Le Crime de la momie : Les EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins [Tome 1]

Le Crime de la momie

Titre original : Le Crime de la momie

ƒuvre et volume : Les EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins - Tome 1/32

ISBN : 9791090278011

Année de parution : 2011

Edition : J. Éditions Paris

Pages : 263

Information complémentaires : réédition de Meurtre au British Museum

Note moyenne reçue : 3.8 (pour 15 notes)

Commentaires reçus : 18Déposez votre commentaire

OĂč acheter cet ouvrage : Les enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins - tome 1 Le crime de la momie (01)

Photos : 4Ăšme de couverture

Résumé :
La belle et riche Frances Mortimer a tout pour ĂȘtre heureuse. N'est-elle pas l'Ă©pouse d'un brillant Ă©gyptologue, promis Ă  de hautes fonctions ?

Encore fallait-il Ă©viter de croiser le chemin d'une momie particuliĂšrement dangereuse.

Cette fois, le crime parfait.

Commentaires sur l'ouvrage (18)

Il y a quelques semaines, j'ai dĂ©cidĂ© d'enfin me lancer dans la lecture de plusieurs livres et auteurs qui me faisaient de l'oeil depuis pas mal de temps et que je n'avais jamais osĂ© lire. Etant facinĂ© par la culture Ă©gyptienne, j'ai donc choisi de commencer par Christian Jacq, et mon choix s'est portĂ© sur le premier tome des enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins.

Je dois avouer que question culture égyptienne, j'ai été un peu déçu. On est bien face à un roman se déroulant autour du monde de l'archéologie égyptienne mais on est loin d'apprendre beaucoup de chose avec ce genre de roman. J'ai plus eu l'impression de me retrouver face à un mélane de Agatha Christie et de Elizabeth Peters.

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé cette premiÚre rencontre avec Christian Jacq, bien au contraire. J'ai eu l'impression de replonger dans la lecture des romans lus durant mon adolescence. Mais par contre, je n'ai presque rien appris sur l'égypte.

Je recommanderais donc cette sĂ©rie de romans aux amateurs des enquĂȘtes surannĂ©es Ă  la Agatha Christie et non aux vrais amateurs de l'Ă©gypte ancienne.
N°18 - Déposé par frgi le 17/09/2018
J'avais dĂ©jĂ  lu, plusieurs annĂ©es auparavant, les enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins, par JB Livingstone - pseudonyme Ă  l'Ă©poque de Christian Jacq - dans une sĂ©rie de livres baptisĂ©e Les dossiers de Scotland Yard aux Ă©ditions du Rocher.

Je les retrouve ici, dans une nouvelle édition, "remastérisés", "améliorés", "modernisés", ou je ne sais quoi.

Pour moi, c'Ă©tait des "policiers de gare". C'est-Ă -dire, vite lus, vite oubliĂ©s, juste pour passer un bon petit moment sans prise de tĂȘte.

Dans cette nouvelle version, rien n'a changer, sauf que les romans sont un peu plus longs. Sinon, on retrouve toujours une simplicité, dans le récit, dans l'intrigue et dans les personnages, qui font que l'ensemble manque toujours autant de saveurs, de corps.

N'est pas Agatha Christie qui veut !
N°17 - Déposé par ZAPATARTHURUS le 11/07/2018
Premier tome de la sĂ©rie des enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins.

Nous faisons connaissance de l'ancien inspecteur-chef Higgins de Scotland Yard qui a prit une retraite anticipée afin de mieux profiter des plaisirs de sa vie de vieux garçon.

Issu d'une illustre famille, il vit dans une belle propriété d'un village du Royaume-Uni, Gloucestershire, situé à une centaine de kilomÚtres au nord de Londres. Mary, une vieille et solide gouvernante s'occupe de son ancestrale demeure au doux nom charmant de 'The Slaughterers' (les assassins), mais inutile de préciser qu'avec Higgins comme maßtre des lieux, il n'y a plus d'assassins depuis longtemps.

Quand il y a une enquĂȘte dĂ©licate impliquant de hautes personnalitĂ©s, Scotland Yard fait appel Ă  lui qui officiellement seconde le supĂ©rintendant Scott Marlow mais qui en rĂ©alitĂ© le domine totalement de sa forte personnalitĂ©.

Cette premiĂšre enquĂȘte nous conduit dans l'univers mystĂ©rieux du British Museum et des antiquitĂ©s Ă©gyptiennes, un domaine que l'auteur Christian Jacq, connait particuliĂšrement.

(Dans les annĂ©es 80, les enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins sont dĂ©jĂ  parues sous le pseudonyme de J.B. Livingstone. Ces romans sont aujourd'hui modifiĂ©s et modernisĂ©s par l'auteur)
N°16 - Déposé par BiblioMariclo le 24/06/2018
" Selon la vieille mĂ©thode des alchimistes, qui avaient si souvent rempli le trĂ©sor des souverains britanniques, Higgins accumulait des faits, des observations, des expĂ©riences et attendait que la vĂ©ritĂ© se fasse jour d'elle-mĂȘme... Sa mĂ©moire accomplissait d'Ă©tranges opĂ©rations oĂč chaque Ă©lĂ©ment prenait peu Ă  peu sa place. "

Au cours des derniers chapitres, c'est exactement ce que l'inspecteur Higgins va faire. Ce qui a fait dire à plusieurs lecteurs que ce détective ressemblait au " Hercule Poirot " d'Agatha Christie.

Pour avoir connu les deux, je pense qu'il y a beaucoup de différences entre les deux. Avec l'inspecteur Higgins, on a beaucoup plus d'interrogatoires qu'avec Poirot. Ce dernier ayant la possibilité de voir agir ses suspects et tirer des conclusions de leurs gestes.

Dans ce livre, vous retrouverez tous les éléments nécessaires pour trouver le coupable avant l'analyse de l'inspecteur Higgins. Il y a cependant un élément manquant et ce dernier aurait pu vous mettre sur la bonne piste. Il y a aussi des informations incomplÚtes.

Pour vous aider, je peux cependant vous dire que le coupable se trouve parmi les acteurs interrogĂ©s dans cette enquĂȘte.
N°15 - Déposé par Kassuatheth le 15/11/2017
Dans ce premier tome, nous faisons connaissance avec Higgins, l'ancien inspecteur-chef de Scotland Yard, qui a pris une retraite anticipée. Il vit dans sa belle demeure ancestrale située dans un petit village au nord de Londres. C'est sa vieille gouvernante qui s'occupe de son intérieur. Il a un chat siamois qui porte le nom de Trafalgar.

Au British Museum a lieu un crime touchant la haute société. Connaissant la grande classe et le sérieux d'Higgins, Scotland Yard lui demande son aide pour résoudre cette énigme dans la plus grande discrétion.
N°14 - Déposé par LeCommunDesLecteurs le 15/05/2017
J'apprécie beaucoup les romans sur l'Egypte ancienne de Christian Jacq, mais je ne le connaissais pas dans le genre romans policiers, et j'ai vraiment aimé.

J'ai dĂ©vorĂ© ces trois enquĂȘtes. On retrouve complĂštement l'atmosphĂšre des romans d'Agatha Christie. J'attends avec impatience la suite des enquĂȘtes de Sir Higgins et ses mĂ©thodes d'enquĂȘte so british mais Ă  l'ancienne...
N°13 - Déposé par Kikithalie le 16/04/2016
Je retrouve avec grand plaisir l'inspecteur Higgins, jeune retraitĂ© de Scotland Yard. Cette enquĂȘte est la premiĂšre de la sĂ©rie. De bonne augure son titre, le crime de la momie (remarquez normal, vu son auteur, le grand Ă©gyptologue et Ă©crivain Christian Jacq). J'aime bien l'univers qu'il a su crĂ©er avec son inspecteur Ă  la personnalitĂ© bien trempĂ©e et originale. Les rapports qu'il entretient avec sa " gouvernante " Mary, franchement autoritaire, son chat siamois, Trafalgar, malicieux Ă  souhait, et le duo qu'il forme avec le superintendant Scott Marlow, beaucoup plus brutal et fonceur que Higgins qui lui est tout en finesse mais avec un main de fer, sont vraiment dĂ©licieux Ă  lire. Sur certains plans, il me fait un peu penser Ă  Hercule Poirot de cette chĂšre Agatha Christie. Mais il a vraiment son univers que je dĂ©couvre et savoure sans modĂ©ration.

Ici l'intrigue se dĂ©roule Ă  Londres, dans le milieu de l'Ă©gyptologie et du British Museum (c'est la jeune Ă©pouse d'un Ă©gyptologue rĂ©putĂ©, vieille famille anglaise, qui est assassinĂ©e dans des conditions Ă©tranges au British MusĂ©um, oĂč on la dĂ©couvre sous une momie !). EnquĂȘte toute en finesse, trĂšs agrĂ©able Ă  lire. Je vous le conseille vivement !
N°12 - Déposé par Lilou08 le 31/12/2014
C'est une lecture tout à fait plaisante que l'on savoure assis confortablement dans un fauteuil, une tasse de thé fumant en face de soi, et au mieux le feu crépitant d'une cheminée au bout de ses pieds. L'ambiance y est précieuse et mystérieuse, pleine de charme anglais, l'intrigue menée tambour battant par l'esprit flegmatique d'Higgins.
N°11 - Déposé par TiareMoemoea le 06/10/2014
Frances Mortimer est l'Ă©pouse d'un Ă©gyptologue reconnu... enfin elle est la seconde Madame Mortimer. La prĂ©cĂ©dente ayant quittĂ© ce monde trois ans plus tĂŽt. Cette trĂšs belle femme se rend Ă  une reprĂ©sentation d'Othello en compagnie de son beau-fils (accessoirement trĂšs amoureux d'elle) car son Ă©poux est malade. Ce dernier lui demande et de lui rendre un service mais ne se doute pas une seule seconde que son Ă©pouse ne reviendra pas. Pour rĂ©soudre cette affaire compliquĂ©e, Scotland Yard fait appel Ă  l'un de ses anciens enquĂȘteurs : l'inspecteur Higgins. Ce policier est atypique car il semble toujours trĂšs calme et un peu en dehors de la rĂ©alitĂ©. Dans les services, on le connait aussi parce qu'il a toujours des hypothĂšses farfelues... en effet il ne nĂ©glige pas les pistes surnaturelles ;-)

Nous sommes plongé dans un univers que Christian Jacq connait trÚs bien : l'Egypte. Evidemment nous ne parlons pas de pharaon ou de l'histoire de cette civilisation ancienne. Non nous avons un contexte situé dans le milieu de l'archéologie. Un roman moderne qui dénote complÚtement avec les autres écrits de cet auteur. Un pari risqué ? Non ! Christian Jacq a déjà écrit des romans se situant au moment des découvertes pharaoniques comme des policiers mais ceux-ci se passaient en Egypte Ancienne. On sent dans les premiers chapitres que l'auteur maitrise ce genre. Il installe tranquillement le meurtre... Les pages défilent sans que l'on se rende vraiment compte qu'en réalité on est toujours à attendre l'évÚnement qui amÚnera l'inspecteur Higgins sur le devant de la scÚne.

Quand ce dernier arrive enfin dans la lumiĂšre, on se retrouve face Ă  un personnage trĂšs particulier. On a l'impression qu'il vit en dehors du temps et de la civilisation. Ce petit cĂŽtĂ© dĂ©calĂ© prĂȘte Ă  sourire parce qu'il est seulement confrontĂ© aux inovations technologiques auxquelles il est rĂ©fractaire. J'ai trouvĂ© ce personnage attachant... mais la premiĂšre image qui m'ait venue Ă  l'esprit de ma premiĂšre rencontre avec Higgins, c'est Columbo. Ces deux policiers sont trĂšs dĂ©calĂ©s... surtout pendant les interrogatoires. Higgins est comme Columbo un spĂ©cialiste des questions anodines qui finalement rĂ©vĂšlent Ă©normĂ©ment sur les personnages et leur caractĂšre. Il mĂšne son enquĂȘte comme s'il faisait la recette d'un gĂąteau tout en discutant avec son chat Trafalgar. Higgins est un personnage haut en couleur qui ne laisse pas indiffĂ©rent.

Non je ne vous rĂ©vĂšlerai pas la fin de cette histoire mais je vous conseille trĂšs fortement d'aller y mettre le nez dedans. Christian Jacq est un bon auteur. Il nous livre une histoire qui pourrait fort bien devenir un Ă©pisode de sĂ©rie TV. Le style est trĂšs fluide. Les personnages intĂ©ressants dans l'exploitation que l'on fait d'eux et attachants. On se prend au jeu de chercher Ă  dĂ©couvrir le tueur... J'ai beaucoup aimĂ© ce roman ! Il me tarde d'avoir les autres tomes car il est Ă©vident pour moi que Higgins a su Ă©veiller mon intĂ©rĂȘt pour ses aventures. Un grand merci Ă  Christian Jacq pour ce trĂšs bon roman.
N°10 - Déposé par Lilie86 le 04/10/2014
Le livre n'a d'égyptien que le titre... La momie est largement un personnage secondaire, et elle n'y aurait pas été, cela n'aurait pas changé grand-chose à l'histoire !

Petite enquĂȘte pĂ©pĂšre Ă  Londres par un policier Ă  la retraite, qui pose des questions anodines mais pleines de sens (pour lui en tous cas).

EnquĂȘte cousue de fil blanc qui ne laisse pas un grand souvenir. L'auteur a tout de mĂȘme mieux fait : lisez plutĂŽt ses romans sur l'Egypte ancienne, d'un niveau supĂ©rieur, sans aucun doute.
N°9 - Déposé par Scriba le 08/07/2014
J'ai toujours apprécié le style d'écriture de Christian Jacq et ce livre ne fait que le confirmer.
Par contre, il est impossible de jouer au dĂ©tective car certains dĂ©tails permettant de dĂ©voiler le coupable ne sont rĂ©vĂ©lĂ©s qu'au moment oĂč Higgins donne l'explication finale. Ce sont en effet des Ă©lĂ©ments que lui seul connait, des piĂšges tendus sur des bases dont nous ignorons les tenants et les aboutissants, du coup, impossible pour nous lecteur de savoir si le personnage ment ou pas...
Cela n'empĂȘche pas de prendre du plaisir Ă  cette lecture. Des intrigues dans l'esprit d'Agatha Christie, un inspecteur Higgins plein de finesse et un faire-valoir plutĂŽt sympathique en la personne de Marlow, voilĂ  de quoi passer un bon moment !
N°8 - Déposé par dduchemin82 le 27/06/2014
Alors que l'ex-inspecteur Higgins profite avec plaisir de sa retraite anticipée, voilà que le superintendant Marlow l'appelle à la rescousse sur une étrange affaire. Une jeune femme, Frances Mortimer, a été retrouvée assassinée dans le bureau de son mari, un égyptologue de renom. Mais le plus bizarre dans cette histoire, c'est que le meurtrier semble tout désigné. Ce serait une momie... Ne pouvant se résoudre à croire de telles inepties et voulant aider son ami, Higgins met ses talents au service de Scotland Yard.

Encore une fois, Christian Jacq fait fort. Ce premier tome prĂ©sente l'inspecteur ñ€“ mĂȘme si, personnellement, je le connaissais dĂ©jĂ , ayant lu le tome 4. C'est un homme assez simple, trĂšs intelligent, perspicace et qui sait garder son sang froid. Ses outils de travail : un crayon et un petit carnet noir oĂč il note toutes ses observations. La technologie, il l'a en horreur, et c'est ce que j'aime par-dessus tout chez lui. Il rĂ©sout l'affaire avec mĂ©thode, en interrogeant les suspects, en enquĂȘtant et en fouinant lĂ  oĂč on ne l'attend pas.

C'est donc un vrai plaisir d'ouvrir un tome des aventures de l'inspecteur Higgins. J'y prends autant de plaisir qu'en lisant un Agatha Christie ou un Conan Doyle ! Le style est simple, direct et efficace. De plus, l'auteur sait parfaitement retourner l'esprit du lecteur. On en arrive mĂȘme Ă  croire ñ€“ pendant un temps trĂšs court ñ€“ que la momie pourrait bien ĂȘtre le criminel, au final. Heureusement, Higgins parvient Ă  dĂ©mĂȘler le vrai du faux et Ă  rĂ©vĂ©ler la vĂ©ritĂ© aux yeux de tous.
N°7 - Déposé par Lady_K le 21/06/2014
Un peu mou du genou l'inspecteur Higgins aux faux airs d'Hercule...

Mais on m'a dit le plus grand bien de cette série, alors un deuxiÚme opus s'impose !
N°6 - Déposé par stefferon le 10/06/2014
De Christian Jack

Chez J Ă©dition

Sorti en 2011

Frances Mortimer est jeune et belle. MariĂ©e Ă  un brillant archĂ©ologue, la jeune femme a tout pour ĂȘtre heureuse. Malheureusement pour elle, un soir, en passant au British Museum pour rĂ©cupĂ©rer un dossier que son Ă©poux, souffrant, lui a demandĂ©, la jeune femme est assassinĂ©e. Et pas de n'importe quelle maniĂšre ! La jeune femme est retrouvĂ©e dans une piĂšce fermĂ©e Ă  clef, une momie effondrĂ©e sur son corps inerte.

DĂ©semparĂ© devant ce crime surprenant, le superintendant Scott Marlow appelle Ă  l'aide l'inspecteur Higgins, un ancien u Yard Ă  la retraite. Ceui-ci va mener Ă  l'enquĂȘte Ă  sa maniĂšre...

Bon, ben un flop pour nous...

Nous avons lu environ un quart du bouquin, mais pas moyen d'accrocher Ă  l'histoire.

Pourtant, les personnages avaient l'air sympathiques. Mais c'est l'Ă©criture qui nous a gĂȘnĂ©. Christian Jacq s'essaye ici au roman policier et tente de perdre son lecteur (en tout cas Ă  notre avis). Et bien il y arrive trĂšs bien ! Nous Ă©tions tellement perdu, sans savoir oĂč l'auteur voulait nous emmener, qu'on a fini par fermer le livre. Pourtant, on adore lire un policier oĂč on est complĂštement surpris Ă  la fin !

On pense aussi que nous n'avons pas non plus rĂ©ussi Ă  rentrer dans le rĂ©cit car nous ne savions pas situer l'histoire dans le temps. Au dĂ©but, nous avions l'impression que l'histoire se dĂ©roule fin XIX°, dĂ©but XX°, puis finalement on nous parle de smartphone...

Tout ça ne veut pas dire que le roman est mauvais, juste qu'il ne nous a pas plu. Autant d'habitude nous adorons les romans de Christian Jacq, autant celui-ci ne nous plaßt pas...
N°5 - Déposé par morrigan le 23/05/2014
Quand j'ai dĂ©couvert Le Crime de la Momie, j'ai tout de suite pensĂ© au ProcĂšs de la Momie et pour cause, l'auteur en Ă©tait le mĂȘme. À la diffĂ©rence prĂšs que plus d'un siĂšcle sĂ©pare les deux histoires et que l'inspecteur Higgins que nous dĂ©couvrons dans le Crime est sans doute un descendant de l'autre Higgins celui du ProcĂšs. Oui je sais c'est confus mais lisez les deux, aprĂšs c'est limpide !...

Toujours est-il que Christian Jacq se plait à nous raconter de sympathiques histoires policiÚres avec le luxe de détails le caractérisant.

Bien, c'est une rĂ©Ă©dition d'un ouvrage datant des annĂ©es 80, et alors ? Personnellement Ă  l'Ă©poque je ne connaissais Christian Jacq que par ses ouvrages sur l'Egypte (ce que je continue Ă  faire d'ailleurs), et lĂ  je me plais Ă  lire ces ouvrages policiers au parfum si British mĂȘme si Higgins ne boit que du cafĂ©.

L'histoire, vous la dĂ©couvrirez au fil des pages et vous ne serez pas déçu si vous ĂȘtes adepte d'A. Christie et de son fidĂšle Poirot.
N°4 - Déposé par Domichel le 30/09/2013
1er volet de la sĂ©rie de romans de Christian Jacq rĂ©Ă©ditĂ©s sous la collection "les enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins".

Je ne connaissais pas cet univers policier de l'auteur mais j'ai Ă©tĂ© trĂšs agrĂ©ablement surprise. Etant amatrice des romans de Sherlock Holmes, j'ai retrouvĂ© un peu la mĂȘme ambiance mais dans une Angleterre moderne.

On retrouve du coup les ingrédients du roman policier : le crime, les entretiens avec les différents suspects, la résolution de l'énigme devant tous.

A noter néanmoins qu'il ne faut pas s'attendre à une thématique purement "Egypte". On reste bien en Angleterre.

Une histoire courte qui se laisse lire avec plaisir, Ă  recommander pour tous les amateurs de Sir Arthur Conan Doyle et/ou Agatha Christie.
N°3 - Déposé par claire725 le 16/11/2012
J'ai retrouvĂ© avec plaisir l'inspecteur Higgins dans Le crime de la momie. Higgins rĂ©colte les indices au fur et Ă  mesure sans nous en faire part directement. On en relĂšve quelques uns mais pas tous. Tout le monde paraĂźt plus ou moins suspect pour le meurtre de Frances Mortimer, femme d'un Ă©gyptologue de renom, qui provoquait autant la haine que l'admiration. Qui peut bien ĂȘtre l'assassin : Barry le chauffeur, Agatha l'employĂ©e de maison, Philipp le beau-fils, des voleurs qui ont commis leur mĂ©fait au mĂȘme moment que le meurtre, l'assistant du mari qui vouait une profonde admiration Ă  Frances, le gardien de nuit ou bien tout simplement le mari. De cachotteries aux faux tĂ©moignages, Higgins devra dĂ©mĂȘler cet imbroglio qui se conclura par un huis clos digne d'Hercule Poirot. La lecture est trĂšs agrĂ©able et les courts chapitres permettent un rythme assez soutenu Ă  l'enquĂȘte.

Le crime de la momie est un bon policier de divertissement.
N°2 - Déposé par delfina le 24/04/2012
Christian Jacq change de registre pour se consacrer à une série policiÚre ayant pour protagoniste principal l'inspecteur Higgins de Scotland Yard. Ce faisant, l'auteur rejoint la lignée de la grande tradition classique des romans policiers. Higgins est d'ailleurs fortement inspiré d'Hercule Poirot de l'indétrÎnable Agatha Christie - c'est d'ailleurs ce que confiait Christian Jacq dans une interview - mais sans le cÎté un peu pompeux et prétentieux de ce dernier.

Les personnages manquent peut-ĂȘtre parfois d'Ă©paisseur et occupent une place un peu clichĂ©e (le noble britannique, la gouvernante, l'Ă©pouse qui suscite envie et convoitise, le chauffeur de Rolls...) mais cela fait partie du genre et les amateurs retrouveront ces standards avec plaisir. Les aventures de l'inspecteur Higgins sont comme une bonne vieille partie de Cluedo !

Dans l'ensemble, il s'agit donc d'un roman agrĂ©able Ă  lire, qui se lit trĂšs rapidement. La briĂšvetĂ© des chapitres a pour effet de vous donner envie de lire la suite et vous arriverez Ă  la fin (et au nom du coupable !) sans mĂȘme vous en rendre compte.
N°1 - Déposé par Pyrah le 22/01/2012

DĂ©poser un nouveau commentaire :

Note :