en avant les méfaits et surtout les dangers de la "Machine". Entité qui gouverne le monde et à laquelle rien n'échappe.

Alors que Mark et Bruce pensaient les supérieurs inconnus éteints, ils vont découvrir qu'il y en a encore un dernier en vie. Une vie qu'ils vont vouloir préserver à tout prix. Une nouvelle aventure qui va nous faire voyager, nous faire découvrir de nouveaux paysages, mais qui sera surtout synonyme de nombreux dangers.

Afin d'échapper à la surveillance de Dieter Cloud, Bruce va invoquer comme raison à ses nouvelles investigations, un article sur le Christianisme. Un choix qui va lui amener de nouveaux et redoutables ennemis. Une partie du récit qui va mettre en avant les dangers de Daech et du terrorisme.

Mark, Aspara et Bruce mèneront leurs enquêtes sur des fronts différents mais tout aussi dangereux. Leurs vies vont être misent en péril à de très nombreuses reprises. Un récit avec beaucoup de tension, de moments d'angoisse pour l'avenir de notre équipe d'élite.

J'ai adoré voir mon chouchou, Bruce Junior, prendre de plus en plus d'importance. Mais surtout, avoir le plaisir de constater que son avenir est aussi prometteur que dangereux. Bien que l'auteur commence à lever le voile, il reste encore bien mystérieux.

On y retrouve aussi toute la richesse historique que l'auteur aime tant partager.

Beaucoup de bonnes choses mais aussi un gros regret au terme de cette lecture. J'ai le sentiment d'être passé à côté car, bien que l'intrigue soit palpitante, je ne suis pas parvenue à ressentir le sentiment d'urgence. Très souvent, l'enquête est quelque peu mise en suspend parce qu'ils sont dépendant d'un fait qu'ils ne maîtrisent pas, ou en attente d'une information clé qui n'arrive pas assez vite. Des passages qui, même si la menace ne cesse de planer, cassent un peu le rythme. J'ai également ressenti une certaine lassitude dans les retournements de situation. Ils sont très nombreux mais leurs enchainements restent un peu trop semblables.

Une intrigue bien construite, un sentiment de danger omniprésent mais une urgence quelque peu absente.
N°4 - Déposé par LeMondeDeMarie le 28/11/2017
Je connaissais l'auteur de nom et l'histoire avait l'air intéressante, qui plus est dans un registre que j'affectionne particulièrement : un roman où se mêlent de l'action, de l'histoire et de la culture.

Malheureusement, c'est une grosse déception. Cela me gène de l'avouer mais, force est de constater que, je n'ai pas du tout aimé. Je n'ai tout simplement pas réussi à rentrer dans l'intrigue.

A mon humble avis, la plus part des personnages ne sont que des clichés. Le personnage principal, le journaliste Bruce Reuchlin, m'était particulièrement antipathique. Dans l'ensemble, le ton utilisé (dialogues mais aussi les descriptions historiques ou visuelles etc) m'était exaspérant.

Toutefois, il n'y a pas que du mauvais. La gestion du suspense est bonne, notamment grâce à de courts chapitres. Il y a beaucoup (trop?) d'action. De même, certains paragraphes sont particulièrement réussis. On peut aussi souligner le travail soigné de la couverture du livre.
N°3 - Déposé par Polaris87 le 14/11/2017
N'ayant pas lu « Sphinx », le premier volet des aventures du journaliste écossais Bruce Rechlin, j'ai donc pris le train en route en lisant en premier « Urgence absolue ».

Dans un futur lointain, la Machine règne sur le monde. Celle-ci créée par les humains les contrôle dans tous les domaines. Personne ne la dirige : elle s'autoalimente. Entité virtuelle, elle les conduit au nom du progrès sournoisement et inexorablement vers une domination totale des machines. Personne n'a osé l'affronter. Seule une poignée d'alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d'Egypte, s'est dressée face à elle mais elle les a tous éliminé. Tous, sauf un : John Patmos, le gardien d'un temple perdu dans une oasis égyptienne qui sous la menace s'est enfui. Hors avec ses pouvoirs de chaman, il est le seul à pouvoir terrasser la Machine.

Pour le journaliste écossais, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l'humanité. En compagnie de son ami Mark Vaudois et la compagne de ce dernier Apsara, il se lance à la recherche de ce « supérieur inconnu ». Avec l'aide de son fils Bruce junior, un peu voyant, d'une intelligence très aiguisée et qui va veiller sur eux, ils vont devoir affronter de puissants adversaires.

De la Sibérie à New York, l'auteur nous entraine alors dans une terrifiante course contre la montre.

Fan inconditionnelle des romans de cet auteur, j'avoue avoir été déstabilisée par « Urgence absolue ». C'est une autre facette de l'écrivain qui m'a été donné de découvrir. Le personnage du journaliste est comme on dit « brut de décoffrage », fonçant tête baissée à la poursuite de la vérité quel qu'en soit le prix. S'il est vrai que le récit est alerte, sans temps mort, j'ai eu du mal à adhérer à l'histoire, mélange du futur et de l'Egypte ancienne, ainsi qu'au personnage du journaliste. Je n'ai pas retrouvé ce que j'aime tant chez cet auteur : ces histoires qui nous transportent si loin, passionnantes de bout en bout, avec des personnages si attachants.
N°2 - Déposé par kitou94170 le 11/11/2017
Une course contre la montre s'engage pour retrouver le dernier " supérieur inconnu", le seul qui puisse encore affronter "la machine", cette entité virtuelle qui conduit sournoisement les humains vers une domination totale par les machines.

Dans un futur pas si lointain, Christian Jacq entraine ses lecteurs de la Sibérie à New York, en compagnie d'un journaliste écossais, Bruce Rechlin, homme intégre et au franc-parler qui dépote. Son ami Mark Vaudois et la compagne de ce dernier Apsara l'accompagnent. Ces deux là ont de bonnes raisons de vouloir retrouver ce dernier alchimiste d'un temps quasiment révolu.

Le fils de Bruce, junior, est une pièce maîtresse sur l'échiquier d'un avenir qui s'obscurcit de plus en plus. Un peu voyant, voire clairvoyant, ce jeune garçon à l'intelligence aiguisée, veille sur ces trois amis qui vont devoir affronter de puissants adversaires sans se laisser dépasser.

Je connaissais bien Christian Jacq pour ses romans se déroulant en Egypte ancienne, et je découvre là une autre facette de cet écrivain érudit. Deuxième opus mettant en scéne le journaliste Bruce reuchlin, il a crée un personnage percutant à tous les sens du terme. Bruce ressemble à un demi de mêlée des All Blacks et le rugby n'a aucun secret pour lui. il fonce quand le besoin s'en fait sentir, ne s'embarrasse pas de préambule, tutoie tout le monde et poursuit la vérité quel qu'en soit le prix.

ça donne un récit alerte, passionnant, ouvrant les yeux des lecteurs sur un monde qui ressemble tout à fait à celui dans lequel ils vivent et qui se transforme à grande vitesse en quelque chose qui n'est pas fait pour les rassurer.

J'ai bien l'intention de lire le premier roman où Bruce intervient, Sphinx.
N°1 - Déposé par Tristale le 08/11/2017

Déposer un nouveau commentaire :

Nom : E-mail : (ne s'affichera pas sur le site internet)

  • (Cliquez sur une étoile pour noter l'ouvrage)