Crime Academy : Les Enquetes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]

  • Vendredi 22 septembre 2017, Bonne fête aux « Maurice »
  • Recherche :

Crime Academy : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins [Tome 6]

Titre original : Crime Academy

Œuvre et volume : Les Enquêtes de l'inspecteur Higgins - Tome 6/24

Année de parution : 2012    (ISBN 9791090278219)

Edition : J. Éditions   Paris

Information complémentaires : inédit

Commentaires reçus : 8 Déposez votre commentaire

Note moyenne reçue : 3.14

Où acheter cet ouvrage : Les enquêtes de l'inspecteur Higgins - tome 6 Crime Academy (06)


Résumé :

Un présentateur vedette de la télévision a une idée géniale: inviter sept assassins qui ont commis le crime parfait. En échange de l'impunité, ils révéleront le nom de leur victime et les circonstances du crime. Au public de choisir le plus exceptionnel et d'élire le vainqueur de Crime Academy, assuré de devenir une star.

Atterré, Scotland Yard fait appel à Higgins pour empêcher la diffusion de ce jeu. Un jeu à hauts risques où un assassin a une redoutable envie de gagner.

Commentaires sur l'ouvrage (8) :

La télévision ne recule devant rien pour faire de l'audience. En effet, le nouveau programme de téléréalité en vogue prévoit d'inviter sur le plateau sept criminels n'ayant jamais été arrêtés. Ils devront y faire le récit de leurs forfaits dans l'espoir d'être élu vainqueur par le public et de gagner une grosse somme d'argent.

Le concept révolte évidemment Scotland Yard et tout particulièrement le superintendant Marlowe. Ce dernier décide alors d'appeler à l'aide son ami l'ex-inspecteur Higgins. Ils ne seront pas trop de deux pour démêler ce sac de noeuds et faire la différence entre usurpateurs et vrais meurtriers.

Ce sixième tome nous offre une affaire d'une grande complexité car le passé et le présent sont imbriqués l'un dans l'autre. Or, enquêter et réunir des preuves trente ans plus tard est bien difficile. Tant et si bien, que même avec les indices et le fil rouge donnés par Higgins, je n'ai pas réussi à anticiper le dénouement !

Encore une fois, l'auteur fait preuve d'une grande inventivité. Sa créativité ne cesse de me surprendre. le duo Higgins-Marlowe est quant à lui fidèle à lui-même et toujours aussi plaisant à suivre.

En conclusion, encore un excellent tome. de toutes façons, cette série me semble être une valeur sûre. Je n'ai jamais été déçue par l'un de ses tomes… et j'ai hâte de dévorer les suivants !
N°8 - Déposé par Lady_K le 06/03/2016
J'ai trouvé beaucoup de ressemblances entre ce récit et ceux d'Agatha Christie. Dans ce cas-ci, le crime se déroule à huit clos. Quant à l'enquête, elle est rudement menée par Higgins et son adjoint.
Je ne me suis pas ennuyée mais je n'ai pas été passionnée non plus par ce récit. C'est un récit comme un autre qui manque d'innovation. C'est du déjà vu, du revu...
Le suspense n'est malheureusement pas toujours présent...
J'aime les romans de Christian Jacq mais celui-ci sans plus...
N°7 - Déposé par angeselphie le 01/04/2014
Je dois l'avouer et sans honte, c'était la première fois que je lisais un roman du mondialement célèbre Christian Jacq, spécialiste de l'Egypte ancienne et auteur d'un bon nombre de romans sur le sujet.

L'histoire était attirante, semblait originale et surtout promettait de passer un bon moment, mais je suis assez déçue, je n'ai vraiment pas accroché plus que ça. Je n'ai pas du tout adhéré au style d'écriture, n'étant pas fan de cette ambiance "classique" à la Agatha Christie, sous forme de huis-clos, même si j'avais bien aimé un livre comme "Les dix petits nègres", ici le charme n'opère pas. Les personnages ne m'ont fait ni chaud ni froid, alors que je suis plutôt du genre à m'attacher en général, peut être est-ce du à leur nombre trop important. Certes l'enquête est bien ficelée, réfléchie, mais le roman policier façon Jacq, ce n'est pas ma tasse de thé...

Un roman qui se lit malgré tout assez vite, du fait de ses +/- 200 pages et je dois avouer que ce côté critique de la télé-réalité m'a assez plu. Une manière je suppose selon l'auteur, de dire que de nos jours la télé, ça devient vraiment du grand n'importe quoi... tout est possible...

N'ayant lu aucun autre livre de l'auteur, je ne pense pas me tromper en disant que, ce n''est probablement pas ce qu'il a fait de mieux dans sa carrière et de loin... J'ai "Ramsès" dans ma pile, espérons que je serais d'avantage séduite par celui-ci.
N°6 - Déposé par Emmanuelle1984 le 16/03/2014
J'avoue (assez honteusement d'ailleurs) ne jamais avoir lu de livres de Christian Jacq avant celui-ci, et je le regrette.
J'aime beaucoup son style, fluide mais pas scolaire et sa manière de mener le lecteur sur de fausse route.
N°5 - Déposé par asallt_angel le 05/03/2014
Le concept de cette enquête est plutôt original – et ma foi, on peut se demander si un jour on n'en arrivera pas là. Une nouvelle émission va bientôt voir le jour sur les écrans de télévision anglais : Crime Academy. le concept : sept assassins qui auraient commis le crime parfait sont invités à venir décrire leur forfait. Celui qui sera consacré par le public pour avoir commis le plus exceptionnel des crimes gagnera le jackpot, ainsi qu'une adaptation cinématographique de son forfait. Une flopée d'avocats encadrera les assassins, et si la prescription n'a pas cours en Grande Bretagne, les décennies qui séparent les meurtriers de leurs crimes les rendront bien difficile à être punis. Scotland Yard est sur les dents. Comment empêcher une telle abomination d'être diffusée ? le superintendant Scott Marlow est dépassé. Il décide de faire appel à l'ex-inspecteur chef Higgins. Ce dernier s'est en effet retiré de la police et mène une existence tranquille dans la campagne anglaise. Mais à l'occasion, il aide Marlow dans ses enquêtes. Il pressent que celle-ci sera plus ardue qu'il n'y paraît… Et tout commence avec ce présentateur télé vedette, Cecil Cadeno, très suffisant et énervant au possible, sûr du succès de son emission et de sa diffusion. Mais que cache cette émission ? Qui sont ces présumés assassins ? Ont-ils réellement commis le crime dont ils s'accusent et ont-ils des liens entre eux ?

Très bon concept de Christian Jacq qui a déjà fait ses preuves : Angleterre, un enquêteur sympathique mais dont on ne sait que peu de choses, enquêtes à l'ancienne, sans police scientifique et autres, notes prises dans des carnets, et un final regroupant tous les suspects pour la révélation du coupable. Si ça ne fait pas penser aux classiques anglais, Agatha Christie et Sir Conan Doyle… Mais jusque là, je suis partante ! C'est plutôt agréable de se retrouver dans cette ambiance bien particulière, et la révélation finale est toujours un grand moment, où toutes les pièces du puzzle s'assemblent à la perfection.

L'idée de Crime Academy est vraiment bonne, elle marque profondément le mal de notre époque, ce prêt à tout pour la célébrité et l'argent. La morale est toujours reléguée au second plan, et c'est bien le plus inquiétant. C'est à se demander si ce concept ne pourrait pas voir le jour sur nos écrans, peut-être dans une autre forme, m'enfin… Là est la grande force de ce roman policier.

Christian Jacq propose un roman bien écrit, très simplement. Les arcanes du roman policier sont là. La trame narrative se base sur les entretiens d'Higgins avec les différents suspects. On cherche à faire des liens en même temps qu'Higgins. Mais pour tout avouer, il m'a manqué quelque chose, un grain de sable dans les rouages parfaitement huilés de ce policier. J'ai trouvé l'enquête rapide, l'enchaînement des entretiens deviennent un peu routinier, j'en suis arrivée presque à m'embêter un peu. Cette rapidité a finalement nui au roman, dans le sens où je ne me suis pas imprégnée d'une ambiance, cette ambiance particulière qu'on trouve dans les romans d'Agatha Christie. Je ne me suis pas fondue dans cette atmosphère si caractéristique qui fait la plue valus de ce type d'enquêtes traditionnelles. Ça manque de “fondu” à mon sens, les chapitres sont courts, et s'enchaînent de manière un peu abruptes.

D'un autre côté, ce roman est efficace, et l'inspecteur Higgins est plaisant. C'est rapidement lu, on va à l'essentiel. et la fin reste plutôt étonnante et bien ficelée. L'auteur nous permet tout au long du roman de faire les mêmes liens qu'Higgins, et on commence petit à petit à comprendre de quoi il retourne… Mais pour ma part, c'est bien Higgins qui m'a donnée les clés pour comprendre le fin mot de l'histoire.

Pour résumer, un roman policier sympathique, mais qui ne m'a pas captivée comme je l'avais espéré. Cependant, je laisserai une nouvelle chance aux enquêtes de l'inspecteur Higgins !
N°4 - Déposé par paulinedumont86 le 26/02/2014
Petite déception ... Pourtant fan des 5 premiers tomes des enquêtes de l'inspecteur Higgins, j'avoue être restée sur ma faim avec ce volume ... Pourtant l'idée était séduisante : 7 assassins participant à une émission de télé réalité et appelés à décrire leur crime parfait pour gagner le gros lot ... Mais très vite les histoires individuelles des candidats s'emmêlent, se ressemblant toutes et nous laissant un goût d'inachevé. Bref pour moi le tome le moins abouti jusqu'ici de l'inspecteur Higgins. Pas rancunière, je m'attaque dès à présent au tome suivant, espérant retrouver l'ambiance mystérieuse et intrigante des "3 crimes de Noël", mon favori de la collection ...
N°3 - Déposé par poune55 le 28/01/2014
Dommage pour les lecteurs de Christian Jacq - dont le talent n'est plus à démontrer - qu'il soit allé se fourvoyer dans cette intrigue si décevante. le pari était fort risqué d'aller côtoyer le monde de la télé-réalité (oxymoron s'il en est), laquelle télé trimballe autant d'imbéciles que de fâcheux et de suffisants. Avec d'aussi piètres personnages on ne pouvait que piétiner dans la médiocrité, et la plume habituellement si fine de l'auteur ne suffit pas à Sauver Higgins et Marlow d'un ennui si profond.
N°2 - Déposé par Domichel le 17/09/2013
Je connaissais bien évidemment Christian Jacq pour ses nombreux romans sur l'Egypte, sujet qui me passionne, mais je ne le connaissais par encore pour ses affaires policières dans lesquelles il met en scène l'ancien superintendant Higgins, aujourd'hui officiellement à la retraite et son successeur Scott Marlow, tout deux ayant ou travaillant pour Scotland Yard. Ces deux-là n'hésitent jamais à s'entraider dans les moments critique et ici, il s'agit effectivement un de ces moments-là.
N°1 - Déposé par cicou45 le 07/05/2013

Déposer un nouveau commentaire :

Nom : E-mail : (ne s'affichera pas sur le site internet)

  • (Cliquez sur une étoile pour noter l'ouvrage)