La Disparue de Cambridge : Les EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins [Tome 13]

La Disparue de Cambridge

Titre original : La Disparue de Cambridge

ƒuvre et volume : Les EnquĂȘtes de l'inspecteur Higgins - Tome 13/32

ISBN : 9791090278547

Année de parution : 2014

Edition : J. Éditions Paris

Pages : 230

Information complémentaires : rééd. de Meurtre à Cambridge

Note moyenne reçue : 4.5 (pour 4 notes)

Commentaires reçus : 5Déposez votre commentaire

OĂč acheter cet ouvrage : Les enquĂȘtes de l'inspecteur Higgins - tome 13 La disparue de Cambridge (13)

Photos : 4Ăšme de couverture

Résumé :
Cambridge, sa prestigieuse université, ses collÚges réputés, ses pelouses impeccables, son pont des Soupirs, les rives romantiques de la riviÚre Cam... et un cadavre, celui d'une riche étudiante à la personnalité complexe.

Seul moyen d'Ă©viter un scandale qui pourrait Ă©branler les fondations de cette institution : faire appel Ă  un ancien de Cambridge, l'inspecteur Higgins.

Commentaires sur l'ouvrage (5)

Cambridge doit faire face Ă  un drame. L'une de ses Ă©tudiantes a Ă©tĂ© sauvagement assassinĂ©e... Afin d'Ă©viter le scandale et d'entacher la rĂ©putation de cette cĂ©lĂšbre institution, l'affaire est gardĂ©e secrĂšte. Mais il est urgent de retrouver le meurtrier. C'est pourquoi on fait appel Ă  Higgins, bien qu'il soit Ă  la retraite, car ses talents d'enquĂȘteur ne sont plus Ă  dĂ©montrer ! Il va rĂ©ussir Ă  rĂ©soudre cette affaire avec pour seuls indices un cheveu, un perroquet empaillĂ©, des sous-vĂȘtements dĂ©coupĂ©s et une Ă©pingle de cravate.
Le voici donc parti pour Cambridge, en compagnie du superintendant Marlow. Ils enquĂȘtent, interrogeant sans relĂąche les tĂ©moins et suspects. Il n'est pas facile de dĂ©mĂȘler le vrai du faux, les tĂ©moignages Ă©tant confus, parfois mĂȘme incohĂ©rents ou contradictoires. Toutefois, personne ne peut abuser Higgins bien longtemps. GrĂące Ă  sa mĂ©thode de travail rigoureuse et sa patience, il arrive Ă  cerner la personnalitĂ© bien complexe de la victime. Ce qui lui permet de confondre l'assassin dans une scĂšne finale de confrontation qui nous rappelle avec dĂ©lice Hercule Poirot.
J'ai pris beaucoup de plaisir Ă  lire cette nouvelle enquĂȘte de l'inspecteur Higgins. Ce dernier a une personnalitĂ© vraiment intĂ©ressante Ă  suivre. Son comparse, Marlow, a beaucoup moins d'importance cette fois-ci, mais il m'a fait sourire Ă  plusieurs reprises. L'intelligence, le sens d'observation et de dĂ©duction de l'inspecteur m'impressionneront toujours. Car comme il le montre Ă  la fin tous les suspects avaient la possibilitĂ© et le mobile pour commettre le meurtre. Mais il rĂ©ussit Ă  dĂ©mĂȘler tout cela et Ă  faire Ă©clater la vĂ©ritĂ© !
En conclusion, encore une superbe enquĂȘte de l'inspecteur Higgins. L'Ă©criture de Christian Jacq est agrĂ©able, direct sans ĂȘtre brutale. J'ai ouvert ce livre en Ă©tant sĂ»re de l'adorer, de passer un excellent moment de lecture, et ça a Ă©tĂ© le cas. Je suis fan de l'inspecteur Higgins.
N°5 - Déposé par Lady_K le 19/08/2015
Lorsqu'une Ă©tudiante de Cambridge se fait assassiner et que le super-intendant Marlowe l'invite Ă  l'assister dans l'enquĂȘte, l'inspecteur Higgins n'hĂ©site pas une seconde avant d'accepter car, dĂ©tail intĂ©ressant, il a lui-mĂȘme Ă©tudiĂ© Ă  Cambridge.
Digne d'un Agatha Christie, ce livre se lit trÚs rapidement; les rebondissements sont nombreux, l'énigme est construite petit à petit, les personnages se dévoilent au fur et à mesure de l'intrigue. Tout cela est vraiment bien ficelé.
Un seul bémol: il se lit beaucoup trop vite! :)
N°4 - Déposé par Missgolfy le 01/05/2015
Comme vous le savez sĂ»rement maintenant, je suis une grande amatrice des Ă©crits de Christian Jacq, et je reconnais que parfois certains romans ne sont pas Ă  la hauteur de mes espĂ©rances, mais ce n'est pas le cas ici, ce roman est un vĂ©ritable coup de coeur, pas pour une Ă©criture diffĂ©rente mais bien parce que cela se conforme au genre policier. L'ambiance de ce roman me rappelle un bon Agatha Christie avec des suspects Ă  la pelle et des mobiles valables mais tous avec un alibis et aucune vĂ©ritable raison de tuer la victime. Victime au demeurant trĂšs complexe, troublante, qui est prĂ©sente tout au long de l'enquĂȘte comme une ombre ou un fantĂŽme. Plus on en apprend sur elle, ses secrets, et sa personnalitĂ© moins les choses se prĂ©cisent, du moins pour moi en tout cas! Une Ă©criture facile, une histoire prenante, des suspects qui ont l'air innocent et une victime intrigante, tout est rĂ©unis pour faire de ce roman un bon policier et vous faire passer un trĂšs bon moment!
N°3 - Déposé par lorientad le 01/08/2014
N'ayant pas lu le texte d'origine, j'ignore quelles modifications ont été apportées pour cette édition.
Nous voici plongĂ©s au coeur d'une enquĂȘte sur un crime odieux perpĂ©trĂ© dans une des plus cĂ©lĂšbres universitĂ©s britanniques Ă  la veille des vacances. Une riche Ă©tudiante est assassinĂ©e Ă  l'aide d'un aviron. Lorsque le superintendant Marlow vient chercher Higgins pour participer Ă  l'enquĂȘte, ce dernier n'accepte que parce qu'il est lui-mĂȘme un ancien de Cambridge.
En ce qui concerne le cadre de l'enquĂȘte, la description des bĂątiments de Cambridge, les rĂ©fĂ©rences Ă  son histoire donnent envie d'en savoir plus et mĂȘme de faire le dĂ©placement pour visiter cette prestigieuse Ă©cole.
L'enquĂȘte quant Ă  elle reste dans le style mis Ă  l'honneur par Agatha Christie et repris avec succĂšs pas Christian Jacq (J.B. Livingstone) : Plusieurs suspects, d'un des Ă©tudiants les plus pauvres de l'Ă©cole jusqu'au MaĂźtre de L'universitĂ© lui-mĂȘme. Tous peuvent avoir un mobile, mais un seul est le coupable. Comme toujours, la quĂȘte de l'auteur du mĂ©fait se fait de façon calme et ordonnĂ©e, dans le plus pur flegme britannique, exception faite de l'aversion de Higgins pour le thĂ© et sa prĂ©fĂ©rence pour le cafĂ©.
Ce fut un réel bonheur que de retrouver les aventures de l'ex-inspecteur chef Higgins aprÚs plus d'une décennie sans me plonger dedans.
N°2 - Déposé par jollyroger1662 le 09/07/2014
Saviez-vous que l'universitĂ© de Cambridge a Ă©tĂ© fondĂ©e par d'anciens Ă©lĂšves de celle d'Oxford chassĂ©s Ă  cause de leur inconduite ? Cette anecdote je l'ai dĂ©couverte dans ñ€ƓLa disparue de Cambridgeñ€ treiziĂšme opus des enquĂȘtes de l'Inspecteur Higgins.
Cette enquĂȘte dans le milieu universitaire ñ€Ɠcambridgienñ€ est une nouvelle aventure de notre cher Higgins, et le charme agit toujours autant grĂące Ă  deux Ă©lĂ©ments incontournables de l'Ă©criture de Christian Jacq : une documentation particuliĂšrement soignĂ©e qui nous plonge dans un univers ñ€Ɠso britishñ€ avec ses codes et ses rĂšgles, et un sens du suspense qui rappelle sans conteste celui d'Agatha Christie, dont l'auteur peut se prĂ©valoir sans passer pour un pasticheur.
À la veille des vacances, une jeune Ă©tudiante de deuxiĂšme annĂ©e a Ă©tĂ© assassinĂ©e dans des conditions particuliĂšrement sauvages et sous peine de voir la rĂ©putation de l'universitĂ© entachĂ©e par ce crime sordide, Scotland Yard va devoir recourir par l'intermĂ©diaire du Surintendant Marlow, aux services de l'ex-inspecteur chef Higgins, qui se trouve ĂȘtre un ñ€Ɠancienñ€ de Cambridge. C'est d'ailleurs la seule raison qui va l'obliger Ă  quitter les ñ€ƓSlaughterersñ€ propriĂ©tĂ© oĂč il coule une retraite paisible en compagnie de sa gouvernante Mary et de son chat siamois Trafalgar.
ArmĂ© de ses seules connaissances d'un univers qu'il a frĂ©quentĂ© jadis et d'un rĂ©seau d'amis infaillibles, notre inspecteur qui ne recourt jamais Ă  la violence va devoir faire preuve de patience et de persuasion afin de dĂ©mĂȘler les intrigues d'un petit groupe d'Ă©tudiants dont le plus sincĂšre en apparence est peut-ĂȘtre Ă©galement le plus fourbe. Mais le temps passe vite et un second meurtre survient, qui va compliquer la tĂąche d'Higgins, Ă  moins que cela ne lui apporte des Ă©lĂ©ments complĂ©mentaires.
Au-delĂ  de l'intrigue particuliĂšrement bien ciselĂ©e, Christian Jacq nous emmĂšne Ă  la suite de son hĂ©ros, Ă  la visite de cette si jolie ville de Cambridge au charme surannĂ© sans ĂȘtre dĂ©modĂ©. Les descriptions des collĂšges, de leurs entrĂ©es Ă  l'architecture personnalisĂ©e, des jardins et des balades en barque sur la riviĂšre Cam, dressent un dĂ©cor caractĂ©ristique et vraiment fidĂšle Ă  la rĂ©alitĂ©, je peux le confirmer, je l'ai visitĂ© ; et c'est Ă  un vĂ©ritable cours d'histoire de la ville que nous sommes conviĂ©s. LĂ  est aussi le talent de l'auteur qui ne se contente pas de faits et de dĂ©ductions, mais aussi d'Ă©vocations des lieux et des moeurs qui donnent une saveur si particuliĂšre Ă  ses rĂ©cits.
Encore une trÚs bonne cuvée à l'instar d'un savoureux whisky hors d'ùge à boire dans un fauteuil club en vieux cuir.
N°1 - Déposé par Domichel le 18/06/2014

DĂ©poser un nouveau commentaire :

Note :