Que la vie est douce à l'ombre des palmes : dernières nouvelles d'Égypte

Que la vie est douce à l'ombre des palmes : dernières nouvelles d'Égypte

Titre original : Que la vie est douce à l'ombre des palmes : dernières nouvelles d'Égypte

ISBN : 2-84563-222-3

Année de parution : 2005

Edition : XO éditions Paris

Pages : 259

Note moyenne reçue : 4 (pour 2 notes)

Commentaires reçus : 3Déposez votre commentaire

Photos : Autre couverture

Commentaires sur l'ouvrage (3)

Moi qui adore l'Égypte, j'ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles. Celles-ci sont très bien écrites et j'ai aimé que beaucoup d'entre elles dénonces des faits tels que le tourisme qui nuit à certains habitants, la disparition de beaucoup d'espèces animales ou encore la soif de pouvoir des hommes...

J'ai aussi beaucoup apprécié la manière dont est présenté le rapport qu'on les égyptiens à leurs divinités.

De très belles nouvelles qui portent des messages et qui sont à faire lire !
N°3 - Déposé par tagadalove17 le 11/08/2018
J'hésitais, sans trop savoir pourquoi. À force de me mettre en garde, l'ancêtre et la magicienne m'avaient-elles ébranlé ? Peu importait. La machine était en marche, rien ne l'arrêterait. À la réflexion, il était même incroyable que le récit de voyage de Colona fût passé inaperçu et que l'oasis eût échappé à toutes les tempêtes. Au moins, elle demeurerait un lieu privilégié
N°2 - Déposé par Adrien00 le 11/11/2013
Des nouvelles très charmantes, qui dévoile toute la magie de l'Égypte, qui, hier comme aujourd'hui, garde une majesté sans faille grâce à la grandeur de son passé.

Certaines nouvelles ont été assez difficiles à comprendre pour moi, peut-être faut-il les lire plusieurs fois afin d'en saisir le sens. Dans tous les cas, le talent de cet auteur fait que je me régale toujours de ses textes, qui parfois m'ont fait penser à de la poésie.

Il y a un amour pour la nature, pour les hommes, les animaux, pour la vie en général qui ressort des ces récits. J'ai beaucoup aimé Le dernier singe dont l'histoire se passe dans un futur où les hommes anéantissent tous les animaux. Cela se retrouve aussi dans Le gardien du trésor notamment, qui nous fait comprendre que notre plus grand trésor sur Terre, c'est sa biodiversité.

Et puis bien sûr, l'Égypte et ses paysages, que l'auteur décrit avec tant d'amour et de passion que je ne peux qu'être sous le charme. C'est un moment de douceur que de lire ces nouvelles!
N°1 - Déposé par fee-tish le 12/06/2009

Déposer un nouveau commentaire :

Note :