La Fiancée du Nil

La Fiancée du Nil

Titre original : La Fiancée du Nil

ISBN : 2-210-97729-0

Année de parution : 1996

Edition : Magnard jeunesse Paris

Pages : 168

Note moyenne reçue : 3.29 (pour 7 notes)

Commentaires reçus : 4Déposez votre commentaire

OĂą acheter cet ouvrage : https://amzn.to/3ffhfM2 | https://amzn.to/3lRFxgA

Photos : Autre couverture

Résumé :
Lorsque ses parents sont chassés de leurs terres par un soldat de Ramsès II, Kamosé décide de réparer cette injustice. Il part pour Thèbes, la capitale égyptienne, afin d'y consulter le cadastre. Pour pouvoir l'approcher, il lui faudra s'instruire et Kamosé est prêt à tout pour y parvenir. Il rencontre alors Nofret, dont il tombe fou amoureux, et trouve en elle une alliée pour défendre sa cause. Mais Nofret n'est pas du même milieu que Kamosé. Pourtant, c'est ensemble qu'ils affronteront tous les obstacles, même s'ils doivent aller jusqu'à rencontrer le Pharaon pour que leur cause soit entendue.

Commentaires sur l'ouvrage (7)

J'ai apprécié la plongée dans l'Egypte antique mais l'intrigue ne m'a pas convaincue : j'ai trouvé que les péripéties et les étapes de vie du jeune Kamosé s'enchaînaient de manière trop rapide et peu crédibles, disposant d'aides et de bienveillance un peu trop nombreuses à mon goût – si c'était un conte, pourquoi pas…


Une lecture aisée qui pourrait plaire aux jeunes lecteurs et lectrices (adolescent.es, 6ème-5ème).
N°7 - Déposé par leboncoinlecture le 30/12/2022
Alors que la fête de La fiancée du Nil approche, les parents de Kamosé sont victimes d'une injustice. Un soldat de Pharaon fait irruption pour prendre possession de leurs terres, mais le jeune homme, bien déterminé à rétablir l'ordre, se rend à Thèbes pour consulter le cadastre. Le souci ? Seule une poignée d'élus peut pénétrer dans le temple couvert où il se situe.


Le dernier rêve de Cléopâtre ne m'a pas laissé un bon souvenir, essentiellement à cause de la plume insipide de Christian Jacq, mais j'ai trouvé ce défaut moins insupportable dans La fiancée du Nil. C'est une œuvre jeunesse, donc moins ambitieuse, et l'écriture simpliste (dans le mauvais sens du terme) ne ternit cette fois pas la grandeur et le charisme de personnages aussi illustres que César et Cléopâtre.


Le protagoniste est un héros fictif, Kamosé, un adolescent robuste soucieux de rendre justice à ses parents. Il est très impulsif, ce qui lui attire souvent des ennuis, et a une vision très désabusée du monde, qu'il considère comme arbitraire du fait de la spoliation de sa famille.


Le problème, c'est que ça ne prend pas. Kamosé a de la chance, beaucoup de chance, trop pour pouvoir critiquer avec autant d'aigreur le monde qui l'entoure. Certes, il n'atteint pas son objectif tout de suite, mais à peine à Thèbes, il trouve le moyen de se faire embaucher par un artisan.


Il gravit les échelons grâce à son talent (parce qu'il est trèèès talentueux et apprend à maîtriser en un claquement de doigts des techniques complexes), qui est toujours reconnu à sa juste valeur, voire davantage. Il ne se heurte à aucun obstacle, si ce n'est à l'interdiction de pénétrer dans le temple couvert.


Il tombe amoureux au premier regard de la plus belle jeune fille qui soit, et qui, ô miracle, partage aussi ses sentiments en un battement de cils. Il est vrai que, pendant ce temps, ses parents souffrent toujours, mais difficile de crier au monde injuste quand on voit toutes les opportunités qui lui tombent du ciel.


Même l'Ancien, que l'on prétend sévère au possible et qui rebute tout le monde, ressemble davantage à un vieux bougon qu'à un maître impitoyable. M'enfin, comme dans Le dernier rêve de Cléopâtre, l'auteur tend à justifier son intrigue par la volonté divine.


Le héros est un Gary-Sue en puissance parce que les dieux l'ont voulu ainsi, et s'il surmonte facilement les « épreuves » en travers de sa route, c'est aussi parce que tel est leur souhait. Un peu léger à mon goût. Comme la romance. Comme les enjeux de l'histoire, qui se règlent très vite dans les dernières pages. Et tout est bien qui finit bien.


Ce livre plaira sûrement au jeune public auquel il est destiné, pourvu qu'il soit amateur d'Égypte antique, mais ça n'en fait pas le plus fameux pour autant.
N°6 - Déposé par Cyrlight le 01/10/2022
La fiancée du Nil, contrairement à ce que l'on pourrait croire, est le nom donné à un rituel égyptien. Et ce récit nous permet de découvrir de façon très agréable, pas mal d'aspects de la vie quotidienne dans l'Égypte antique. C'est intéressant. Le scénario est assez simple, voire simpliste, mais le personnage de Kamosé, mu par un désir de vengeance contre une injustice subie par ses parents, se lance dans un voyage initiatique qu'il n'aurait jamais imaginé, et il devient pour le lecteur un anti-héros plutôt agréable à suivre. Lui le jeune paysan illettré, va devenir d'abord un artisan doué avant de se lancer dans des études de scribe. Son parcours, semé de difficultés dues à ses origines, à son tempérament intempestif, feront de lui un homme admiré.
N°5 - Déposé par Marilou09 le 20/04/2021
Livre bien que je conseille au plus de 12 ans
N°4 - Déposé par MAXlelecteur le 07/12/2017
lu en 6°. C'est l'histoire d'un jeune garçon, Kamosé, qui vit avec sa famille, jusqu'au jour où homme débarque et revendique la propriété de leurs terres. Il part donc à la recherche des plans de sa maison et de son propriétaire. Lors de son voyage, il rencontre une jeune prêtresse, Nofret. une magnifique histoire d'amour !
N°3 - Déposé par ouralys le 24/11/2017
c' est un livre très intérésant il nous entrène dans un tourbillon d'emotion, Kamosé et Nofret se combatron ensemble j'usqua la fin de l'histoire.
Si vous souhaitez le lire BONNE LECTURE!!!!!!!!!!!!!
N°2 - Déposé par dydy65500 le 13/02/2014
Résumé-apéritif
Alors qu'il est âgé de 15 ans, Kamosé voit arriver chez lui Sétek, un vétéran de l'armée égyptienne. Sur ordre de Pharaon, le soldat s'empare des biens de sa famille et, avec l'aide du maire du village, il les transforme en esclaves. Profondément marqué par l'injustice de cette situation, l'adolescent décide alors de tout faire pour vérifier dans les registres du cadastre les dires de l'usurpateur...

Mon avis
En littérature pour adultes, Christian Jacq est renommé pour ses best-sellers et sa connaissance de l'Egypte Ancienne. Une excellente réputation qui se confirme d'une oeuvre à l'autre et à laquelle " La fiancée du Nil " ne faillit pas ... Avec ce roman, l'auteur des " Contes et Légendes du temps des pyramides " (Nathan) offre aux lecteurs adolescents une oeuvre d'une qualité rare, qui nous a séduit par bien des aspects. Evoquons, d'abord, la belle intrigue : mêlant habilement plusieurs fils narratifs, l'histoire de Kamosé est, en effet, une grande quête de vérité, de justice et d'amour, basée sur un précepte simple mais efficace : l'homme sage et patient parvient toujours à faire triompher le bien sur le mal. Autre atout de l'oeuvre : l'équilibre judicieux trouvé par Christian Jacq entre la description de l'Egypte à l'époque de Ramsès II et l'existence que mènent les protagonistes du récit. Alliance de l'Histoire et de la fiction, de la réalité et de l'invention, que l'on ne retrouve pas souvent, aussi subtilement balancée, dans le genre du roman historique. Soulignons également l'excellente tenue des personnages principaux dont la consistance est réelle et qui, du coup, semblent littéralement prendre vie sous nos yeux. Sans s'apesantir sur d'inutiles détails, l'auteur français parvient, en fait, à peindre d'une plume alerte d'admirables destins, qui se construisent au fil des obstacles franchis et séduisent simplement par leur charisme. Retenons, enfin, le caractère classique de l'écriture mise en oeuvre par Christian Jacq : pas une seule scorie ni le moindre ornement inutile en 182 pages. Bref, un récit sublime qui mérite tout simplement le respect !
N°1 - Déposé par lafanadesthrillers le 23/09/2013

DĂ©poser un nouveau commentaire :

Note :