Le monstre du Loch Ness : Les EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins [Tome 39]

Le monstre du Loch Ness

Titre original : Le monstre du Loch Ness

ƒuvre et volume : Les EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins - Tome 39/44

ISBN : 9782374483085

Année de parution : 2021

Edition : XO Ă©ditions

Pages : 256

Extrait : Cliquez ici pour consulter l'extrait

Note moyenne reçue : 2.75 (pour 4 notes)

Commentaires reçus : 3Déposez votre commentaire

OĂč acheter cet ouvrage : https://amzn.to/3lPBD7D

Résumé :
Lorsque deux cadavres sont découverts sur une rive du loch Ness, les médias se déchaßnent : c'est bien le monstre, Nessie, qui a frappé !

Appelé à la rescousse, Higgins est brutalement plongé dans cet univers inquiétant. Puisqu'il est peu probable que Nessie soit l'auteur de ces deux meurtres, qui faut-il soupçonner ?

Un pĂȘcheur qui prĂ©tend avoir vu Nessie Ă  plusieurs reprises ? Un libraire qui semble ĂȘtre aussi un mage noir ? Une jeune et belle mystique qui voue un culte Ă  cette crĂ©ature ?

Higgins ne devra pas oublier une vérité fondamentale : un monstre peut en cacher un autre...

Commentaires sur l'ouvrage (6)

J'ai lu rĂ©cemment une enquĂȘte de l'inspecteur Higgins, et je ne l'avais pas franchement apprĂ©ciĂ©. Pour cette enquĂȘte-ci, je dois dire que je me suis divertie, mĂȘme si ce n'est pas forcĂ©ment le but premier d'un roman policier. Le superintendant Marlow est un peu dĂ©passĂ© par les Ă©vĂ©nements donc il demande l'aide de l'ex-inspecteur chef Higgins. Deux meurtres ont eu lieu prĂšs du Loch Ness, les mĂ©dias s'emballent et parlent du monstre qui, peut-ĂȘtre, sĂ»rement, certainement, a tuĂ© ces deux personnes que l'on ne parvient pas Ă  identifier. C'est peu de dire que Marlow et Higgins se heurtent Ă  l'hostilitĂ© de la population locale, les Ă©cossais en veulent aux anglais en gĂ©nĂ©ral, alors des policiers anglais, n'en parlons mĂȘme pas.

L'on peut se demander si les deux enquĂȘteurs rĂ©ussiront Ă  trouver des Ă©cossais qui ne sont pas complĂštement allumĂ©s. Certains sont totalement passionnĂ©s par Nessie, au point de lui consacrer un musĂ©e, d'autres tentent de prĂ©server sa tranquillitĂ© - comment n'ont-ils pas pensĂ© Ă  mettre tout autour du Loch un panneau "Ne pas dĂ©ranger. Sieste du monstre en cours" ? MĂȘme un scientifique diplĂŽmĂ© de Cambridge s'y mĂȘle, tentant de dĂ©montrer (ou pas) l'existence du monstre. A croire que la passion du monstre peut pousser Ă  faire Ă  peu prĂšs n'importe quoi. La passion du monstre, ou toute autre motivation.

Je ne suis pas certaine que les Ă©cossais seraient ravis de voir l'image qui est donnĂ© d'eux - refermĂ©s sur leurs clans, belliqueux, rancuniers, engluĂ©s parfois dans des superstitions d'un autre Ăąge. Nessie, lui, apprĂ©cierait peut-ĂȘtre pas non plus le portrait qui est fait d'elle, elle qui n'avait jamais Ă©tĂ© accusĂ©e d'avoir tuĂ© qui que ce soit. Reste un aimable divertissement policier, dont je n'ai mĂȘme pas envie de relever certaines incohĂ©rences.
N°6 - Déposé par Sharon le 06/02/2022
Christian Jacq emmĂšne son inspecteur intemporel, Higgins, en Ecosse pour une nouvelle enquĂȘte dont le principal suspect n'est autre que Nessie, le fameux monstre du Loch Ness. Deux corps ont en effet Ă©tĂ© dĂ©couverts, Ă©trangement mutilĂ©s. TrĂšs vite, la rumeur enfle, les mĂ©dias s'emparent de l'affaire et les touristes affluent. Higgins, lui, reste pragmatique et mĂ©thodique, interrogeant divers suspects et adoptant une attitude plus terre Ă  terre. L'inspecteur flaire l'entourloupe. Mais si le meurtrier n'est pas Nessie, qui peut-il ĂȘtre ?

La saga des « EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins » s'inscrit dans une tradition de whodunit Ă  l'ancienne, gentiment surannĂ©e et souvent teintĂ©e d'un climat empreint de fantastique, de mystĂšre ou d'Ă©trange. L'auteur se lance donc frĂ©quemment sur les traces de John Dickson Carr ou de Conan Doyle. Quoique situĂ©e Ă  note Ă©poque, l'enquĂȘte aurait pu se dĂ©rouler voici un siĂšcle sans qu'elle nĂ©cessite de rĂ©elle rĂ©Ă©criture. L'essentiel du roman propose donc diffĂ©rentes rencontres avec des personnages pittoresques : le chef de clan des Highlands qui rĂȘve d'un soulĂšvement contre l'Anglais, la responsable d'un petit musĂ©e local dĂ©diĂ© Ă  Nessie, le vieux libraire bougon, la nymphette virginale un brin foldingue, le palĂ©ontologue qui veut prouver l'existence du monstre, une sorciĂšre locale escortĂ©e de son chien nommĂ© Lucifer, etc.

Christian Jacq (prĂ©cĂ©demment dissimulĂ© sous le pseudo de J.B. Livingstone lorsque le bouquin s'intitulait LES DISPARUS DU LOCH NESS) soigne son atmosphĂšre Ă©cossaise sans lĂ©siner sur les clichĂ©s : plats bizarres, dĂ©gustation de whisky Ă  la chaine, chĂąteaux, lĂ©gendes et hantises,
Les Ecossais y sont dĂ©crits de maniĂšre caricaturale mais avec un cĂŽtĂ© chaleureux qui fait pardonner les outrances de l'auteur. De toutes maniĂšres, l'ensemble vise surtout Ă  amuser et Ă  donner le sourire. L'enquĂȘte en elle-mĂȘme s'avĂšre par contre moins palpitante : elle se contente d'aligner les entrevues des diffĂ©rents suspects jusqu'Ă  ce que l'inspecteur Ă©nonce la solution (un brin dĂ©cevante) dans le dernier chapitre. Un Ă©pilogue lĂ©gĂšrement attendu mais plaisant achĂšve toutefois sur une note positive ce petit roman plus agrĂ©able que passionnant, suffisamment rythmĂ© et court pour assurer au lecteur un bon moment de dĂ©tente, que ce soit Ă  la plage ou au coin du feu.
N°5 - Déposé par hellrick le 10/08/2021
Le mythe du monstre du Loch Ness revisité par Christian Jacq.

Les diffĂ©rentes enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins sont peut ĂȘtre formatĂ©es du dĂ©but Ă  la fin de la lecture, cela se lit avec plaisir, et, surtout sans trop se poser de questions en un seul aprĂšs-midi ... oĂč que l'on se trouve.

Dans ce nouvel opus consacré à Nessie, on y retrouve l'atmosphÚre lourde, mystérieuse qui a fait la légende de l'Ecosse, et, dans laquelle l'entraide, le silence sont renommés. Surtout si l'on appartient à un clan.

C'est à lire si l'on désire ne pas trop réfléchir ainsi que se reposer les neurones.
N°4 - Déposé par Fantine le 15/07/2021
La dĂ©couverte, sur les berges du loch Ness de deux cadavres lacĂ©rĂ©s, comme si une bĂȘte monstrueuse s'Ă©tait acharnĂ©e sur ces audacieux promeneurs engendre interrogations et dĂ©sordre au sein de la communautĂ© locale et des autoritĂ©s anglaises. Cette enquĂȘte de l'inspecteur Higgins nous entraĂźne au coeur de la campagne Écossaise, terres de traditions ancestrales, de sinistres lĂ©gendes toujours vivaces, du mythe du monstre du Loch Ness, le tout combinĂ© aux manigances et Ă  la duplicitĂ© de certains autochtones. Une intrigue policiĂšre qui conjugue avec le prosaĂŻsme de la communautĂ© et le pragmatisme des enquĂȘteurs, le fantastique, le surnaturel et la magie des Highlands. Christian Jacq adopte pour son rĂ©cit un style presque dĂ©suet, trĂšs XIX Ăšme siĂšcle, avec ce duo d'inspecteurs façon Conan Doyle mais lĂ , on est bien loin des enquĂȘtes de Sherlock Holmes. Les tĂ©moignages fluctuants des diffĂ©rents protagonistes se succĂšdent sans grandes surprises, les personnages sont peu sympathiques, assez insipides, ils ne sont qu'esquissĂ©s, et au final, ils ne prĂ©sentent guĂšre d'importance dans la progression de l'histoire. Un exposĂ© superficiel qui est loin d'exploiter la potentialitĂ© du sujet, sans poĂ©sie, sans suspense, sans grande inventivitĂ© et Ă  la conclusion des plus banale. PlutĂŽt Ă  l'aise dans ses trĂšs romanesques rĂ©cits sur l'Égypte ancienne, l'auteur ne convainc pas vraiment avec son ersatz de policier atemporel et doctoral. Si ce roman n'est pas vĂ©ritablement dĂ©plaisant, il n'offre que peu de consistance et un intĂ©rĂȘt des plus modeste.
N°3 - Déposé par patlam le 30/05/2021
Christian JACQ : Le monstre du Loch Ness.

AprÚs quelques années de mutisme, Nessie vient de faire parler d'elle, et pas en bien.

Deux cadavres ont Ă©tĂ© dĂ©couverts sur les berges du Loch Ness, lacĂ©rĂ©s comme si une bĂȘte monstrueuse aux ongles acĂ©rĂ©s s'Ă©tait acharnĂ©e sur ces profanateurs de son antre liquide.

Pour tout le monde il ne peut s'agir que de l'habitante des profondeurs du lac le plus cĂ©lĂšbre d'Ecosse, de Grande-Bretagne, et peut-ĂȘtre du monde. Pourtant cette rescapĂ©e antĂ©diluvienne n'avait pas habituĂ© le petit monde des mĂ©dias, de la police et des autochtones Ă  semblable mĂ©fait.

De temps à autre, l'un des habitants de cette région sauvage et aride avait bien affirmé l'avoir aperçue, s'élevant hors des ondes, mais, soit c'était un privilégié, soit il était sous l'emprise du whisky, boisson nationale des Highlanders, une boisson aux vertus thérapeutiques incontestables.

Ces cadavres, cela fait désordre dans une région à vocation touristique, jettent le discrédit sur la population fortement ancrée dans la conservation des traditions et du mysticisme.

Scott Marlow, superintendant Ă  Scotland Yard, est chargĂ© de l'enquĂȘte et aussitĂŽt, il s'empresse de solliciter l'aide de son ami l'ex-inspecteur chef Higgins, dont la compĂ©tence, les qualitĂ©s en matiĂšre de rĂ©flexion, de perspicacitĂ©, de pondĂ©ration, ne sont plus Ă  dĂ©montrer.

Les deux policiers vont se trouver confrontĂ©s Ă  un mur de silence, et il leur faudra s'infiltrer avec douceur mais dĂ©termination dans les failles que prĂ©sentent chacun des suspects : Tullibardin Zohar, une jeune fille vierge dĂ©sirant consacrer sa vie au monstre ; Grampian Mac Duncan, le chef du clan local, vĂ©ritable seigneur despotique ; Mary Kincraig, sa sƓur, une sorciĂšre dont l'Ă©norme chien, Lucifer, s'entiche d'Higgins ; Macbeth, le libraire, l'Ă©rudit, le gardien des vieux grimoires ; Gwendolin Hosh, le conservateur d'un musĂ©e consacrĂ© Ă  Nessie ; et quelques autres dont Napton Norbury, un jeune palĂ©ontologue qui veut dĂ©montrer scientifiquement la prĂ©sence de Nessie dans le lac ou l'affabulation entretenue par les autochtones.

Higgins enquĂȘte, ne se laissant pas dĂ©monter ou influencer par les divers tĂ©moignages teintĂ©s de mensonges. Il va, vient, imperturbable, recueillant dans son petit carnet d'innombrables anecdotes.

Une enquĂȘte policiĂšre qui flirte avec le fantastique, le surnaturel, la magie, mais qui malheureusement s'enlise un peu en cours de route.

Il est vrai qu'il n'y a rien de transcendant pour un enquĂȘteur d'accumuler les versions des diffĂ©rents protagonistes.

Heureusement Higgins sort Ă  son avantage dans ce bourbier et il aura mĂȘme droit Ă  une agrĂ©able surprise.

Ce roman a connu une premiĂšre publication sous le pseudonyme de J.B. Livingstone, avec pour titre Les disparus du Loch Ness, dans la collection Dossiers de Scotland Yard, aux Ă©ditions du Rocher, en novembre 1991.
N°2 - Déposé par paulmaugendre le 12/04/2021
J'ai abandonnĂ©, ça tourne en rond, c'est enfantin, je me souvenais avoir lu un livre de cette collection et ne pas avoir Ă©tĂ© emballĂ©, ça se poursuit, j'arrĂȘte.

Christian Jacq s'est lancé dans une littérature club des cinq mais n'arrive pas à attirer l'attention
N°1 - Déposé par tarceldesbois le 10/04/2021

DĂ©poser un nouveau commentaire :

Note :